Journal d’une Fangirl

Shojo, josei, yuri, yaoï... En d'autres termes voici la rubrique regroupant les genres de manga destinés à un public féminin!
Avatar du membre
Einah
Messages : 1948
Enregistré le : 17 nov. 2010, 21:13
Localisation : Deux-Sèvres mais mon coeur reste en Lorraine

Journal d’une Fangirl

Message non lu par Einah » 28 mai 2014, 17:57

Image
La fiche sur Manga-News


Tome 1

Sakurako Fujiyoshi est aux premiers abords une jeune fille très convenable et d’une étincelante pureté. Elle est la fille d’une grande auteure de roman à l’eau de rose. Dans l’institut privé Saint Otaku réservé exclusivement aux jeunes filles, elle attire tous les regards et fait tout pour paraitre comme une élève modèle. On pourrait lui donner le bon dieu sans confession. Mais derrière ce visage d’ange, se cache un terrible vice ! C’est une Fujoshi soit plus précisément une fan invétérée de manga Boy’s Love. Sakurako fait tout pour cacher son secret pour éviter de causer des problèmes à la carrière professionnelle de sa mère. Malgré tout, lorsqu’elle voit tous les jours dans le train deux beaux éphèbes, elle ne peut s’empêcher de fantasmer… Ces derniers la perceront à jour et, sous la menace de livrer au grand jour son secret, l’obligeront à ce qu’elle vienne travailler chez eux.

Dès lors, on fait directement le parallèle avec une autre série parue en France de 2009 à 2011, « Otaku Girls ». Même si le thème abordé est similaire, Sanae Uno ajoute un peu plus de piment à son scénario en y mêlant une intrigue. Tout le long de notre lecture, l’auteur amène des scènes humoristiques, avec les délires de Sakurako entrain de fantasmer sur ces deux éphèbes, et y développe également une intrigue. Les deux jeunes hommes qui menacent Sakurako, ont plus d’un secret. L’auteur distille au fur et à mesure des informations pour solliciter notre curiosité.
Le côté shojo n’est pas oublié par l’auteur. Sakurako est finalement un peu seule dans son monde de Fujoshi et être en contact avec la gente masculine d’aussi près révèle en elle de nouveaux sentiments. Petit à petit, les liens entre les personnages se tissent et s’étoffent.

Au niveau des graphismes, autant par moment les traits répondent au style shojo : grands yeux, traits fins et doux, autant dans d’autres moments ils sont plus caricaturaux et peuvent donc laisser transparaitre des petits défauts. Mais, ici, l’auteur s’en explique pour mettre plus en avant les moments décalés. Tout cet ensemble globalement fonctionne très bien à la lecture.

« Journal d’une Fangirl » est l’un des nouvelles séries shojo qui paraît chez l’éditeur Akata et côté édition la qualité est correcte. L’éditeur apporte quelques annotations en fin de tome pour plus de compréhension.

Shojo atypique par le sujet abordé, à travers ce premier tome, on remarque de suite ses qualités : de l’humour, un scénario et une pointe de romantisme. Tous ces éléments bien dosés, nous fait passer de très bons moments à la lecture. L’humour est omniprésent sans tomber dans la mauvaise caricature de l’univers Boy’s Love. Que vous lisez ou nous du yaoi, vous pouvez vous laisser tenter par cette courte série en trois tomes.

Un univers complétement décalé où nous découvrons les péripéties d’une jeune fille fan de Boy’s Love. Les qualités sont là : humour, secret et romantisme ! Judicieux mélange entre « Princess Jellyfish » et « Otaku Girls », ce shojo atypique sera vous séduire.
Image

Coco Felken
Messages : 92
Enregistré le : 31 août 2010, 13:07

Re: Journal d’une Fangirl

Message non lu par Coco Felken » 19 sept. 2014, 12:35

J'avais trouvé le premier volume très sympa.

Mais finalement, j'ai eu plus de mal avec les deux derniers.

Je trouve que la série a perdu ce qui faisait son charme au tout début et a vu ses défauts se renforcer. Puis le manque d'originalité dans les "secrets"... C'est vraiment dommage, y avait moyen de faire bien mieux !

Avatar du membre
Einah
Messages : 1948
Enregistré le : 17 nov. 2010, 21:13
Localisation : Deux-Sèvres mais mon coeur reste en Lorraine

Re: Journal d’une Fangirl

Message non lu par Einah » 20 sept. 2014, 11:03

Je viens de lire le deux et je l'ai trouvé pas mal aussi. L'humour est toujours là et j'aime bien tous ces secrets. Par contre le 3 pas encore lu.
Image

Avatar du membre
Einah
Messages : 1948
Enregistré le : 17 nov. 2010, 21:13
Localisation : Deux-Sèvres mais mon coeur reste en Lorraine

Re: Journal d’une Fangirl

Message non lu par Einah » 30 sept. 2014, 20:45

Tome 2


Sakurako est prise au piège. Pour ne pas que son secret soit révélé, elle travaille en tant qu’assistante personnelle de Ritsu et Mâsa, qui sont en fait l’auteur à succès de Boy’s Love, nommé Meg Maria. Epuisée, elle ne peut hélas se confier à sa meilleure amie, Yori qui l’a toujours aidé à protéger son secret de fan de Boy’s Love. Ritsu et Mâsa surveille Sakurako de près et tout doit rester secret. Mais, un moment de repos s’annonce pour notre petite Fujoshi. En effet, c’est avec joie que Sakurako apprend qu’elle a le droit à une semaine de vacances ! Fini les travaux forcés, vive le Boy’s love !
Mais que manigancent Ritsu et Mâsa ? Que veulent-ils vraiment de Sakurako ?

« Le cerveau des humains… ne fonctionne qu’avec la trace de nos souvenirs. »

Pas un seul moment, nous perdons de vue l’intrigue.
Nous découvrons un nouveau personnage, Monsieur Suô. Au départ, il se montre doux comme un agneau. Mais, très vite, nous comprenons quel vil dessein il a pour Sakurako. Tout est bon pour manipuler Sakurako et il n’hésitera pas à utiliser le passé douloureux de Ritsu pour tenter de l’émouvoir. Quant à Ritsu, il n’est pas en reste. Pour atteindre son objectif, il proposera une relation plus intime à Sakurako. Nous aurons le droit à une des plus belles scènes cocasses de ce tome ! Oser demander à une Fujoshi une relation sentimentale ?! Et en plus durant sa semaine de vacances ?! Le pauvre malheureux ! L’auteur mêle magnifiquement bien l’intrigue et les scènes humoristiques.
Mais tout ne tourne pas qu’autour de la passion de Sakurako, l’auteur y développe les liens et les problèmes que l’on peut rencontrer en amitié. Une amitié est faite de partage et de confiance mutuelle. Hélas, dans tout cela, Sakurako néglige un peu trop sa relation amicale avec Yori. Elle qui a toujours été là pour Sakurako, se voit reléguer au second plan. Les cachotteries de sa meilleure amie sont pour elle insupportables et finiront par la blesser…

Côté édition, il est dommage de constater une petite erreur d’écriture du nom en début de tome, un chevauchement entre deux mots dans une bulle ainsi qu’un problème également d’encollage au début de tome. Nous espérons que ces petits désagréments seront absents dans les prochains tomes à venir.

Un tome dans la lignée du premier avec de l’humour, des tensions et des secrets. L’auteur sait captiver notre curiosité, nous détendre avec des scènes plus que décalées les unes des autres mais aussi nous toucher avec une amitié remise en cause.
Image

Avatar du membre
Einah
Messages : 1948
Enregistré le : 17 nov. 2010, 21:13
Localisation : Deux-Sèvres mais mon coeur reste en Lorraine

Re: Journal d’une Fangirl

Message non lu par Einah » 06 nov. 2014, 22:12

Tome 3

Sakurako vit mal le fait que Yori l’ignore complétement et lui tourne le dos. Malgré cela, elle ne veut pas arrêter son travail auprès de Mâsa et Ritsu. Un soir, elle retourne chez eux et tombe sur un document évoquant le fameux projet : « Comment une Fangirl tombe amoureuse ? ». Le voile se lève sur la manipulation qu’a subie Sakurako. Comment va-t-elle réagir face à cette révélation ? Pardonnera-t-elle ou coupera court à sa relation avec ses auteurs préférés ?

Sakurako doit affronter dans ce dernier tome beaucoup d’épreuves. Tout d’abord, elle se sent complétement démunie face aux réactions de sa meilleure amie. Elle ne sait quoi faire pour arranger les choses entre elles. Mais, elle doit affronter en plus la terrible vérité. Mâsa lui qui était si discret, a volontairement laissé trainer une feuille de script pour tout révéler à Sakurako. Ses propos sont blessants et Sakurako ne peut que se rendre compte qu’elle a été bernée et manipulée. Même si, Yori en voulait à Sakurako de par son comportement, elle ne pourra rester indifférente à sa détresse.

Dans ce dernier tome, l’auteur veut malgré tout donner une fin à son histoire et c’est donc une lecture riche en rebondissement et en révélation que nous avons là. Malgré tout ce que subit Sakurako, quand l’oncle de Ritsu vient lui demander de l’aide, elle le fera parce que cela concerne Mâsa. Et ce sera également l’occasion pour notre fangirl de prendre conscience de ce qu’elle recherchait dans la lecture de ces boys love mais aussi sur ce qu’elle ressent pour l’un des hommes qui est entré dans sa vie.

Concernant sa vie familiale, elle réalisera également que tous ses efforts pour protéger sa mère étaient finalement vains. Que sa mère n’a pas besoin d’avoir une fille parfaite car l’amour d’une mère est inébranlable. Par contre, un lien surgit provenant du passé entre Mâsa, Ritsu et Sakurako. Il est dommage que l’auteur est attendu ce dernier tome pour en parler. Nous aurions aimé voir ce détail plus tôt pour éviter de nous donner la sensation d’un élément ajouté à la va-vite.

Quant à l’édition, à nouveau, nous sommes navrés de constater une faute dans l’orthographe cette fois-ci du prénom de l’héroïne. Au lien de Sakurako nous avons le droit à « Sarudako ». Cela fait beaucoup de fautes sur l’ensemble du titre qu’une relecture aurait pu corriger.

« Journal d’une Fangirl » s’achève avec un final riche en rebondissements et en révélations. Voir Sakurako prendre conscience de ses premiers sentiments amoureux est touchant. Le seul regret est que cette série se soit achevée si rapidement.
Image

Répondre