Les manga Pokémon

Destinés à un public adolescent masculin mais faisant néanmoins fureur chez certain(e)s adultes et/ou jeunes filles, les shonen ont droit à leur propre rubrique!
Avatar du membre
Yamashita59
Messages : 17
Enregistré le : 16 oct. 2011, 18:18
Localisation : Lille

Re: Les manga Pokémon

Message non lu par Yamashita59 » 09 déc. 2011, 17:02

Pokemon Zoroark et Noir et Blanc sont bien sympa, par contre j'aimerais bien que Kurokawa reprenne la grande aventure, ca serait sympa :)
Image

Avatar du membre
Takato
Tueur à gages
Messages : 1895
Enregistré le : 17 janv. 2009, 13:19

Re: Les manga Pokémon

Message non lu par Takato » 25 mars 2013, 20:51

Noir et Blanc - Tome 6 :

Blanche termine son apprentissage de dresseur dans les métros de combats. Sa route croise celle de Bianca, et les deux jeunes filles s’apprêtent à vivre une nouvelle aventure impliquant le mystérieux Pokémon Moloetta. De son côté, Noir cherche à obtenir le badge d’arène de Zhu. La champion cache à notre héros un lourd secret… Et si Noir était le seul à pouvoir faire sien Reshiram, le second dragon légendaire d’Unys ?

On aurait tort de sous-estimer cette adaptation manga de Pokémon. Les premiers volumes se sont révélés fort intéressants et ce sixième opus s’avère extrêmement complet !
Dans un premier temps, nous retrouvons Blanche qui continue sur sa voix de dresseur. Après tant de chapitre où le personnage, dévalorisé, était relégué au rang de personnage secondaire, c’est avec plaisir que celle-ci s’arme de Pokéball et gagne petit à petit en assurance… Pour le moment, il faudra se contenter de suivre sa progression à travers des petites aventures anodines, mais on attend avec impatience que le personnage soit impliqué dans la trame principale du récit !

De manière surprenante, la transition entre Blanche et Noir se fait à travers un flashback relatant l’enfance du garçon aux côtés de Tcheren et Bianca. On s’écarte véritablement du jeu vidéo à travers ces chapitres puisque le héros de ce cycle Pokémon se voit développé, ce qui donne de la consistance au récit. Bien entendu, la psychologie n’est pas des plus poussées, Noir étant le parfait représentant du téméraire intrépide, mais ce retour dans le temps qu’on n’avait pas vu venir reste des plus prenants !

Il faut attendre la moitié de volume pour revenir à la trame principale et force est de constater que les choses s’accélèrent. Outre l’obtention de l’avant-dernier badge, c’est bien les révélations de Watson qui surprennent et permettent de changer le rythme du récit. Tout se jouera dans les volumes à venir et la bataille contre la Team Plasma est imminente… Mais avant ça, les auteurs choisissent de faire un léger détour scénaristique afin d’intégrer au titre le trio légendaire de la génération… On pourrait finir par se perdre avec tous ces Pokémon exceptionnels, mais ces derniers sont assez bien amenés au titre pour ne pas laisser le lecteur dans la confusion, qu’il ait joué au jeu ou non !

Au final, cet opus est peut-être le meilleur paru jusqu’à présent. Les personnages de Noir et Blanche sont de plus en plus développés, les auteurs parviennent à jouer la carte du flashback sans s’y éterniser, tout en permettant à l’intrigue d’avancer et en présentant de nouvelles bestioles légendaires… Tous les éléments requis afin de combler le fan de Pokémon !
Image
Image

Avatar du membre
Takato
Tueur à gages
Messages : 1895
Enregistré le : 17 janv. 2009, 13:19

Re: Les manga Pokémon

Message non lu par Takato » 19 juin 2014, 13:27

Voilà, le messie qu'est "La Grande Aventure" est revenu chez Kurokawa ! \o/
Image
Tome 1 :

En voilà une sortie qui a fait parler d’elle, notamment auprès des Pokéfans qui attendaient ce manga comme le messie ! Pokémon : La Grande Aventure est le titre donné à la première partie du manga « Pokémon Special », la plus longue adaptation papier des monstres de poche qui totalise plus de cinquante volumes au Pays du Soleil Levant, rien que ça ! Autour de ce titre, Kurokawa n’en n’est pas à son premier coup d’essai puisque « Pokémon : Noir et Blanc », l’adaptation du cinquième cycle, nous est aussi proposé par l’éditeur. Néanmoins, « La Grande Aventure » fait figure d’évènement. En effet, le titre fut d’abord proposé par Glénat à partir de 2001, par le biais de demi-volumes destinés aux kiosques de presse et de volumes complets, mais fut arrêté pour faute de succès… un volume avant la fin du cycle de la première génération. Les fans se souviennent sans doute du cliffhanger qui concluait le sixième et dernier volume de l’édition Glénat, laissant les héros en bien mauvais posture. Kurokawa apparaît ainsi comme un sauveur en rééditant la première partie de l’histoire de Pokémon Special ! Et pour le coup, l’éditeur fait un pari audacieux : compiler les 7 tomes qui composent ce premier cycle en trois épais volumes. Tel est le challenge de Kurokawa : Si l’édition fonctionne commercialement, alors Pokémon Special aura une chance de voir la totalité de ses volumes paraître !

« La Grande Aventure » nous place dans la région du Kanto, dans le cadre de la première génération de créatures. Rouge est un adolescent vivant dans une petite bourgade nommée « Bourg Palette » et s’avère être le meilleur dresseur de son patelin, bien que débutant. Sa rencontre avec le professeur Chen le pousse à partir à l’aventure pour affronter les différents champions d’arènes et devenir un dresseur exemplaire. Sur sa route, il croisera régulièrement Bleu, son rival et petit-fils du professeur au tempérament solitaire, mais aussi la redoutable Team Rocket qui complote dans l’ombre par le biais de Pokémon puissants…

Ce premier volume (sur trois) nous propose la quasi intégralité du premier arc du premier cycle, largement de quoi se faire une idée de ce qu’est Pokémon Special. Pour ceux qui associent systématiquement Pokémon à la longue série animée, la surprise est de taille : Pas de Sacha en guise de héros, mais un Rouge qui lui est plus sympathique, ainsi qu’une aventure rythmée et truffée de surprises. Le manga reprend la première génération de jeux vidéo, à savoir les versions rouge, verte, bleue et jaune et retranscrivent sur le format papier l’aventure vécue par les plus vieux joueurs. Ainsi, Rouge évolue avec l’un des trois starters de la première génération, voyage de ville en ville dans la région du Kanto pour remporter les badges d’arènes, tout en se mesurant régulièrement à son rival et en affrontant la terrible Team Rocket. Toutefois, le manga parvient à trouver sa propre identité et ne se contente pas de copier-coller le matériau d’origine. Par exemple, il parvient à créer une grande intrigue englobant les trois dresseurs principaux, les champions d’arène, les Pokémon légendaires et la Team Rocket, là où ces différentes mécaniques de l’histoire paraissaient indépendantes, plus ou moins, dans le jeu vidéo. Nous nous retrouvons alors avec un récit d’aventure particulièrement rythmé, réservant beaucoup de surprises, parvenant à développer son intrigue mais aussi ses personnages. Au final, les trente-trois chapitres qui composent ce premier tome s’enchainent avec grand plaisir, tant au fil de notre lecture nous nous rendons compte des ficelles qui relient les évènements entre eux, nous poussant à savourer la bataille finale.

Bien que le manga suive généralement sa propre route et ne reprenant que les bases des premiers jeux, il n’en reste pas moins truffé de références. Les objets présents dans le jeu le sont aussi dans le manga, le système de niveau a aussi lieu, le parcoure de Rouge est globalement celui du joueur… Certains éléments s’inspirent même de la première extension du jeu de cartes à collectionner, preuve que les auteurs ont tenu à rester le plus proche possible de l'univers !

Par rapport à l’anime, l’ambiance du manga s’avère un chouia plus mature. Certes, le ton est globalement bon enfant, les personnages jeunes et les combats ne sont pas les plus spectaculaires qui soient, certains traits du récit ne sont clairement pas destinés au plus jeunes. Ainsi, nous nous retrouvons avec des Pokémon qui, parfois, sont tués sauvagement, voir même leurs dresseurs attaqués physiquement par des créatures. La Team Rocket n’a rien à voir avec celle de l’anime : Nous avons ici des bandits prêts à tués leurs adversaires, et sans scrupules. Nous nous retrouvons alors avec un shônen d’aventure au sens propre du terme, et non une œuvre familiale comme peut être l’anime.

Le dessin de ce premier tome, très rondouillard et léger, convient à l’œuvre : il est ni trop enfantin, ni trop sérieux. Les Pokémon se trouvent très bien représentés, de même pour les personnages qui se voient dotés d’une véritable personnalité. Nous nous retrouvons d’ailleurs avec des protagonistes esthétiquement plus proche des jeux vidéo plutôt que de l’anime, que ce soit Rouge, Bleu, ou les champions d’arène.
La seule lacune du dessin concerne peut-être la mise en scène de Mato, le lecteur devant insister sur certaines cases pour parfois comprendre les actions des combats. Néanmoins, cela s’arrange vers la fin du volume, le dessinateur trouvant finalement ses marques. Notons au passage que ce dessinateur n’est qu’éphémère dans la saga. Si Hidenori Kuasaka se charge de penser l’intrigue de tout Pokémon Special, Satoshi Yamamoto reprend le flambeau ultérieurement concernant le dessin.

L’édition de Kurokawa est à la hauteur de nos attentes. Malgré le volume important de ce pavé de plus de 500 pages, la lecture est agréable, le tome facile à prendre en main et le centrage des pages suffisamment bien fichu pour ne pas entacher la lecture. Dans son découpage, l’éditeur a été intelligent puisque le volume s’achève au terme d’une grande bataille. La traduction est de très bonne facture, plus proche du texte d’origine qu’a pu l’être l’édition de Glénat (à titre d’exemple, « Mieux ne vaut pas trop les approcher sans insecticides » à propos de Pokémon insectes dans l’édition Glénat devient « Si tu n’as pas de spray Repousse, ce n’est même pas la peine d’essayer » dans la version Kurokawa). Parfois, le texte prend un autre sens, devient plus fluide mais aussi plus sérieux, facilitant la compréhension de l’œuvre et les rapports aux jeux.

Quel plaisir de relire Pokémon : La Grande Aventure ! Kurokawa réalise un rêve d’enfant pour de nombreux fans puisque ce premier tome sort presque 13 ans après le premier tome de l’édition Glénat, paru lui en 2001. De plus, la nouvelle traduction permet une meilleure immersion dans l’univers, et le lecteur n’a plus qu’à savourer cette très bonne aventure qui peut réconcilier ceux qui boudaient la saga avec celle-ci. Sans doute le meilleur récit dérivé des jeux vidéo Pokémon, si bien qu’on a hâte de déguster la suite… Et pourquoi pas les autres cycles de l’histoire !
Image
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9882
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Les manga Pokémon

Message non lu par Koiwai » 06 sept. 2014, 12:41

La Grande Aventure 2 :

Dommage que la fin de la partie Rouge/Bleu/Verte soit si rapide, beaucoup de rebondissements sont beaucoup trop vite expédiés (notamment sur Verte), mais au moins le rythme est toujours là, on ne s'ennuie pas, et j'aime toujours autant les petites libertés prises par les auteurs sans trahir les jeux d'origine.

D'ailleurs, la partie Jaune commence sur les mêmes chapeaux de roue ! Toujours ce rythme effréné qui ne nous lâche pas, ces personnages assez chouettes, ces petites libertés qui brisent la linéarité des jeux... C'est vraiment super sympa à lire !
Image

Avatar du membre
Takato
Tueur à gages
Messages : 1895
Enregistré le : 17 janv. 2009, 13:19

Re: Les manga Pokémon

Message non lu par Takato » 06 sept. 2014, 23:10

Tant mieux que la saga "Pokémon Special" soit si bonne, parce qu'on va en bouffer visiblement. Kurokawa sort en Octobre le tome 9 de Noir & Blanc, concluant l'adaptation des deux jeux éponymes, et des bruits de couloir parlent de Pokémon XY et Pokémon Rubis & Saphir. :D
Image
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9882
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Les manga Pokémon

Message non lu par Koiwai » 07 sept. 2014, 08:43

Ouep, vu le succès de La Grande Aventure rien que sur le tome 1, je pense qu'il n'y a aucun doute sur l'arrivée des autres "saisons" de Pokemon Special, et tant mieux ! :)

Juste, je me demande dans quel ordre Kuro va sortir tout ça. X & Y dans la foulée de Noir & Blanc ? Rubis et Saphir d'abord histoire de profiter de l'actu avec les jeux Rubis Omega et Saphir Alpha ?

Dans tous les cas, je prends tout \o/
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9882
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Les manga Pokémon

Message non lu par Koiwai » 11 oct. 2014, 11:41

Voila, Pokémon Noir et Blanc s'est terminé avec le tome 9.

Comme prévu, il s'agit bien de l'ultime volume de N&B... mais pas de la fin pour autant ! Une partie s'achève bel et bien, mais tout est déjà pleinement ouvert sur la suite avec ces dernières pages aussi énigmatiques que frustrantes, et franchement étonnantes sur certains points (ce qui arrive à Noir, surtout). Noir & Blanc 2 sera donc bel et bien une suite directe, Noir et Blanc ne proposant pas réellement la fin de l'aventure.
Il n'y a plus qu'à attendre patiemment N&B 2, que Kurokawa annonce d'ores et déjà, à la fin du tome ! :) On sait qu'on l'aura, mais à mon avis il va falloir être patient (si je ne dis pas de bêtise, les auteurs ont mis de côté N&B 2 au Japon pour s'attaquer à X & Y, ou un truc du genre).

Pour le reste, ce tome était globalement bien mené. J'étais peu emballé par le début de l'affrontement entre Reshiram et Zekrom, mais ensuite ça décolle bien. Les agissements de Ghetis sont bien exposés, il y a une mise en avant assez rapide mais efficace des thèmes du jeu comme la confrontation idéal/réalité et les liens humains/pokémon, et le focus sur N, si charismatique dans le jeu, est honnête (même si j'en attendais un peu plus).

Bref, toujours une lecture sympa, intéressante, prenante et fidèle aux grands axes du jeu malgré certaines choses trop rapides. Vivement N&B 2, car la fin de N&B est assez frustrante !
Image

Avatar du membre
Takato
Tueur à gages
Messages : 1895
Enregistré le : 17 janv. 2009, 13:19

Re: Les manga Pokémon

Message non lu par Takato » 12 oct. 2014, 09:35

Ouf ! En attendant la réception de mon volume 9 de N&B, tu réponds à la question que je me posais : Quelle est cette surprise de Kurokawa concluant ce dernier volume ?

C'est une belle victoire car après l'échec de l'arc Rouge, Bleu et Jaune chez Glénat, savoir que trois nouveaux arcs sont prévus en France (Rubis/Saphir/Emeraude, X&Y et N&B2) est une excellente chose !

J'apporterai ma chronique aux alentours de mercredi. :)
Image
Image

Avatar du membre
Takato
Tueur à gages
Messages : 1895
Enregistré le : 17 janv. 2009, 13:19

Re: Les manga Pokémon

Message non lu par Takato » 15 oct. 2014, 15:10

Tome 9 :

Neuvième et dernier tome... ou pas ?

Noir et N ont chacun éveillé le Pokémon légendaire auquel ils sont affiliés, respectivement Reshiram et Zekrom. Autrement dit, au cœur de la Ligue Pokémon, un combat entre la Réalité et l’Idéal est sur le point d’avoir lieu. De leur côté, les champions d’arène sont toujours prisonniers de la Team Plasma, et nombreux sont ceux qui vont tenter de les délivrer…

Après une assez longue absence, l’arc Noir et Blanc de la saga Pokémon Special est de retour avec un neuvième et ultime volet. On pouvait penser que la conclusion était prématurée et pourtant, le final est bel et bien là et apporte son lot de surprises. Nous assistons d’un côté au combat tant attendu entre Noir et N mais aussi différents affrontements mettant en scène Ghetis, les sages de la Team Plasma, Hoodman, le Conseil 4, les champions d’arène… Tout un beau monde qui se réunit pour les joutes finales, et il faut avouer que le spectaculaire fait son effet. Le tome ne nous laisse jamais souffler et est mené tambours battant, bien que l’on puisse regretter un manque de lisibilité dans la narration à cause d’un découpage de l’action souvent abstrait.

Ce qu’il est encore une fois intéressant de noter, c’est la manière dont les auteurs choisissent d’adapter la fin des jeux vidéo Pokémon Noir et Pokémon Blanc en dosant justement la fidélité et la réécriture. Les accros de l’univers vidéoludique des monstres de poche retrouveront sans grande surprise les révélations à propos des pokémon légendaires et des plans de Ghetis mais pourront savourer un épaississement de la bataille finale. Le dernier front n’est pas seulement celui de Noir mais aussi celui du Conseil 4, des champions d’arène et même de nombreux dresseurs lambda qui ne renoncent jamais à leurs rêves. L’idée est à saluer tant il est illogique que dans les jeux, le protagoniste soit le seul à se dresser face à l’ennemi. Le combat final se déroule alors sans grande surprise et permet d’acquérir les quelques révélations manquantes, apportant des rebondissements. Les grands défauts que nous pourrions reprocher à ce dernier opus, c’est le manque de temps consacré au combat entre Noir et N ce qui empêche d’opposer efficacement les deux rivaux et leurs idéaux, bien qu’un certain travail soit fait là-dessus.
Puis, passé l’affrontement, vient l’épilogue…

Alors qu’on pensait l’histoire conclue à la manière du jeu vidéo, notamment autour de N, les dernières pages nous prennent à contrepied en développant une chute inédite aux jeux. Pour cette série qui doit se conclure sur ce neuvième volume, le choque est quelque peu brutal, et surtout loin de l’ambiance bon enfant que l’on attribue généralement à Pokémon. Une « bad-end » ? Que nenni car comme Kurokawa l’a promis sur les réseaux sociaux quelques jours avant la parution de ce derniers tomes, les dernières pages laissent place à une grande annonce : Pokémon Noir et Blanc se poursuivra dans Pokémon Noir et Blanc 2 afin de répondre à ce twist inattendu ! Comme on pouvait s’y attendre, l’éditeur projette d’éditer l’ensemble des arcs de la saga, ce qui est loin de nous déplaire.

Le dernier tome de Noir et Blanc est assez convenu tant il reprend tous les derniers éléments du binôme de jeux vidéo, mais il sait aussi développer ses propres axes à travers des choix d’adaptation astucieux, permettant une chute inattendue qui nous fait attendre la deuxième partie de l’histoire avec impatience. Le récit n’est donc pas fini, ce qui est une excellente chose étant donné l’efficacité de cette adaptation qui sait reprendre la trame des œuvres vidéoludiques tout en l’adaptant avec justesse au format manga. Il faudra toutefois s’armer de patience car la parution de Noir et Blanc 2 au Japon est assez lente, les auteurs semblant privilégier un certain « X & Y ».
Image
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9882
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Les manga Pokémon

Message non lu par Koiwai » 25 févr. 2015, 17:50

Pokémon X/Y 1 :

Une entrée en matière plutôt plaisante.

Je ne suis pas forcément fan de la façon dont certains axes sont intégrés (à commencer par les méga-évolutions), mais concrètement le shéma adopté permet d'entretenir vaguement quelques mystères qui se révèlent peu à peu plus tard.

Ce que j'ai beaucoup aimé, c'est la notion de groupe qui est bien respectée, avec des héros qui sont tous plutôt bien mis en place. Y déchire, Trovato est intéressant en narrateur, Sannah est un petit peu moins cruche que dans les jeux (mais je sens que ses surnoms en "ouille" vont vite me gonfler)... Par contre, pour l'instant X se fait un peu voler la vedette par Y :3

J'apprécie également la petite intrigue sur l'aspect reclus d'un X qui va devoir se bouger et retourner à la civilisation, même si tout ça reste simpliste. Ah, et chouette utilisation de Kangourex.

Par contre, je trouve que ça va encore plus vite que d'habitude, mais bon.
Image

Répondre