Nura, le seigneur des Yokais

Destinés à un public adolescent masculin mais faisant néanmoins fureur chez certain(e)s adultes et/ou jeunes filles, les shonen ont droit à leur propre rubrique!
Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6384
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Nura, le seigneur des Yokais

Message non lu par Erkael » 27 févr. 2011, 21:10

Image
Auteur: Hiroshi Shiibashi
Nombre de tomes au Japon: 14 (en cours)
Nombre de tomes en France: 2 (en cours)
Édité en France chez Kana

Série à succès au Japon, Nura était attendue par chez nous, comme souvent pour les shonens qui fonctionnent bien dans leur pays d’origine. C’est donc Kana qui nous offre la possibilité de découvrir ce titre et qui pour l’occasion sort les deux premiers tomes d’un coup !

Le premier contact avec le titre peut paraître assez effrayant, en effet, la couverture n’est pas sans rappeler un autre titre à succès du même éditeur, mais qui s’est avéré d’une piètre qualité… (non, je ne citerai pas Samourai Deeper Kyo, parce que ce n’est pas bien de balancer). Mais après avoir vérifié que l’auteur n’avait rien à voir et après avoir ouvert le tome, et s’être aperçu que le contenu était bien différent, on est soulagé ! Et on peut l’être, car après tout l’auteur de Nura, à savoir Hiroshi Shiibashi, a été l’assistant de Hirohiko Araki, l’auteur de Jojo’s bizarre adventure…en voilà une sacrée référence !

Le seigneur des Yokais est vieux et aspire à la retraite, mais son petit fils, le seul prétendant légitime, qui ne possède que 25% de sang Yokai (sa mère et sa grand mère étant humaines) ne semble pas posséder de prédispositions et surtout ne souhaite pas accéder à la succession. Mais ce dernier s’éveille subitement au sang Yokai de son grand père et démontre sa puissance. Mais il ne contrôle pas son pouvoir, du coup jalousie et complots au sein du monde des Yokais apparaissent pour la succession.

Comme souvent dans ce genre de titres, à savoir les shonens, les premiers chapitres plantent le décor, ils ne partent pas directement sur une longue trame scénaristique. Ici l’auteur prend le temps de présenter son univers, où déjà de nombreux Yokai apparaissent, alliés ou ennemis, ainsi que d’autres personnages humains qui auront sans nul doute un rôle à jouer. Pour le moment notre héros, Nura, rejette la succession pour souhaiter vivre dans le monde des humains, et le voir tout faire pour que ses compagnons n’apparaissent pas aux yeux de ses camarades de classes est le centre de l’intrigue. C’est assez comique et provoque des situations assez cocasses. Et pourtant parallèlement à ça, on trouve quelques scènes assez violentes, voir même gore. Nous n’avons donc pas ici un shonen aseptisé, il règne une ambiance tantôt plaisante et amusante, tantôt malsaine et dérangeante. Bien entendu ce second aspect reste léger, mais il pourrait surprendre les plus jeunes des lecteurs qui pensent trouver un shonen tout ce qu’il y a de plus classique.

Il est amusant de noter que parmi les nombreux Yokais cités, peu apparaissent dans le dictionnaire des Yokais de Shigeru Mizuki. Inventions de l’auteur ou oubli du dictionnaire ? Après tout ils sont tellement nombreux dans le folklore Japonais.

Le trait n’est pas pour le moment le point fort du titre, il est réussi sans être exceptionnel. Par contre on ne retrouve pas la patte de Araki, ce qui est surprenant pour un assistant, mais ce n’est pas plus mal que ce jeune auteur essaye de trouver son propre style. Le graphisme pourrait faire penser à celui de Darren Shan, en plus détaillé. Et pour ce qui est des détails, les arrières plans sont étonnamment chargés pour un premier tome, à ce niveau on ressent un travail énorme qu’on ne peut que féliciter.

Un premier tome sympathique, qui n’est pas fascinant pour autant, mais qui laisse présager un potentiel très intéressant. Une série à suivre de prés.
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6384
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Nura, le seigneur des Yokais

Message non lu par Erkael » 01 mars 2011, 00:07

Vol 2: Après un premier tome très plaisant qui plantait le décor, ce second volume continue dans la lancée en présentant de nouveaux personnages et en développant de nouvelles intrigues !
On avait laissé le jeune maître des Yokais dans une situation délicate, il était prêt à renoncer à la succession (qui ne l’intéressait pas vraiment de toute façon) pour sauver ses camarades de classes. Une nouvelle fois, le réveil de sa personnalité « Yokai » va changer la donne et l’imposer comme le futur seigneur.

On continue donc le va et vient entre les deux personnalités du héros, tantôt humain chétif et faible, tantôt puissant Yokai charismatique. Les quiproquos se multiplient, Nura voulant demeurer auprès des humains, il participe à des expériences et expéditions avec un groupe de « chercheur de Yokais » bien incompétent, on a donc parfois des situations bien singulières. Mais la fin du tome prend une autre dimension, un puissant clan de Yokais attire le petit groupe dans la foret et les attaque. Nura va devoir se réveiller mais l’enjeu semble de taille ici, de nombreuses choses vont se jouer autour de cet affrontement…

Un second volume encore plus intéressant que le premier, avec toujours ce ton et cette ambiance plus sombre que celle d’un shonen classique, la trame elle même se fait ici plus adulte. On est déjà presque totalement conquis par cette série.
Le dessin est toujours aussi intéressant, sans être renversant, mais encore une fois on salue le travail sur les arrières plans vraiment fouillés.

Ca se confirme, Nura apparaît comme une série à suivre de prés.
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
shun
Messages : 918
Enregistré le : 23 sept. 2004, 21:43

Re: Nura, le seigneur des Yokais

Message non lu par shun » 06 mars 2011, 00:50

tome 1-2

du shonen un peu différent, malgré l'humour on ressent une ambiance plus noir, c'est pas plus mal. malheureusement la double personnalité du héros est agaçante et ses petites sorties entre écoliers on s'en passerait bien !
pour les yokais il ne sont malheureusement pas assez charismatiques pour du shonen, "le cortège des 100 démons" était sur ce plan excellent.
il faudra donc attendre que le titre évolue de part son héros en premier, quand l'humain prendra conscience enfin de son choix et qu'il pourra se transformer quand il veut, malheureusement je n'attendrais pas jusque là car on sais déjà que ça va s'éterniser pour pas grand chose. sans compter que les combats sont loin d'être passionnant
Groupe facebook de vente manga en Belgique : https://www.facebook.com/groups/1024308 ... 6/?fref=ts

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6384
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Nura, le seigneur des Yokais

Message non lu par Erkael » 04 avr. 2011, 23:21

Vol 3: Après deux premiers volumes vraiment convaincants, on attendait ce troisième tome avec une certaine impatience pour qu’il valide le bien qu’on pensait de la série, mais aussi et surtout pour que la trame se lance sur quelque chose de plus approfondi maintenant que le décor et les personnages sont plantés.
Et bien ce volume répond à ces deux attentes ! D’une part la lecture de ce titre est toujours aussi plaisante et on sent définitivement un gros potentiel pour ce titre (mais aucun auteur n’est à l’abri d’un faux pas), il confirme bel et bien la bonne surprise ; mais il semble également ouvrir une partie qui sera peut être plus importante que les histoires courtes auxquelles on a eu droit depuis le début.
Maintenant que le cas Gyuki est réglé, Rikuo est visiblement accepté par les autres yokais…la succession lui revient donc…à moins que personne ne se présente avant ses treize ans ! Cette phrase qui semble lancée innocemment au milieu d’un dialogue laisse supposer que rien n’est encore gagné. D’ailleurs un autre clan s’attaque aux leaders du clan Nura. Quatre vingt huit démons dont un clone de Mickael Jackson pénètrent les terres du clan Nura…les affrontements commencent !

L’aspect schizophrénique est quelque peu laissé de coté, et à priori personne ne s’en plaindra, il semblerait que l’auteur va très vite abandonner cet élément pour privilégier l’action et une avancée de l’histoire plus significative. Tant mieux !
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6384
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Nura, le seigneur des Yokais

Message non lu par Erkael » 25 sept. 2011, 16:16

Vol 5: Fini les escarmouches, fini les affrontements isolés, maintenant Rikuo comprend que pour que les Yokais le suivent, d’autant plus pendant l’absence de son grand père, il doit mener l’attaque de front.
Dans un premier temps on conclut l’affrontement contre le Yokai Inugami, déjà presque terminé dans le tome précédent. Mais la conclusion va s’avérer instructive puisque Tamazuki, le leader des Yokais de Shihoku va intervenir pour tuer lui même son second…ainsi est fait preuve de toute sa bassesse, sa cruauté et sa fourberie. Désormais le clan Nura sait réellement à quoi s’en tenir !
Entre intrigues et complots, ce tome dévoile également de nombreuses choses sur la hiérarchie au sein du clan Nura, et malgré les nombreuses phases de dialogues ou l’action est totalement absente, on ne s’ennuie jamais, bien au contraire.
Gozu et Mezu reviennent un peu sur le devant de la scène et démontre à nouveau leurs extraordinaires capacités au cour d’une séquence d’espionnage assez peu discrète (mais amusante).

Ensuite on vit deux moments forts du titre : le premier où Rikuo décide enfin de se prendre en main et de constituer son propre clan de Yokais, et non pas de simplement récupérer celui de son grand père. On assiste là à un beau moment de fidélité quelque peu convenu mais réussi. Ensuite, le moment le plus fort du volume, et peut être du titre pour le moment, la confrontation entre les deux clans ennemis ! La mise en scène est ici remarquable, et on salut le travail de l’auteur dont les dessins fourmillent de détails. Qu’il s’agissent des plans rapprochés ou des plans larges, la cohorte des Yokais est simplement impressionnante, et on devine le travail qu’il a fallu fournir pour mettre cela en scène.

Mais il faut malheureusement mentionner un des gros défaut de ce titre : trop de personnages d’un coup et ce dés le début, implique qu’ils soient mis en retrait ou sous exploités très régulièrement, et c’est vraiment dommage, car on aimerait réellement en savoir plus sur chacun d’entre eux. Pour le moment, les fidèles de Rikuo interviennent de façon régulière mais ils paraissent un peu creux, on ne sait rien de leur histoire…mais il est fort probable que l’on y vienne ultérieurement, ce qui fera d’autant plus plaisir !
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6384
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Nura, le seigneur des Yokais

Message non lu par Erkael » 08 nov. 2011, 18:51

Vol 6: L’acte des Yokais de Shihoku prend fin ici, après une terrible lutte des plus plaisantes ! On était resté sur le face à face des deux leaders et on reprend en toute logique sur cette lutte qui décidera du sort du clan Nura ! Les serviteurs les plus fidèles de Nura brillent tour à tour avant que ce dernier ne règle le problème lui même !

Cette fin de partie est sans réelle surprises, mais cela ne l’empêche pas d’être vraiment prenante, notamment grâce à une mise en page intelligente et séduisante qui nous plonge réellement dans cette lutte.
Au delà du simple affrontement, on trouve une morale, qui sans tomber dans le trop plein de bons sentiments, s’avère plutôt touchante. Et bien entendu, après une telle lutte, on se doute qu’il y aura des conséquences pour le clan et son avenir…sur ses alliés, ses ennemis. Ainsi un complot à l’encontre du jeune seigneur des Yokais est dévoilé aux lecteurs, mais reste secret pour nos héros…une trame supplémentaire nous attend donc pour la suite. Mais en attendant on part sur une histoire courte, plus légère mais également plus sombre, sorte de transitions, voir de petite pause avant de reprendre de plus belle avec une intrigue beaucoup plus conséquente…et il semblerait qu’il s’agisse de la venue de puissants chasseurs de Yokais décidés à éradiquer les nombreux Yokais de la ville !

Un volume encore plus prenant que les précédents qui vient affirmer le statut de la série dans les nouveaux classiques du shonen, mais le genre de classiques qui ne s’empêche pas d’être une série intelligente et travaillée, au delà des bêtes codes du genre pour plaire au plus grand nombre sons forcément posséder une âme ! Nura ne sera pas ce genre de classique !
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6384
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Nura, le seigneur des Yokais

Message non lu par Erkael » 13 juin 2012, 00:59

Vol 9: Après l’excellent tome qui a précédé autant dire que nous étions impatient de découvrir la suite des aventures de ce clan de Yokais et de son jeune leader ! Et bien ce dernier s’entraîne auprès des Yokais des montagnes afin d’augmenter son pouvoir…alors bien entendu que la sacro-sainte phase d’entraînement de tout bon shonen qui se respecte n’est peut être pas la meilleure venue, pour le moment le titre arrivait à ne pas tomber dans les clichés du genre, mais cela n’a rien de dérangeant ici. C’est bien amené et surtout cela ne s’éternise pas : à peine Nura veut il réaliser une technique nouvelle qu’il la maîtrise, les choses vont donc très vite, d’autant plus qu’elles sont ponctuées par des affrontements ! En effet le clan de « la renarde » passe à l’attaque !

Il se passe donc encore de nombreuses choses dans ce tome : notre héros évolue, de nombreux personnages entrent en scène, personnages qui sont appelés à revenir et peut être à devenir récurrents, on a de l’action, quelques révélations sur les personnages…bref il y a largement de quoi faire. Sans oublier que les onmyojis ne sont pas laissé de coté, ils se rassemblent et luttent contre le clan de Hagoromo-Gitsune, et là encore l’auteur nous propose des personnages intéressants au design travaillé. Le seul reproche qu’on pourrait lui faire c’est de passer un peu vite sur cet épisode. Alors bien sur c’est un effet narratif assez efficace, mais on aurait tout de même souhaité en voir un peu plus…mais il y a fort à parier que d’autres surprises nous attendent !

En attendant nous avons là encore un excellent tome qui continue de faire monter l’excitation avant la grande lutte opposant les deux puissants clans de Yokais menés par deux leaders totalement différents…et cela ne saurait tarder, on en frémit d’impatience !
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Tonio76
Messages : 5
Enregistré le : 04 févr. 2012, 10:58
Localisation : Rouen

Re: Nura, le seigneur des Yokais

Message non lu par Tonio76 » 13 juin 2012, 21:05

Tome 5 lu.
Encore un bon tome, mais on a un peu de mal à tout suivre avec tous ces nouveaux personnages et ces nouveaux détails.

Sinon, détail pas très important, mais je viens de me rendre compte que si l'on mettait les tomes côte à côte, ça formait une fresque, et c'est plutôt bien foutu. ^^
Je me demande juste si beaucoup s'en étaient rendu compte et que j'ai 2 de tension... xD
Image

Image

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6384
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Nura, le seigneur des Yokais

Message non lu par Erkael » 01 sept. 2012, 16:57

Vol 11: Nura et ses compagnons, nouveaux ou anciens, se rapprochent peu à peu de Kyoto pendant que les onmyojis tentent d’arrêter Hagoromo-Gitsune et sa troupe, chose qui apparaît quasiment impossible à réaliser malgré toute la puissance que les chasseurs de démons vont déployer !

Ce tome est avant tout centré sur l’action comme si l’auteur voulait compenser la partie un peu plus calme, mais non moins excellentde, qui a précédé (celle de l’entraînement de Nura), il n’y aura aucune révélation fracassante, aucune surprise de taille, juste de l’action et encore de l’action. Et ce n’est nullement dérangeant étant donné que l’auteur est plutôt à l’aise avec cela. Qu’il s’agisse de la mise en page, la narration ou tout simplement l’utilisation des personnages, il maitrise bien ce sujet.
Et puisqu’on parle des personnages, il est intéressant de noter qu’enfin il s’attarde un peu sur un des guerriers du clan Nura, enfin il développe (un peu, pas trop quand même), un personnage qui est présent depuis le début et dont on ne sait rien. Car s’il y a bien un reproche qu’on peut faire à cette série et à son auteur c’est justement le traitement réservé à la plupart des personnages. Ils sont extrêmement nombreux, et pourtant, bien qu’on soit déjà au tome 11, on ne sait rien sur la grande majorité d’entre eux, ce qui est dommageable et qui ne pousse pas forcément à s’attacher à eux (si certains d’entre eux devaient disparaître durant la bataille, la chose serait sans doute loin de faire de l’effet et d’affecter les lecteurs).

On a quelques grands moments dans ce tome, notamment ceux marqués par l’intervention de nouveaux ennemis ou encore par la libération du pouvoir de Nura, tout est fait pour titiller notre envie de découvrir la suite…et ça marche !
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6384
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Nura, le seigneur des Yokais

Message non lu par Erkael » 30 nov. 2013, 19:59

Vol 16: C’est ici que prend fin la grande bataille qui opposa Nura et son cortège de démons face à Hagoromo-Gitsune et ses fidèles, les yokais de Kyoto ! Et cette longue bataille se termine par le réveil du fils de cette dernière, le terrible et puissant Nué, dont l’identité se dévoile en la personne de Seimei, un redoutable leader charismatique.
La bataille se termine sans réellement se terminer : Seimei s’en prend à sa mère, les Yokais de cette dernière suivent le nouveau venu, l’épée de Nura est brisée et les adversaires en restent là, Seimei devant fuir car son corps n’est pas encore totalement adapté à ce monde. Il ne s’agit que d’une pause puisqu’il reviendra, laissant ainsi le temps à nos héros de se préparer !

La fin grandiose de cette excellente partie qu’on attendait est quelque peu décevante, et sans mauvais jeux de mots, l’auteur nous laisse justement sur notre faim. Pour autant on a droit à quelques révélations, notamment sur le père de notre héros, révélations qui vont avoir des conséquences immédiates, et c’est là qu’on atteint la meilleure partie de ce tome riche en surprises : Rikuo Nura réclame le pouvoir au sein du clan, et ainsi il devient officiellement le troisième leader du cortège des yokais après son grand père et son père ! La réorganisation du clan commence alors, d’anciens leaders abandonnent leurs statuts, de nouveaux lieutenants sont nommés, des proches de Nura bien entendu (et sans surprises ici)…l’attente commence alors pour le retour de Seimei !

L’attente pour le clan mais également pour le lecteur qui va alors devoir enchaîner les chapitres d’histoires courtes sans grandes importances et sans grand intérêt…on revient un peu comme au début de la série.
Si d’un coté cela permet de faire redescendre la pression après l’incroyable intensité de la phase qui a précédée, d’un autre coté, après justement une partie aussi intense, les quelques histoires qui nous sont proposées apparaissent bien fades. Et elles le sont d’autant plus après la très excitante prise de pouvoir de Rikuo !

Un volume intéressant mais qui semble mal gérer la transition entre deux grandes parties d’importances, car maintenant que les éléments sont posés, on a clairement très envie de vite découvrir la suite de l’opposition face à Seimei !
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Répondre