Fate Stay Night

Destinés à un public adolescent masculin mais faisant néanmoins fureur chez certain(e)s adultes et/ou jeunes filles, les shonen ont droit à leur propre rubrique!
Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9529
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Fate Stay Night

Message non lu par Koiwai » 11 sept. 2015, 13:57

Tome 18 :

La situation est critique pour Shirô et Saber, face à qui leur dernier ennemi, Kirei Kotomine, s'est dévoilé. Restant fidèle à ses conviction, Shirô est gravement blessé par Lancer. Alors qu'il est proche de la mort, Kirei dévoile toutes ses ambitions, présente son allié le plus dangereux en la personne de Gilgamesh, et place Saber face à un choix cruel : elle pourra avoir le Saint Graal tant convoité uniquement si elle élimine Shirô de ses propres mains...

C'est un volume assez riche qui nous attend, puisque tandis que le suspense autour de l'état de Shirô anime la première partie du tome, l'heure est venue de découvrir pas mal de choses sur Kirei, sur son alliance avec Lancer et Gilgamesh, et sur ce qu'il s'est passé dix années auparavant lors de l'incendie dont Shirô se sent si coupable. Mais c'est bel et bien l'évolution de Saber qui marque le plus. Acculée, celle-ci doit désormais faire le point, choisir entre son Maître et le Graal, et c'est sa vision de la coupe sacrée et de son parcours qui s'en trouve changée. On retient également le comportement de Lancer et de Gilgamesh, tous deux assez dignes dans leur genre malgré leurs desseins : ces deux-là peuvent-ils vraiment s'allier ?

La suite du tome n'est pas en reste, avec d'autres révélations sur Shirô, sur la façon dont Kiritsugu l'a recueilli dix ans auparavant, sur le lieu où se trouve le fourreau de Saber, sur la façon dont notre héros admire la dignité en toute circonstance de sa Servant... Et les dernières pages, autour de Rin et de la nature réelle d'Ilya, finissent de préparer le terrain pour le combat final qui se prépare.

Clairement, la plupart des personnages gagnent beaucoup dans ce volume. Malgré tout, la narration assez basique donne l'impression que la plupart des révélations arrivent de façon superficielle, et les dessins, bien qu'ils se soient améliorés depuis les débuts de la série, comportent encore pas mal de défauts, notamment un manque de profondeur et toujours ces visages beaucoup trop larges en plans rapprochés. Mais ne boudons pas notre plaisir : l'entrée dans la dernière ligne droite de la série s'avère assez prenante !
Image

Mon top lectures (hors nouvelles séries) de 2015 :
RiN 5, A Silent Voice 6, Ushijima 27.

Mon top nouvelles séries de 2015 :
Deathco, Underwater, Les Enfants de la baleine, One-Punch Man.

Répondre