Reverend D

Destinés à un public adolescent masculin mais faisant néanmoins fureur chez certain(e)s adultes et/ou jeunes filles, les shonen ont droit à leur propre rubrique!
Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9789
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Reverend D

Message non lu par Koiwai » 24 oct. 2012, 19:00

Image
La fiche sur le site


Tome 1 :

Après la fin de GTO et avant de se lancer dans Shônan 14 Days, Tôru Fujisawa chercha à renouer avec le succès, la plupart du temps sans y parvenir, enchaînant série B sur série B. Reverend D fait partie de cette catégorie de titres peu inspirés, que l'on a bien peur de voir bâclés.

Ainsi, dès le synopsis de l'éditeur, on devine que ce nouveau titre ne volera pas haut, enchaînera les poncifs habituels déjà observés chez l'auteur sur Rose Hip Rose ou Tokkô, pour offrir un nouveau titre d'action formaté mais susceptible de divertir. Le problème, c'est que là où Tokkô accomplissait son objectif et que RHR ne s'en sortait pas trop mal, Reverend D se plante.

Au coeur de Tokyo, d'inexplicables meurtres sont commis, les victimes étant retrouvées à moitié transformées en sable rouge. La population est au courant, mais ce qu'elle ne sait pas, c'est que d'autres cadavres sont retrouvés désintégrés en sable noir, et que les rares témoins parlent de l'apparition de trois hommes et de deux petits cochons à proximité de ces faits... Quel mystère se cache derrière tout ceci ?
Yui Izumi, une jolie lycéenne blonde à gros seins, possède depuis toute petite un pouvoir qu'elle préfère cacher aux autres : elle voit la mort des gens peu de temps avant le moment fatal. Tentant malgré tout de suivre une vie normale, elle est bientôt accostée par un étrange groupe composé de trois hommes et deux cochons. Ceux-ci ne tardent pas à lui expliquer leur rôle : ils sont des Reverends de classe D, des personnes dotées de pouvoirs, dégommant grâce à leurs serviteurs porcins les démons envoyés par les "Enfants de Salomon", un sombre groupuscule dont l'objectif reste énigmatique...

Voilà pour l'histoire. En somme, c'est sensiblement la même chose que dans Tokkô, à ceci près que les démons sont remplacés par... euh... des démons. Donc en fait, non, ce n'est pas sensiblement la même chose, c'est exactement la même chose que dans Tokkô. Ou que dans nombre de séries B, puisqu'on a là ni plus ni moins qu'une chasse aux démons tout à fait banale, très mal camouflée derrière des histoires de sable et d'enfants de Salomon qui ne servent pour l'instant à rien.

Ce premier volume est donc l'occasion pour Aoi de découvrir peu à peu les étranges individus luttant contre les démons, et de voir quel rôle elle sera amenée à jouer parmi eux. Ainsi fait-elle la connaissance des frères Ryôji et Shiki Kamishiro, de leur supérieur l'inspecteur Gotoda, puis de la pulpeuse Linda, tout ce beau monde étant accompagné de petits cochons ou autres animaux parlants, qui sont en fait des entités démoniaques plus sympa que les autres. Et c'est tout. Ne comptez pas vraiment voir les frères développés un minimum (ah si, vous apprendrez qu'ils aiment bien prendre des poses classes de bad boys), Gotoda mis réellement sur le devant de la scène, où Linda (qui apparaît assez tard) faisant quelque chose d'utile, car Tôru Fujisawa préfère se perdre dans des explications scénaristiques qui tournent en rond, se répètent ou arrivent au compte-goutte, afin de tenter désespérément de camoufler la banalité du scénario. On arrive donc à la fin du volume avec la furieuse impression qu'il ne s'est rien passé. L'auteur prend le temps de poser les bases, diront certains. Le problème, c'est qu'il lui faut la moitié de la série pour poser les bases.

En somme, on s'ennuie face à un récit qui ne décolle jamais et est porté par des personnages inintéressants, l'ensemble étant tout juste sauvé par les notes d'humour et les bonnes bouilles des cochons. Et ne comptez pas vous rabattre sur les scènes d'action : elles sont pauvres, terriblement pauvres, les rares affrontements étant expédiés en une page, tant et si bien qu'on en arrive à se demander comment Fujisawa est parvenu à tenir un tome complet avec tant de... de rien.

Visuellement, hormis ces scènes d'action minimalistes, on note une narration qui se veut assez vivante, bien que plombée par ce fond qui tourne en rond. Du côté du dessin en lui-même, Fujisawa ne sort pas de son registre habituel. Tellement pas que vous aurez déjà vu tous ses personnages dans une autre de ses séries. Gotoda n'est rien d'autre qu'un Onizuka à bouc, les frère Kamishiro et Linda ressemblent énormément à certains personnages de GTO ou de Tokkô... Quant à la blonde Aoi, vous l'aurez déjà vue dans quasiment toutes les séries de l'auteur, de GTO à Rose Hip Rose en passant par Momoider ou Tokkô. Les fans seront en terrain conquis, dirons-nous...

En somme, Reverend D cache bien mal du vu et revu sous une histoire inutilement détournée autour de termes qui, dans le fond, ne servent à rien tant ils sont mal mis en avant ("Enfants de Salomon" ? Sable rouge ? Sable noir ? Reverend D ?). Si, derrière, l'action parvenait à assurer un tant soit peu, comme dans Tokkô ou Rose Hip Rose, pourquoi pas. Mais là, c'est le vide. Même en temps que simple série B, ça ne divertit pas. C'est mou, confus, paresseux, ça tourne en rond, ça ne se renouvelle pas d'un gramme côté dessins, et ça n'a toujours pas décollé à la fin de ce premier et déjà avant-dernier volume...

Côté édition, Fujisawa oblige, Pika nous sert une bonne copie, avec papier de qualité, traduction bien fichue.
Image

Avatar du membre
Luciole21
Génie lambda
Messages : 1152
Enregistré le : 17 janv. 2012, 22:26
Localisation : Inconnue

Re: Reverend D

Message non lu par Luciole21 » 24 oct. 2012, 19:14

Ah ouai... à ce point...
Je ne l'ai pas encore lu mais de toute façon je n'en attendais pas grand chose.
Image

Dernier coup de cœur manga : Chiisakobe (Minetaro Mochizuki)
Dernier coup de cœur franco-belge : Septs Nains (Lupano)
Dernier coup de cœur comics : Bone (Jeff Smith)
Dernier coup de cœur roman : La horde du contrevent (Alain Damasio)
Dernier coup de cœur film : Perfect Sense
Dernier coup de cœur jeux vidéo : Portal 2

Platineur débutant : http://www.psthc.fr/profil-psn-Coeluli. ... c7dbc3d294

Avatar du membre
Cactus-Vira
Messages : 129
Enregistré le : 23 sept. 2012, 23:30

Re: Reverend D

Message non lu par Cactus-Vira » 27 oct. 2012, 18:44

J'ai chopé un mini poster gratuit de Reverend D chez Gibert l'autre jour ! J'arrive chez moi, je le déplie et je me dis
"Tain le gars, il est pas chié, un mec il ressemble trait pour trait à Onizuka"

Je me co, sur MN forum, je lis l'article de notre Koiwai et je comprends mieux le pourquoi du comment :roll: !

Concernant Tôru Fujisawa, je vais donc en rester sur les 3 séries d'Eikichi Onizuka, après ce que je viens de lire, j'ai pas envie de dépenser mes sous là dedans.
Je sais même pas si je me paye Momoider tiens !
Image

Avatar du membre
jojo81
The Doctor
Messages : 1170
Enregistré le : 19 févr. 2010, 23:17
Localisation : Albi
Contact :

Re: Reverend D

Message non lu par jojo81 » 27 oct. 2012, 19:38

Cactus-Vira a écrit :Je sais même pas si je me paye Momoider tiens !
Momoider c'est le meilleur manga de l'auteur !!

(Même s'il faut le prendre au 192ème degré)
Nostroblog: des copains et du goût !
Image
Don't turn your back. Don't look away. And don't blink.
Image

Avatar du membre
Cactus-Vira
Messages : 129
Enregistré le : 23 sept. 2012, 23:30

Re: Reverend D

Message non lu par Cactus-Vira » 27 oct. 2012, 22:51

jojo81 a écrit :
Cactus-Vira a écrit :Je sais même pas si je me paye Momoider tiens !
Momoider c'est le meilleur manga de l'auteur !!

(Même s'il faut le prendre au 192ème degré)
Après luciole et Cowa, voilà Jojo et Momoider > A venir sur ce forum, vous allez me rendre pauvre :lol:

C'bon j'flood plus promis :arrow:
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9789
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Reverend D

Message non lu par Koiwai » 28 oct. 2012, 01:03

Momoider est une daube monumentale, extrêmement fun au trouzième degré effectivement, même si c'est pas toujours voulu de la part de l'auteur :mrgreen:
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9789
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Reverend D

Message non lu par Koiwai » 16 janv. 2013, 23:03

Tome 2 :

Après un premier tome vide, mou et inutilement complexe, le deuxième et déjà dernier volume de Reverend D avait fort à faire pour tenter de remonter le niveau. Et il faut bien avouer qu'au début, on y croit : depuis que nos héros ont découvert que Chinami risque d'être impliquée dans leurs affaires, le récit promet d'enfin décoller un tant soit peu. Tôru Fujisawa met des choses en place, et laisse deviner une déferlante d'action qui pourrait conclure de manière basique mais divertissante l'histoire... et finalement, non. Comme dans le premier tome, il ne se passe rien de palpitant, l'auteur réduisant à néant ses promesses.

Ainsi voit-on apparaître vite fait bien fait une nouvelle ennemie, Misa Itô, qui, à défaut d'avoir droit au moindre background, promet de l'action. La miss semble très forte, met en péril la vie de nos héros, et... s'en va. Gnéééé ? Mais... pourquoi ? Pourquoi, Mr Fujisawa, tombez-vous dans le plus idiot des clichés ? Pourquoi l'ennemi, qui peut sans problème se débarrasser de sa pire menace et avoir la paix, décide-t-il finalement de se barrer sous prétexte d'un "bah ce n'était qu'un avertissement" ? Et, surtout, pourquoi faire retomber ainsi le soufflet au moment où on va enfin avoir un truc à se mettre sous la dent dans cette série ?

La suite ne sera guère mieux : dans un amas de clichés et de facilités montrant l'inexistence du scénario ("si tu perds, les horreurs que tu viens d'accomplir seront effacées car le temps partira s'écouler dans un monde parallèle... T'as vu comment c'est bien fichu, hein ?"... Mais d'où est-ce que sort cette histoire de monde parallèle balancée le temps d'une bulle ??), on suit donc la fin idiote d'une ennemie dégommée en 2 secondes par un poseur-trop-classe alors qu'elle aurait pu les envoyer paître avant.
Bien bien. C'est débile, les personnages sont toujours aussi creux (quand même, tous les protagonistes présentés comme les héros dans le tome 1 ne servent à rien, faut le faire...), et quand l'action est sur le point de venir animer tout ça elle est bouclée en deux pages. Voici donc une première moitié de volume sans intérêt, que ce soit côté histoire ou côté personnages. Mais gardons espoir, il reste la deuxième moitié du tome. Reprenons la lecture et... fin.

Euh... que... quoi ? Sérieusement ? C'est fini, là ? A la moitié du tome ? Car oui, lecteur, de conclusion tu ne trouveras pas, car elle n'existe pas. Sous couvert d'une dernière phrase tournée sur l'avenir de la lutte de ses héros, Tôru Fujisawa laisse absolument tout en plan. Et nous confirme à 100% l'inintérêt total de cette série, qui n'aura rien montré pendant toute sa durée.

La deuxième moitié du tome, quant à elle, se consacre à boucher vaguement l'immense trou en nous invitant à découvrir Reverend D Zero, l'épisode pilote de la série, visiblement fait il y a très longtemps par l'auteur, le coup de crayon nous ramenant plusieurs années en arrière. Ce n'est pas foncièrement dérangeant pour qui aime l'auteur, mais côté histoire, ce n'est guère mieux, cet épisode pilote souffrant sensiblement des même défauts que l'histoire principale. D'autant qu'on se fiche royalement de découvrir les prémices d'une série inintéressante, incohérente, bâclée et abandonnée.

Reverend D, c'est deux tomes de vide, assaisonnés de pas grand chose, avec une bonne dose de rien au-dessus. Chapeau à Tôru Fujisawa, qui offre ici sa plus mauvaise série.
Image

Avatar du membre
Luciole21
Génie lambda
Messages : 1152
Enregistré le : 17 janv. 2012, 22:26
Localisation : Inconnue

Re: Reverend D

Message non lu par Luciole21 » 16 janv. 2013, 23:37

Hum hum. N'ayant pas de sous ce mois-ci, je connais un titre qui va se retrouver sur la liste des "prendre si jamais je le trouve en occasion" (liste dans laquelle il était déjà, étant donné la qualité du premier opus). Et dire que la série a droit à un spin-off ^^"
Il y a un petit côté "Odieux Connard" dans ta chronique ^^ (j’espère que tu connais, mais sache que je ne t'insulte pas ^^")
Image

Dernier coup de cœur manga : Chiisakobe (Minetaro Mochizuki)
Dernier coup de cœur franco-belge : Septs Nains (Lupano)
Dernier coup de cœur comics : Bone (Jeff Smith)
Dernier coup de cœur roman : La horde du contrevent (Alain Damasio)
Dernier coup de cœur film : Perfect Sense
Dernier coup de cœur jeux vidéo : Portal 2

Platineur débutant : http://www.psthc.fr/profil-psn-Coeluli. ... c7dbc3d294

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9789
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Reverend D

Message non lu par Koiwai » 17 janv. 2013, 00:15

Ca fait des mois et des mois que je suis et adore L'Odieux Connard ^^ Je ne suis pas à son niveau, mais j'apprécie le compliment :mrgreen:

Avec tout ça, vivement Soul Messenger, où Fujisawa n'est qu'au scénario (en gros, on enlève le meilleur du bonhomme pour conserver le pire) :lol:
Image

Répondre