Mon histoire

Shojo, josei, yuri, yaoï... En d'autres termes voici la rubrique regroupant les genres de manga destinés à un public féminin!
Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9191
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Mon histoire

Message non lu par Koiwai » 07 avr. 2016, 16:58

Tome 9 :

Dans son petit job dans une pâtisserie, Yamato a vite fait de se plaire, mais elle ne cerne à aucun moment que sa gentillesse et ses idées ont une influence forte, très forte, sur le pâtissier Ichinose, un jeune homme aussi beau garçon qu'il se montre habituellement peu souriant. Aux côté de cette adorable jeune fille aussi sincère que spontanée, Ichinose fond, petit à petit... et se persuade surtout que, tout beau gosse qu'il est, Yamato est certainement tombée amoureuse de lui !

Vous l'aurez compris, cette fois-ci, c'est au tour de notre cher Takeo, plus viril que jamais sur une jaquette qui dépote, de se découvrir un rival amoureux ! Enfin, "rival" est un bien grand mot, car les deux principaux concernés sont bien les seuls à s'enflammer dans un premier temps, tandis que notre chère petite Yamato, tout sourire , ne capte rien aux vues qu'Ichinose a sur lui, et se contente d'être naturellement gentille avec lui et de l'aider dans son travail tout en continuant de n'avoir d'yeux que pour son Takeo. Quant à Sunakawa, il reste un observateur avisé des choses, et prêt à tout moment à épauler son ami.
C'est cette situation qui fait tout le sel d'un tome où Aruko et Kazune Kawahara exploitent efficacement le caractère de leurs personnages, notamment ce cliché de beau gosse sûr de lui qu'est Ichinose, qui n'en est pas détestable pour autant. De plus, les deux mangakas exploitent cette classique ficelle de la rivalité amoureuse pour semer un peu le doute chez Takéo : est-il seulement bien assorti avec Yamato ? Lui, l'imposant et viril gaillard au physique de "gorille", est-il fait pour cette mignonne et candide jeune fille ? La leçon à retenir est que cette question ne devrait même pas se poser, tant, malgré leur apparence diamétralement opposée, on voit avec bienveillance qu'ils sont heureux ensemble.
Cela dit, Ichinose n'est pas décidé à lâcher l'affaire sans se déclarer... et c'est précisément là que ce tome s'avère un peu moins fort que les précédents, car on y sent par instants que les deux autrices rallongent un peu les choses autour de cette affaire de "rivalité" très très classique par rapport à ce qu'on a pu avoir dans les tomes précédents, et qui va se poursuivre dans le prochain volume.

Cela n'entache que peu le plaisir de lecture : même si le tome est globalement plus classique et un peu moins inventif dans son humour, les personnages restent eux-mêmes, sont à nouveau délicieux à suivre et nous laissent volontiers un peu gagas.
Image

Mon top lectures (hors nouvelles séries) de 2015 :
RiN 5, A Silent Voice 6, Ushijima 27.

Mon top nouvelles séries de 2015 :
Deathco, Underwater, Les Enfants de la baleine, One-Punch Man.

Répondre