Alice in Borderland

Destinés à un public adolescent masculin mais faisant néanmoins fureur chez certain(e)s adultes et/ou jeunes filles, les shonen ont droit à leur propre rubrique!
Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9191
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Alice in Borderland

Message non lu par Koiwai » 15 oct. 2014, 13:42

Tome 8 :

Après l'incroyable jeu ayant signé la fin de la Plage, le huitième volume d'Alice in Borderland s'ouvre sur une nouvelle histoire spéciale, afin de souffler un peu... ou non ! Si Haro Asô met une nouvelle fois de côté la trame principale le temps de 70 pages pour nous proposer de suivre un jeu de niveau 4 de trèfle en compagnie de nouveaux personnages, il ne perd pas pour autant la main en ce qui concerne l'intensité de sa narration, qui nous offre une épreuve à première vue assez linéaire mais au final loin de l'être, de par sa conclusion qui laissera plus d'un lecteur estomaqué. Tout en suivant un "héros" aux motivations classiques mais intéressantes en la personne du yakuza Kaito Yamane, le mangaka croque un jeu au rythme haletant, sans oublier d'intriguer sur la nature du jeu : pourquoi est-il catégorisé trèfle alors qu'il a tout d'une épreuve plutôt physique ? Le lecteur attentif aux indices laissés ça et là par l'auteur se fera un plaisir de tenter de deviner les choses.

70 pages plus loin, l'histoire principale reprend ses droits. Alors que tous les anciens membres de la Plage encore vivants se montrent plus solidaires et plus humains et honorent leurs compagnons morts, le monde de Borderland semble se figer : les survivants ont réuni toutes les cartes chiffrées, et la seconde étape du jeu se prépare doucement, mettant en pause les jeux. C'est l'occasion pour certains personnages de faire le point. Loin du bonheur totalement factice de la Plage, chacun change un peu, redevient plus humain en montrant des émotions plus vraies, et dans le lot on retient plus particulièrement quelques protagonistes en particulier. Il y a le dénommé Mahiru, dont la décision de partir pour se trouver lui-même est intéressante en ce qu'elle lui permet de faire le point sur ce qu'il a toujours été. Sa décision n'est-elle pas une forme de fuite ? En parallèle, on retrouve un Alice tourmenté, qui pense pouvoir retrouver un sens dans sa vie à travers Usagi, mais le jeune homme pourrait bien tomber de haut et être contraint de faire un petit bilan. A-t-il réellement évolué ? Sa sensation de pouvoir reprendre en main les choses et de pouvoir protéger ce qui lui est cher n'est-elle pas encore trop prématurée ? Haro Asô dépeint les tourments intérieurs de son héros avec une certaine justesse et surtout avec beaucoup d'humanité, n'importe qui pouvant être confronté à ce genre de problème face à de tels problèmes.

Puis la fin du tome accélère de nouveau le rythme, avec le grand début de la deuxième étape des jeux. Nouveau système, nouvelles règles, nouveaux ennemis... A première vue, le nouveau fonctionnement est on ne peut plus simple, mais devrait promettre une nouvelle salve d'épreuves intenses, à commencer par celle qui se prépare dans les dernières pages et qui marque un retour très intrigant.

En attendant que les choses se relancent bel et bien, Haro Asô nous offre un volume de transition assez intense et prenant, en forme de petit bilan pour les personnages.
Image

Mon top lectures (hors nouvelles séries) de 2015 :
RiN 5, A Silent Voice 6, Ushijima 27.

Mon top nouvelles séries de 2015 :
Deathco, Underwater, Les Enfants de la baleine, One-Punch Man.

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9191
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Alice in Borderland

Message non lu par Koiwai » 19 janv. 2015, 16:24

Tome 9 :

La première phase des jeux à Borderland s'est achevée à l'instant où les joueurs sont parvenus à réunir les 40 cartes numérotées. Après un moment de répit où chacun a pu faire le point, la deuxième phase arrive, et les épreuves qui attendent Alice et les nombreux autres survivants sont désormais d'un autre calibre : il leur faudra affronter les habitants de Borderland, au fil de 12 épreuves dont chacune représente une figure.
Plusieurs groupes se sont formés, et celui d'Alice, Usagi, Kuina et Tatta se met en direction du Roi de Trèfle, qui, selon les déductions d'Alice, serait le plus apte à lui fournir les renseignements qu'il souhaite.
Seulement, une fois sur place, ils constatent qu'il faut être 5 pour participer au jeu du Roi de Trèfle. Et la seule autre personne aux alentours est un homme sinistre revenu d'entre les morts : Niragi en personne, le sadique de la Plage...

Pour Usagi et les autres, pas vraiment le choix : dans l'épreuve qui les attend, il va leur falloir faire confiance à celui qui était il y a encore peu de temps un redoutable et implacable ennemi. Mais plus encore que le retour de Niragi, c'est un autre personnage qui risque de surprendre un peu : le dénommé Kyuma, Roi de Trèfle de Borderland et adversaire de nos héros en compagnie de ses 4 sbires. Détonnant un peu de par sa dégaine originale et son style vestimentaire... inexistant, il n'a pas fini d'intriguer pendant le jeu qui se prépare.
Le jeu en lui-même possède des règles assez longues mais on ne peut plus simples, une sorte de capture de base possédant quelques variantes très intéressantes, car elles enrichissent beaucoup les choses et permettent pas mal de solutions différentes pour tenter de l'emporter. Entre atouts physiques, stratégiques et psychologiques, l'équilibre typique des épreuves de trèfle est bien là, et c'est à chacune des équipes de définir sa stratégie pour tenter de l'emporter. Dans tous les cas, la confiance devra être là, mais nos héros pourront-ils accorder cela à Niragi ?
Une longue phase de mise en accord entre nos héros est nécessaire pour trouver le meilleur moyen de l'emporter. Face à la stratégie assez élaborée d'Alice, de Niragi et des autres, on est alors d'autant plus surpris en découvrant celle adoptée par Kyûma, qui fascine dans sa façon d'aborder les choses : aucune tricherie, aucune stratégie sournoise, mais un affrontement visiblement équitable, d'égal à égal, digne. Dans le petit monde de Borderland, c'est plutôt inattendu, et c'est surtout sacrément bien fichu, car cela reflète bien la mentalité du Roi de Trèfle, décidé à vivre les choses comme s'il devait mourir demain et sans se mentir. Surtout, au coeur du combat, Haro Asô n'oublie pas de distiller les habituelles évolutions humaines de ses personnages, le comportement de Kyûma poussant Alice à remettre en question sa relation avec Usagi, entre autres.

En plus de cela, les autres interrogations restent assez nombreuses et offrent beaucoup de piment à ce nouveau jeu. L'énigme Niragi est totale, la question de la confiance entre partenaires est au coeur du jeu, mais il y a aussi la question de la confiance en soi et du sentiment d'inutilité, vu à travers Tatta... mais malheureusement un peu expédié pour le moment. Dans tous les cas, le suspense est là, et l'issue du jeu reste incertaine avec des dernières pages qui relancent tout de façon assez brillante.

Toutefois, sachez que l'on a une fois de plus un tome écourté, puisqu'après la page 100 l'auteur nous propose à nouveau l'un de ses épisodes spéciaux qui sont devenus récurrents dans la série. Cette fois-ci, c'est le si énigmatique Chishiya qui est mis à l'honneur, et l'on découvre son premier jour à Borderland, ainsi que la toute première épreuve à laquelle il a participé. Au fil d'une partie de Blackjack grandement animée par les nombreuses triches et par une ambiance assez malsaine, et qui réserve pas mal de surprise niveau rebondissements, on découvre un Chishiya aucunement inquiet face à ce qui lui arrive... Pour quelle raison est-il ainsi, depuis toujours ? La réponse semble arriver de façon assez percutante, dans une fin qui relance de plus belle l'intérêt de ce personnage.
Image

Mon top lectures (hors nouvelles séries) de 2015 :
RiN 5, A Silent Voice 6, Ushijima 27.

Mon top nouvelles séries de 2015 :
Deathco, Underwater, Les Enfants de la baleine, One-Punch Man.

Avatar du membre
mokochan
Messages : 129
Enregistré le : 15 déc. 2011, 16:11
Localisation : Paris
Contact :

Re: Alice in Borderland

Message non lu par mokochan » 16 juin 2015, 17:57

Bon, j'ai envie de râler avec véhémence à propos de Alice In Borderland 10, donc je viens ici :mrgreen:

[spoiler]Sérieux, ils nous ont ENCORE fait le coup de leur épisode spécial qui prend la MOITIE du tome !! Non mais là y en a marre calamar je veux la fin de cette foutue l'épreuve, c'est intenable ! Au début c'était sympa, mais nous on veut l'histoire principale !! Ça casse tout le rythme, ça devenait palpitant (bon, ça l'est déjà, mais ça l'était encore plus !) ! ET SCREUGNEUGNEU A LA FIN !!!
et quand bien même les persos qu'on nous présente dans ces épisodes spéciaux serviront sans doute dans l'histoire principale par la suite, là tout de suite, ça m'a soulé, je le boude, je le lirai plus tard.[/spoiler]
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9191
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Alice in Borderland

Message non lu par Koiwai » 18 juin 2015, 16:27

mokochan a écrit :Bon, j'ai envie de râler avec véhémence à propos de Alice In Borderland 10, donc je viens ici :mrgreen:

[spoiler]Sérieux, ils nous ont ENCORE fait le coup de leur épisode spécial qui prend la MOITIE du tome !! Non mais là y en a marre calamar je veux la fin de cette foutue l'épreuve, c'est intenable ! Au début c'était sympa, mais nous on veut l'histoire principale !! Ça casse tout le rythme, ça devenait palpitant (bon, ça l'est déjà, mais ça l'était encore plus !) ! ET SCREUGNEUGNEU A LA FIN !!!
et quand bien même les persos qu'on nous présente dans ces épisodes spéciaux serviront sans doute dans l'histoire principale par la suite, là tout de suite, ça m'a soulé, je le boude, je le lirai plus tard.[/spoiler]
Et encore, j'ai lu je ne sais plus où que ça continue par la suite avec les épisodes spéciaux, et qu'il y aurait même un tome complet où il n'y aurait que ça (13 ou 14, je crois) :mrgreen:
Franchement, ces spéciaux sont excellents et apportent beaucoup à la série, du coup je ne me sens jamais floué en les lisant. Ils sont aussi prenants que l'histoire principale :) Mais c'est clair qu'ils sont parfois trèèèès mal placés, est c'est plus que jamais le cas dans ce tome 10 ><


Tome 10 :

L'épreuve du Roi de Trèfle, Kyûma, semblait bien commencer pour le groupe d'Alice, jusqu'à cet instant où tout a basculé : face à une charge groupée des ennemis, Tatta, gardien de la base, ne peut que limiter les dégâts sans empêcher Kyûma et les autres d'engranger les points. La situation s'inverse totalement, s'aggrave encore au fil des minutes, au point qu'à une trentaine de minutes de la fin de l'épreuve le groupe d'Alice a 12000 points de retard et ne semble avoir aucune issue pour rattraper ça. A moins qu'il ne trouve ce qui rend Kyûma si fort...

Dans un volume toujours aussi rythmé et intense, où le découpage et la mise en scène de Haro Asô font mouche plus d'une fois, c'est désormais sur le plan psychologique que va se jouer le combat pour Alice et ses alliés.
Echaudé par l'échec de sa mission, Tatta ne semble plus en état de se battre. Quant à Alice, Usagi et Kuina, ils sont acculés. Seul Niragi conserve son comportement habituel, n'hésitant pas à enfoncer encore plus le pauvre Tatta qui se sent déjà bien coupable... et pourtant, Niragi lui-même cache bel et bien quelque chose, que le lecteur apprend avec un certain intérêt.
Mais c'est malgré tout le trio Kyûma-Alice-Usagi qui reste sur le devant. Dans sa façon d'être, Kyûma reste un adversaire assez fascinant, qu'Alice va devoir chercher à comprendre en se mettant à sa place, afin de comprendre ce qui le rend aussi imbattable. La réponse, que nous nous garderons ici de révéler, semble couler de source quand Asô la précise, et elle permettra de nouvelles évolution chez notre héros, mais encore plus chez une Usagi qui se doit de changer. Défier la mort, mettre sa vie en jeu pour repousser ses limites et aller toujours plus loin, c'est bien beau, mais il manque encore quelque chose à la jeune fille. Quelque chose qu'elle finira enfin par acquérir dans sa relation avec Alice.

La lecture est toujours aussi bonne, toujours aussi intense, toujours aussi riche, et sait distiller les évolutions de ses personnages avec toujours autant de talent... Mais c'est la frustration qui domine dans ce tome une nouvelle fois fortement amputé, puisque plus de la moitié des pages est occupée par un nouvel épisode spécial qui nous invite à suivre la terrible épreuve de Heiya Akane, adolescente en apparence artificielle et peu sympathique si l'on en juge les brefs flashbacks que l'on a d'abord sur elle, mais qui révèlera ses profondes douleurs intérieures au fil d'une épreuve où elle se retrouve très vite totalement seule... Seule ? Pas tout à fait...
Ce spécial de 3 chapitres et très prenant, car il expose efficacement son héroïne, qui s'en prend réellement plein la face et connaît des blessures atroces, mais doit apprendre à s'en relever.

Mais c'est un fait : tout aussi bons soit les nombreux épisodes spéciaux d'Alice in Borderland (qui ne sont jamais gratuits, ne sont pas de simples bouche-trou et apportent toujours quelque chose à l'oeuvre), ils paraissent parfois placés au mauvais moment, comme c'est le cas ici tant on reste frustré que l'histoire principale s'arrête pile à ce moment, alors qu'on était à fond dedans. Et 5 mois d'attente difficile pour avoir ce tome entre les mains, et se retrouver avec seulement 80 pages du récit principal, c'est frustrant. Très frustrant. Heureusement, nous ne devrions pas attendre aussi longtemps le tome 11, puisqu'il est prévu pour août !
Image

Mon top lectures (hors nouvelles séries) de 2015 :
RiN 5, A Silent Voice 6, Ushijima 27.

Mon top nouvelles séries de 2015 :
Deathco, Underwater, Les Enfants de la baleine, One-Punch Man.

Avatar du membre
mokochan
Messages : 129
Enregistré le : 15 déc. 2011, 16:11
Localisation : Paris
Contact :

Re: Alice in Borderland

Message non lu par mokochan » 19 juin 2015, 13:25

Koiwai a écrit :
mokochan a écrit :Bon, j'ai envie de râler avec véhémence à propos de Alice In Borderland 10, donc je viens ici :mrgreen:
Et encore, j'ai lu je ne sais plus où que ça continue par la suite avec les épisodes spéciaux, et qu'il y aurait même un tome complet où il n'y aurait que ça (13 ou 14, je crois) :mrgreen:
Franchement, ces spéciaux sont excellents et apportent beaucoup à la série, du coup je ne me sens jamais floué en les lisant. Ils sont aussi prenants que l'histoire principale :) Mais c'est clair qu'ils sont parfois trèèèès mal placés, est c'est plus que jamais le cas dans ce tome 10 ><

Mais voilà, c'est ça ! Ces chapitres bonus sont tops, comme les persos qui y sont présentés. Mais passer après l'histoire principale, qui nous laisse sur notre faim et en pleine frustration (80 pages d'histoire, c'est QUE POUIC !), c'est ingrat. Surtout vu la fin de ce tome, car comme on sait, Haro Aso est suuuuuUUUUUUuper fort pour mettre ses persos dans des situations désespérés. On se demande vraiment comment ils vont s'en sortir, c'est super prenant, stressant, haletant itoucékétuveu. Bref, on veut savoir comment va se finit l'épreuve ! En on en a qu'un petit bout dans ce tome :cry:
Du coup, on se venge contre le chapitre bonus et on râle et on souhaite la mort douloureuse des persos qui y sont présentés :mrgreen:
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9191
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Alice in Borderland

Message non lu par Koiwai » 31 août 2015, 17:54

Tome 11 :

Totalement dominée par l'équipe du Roi de Trèfle, Alice et ses compagnons ont enclenché un dernier plan un peu fous, débuté par la course-poursuite d'une Usagi qui a tout donné, est allée au bout d'elle-même pour échapper à son assaillant. Pourtant, malgré les efforts de la jeune fille, malgré le nouveau plan d'Alice, malgré l'assaut collectif de nos héros sur la base ennemie, la situation semble bel et bien perdue, et les réactions divergent. Ne pouvant se résoudre à attendre patiemment la mort, Kuina se lance à la recherche des derniers points bonus, même si elle sait pertinemment qu'ils ne suffiront pas à inverser la situation. Usagi est épuisée. Niragi, lui, adopte son habituel comportement détestable. Quant à Alice, il semble le plus désespéré de tous, est désormais démotivé et se contente d'attendre que les minutes défilent... Et pourtant, le jeu n'est pas encore fini, et une solution, tout aussi extrême soit-elle, pourrait bien venir de celui que l'on attendait le moins. Dans une vie ponctuée d'échecs et d'un profond sentiment d'inutilité, un simple remerciement peut changer radicalement une personne.

Telle est l'ultime leçon du jeu contre le Roi de Trèfle, qui se conclut ici de la plus forte et dramatique des manières, non sans parfaire la tension et le désespoir de nos héros acculés, et poursuivre cet habile approfondissement humains des personnages qui a toujours été la marque de fabrique de la série. Ici, les réactions diverses de nos héros face à l'attente de la mort sont autant de témoins de l'humanité de ces protagonistes tantôt faibles tantôt courageux dans leur combat pour la Vie, et le personnage de Kyûma reste jusqu'au bout un "antagoniste" profondément intéressant dans sa vision des choses. mais c'est bien Tatta, celui qui était en apparence le plus affaibli de tous, qui s'avère plus plus poignant, tandis que l'on découvre son passé avant d'arriver à Borderland. Niragi, lui, reste une énigme, dont nous découvrons mieux les tourments intérieurs, mais qui peine encore à changer et à accorder sincèrement sa solidarité... Gageons que son rôle est encore loin d'être bouclé.

On ressort de la lecture chamboulé par cette fin d'épreuve émotionnellement très forte et maitrisée, qui amène également quelques informations percutantes sur le peuple de Borderland et ne fait qu'enfoncer encore plus Alice dans une situation psychologique on ne peut plus délicate...

Passionnant d'un bout à l'autre, le jeu du Roi de Trèfle marque à plus d'un égard, que ce soit pour les nouvelles évolutions et informations sur nos héros, les révélations recueillies sur Borderland, le charisme et l'ambivalence de son antagoniste, et l'ambiance de tension et de détresse constamment palpable. Imprévisible tant l'état d'Alice intrigue et inquiète, la suite s'annonce tout aussi prometteuse.
Image

Mon top lectures (hors nouvelles séries) de 2015 :
RiN 5, A Silent Voice 6, Ushijima 27.

Mon top nouvelles séries de 2015 :
Deathco, Underwater, Les Enfants de la baleine, One-Punch Man.

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9191
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Alice in Borderland

Message non lu par Koiwai » 20 nov. 2015, 09:36

Tome 12 :

L'épreuve contre le Roi de Trèfle a été remportée... mais à quel prix ? Alice est traumatisé par les pertes terribles et injustes du jeu, autant dans son camp que chez les "adversaires", et se désespère face aux nouvelles choses qu'il a apprises sur les habitants de Borderland. Aussi a-t-il choisi de ne plus du tout participer aux jeu, et il est suivi dans ce choix par Usagi qui a décidé de le soutenir.
Ainsi les 4ème et 5ème jours de la seconde phase se suivent-ils dans une tout autre atmosphère. Pour Alice et Usagi, la participation aux jeux et la lutte pour la survie s'arrête. Alice a fait le point sur tout ce qu'il a vécu, repense à ses vieux amis disparus, se reconstruit une vie simple dans ce chaos ambiant aux côtés d'une Usagi avec laquelle sa relation évolue encore. Plutôt que la survie, il choisit la vie, et même si la fin de sa participation aux jeux doit signer sa mort dans 20 jours, il découvre enfin ce qu'est le fait d'aimer et d'être aimé... Mais tout ceci n'est-il pas illusoire ? Peaufinant à merveille son duo plus soudé que jamais dans une ambiance plus calme et pourtant nourrie d'un fort parfum de désespoir de par le chaos ambiant, Haro Asô délivre un début de volume d'une puissance rare dans les choix d'Alice, dans ses craintes qui restent fortes (peut-il vraiment protéger Usagi de tout dans ce monde où le danger peut venir à tout moment ?), et dans la recherche de la signification de sa vie... Est-il sur la bonne voie ?

Pendant ce temps, les jeux à Borderland, eux, continuent, et ce sont 20 personnes qui finissent par arriver dans une ancienne prison afin d'y affronter le Joker de Coeur. C'est donc une épreuve psychologique qui les attend. Une épreuve qui, au départ, semble un peu anodine en se basant simplement sur les relations de confiance que les personnes doivent entretenir, et dont les conditions de victoire sont on ne peut plus simples : découvrir le Joker, caché parmi eux. Mais les choses pourraient vite dégénérer... Que se passerait-il si les rapports de confiance venaient à être brisés ?
On peut dire que le jeu porte très bien son nom d'épreuve psychologique, tant tout repose sur une seule idée : la confiance que l'on est capable d'accorder aux autres, qui plus est à des inconnus. Et dans le groupe de 20 personnes, il faudra forcément composer avec des caractères et des comportement radicalement différents les uns des autres. Il y a ceux qui choisissent d'accorder leur confiance et d'offrir leur aide sans se poser de questions, ceux qui restent passifs dans leur peur, ceux qui y vont à la bourrin en menaçant les plus faibles, ceux qui prennent plaisir à monter les gens les uns contre les autres pour les éliminer, ceux qui comme dans une secte exploitent les faiblesses psychologiques des gens pour se les mettre dans la poche, les calculateurs se contentant d'observer les choses pendant longtemps avant d'agir... Il y a ceux qui choisissent de se trouver un binôme avec qui ils tentent de nouer une forte relation de confiance, ceux qui privilégient la formation d'un petit groupe, et ceux qui décident de ne rejoindre aucun camp. Certains caractères, comme le bourrin de service ou Urumi la fille à la capuche, sont clairement un poil too much mais cela sert le récit qui n'en est que plus impactant, et au fil du jeu Asô dévoile une belle pluralité de caractères dont la plupart sont suffisamment travaillés pour montrer à quel point, face au danger et à la peur, accorder sa confiance à des personnes différentes peut être dur.
L'autre coup de génie de l'auteur dans ce jeu est de ne mettre en scène que des personnages que l'on ne connaissait pas encore. Dans ce cadre, tous peuvent alors être suspects, et l'on se prend pleinement dans la recherche du Joker, caché parmi les 20 personnes. On commence à faire des hypothèse tout en ne pouvant se raccrocher à aucun indice concret, simplement en tentant de cerner la psychologie des gens, ce qui rend le tout addictif.

Une première partie de tome très belle et forte dans le développement des deux héros, un nouveau jeu qui démarre fort en attendant (sûrement) sa conclusion dans le prochain volume : Alice in Borderland ne faiblit aucunement et est toujours aussi bon et juste.
Image

Mon top lectures (hors nouvelles séries) de 2015 :
RiN 5, A Silent Voice 6, Ushijima 27.

Mon top nouvelles séries de 2015 :
Deathco, Underwater, Les Enfants de la baleine, One-Punch Man.

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9191
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Alice in Borderland

Message non lu par Koiwai » 10 mars 2016, 23:08

Tome 13 :

Dans le jeu du Valet de Coeur où les différents participants ne se connaissent pas et où il faut démasquer le Valet tout en se faisant confiance, nombre de joueurs ont pris des voies différentes : certaines tentent la persuasion, d'autres la manipulation psychologique, d'autres encore restent passifs ou effacés ou ne supportent pas de voir la situation s'envenimer, essaient de monter de petits groupes soudés, ou tentent de monter certains membres les uns contre les autres en espérant que le Valet soit dans le tas... mais au fil des manches, les têtes tombent de plus en plus sans que l'instigateur du jeu ne se révèle. Alors qu'il ne reste plus que 8 personnes, Eiji Mitsurugi et Kunio Kariya décident de lancer leur plan... mais celui-ci sera-t-il efficace ? Rien n'est moins sur, d'autant que l'identité du Valet reste toujours un mystère bien gardé, et qu'il pourrait très bien s'agir de l'un de ces deux-là...

Après avoir décortiqué nombre de comportements divers face à la situation dans le tome précédent, Haro Asô nous amène petit à petit vers la fin de cette épreuve globalement bien menée et jouant d'abord ici sur le suspense quant à l'identité du Valet, avant que les choses ne prennent une autre tournure à partir de l'instant où le mangaka choisit de révéler la chose. Dans un premier temps, on a envie de dire que la nature du Valet déçoit un peu, le mangaka s'enfonçant dans un gros cliché de psychopathe sadique prenant un plaisir fou dans son jeu manipulateur. Il mène en réalité très bien son récit, car en dévoilant la vérité assez tôt dans ce tome, il se réserve toute la fin de son épreuve pour confronter le Valet (que l'on suit alors au plus près, dans ses pensées) aux ultimes survivants, et ainsi opposer deux visions de la manipulation humaine, et aborder avec une certaine pertinence des notions telles que la cruauté, le sentiment de supériorité, et l'égalité. Mine de rien, une nouvelle fois, l'auteur va loin dans le portrait psychologique et humain de ses personnages... et se paie le luxe de bien mettre en place deux personnages en particulier, à la fois opposés par certains aspects et pareils dans leur objectif, et que l'on pourrait très bien revoir plus tard tant leur but est spécial...

Après la fin de cette épreuve vers la page 100, c'est le retour des fameux épisodes spéciaux, et le nouvel aparté proposé par Haro Asô se centre sur l'épreuve du Roi de Pique. Son début est assez basique, mais son intérêt décolle petit à petit à partir du moment où l'on retrouve deux personnages que l'on connaît bien. Deux figures secondaires aux caractères et aux looks complètement opposés, mais unis dans le fait qu'ils ont tous deux été marqués et changés par une rencontre précédente : celle avec Alice. Au fil de l'épreuve, tous deux devraient faire le point sur eux-mêmes, ce qui annonce quelque chose de très intéressant pour la suite de ce spécial, qui devrait se poursuivre dans le 14ème volume...
Image

Mon top lectures (hors nouvelles séries) de 2015 :
RiN 5, A Silent Voice 6, Ushijima 27.

Mon top nouvelles séries de 2015 :
Deathco, Underwater, Les Enfants de la baleine, One-Punch Man.

Répondre