Judge

Destinés à un public adolescent masculin mais faisant néanmoins fureur chez certain(e)s adultes et/ou jeunes filles, les shonen ont droit à leur propre rubrique!
Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9789
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Judge

Message non lu par Koiwai » 10 sept. 2011, 18:51

Image
La fiche sur le site


Tome 1:

Des affiches pullulant dans le métro parisien, un lancement à Japan Expo soutenu par une exposition qui en mettait plein la vue... C'est un fait: deux ans après le succès Doubt, les éditions Ki-oon portent à nouveau beaucoup d'espoir sur Yoshiki Tonogai et son nouveau thriller, Judge. On se souvient de Doubt comme d'une série assez prenante mais trop prévisible, et tout porte à croire que Judge s'inscrit dans la même veine. Alors, le jeu en vaut-il la chandelle ?

Hiroyuki est un adolescent qui mène une vie comme les autres, auprès de son frère et de leur amie d'enfance. Pourtant, depuis que ses deux camarades de toujours sortent ensemble, il a du mal à accepter de refouler ses sentiments pour la jeune fille. Dominé par l'envie de tenter sa chance auprès d'elle, il cause indirectement la mort de son frère. Deux ans plus tard, le voici qui se réveille dans le noir, au coeur d'un lieu qu'il ne connaît pas, et la tête affublée d'un masque de lapin. Au bout d'un couloir, il tombe sur le corps sans vie d'un jeune garçon, puis rencontre sept autres personnes qui sont dans le même cas que lui, chacun étant affublé d'un masque d'animal différent. Que signifie cette mascarade ? Les jeunes gens ne tardent pas à apprendre que les sept masques différents qu'ils portent correspondent à chacun des péchés capitaux, qu'ils ont tous commis. La règle du jeu imposée par leur kidnappeur: choisir toutes les douze celui d'entre eux qui sera jugé et sacrifié...

Ceux qui ont lu Doubt n'auront ici aucune surprise: l'auteur nous plonge en terrain connu, via un schéma narratif reprenant les mêmes ficelles que sa précédente série: après une introduction ancrée dans la vie quotidienne qui permet de présenter le personnage principal, les choses s'accélèrent, et voici soudainement Hiro plongé dans l'enfer du "jeu" Judge, en compagnie des autres victimes. Que leur veut-on exactement ? On ne le sait pas encore, ce volume n'étant qu'une longue introduction, menée néanmoins à un rythme soutenu.

Pas de surprise dans la construction du récit, les ficelles sont les mêmes que dans la précédente série de Tonogai, l'auteur souhaitant ici offrir une série dans la lignée directe de Doubt - les masques d'animaux en sont une autre preuve - en apportant toutefois quelques nouveaux éléments. Ainsi, les personnages sont plus nombreux, et le sujet des sept péchés capitaux est au premier plan. Mais ce qui intrigue le plus, c'est le fait que les personnages doivent à présent choisir eux-mêmes qui sera exécuté, ce qui pourrait apporter une force supplémentaire à la psychologie des personnages et à leur sentiment de culpabilité. Mais pour l'instant, il n'en est rien, Judge n'étant encore, malgré ces nouveautés, qu'un énorme copier-coller de Doubt.

Dès le début, les choses ne sentent pas vraiment bon: introduction rapide permettant de présenter de manière basique le héros et son passé, autour d'une vague histoire d'amour cliché au possible. Puis les choses sérieuses commencent, et les doutes ne s'estompent pas: le schéma est très similaire à Doubt, trop similaire, tant et si bien que l'on a l'impression de relire une deuxième fois la même série. Cette introduction est assez poussive, enchaîne les clichés dans les réactions des personnages, et ne doit son salut qu'au rythme soutenu de l'ensemble. Mais même de ce côté-là, les choses ne convainquent pas totalement: à force de vouloir présenter rapidement les choses, Yoshiki Tonogai oublie l'ambiance en route. Bien que l'on soit dans un huis-clos, pas de sueurs froides ici. La mise en scène ne prend pas le temps de poser les éléments et se contente de sa linéarité sans chercher à dépeindre des petites choses qui auraient pu apporter une véritable ambiance. Les personnages restent encore lisses, la plupart ne voyant pas encore leur "péché" vraiment mis en avant, même si l'on devine facilement quel est le péché de certains, notamment en ce qui concerne notre héros, mais aussi le garçon orgueilleux et le colérique. Très vite, la paranoia et le doute s'installent chez certains, mais le tout surgit trop rapidement et est dépeint de manière trop lisse, surtout au niveau des dialogues des protagonistes. En somme, on reste assez mitigé face à cette introduction trop lisse, trop linéaire, qui ne créera aucune surprise auprès de quelqu'un ayant déjà lu Doubt.

Pour autant, le travail visuel reste correct. Si l'on regrettera le manque de détails et l'expressivité limitée des personnages, le découpage, à l'instar de Doubt, se veut assez haletant dès le départ. Mais cela ne suffit pas à masquer des lacunes trop nombreuses.

En somme, Judge pâtit de la volonté de son auteur d'offrir une série dans la continuité de Doubt. Reprenant le même schéma que dans sa précédente série en ne parvenant pas encore à bien faire ressortir les nouveaux thèmes qu'il aborde, Yoshiki Tonogai offre un premier volume sans surprises, pas foncièrement déplaisant mais extrêmement lisse. Le potentiel est pourtant là, et il est donc évident que l'on attend beaucoup plus de la suite. Reste que la série est susceptible de séduire plus facilement ceux qui ne connaissent pas Doubt.

Du côté de l'édition, Ki-oon offre à nouveau un travail impeccable: premières pages en couleurs, traduction fluide, papier et impression de qualité... Il n'y a pas grand chose à redire.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9789
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Judge

Message non lu par Koiwai » 10 sept. 2011, 18:52

Tome 2:

Porté par sa volonté de sauver tout le monde, Hiro a émis l'idée que chacun vote pour lui-même. L'heure du jugement finit par arriver, et tout semble s'être déroulé comme prévu. Mais pourtant, il ne faut pas longtemps à notre héros pour se rendre compte que son plan a échoué...

Après un volume d'introduction très lisse, les choses sérieuses commencent dans ce deuxième tome, avec le verdict du premier jugement. Et avec lui, les premiers doutes chez les protagonistes, car bien évidemment, le plan de Hiro ne se passe pas comme prévu, et une tête tombe. Un événement qui est l'occasion pour Yoshiki Tonogai de démarrer réellement les choses en présentant chez ses personnages des manières bien distinctes de réagir.
Entre ceux qui, comme notre héros, choisissent de tenter de sauver tout le monde, ceux qui sont incapables de montrer la moindre confiance envers les autres, ceux qui se sentent puissants en ayant entre leurs mains le pouvoir d'infliger la mort, et ceux qui souhaitent tout simplement s'en sortir par tous les moyens, le mangaka met en avant plusieurs cas qui ne manquent pas d'intérêt et viennent d'ores et déjà accentuer les possibilités quant à la suite de l'oeuvre, qui s'annonce riche en rebondissements, à la vue des divisions qui animent les personnages et des manigances que certains commencent déjà à mettre en oeuvre pour s'en sortir.

Tonogai choisit de développer cet aspect sans en faire trop, pour conserver un rythme soutenu dans son récit. Le tout passe plutôt bien, mais on reste déçu sur d'autres points, comme l'aspect très lisse qui continue de se ressentir sur la plupart des personnages, tellement lisses qu'on en retient à peine les noms. Le thème des 7 péchés capitaux reste encore survolé, et sachant que la série devrait faire 7 tomes d'après l'auteur, on se dit qu'à ce rythme là, le sujet ne sera jamais véritablement développé. Ainsi, après le gay du premier volume, les tourments d'un deuxième protagoniste, à savoir Hayato Takizawa, le lion, se dévoilent ici de manière très basique, via des révélations sur sa relation houleuse avec son père. Et en fin de volume semble s'enclencher des informations sur la personnalité d'Asami Kimura, mais le tout reste là aussi très basique, même si ça a le mérite de venir d'ores et déjà renforcer les plans de certains.

Un autre point qui déçoit, et c'est un peu plus curieux, est l'aspect graphique de l'oeuvre. On ne remettra pas en cause le découpage et la narration très rapide, qui offre un ensemble sans temps morts, mais plutôt, une nouvelle fois, l'aspect très lisse de l'ensemble, qui va à l'essentiel sans chercher à accentuer l'ambiance malsaine qui aurait pu se dégager beaucoup plus. Mais, surtout, on reste un peu déçu par le design des personnages, toujours aussi peu expressifs, mais s'avérant en plus ici assez inégaux. Ainsi, après le personnage ayant subi un bug qui le coupait en deux dans le tome 1, on se retrouve ici, par exemple, avec des visages souvent dépourvus de détails, parfois vraiment trop anguleux, des yeux parfois placés trop haut, voire des parties du corps qui ne ressemblent à rien et ne font vraiment pas naturel (c'est particulièrement le cas de la poitrine d'Asami dans les dernières pages). L'usage de l'informatique n'a pas que du bon..

En somme, si Judge commence à montrer une certain potentiel dans ce tome, notamment au niveau des divisions qui se présentent déjà entre les protagonistes, la plupart des autres éléments, à commencer par le développement des personnages et le sujet des 7 péchés capitaux, restent encore très lisses. La lecture reste sympathique, mais on en attendait plus.

A noter que si ce deuxième volume est si épais, c'est surtout parce que les éditions Ki-oon proposent ici de découvrir quasiment 60 pages du Berceau des esprits, leur nouvelle série.
Image

Avatar du membre
Hitsuji
Time Sheep
Messages : 666
Enregistré le : 12 juil. 2011, 18:37
Localisation : Près d'un chat ! :3
Contact :

Re: Judge

Message non lu par Hitsuji » 22 sept. 2011, 14:52

Après "lecture" de ce deuxième tome, je me demande ce que font les personnages de leurs 12 heures de répit (à part se réfugier pour bouder dans son coin pour l'un d'eux). Je veux dire, on ne les voit pas manger, ni boire, ni dormir, ni aller aux toilettes, ni se laver... 12 heures, c'est quand même long... Et il vont devoir tenir jusqu'à ce qu'il n'en reste plus que deux (ou trois, je sais plus ?) ! Ô_o Donc on va avoir droit à des zombies affamés et complètement crades. Chouette.


Pour le reste, j'ai trouvé ce tome plus ennuyeux. Déjà, on mets un temps fou à savoir si oui ou non l'un d'entre eux à voté pour un autre que lui, pour finalement découvrir un tableau indicateur des votes bien tardivement. Il aurait été installé en évidence, au milieu de la salle, comme tout bon jeu de télé-réalité, on aurait économisé plein de pages, quoi ! Mais non, faut bien remplir le manga d'un peu de vide...

Et puis, hop ! apparition du groupe de "traître". Ou plutôt, du groupe de ceux qui ne vivent pas chez les Bisounours et tentent de réfléchir et magouiller pour survivre. sont malins eux. Espérons qu'ils s'en sortent...

On a aussi une révélation assez étrange, puisque celui/celle qui est responsable de leur enfermement serait avec eux. J'en vois franchement pas l'intérêt. Courir le risque de crever si les autres votent pour lui/elle, alors qu'il y a des caméra qui les surveillent, c'est pas très futé. Alors, est-ce vrai ? Mystère...

Sinon, la fin avec la fille à la poitrine en constant développement, bof. A ce niveau, ça devient de la science-fiction.

Bref, toujours aussi peu convaincu par ce titre... XD
"on the internet, no one knows you're a cat."
—A cat.

Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4622
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Re: Judge

Message non lu par Wang Tianjun » 22 sept. 2011, 14:58

Hitsuji a écrit : Sinon, la fin avec la fille à la poitrine en constant développement, bof. A ce niveau, ça devient de la science-fiction.
Tu vas me donner envie de continuer la série, là ! :arrow:
Bon, au vu de ce que vous en dites, je ne regrette pas d'avoir stoppé les frais.
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Avatar du membre
Hitsuji
Time Sheep
Messages : 666
Enregistré le : 12 juil. 2011, 18:37
Localisation : Près d'un chat ! :3
Contact :

Re: Judge

Message non lu par Hitsuji » 22 sept. 2011, 15:23

Wang Tianjun a écrit : Tu vas me donner envie de continuer la série, là ! :arrow:
Comment obtenir l'effet inverse de celui désiré. Tout un art ! :mrgreen:
"on the internet, no one knows you're a cat."
—A cat.

Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4622
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Re: Judge

Message non lu par Wang Tianjun » 22 sept. 2011, 15:43

On appelle ça le syndrome de Wolf Guy... mais je dérive, je dérive.. :arrow:
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9789
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Judge

Message non lu par Koiwai » 22 sept. 2011, 16:16

Hitsuji a écrit :On a aussi une révélation assez étrange, puisque celui/celle qui est responsable de leur enfermement serait avec eux. J'en vois franchement pas l'intérêt. Courir le risque de crever si les autres votent pour lui/elle, alors qu'il y a des caméra qui les surveillent, c'est pas très futé. Alors, est-ce vrai ? Mystère...
Ca, je pense que [spoiler]ça sent à plein nez le mensonge de la part du lion pour faire en sorte que certains se retournent les uns contre les autres. Un plan à deux balles dont fait sans doute partie aussi en fin de tome la miss j-ai-des-gros-nichons-qui-ressemblent-à-rien.[/spoiler]

'fin, on verra bien.

En tout cas, je reste d'accord avec ce que tu dis. C'est quand même dommage que Tonogai ne parvienne pas à développer réellement quoi que ce soit alors qu'il propose des thèmes un peu plus variés que dans Doubt.
Image

Avatar du membre
Hitsuji
Time Sheep
Messages : 666
Enregistré le : 12 juil. 2011, 18:37
Localisation : Près d'un chat ! :3
Contact :

Re: Judge

Message non lu par Hitsuji » 22 sept. 2011, 17:19

@Wang : Oh, je savais pas que ça avait un nom ! XD (tout nouveau, en plus !)
Koiwai a écrit :Ca, je pense que [spoiler]ça sent à plein nez le mensonge de la part du lion pour faire en sorte que certains se retournent les uns contre les autres. Un plan à deux balles dont fait sans doute partie aussi en fin de tome la miss j-ai-des-gros-nichons-qui-ressemblent-à-rien.[/spoiler]

'fin, on verra bien.
C'est aussi possible qu'il fasse [spoiler]comme dans Doubt avec le responsable qui se joue de ses prisonniers en étant avec eux. Même si, avec le système de vote, c'est bien plus risqué...[/spoiler]
"on the internet, no one knows you're a cat."
—A cat.

Avatar du membre
Kimi_
The Jelly
Messages : 1525
Enregistré le : 14 juil. 2011, 19:45
Localisation : Parti titiller les photons entre la Voie Lactée et Andromède.
Contact :

Re: Judge

Message non lu par Kimi_ » 22 sept. 2011, 17:23

Bon et bien... Visiblement ça ne vaut pas le coup que je commence cette série a première vue. ^^' J'attendrai tout de même de la série soit terminée pour me décider.
Super Metroid

The operation was completed successfully. Clear time : 01:50.

Your rate for collecting items is 100%. See you next Mission.
[/b]
Image

Avatar du membre
Ningi
Messages : 16
Enregistré le : 16 sept. 2011, 20:51

Re: Judge

Message non lu par Ningi » 22 sept. 2011, 19:14

Je pense que ce manga est exellent !!!

Vous avez remarquer que dans le tome 1,le cheval ne veut pas dévoiler qu'il y a une boite près du magnéto ?
Je pense que le Cheval n'est pas innocent !!!

Répondre