Hakaiju

Destinés à un public adolescent masculin mais faisant néanmoins fureur chez certain(e)s adultes et/ou jeunes filles, les shonen ont droit à leur propre rubrique!
Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9191
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Hakaiju

Message non lu par Koiwai » 03 nov. 2011, 18:52

Image
La fiche sur le site.


Tome 1:

Avec le Berceau des esprits ou autre Hideout, on peut dire que l'horreur s'est taillée une jolie petite place parmi les nouveautés de la rentrée. Et cette fois-ci, ce sont les éditions Tonkam qui, en cette période de Halloween, lancent un titre du genre : Hakaiju, ou quand le talentueux Shingo Honda, remarqué sur le très bon Ping Pong Dash, troque les raquettes contre un univers gore au parfum de fin du monde.

Tout commence pourtant de la plus classique des manières dans la ville de Tachikawa, en périphérie de Tokyo. Depuis l'enfance, Akira Takashiro est sous le charme de Miku, mais s'est toujours retrouvé en position d'infériorité face à son autre ami d'enfance, Eiji, pilier du club de basket là ou notre héros cire le banc. Il y a deux ans, Miku a déménagé, mais les sentiments d'amour et d'amitié liant ces trois-là ne se sont pas estompés pour autant, et alors qu'Akira va enfin avoir sa chance en tant que titulaire dans l'équipe de basket de son lycée, les deux amis se déclarent enfin rivaux en amour.
Mais alors même qu'Akira pense enfin avoir sa chance, tout bascule. Alors qu'il est dans la réserve du gymnase, un violent séisme éclate et l'assomme. Quand il se réveille, Akira voit sa vie chamboulée à jamais. D'Eiji, il ne retrouve que le bras, face à lui se dresse un monstre effrayant semblant sorti des pires films d'horreur, et partout où il s'enfuit il croise les cadavres de ses camarades de classe. A présent, il n'y a plus qu'un seul mot d'ordre : survivre...

C'est sur ces bases peu originales que débute la série, qui, dans ce premier tome, ne s'écartera jamais de ce classicisme. Très vite survient l'événement perturbateur, puis se crée une petite équipe de survivants, composée de notre héros, d'un loubard du lycée et de son martyr, et de la déléguée des élèves au sang-froid salvateur. Des caractères très stéréotypés, prévisibles jusque dans les réactions qu'ils émettent face aux événements terrifiants qui se présentent face à eux. C'est principalement le cas du martyr de service, dont on voit arriver la réaction largement à l'avance. Des liens différents se créent doucement au sein du groupe, susceptible d'être amputé à tout moment, mais malgré tout,j on aura du mal à croire en certaines réactions peu crédibles.
De manière plus générale, rien ne vient secouer de manière originale ce premier volet, qui se contente de planter le décor en jouant au jeu de la course-poursuite entre nos héros et les monstres pendant tout le volume, mais en introduisant toutefois quelques grandes pistes qui, à n'en pas douter, seront développées par la suite. De ce côté-là, on a droit à nouveau à des choses classiques du genre, à commencer par l'objectif que se fixe Akira de partir à la recherche de Miku qui était justement de retour en ville à ce moment-là, mais Shingo Honda amorce également des pistes plus intrigantes. Pourquoi donc l'armée ou les forces de défense n'agissent-elles pas et semblent totalement ignorer ce qui se passe dans la ville de Tachikawa ?

Ce premier tome de Hakaiju est classique, mais pas déplaisant, loin de là. Au-delà d'une mise en place peu inventive, on se retrouve même face à un divertissement très efficace, grâce au talent d'un auteur qui ne fait pas semblant.
En effet, une première chose frappe très vite : l'auteur ne lésine pas sur les effets gores. Un bras qui se promène par-ci, une tête qui vole par-là, un visage coupé en deux en plein vol, des corps mutilés jonchant le sol... L'auteur parsème volontiers son récit de courtes scènes sanglantes dont l'impact est renforcé par un souci du détail bien présent : tripes à l'air, os qui dépassent des corps découpés... tant et si bien que l'on peinerait presque à croire que l'on est face à un shônen, nouvelle preuve que la distinction des genres tend à se perdre.
Là où Honda impressionne encore plus, c'est dans le design des montres, aussi improbables qu'impressionnants. L'auteur prend plaisir à croquer des créatures gigantesques, aux corps défiant toute logique, où le souci du détail est aussi de la partie, et à travers lesquels on se rend compte que le coup de crayon du mangaka a encore gagné en puissance depuis Ping Pong Dash.
Enfin, mise en scène et découpage assurent un récit dynamique et fluide, qui happera sans difficulté les amateurs du genre.

De facture très classique, ce premier volume de Hakaiju n'en reste pas moins très efficace pour quiconque aime le genre. Dynamique et capable d'être très gore, cette introduction plante le décor sans grosse originalité, rien n'étant encore révélé quant à la nature de ces montres meurtriers mais quelques pistes sont déjà évoquées, comme l'absence de réaction de l'armée ou des médias. Après ce premier tome plaisant, on a tout simplement hâte de voir si la suite confirmera cette première impression positive.

L'édition de Tonkam jouit d'un papier et d'une impression honorables. Du côté de la traduction, on a droit à un travail fluide, malgré quelques problème d'orthographe et de ponctuation.
Image

Mon top lectures (hors nouvelles séries) de 2015 :
RiN 5, A Silent Voice 6, Ushijima 27.

Mon top nouvelles séries de 2015 :
Deathco, Underwater, Les Enfants de la baleine, One-Punch Man.

sainfoins
Messages : 30
Enregistré le : 04 nov. 2011, 17:51

Re: Hakaiju

Message non lu par sainfoins » 04 nov. 2011, 18:11

Je ne connais pas du tout le dessinateur, mais de ce que j'ai pu voir de quelques scans, le graphisme me semble de grande qualité. En plus la bestiole Lovecraftienne sur la couverture me donne vraiment envie de lire ce manga. Espérons que le scénar tienne la route. Au japon, ils en sont au tome 4. Sait-on s'il y a déjà un nombre précis de tomes prévus?

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9191
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Hakaiju

Message non lu par Koiwai » 05 nov. 2011, 13:32

Rien n'a été dit quant au nombre final de tomes ^^
Image

Mon top lectures (hors nouvelles séries) de 2015 :
RiN 5, A Silent Voice 6, Ushijima 27.

Mon top nouvelles séries de 2015 :
Deathco, Underwater, Les Enfants de la baleine, One-Punch Man.

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9191
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Hakaiju

Message non lu par Koiwai » 05 janv. 2012, 20:16

Tome 2: et là, le duel Hakaiju vs Magi dans le tournoi shônen me fait encore plus mal.

La course-poursuite se poursuit pour Akira, Shirasaki et Tadokoro. Au sein d'une ville où règnent maintenant le chaos et la mort, notre héros et ses compagnons d'infortune continuent de chercher désespérément Miku, tout en devant éviter de se retrouver face à l'un des monstres ayant envahi les lieux...

Dans ce nouveau tome, notre trio fait avant tout la rencontre de nouveaux survivants, dont un professeur qui se veut rassurant mais n'a pas fini d'intriguer, voire d'inquiéter de par certains actes que l'on découvrira au fil de la lecture... C'est donc désormais accompagné de ce dernier, et en laissant Tadokoro derrière eux en compagnie d'autres survivants, qu'Akira et Shirasaki repartent de plus belle à la recherche de Miku. Et le carnage se poursuit, c'est ce que l'on retient avant tout : au fil de leur périple les menant dans divers bâtiments, nos héros rencontrent de nouveaux survivants, en espérant à chaque fois retrouver la trace de Miku. Mais les nouvelles rencontres survivront rarement plus de quelques pages, et dès lors, Shingo Honda se fait plaisir : les carnages sont nombreux, et de toutes sortes. Que les victimes des monstres soient empalées, découpées, déformées ou littéralement explosées de l'intérieur, les morts sont souvent atroces, certaines confineraient presque au sadisme, et le mangaka se fait une joie d'enchaîner des effets gore parfois vraiment peu ragoûtants. Un shônen, vraiment ?

Pour le reste, en plus des effets gore, le coup de crayon de l'auteur fait à nouveau des merveilles : en plus d'un rythme tendu et fluide, parfaitement rendu par un découpage et des plans bien choisis, l'auteur nous offre à nouveau des montres impressionnants, qui en jettent, et qui défient physiquement toute logique. Difficile de ne pas être impressionné par une telle densité et une telle envie d'inventivité dans ces designs monstrueux.

Qu'on se le dise, l'horreur et le gore restent le principal leitmotiv, mais l'auteur n'en oublie pas pour autant de faire évoluer son scénario-catastrophe, ici très légèrement, mais en apportant des détails qui ne font qu'entretenir habilement la tension, notamment en ce qui concerne ce qu'est devenue Miku, ou qui plongent l'oeuvre dans une ambiance toujours plus apocalyptique et pessimiste. Ici, c'est simple, quand l'heure est venue de découvrir la vérité sur le trou ayant fait son apparition en ville ou sur la reproduction des monstres, on ne parvient à aucun moment à trouver le moindre signe d'espoir, on ne voit pas du tout, pas même un peu, comment nos héros pourraient s'en sortir pour le moment. Et ça, ça n'a pas de prix.

Avec ce deuxième volume, Hakaiju reste donc sur la même ligne de conduite, mais peaufine encore un peu plus son horreur, ses effets gore et son désespoir. Pour quiconque aime le genre, la lecture est un délice qui, quand on voit la dernière page plus qu'inquiétante et qui tend à faire penser que le danger ne vient pas que des monstres, promet une suite qui devrait encore se bonifier.
Image

Mon top lectures (hors nouvelles séries) de 2015 :
RiN 5, A Silent Voice 6, Ushijima 27.

Mon top nouvelles séries de 2015 :
Deathco, Underwater, Les Enfants de la baleine, One-Punch Man.

sainfoins
Messages : 30
Enregistré le : 04 nov. 2011, 17:51

Re: Hakaiju

Message non lu par sainfoins » 05 janv. 2012, 20:28

Est-ce une série terminée au Japon ou pas? Combien compte-elle de tomes?

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9191
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Hakaiju

Message non lu par Koiwai » 05 janv. 2012, 20:51

Il y a deux mois tu disais toi-même 3 messages plus haut qu'ils en étaient au tome 4 au Japon XD

'fin, depuis, un 5ème est sorti, et c'est toujours en cours :wink:
Image

Mon top lectures (hors nouvelles séries) de 2015 :
RiN 5, A Silent Voice 6, Ushijima 27.

Mon top nouvelles séries de 2015 :
Deathco, Underwater, Les Enfants de la baleine, One-Punch Man.

sainfoins
Messages : 30
Enregistré le : 04 nov. 2011, 17:51

Re: Hakaiju

Message non lu par sainfoins » 05 janv. 2012, 21:01

Je vais attendre qu'elle soit terminée au Japon avant de me lancer. Plus de 10 volumes, je laisse tomber.

Avatar du membre
shun
Messages : 918
Enregistré le : 23 sept. 2004, 21:43

Re: Hakaiju

Message non lu par shun » 05 janv. 2012, 21:55

sainfoins a écrit :Je vais attendre qu'elle soit terminée au Japon avant de me lancer. Plus de 10 volumes, je laisse tomber.
le problème avec le marché actuel c'est qu'il est difficile de prendre ce parti ! car on va de plus en plus vers des éditions limitées ou les premiers tomes sont rarement réimprimés.
Groupe facebook de vente manga en Belgique : https://www.facebook.com/groups/1024308 ... 6/?fref=ts

sainfoins
Messages : 30
Enregistré le : 04 nov. 2011, 17:51

Re: Hakaiju

Message non lu par sainfoins » 06 janv. 2012, 08:06

On les trouve sans problème d'occasion.

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9191
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Hakaiju

Message non lu par Koiwai » 12 mars 2012, 19:38

Tome 3:

Après s'être extirpé du monstre qui l'avait fait prisonnier et constaté avec effroi la rapidité de démultiplication des grosses bêbêtes, Akira regagne le cinéma, où l'attend une mauvaise surprise : Takeshige, le visage couvert de sang, la mine décomposée... Que s'est-il passé ?

Cela, nous ne tardons pas à le découvrir, via le portrait d'un ex enseignant qui perd petit à petit pied, souhaitant, dans ce chaos absolu, s'ériger en roi des lieux, dont la reine serait évidemment cette chère Shirasaki. Dans le genre cliché, on ne fait pas mieux, et si l'on sentait bien que Takeshige perdait petit à petit la boule, son changement paraît ici assez extrême, et l'on attend encore de voir tout ce qu'il apportera, hormis un vaillant protecteur prêt à tout pour protéger "sa" Shirasaki.

Mais alors que Takeshige se place en ennemi éventuel, nos héros sont bientôt rattrapés par une toute autre réalité : les monstres continuent de pulluler, et l'un d'eux a désormais infiltré le cinéma. le lieu n'est plus sûr, et le petit groupe doit s'enfuir en évitant de se faire bouffer. Et la majorité de ce volume est dédiée à cette fuite, qui s'étire, s'étire à n'en plus finir, et qui n'a guère d'intéressant pour l'histoire que la prise de conscience de nos héros que les monstres ne sont pas immortels.

Quand on arrive au bout du volume, dans le fond rien n'a changé, puisque l'on se retrouve avec la même interrogation qu'à la fin du tome 2, au sujet de Miku. Recherchant toujours son amie d'enfance, Akira n'en apprend finalement que très peu sur l'endroit où elle pourrait se trouver, mais...

Au final, il faut bien avouer que l'histoire n'évolue pas beaucoup dans ce tome, et que les éléments proposés par Shingo Honda, à commencer par la personnalité de plus en plus barge de Takeshige, sont très stéréotypés dans le genre. Pourtant, si ce tome sonne assez creux, on ne s'ennuie pas pour autant, le coup de crayon de l'auteur faisant à nouveau des merveilles : le découpage et la mise en scène s'avèrent toujours aussi dynamiques, et font parfaitement ressortir le gigantisme et la puissance des monstres, qui font toujours aussi froid dans le dos. De même que Takeshige, dont les expressions faciales sont assez exagérées mais créent leur petit effet. Enfin, pour les amateurs de bouts de viande qui giclent auront leur quota.
Cependant, attention, il ne faudrait pas que la série stagne trop longtemps... Mais au vu du nouveau petit événement de fin, on peut avoir bon espoir pour la suite.
Image

Mon top lectures (hors nouvelles séries) de 2015 :
RiN 5, A Silent Voice 6, Ushijima 27.

Mon top nouvelles séries de 2015 :
Deathco, Underwater, Les Enfants de la baleine, One-Punch Man.

Répondre