La rose de Versailles (lady oscar)

Shojo, josei, yuri, yaoï... En d'autres termes voici la rubrique regroupant les genres de manga destinés à un public féminin!
Avatar du membre
Liyah57
Messages : 23
Enregistré le : 30 août 2006, 22:17
Localisation : Mets, Moselle 57
Contact :

Message non lu par Liyah57 » 20 juin 2007, 19:01

né un11septembre a écrit :
akasuna a écrit :Les 2 premiers tomes se suffisent amplement
C'est bien ce que je pensais, je vais donc arréter là pour cette série. Par contre mon volume 2 a un défaut d'impression, je suis deg ! :evil:
Il faut que je lise pour voire si rien ne manque à l'histoire !
L'essentiel est invisible pour les yeux

Avatar du membre
kanette83
Messages : 9
Enregistré le : 26 févr. 2008, 14:12
Localisation : Paris
Contact :

Message non lu par kanette83 » 27 févr. 2008, 00:45

La Rose de Versailles... Encore une série dans laquelle je suis tombée quand j'étais petite... et que je me suis empressée d'acheter quand j'ai appris sa sortie en manga.

Au niveau design,c'est vrai que les dessins de Riyoko IKEDA peuvent déplaire, surtout quand on a en tête l'animé, qui fut chara-designé en partie par Shingo ARAKI (Saint Seiya). Cela dit, quand on s'y habitue, on peut finir par apprécier le trait de l'auteure.

Au niveau scénario, on ne peut qu'applaudir la mangaka, qui ne s'était pas contentée de recracher ses cours d'Histoire de France, mais qui y a mêlé un peu de fantaisie, de personnages fictifs et d'autres inspirés de personnages ayant réellement existé.

Un très bon manga, que je conseille fortement (par contre, déçue par la très mauvaise impression du volume 3, qui n'a jamais été réédité imprimé correctement).

Avatar du membre
NiDNiM
Otaku Girl
Messages : 1300
Enregistré le : 30 nov. 2008, 17:53
Localisation : Avec ma chérie

Re: La rose de Versailles (lady oscar)

Message non lu par NiDNiM » 22 mars 2011, 23:09

ENFIN ! Enfin terminée la lecture du premier tome de la réédition de cette petite merveille. J'en profite pour remonter un peu le sujet *souffle dessus pour enlever la poussière*

La rose de Versailles édition 2011, Vol 1 :

« Versailles no bara » est une trilogie connue et reconnue de tous, ne serait-ce que par son simple thème : la vie tourmentée de la France à l’époque de Marie-Antoinette. Tout commence au printemps 1770 quand la petite Marie, fille de l’impératrice d’Autriche Marie-Thérèse de Hasbourg, se voit destinée à épouser le petit-fils du roi de France actuel : le petit Louis XVI. Au fur et à mesure, la jeune femme va découvrir la vie à la cour, les merveilles de Versailles et l’attention fabuleuse qu’on lui porte, de par sa beauté et son innocence rafraichissantes. Pour l’accompagner, elle a comme protecteur et fidèle conseiller Oscar François de Jarjayes, qui se révèle être la fille cadette d’une illustre famille de militaires. N’ayant pas eu d’héritier mâle, le père d’Oscar décide d’éduquer sa fille aux arts du sabre, de la stratégie et de la finesse politique, en faisant d’elle un parfait capitaine de la garde royale, intègre et particulièrement doué pour déceler les menaces pesant sur sa reine. La partie qui fait grandir Marie-Antoinette est un peu longuette, mais on tombe bien vite dans le vif du sujet de ce shojo historique : l’amour ! Ainsi, alors que la dauphine passe ses nuits à s’amuser à Paris tandis que son sérieux mari se délecte de bien plus simples occupations, elle rencontre un aristocrate suédois, le comte Hans Axel de Fersen. Immédiatement, les deux jeunes gens tombent amoureux, d’un seul regard, et c’est alors le début des souffrances de notre jeune reine qui ne va plus en finir de se lamenter de sa condition de reine qui empiète sur son véritable amour. Fersen, Marie-Antoinette et Oscar scellent leur destin dès leurs 18 ans, et pour bien des années encore. Le dessin animé qui découle de cette histoire est arrivé chez nous sous le nom « Lady Oscar », titre français qui au passage change l’héroïne de l’histoire en quelque sorte puisque met l’accent sur un personnage différent, mais mérite encore d’être découvert.

Le manga, écrit entre 1972 et 1973, reste encore au Japon un succès énorme dans l’histoire du shojo tant Riyoko Ikeda porte les stéréotypes d’un genre plus haut qu’on ne peut le croire et tant elle maitrise à la perfection un récit complexe et jouant perpétuellement sur plusieurs plans. Elle parvient à créer une romance sur fond d’histoire de France, ou le contraire on ne sait plus bien. En grande amatrice de notre cher pays, la mangaka s’est documentée avec une extrême précision et la plupart des éléments concordent sans faille. Il n’y a qu’Oscar pour sortir de l’imagination de l’auteur, et ce pour notre plus grande plaisir ! On retrouve chronologiquement les amours de la reine, ses erreurs dans le monde politique impitoyable de l’époque et les scandales qui l’ont plusieurs fois emportée loin de son peuple et d’elle-même. Ses caprices, ses façades, mais également sa faiblesse et sa naïveté d’enfant qu’elle gardera longtemps, au risque de ne pouvoir assumer pleinement son statut de reine de France. La documentation utilisée pour le récit est excellente, et l’on se perd volontiers dans les retournements de situation, les conflits qui opposent les nobles existants dans l’environnement de la reine ... et tout le reste. Car la Rose de Versailles développe aussi d’autres protagonistes, tels Jeanne ou même de façon plus flagrante Oscar. Cette dernière captivera les esprits des jeunes demoiselles de la cour, mais également ceux des lectrices qui apprécieront ce côté exagéré qu’on retrouve sans conteste chez ce personnage : grands cheveux flottants au vent, visage acéré décoré d’un sourire espiègle et assuré ainsi qu’un charisme à toute épreuve ... On ne peut vraiment s’en lasser. Il y a des méchants, des gentils, c’est dramatique, c’est beau et tout le monde pleure (enfin surtout sur le papier), une grande épopée et des secrets dans tous les coins ... Tout pour réussir un excellent shojo historique !

On peut toutefois reprocher à ce premier tome une certaine inégalité dans le traitement de ses deux thèmes principaux : à certains moments, la romance est exacerbée alors qu’à d’autres, on se concentre presque uniquement sur les magouilles des différents intervenants. De plus, incontestablement, l’ensemble a quelque peu vieilli. Et même si la pertinence du récit n’en est que peu altérée, simplement dans des grandes tirades tragiques et majestueuses, les graphismes le sont bien plus. On est alors sans aucun doute possible dans le vieux shojo : grands yeux qui lancent des éclairs ou rayonnent de mille feux toutes les deux pages, traits fins même pour ces messieurs, cheveux défiant parfois la gravité et l’implantation capillaire classique, les fleurs omniprésentes et le vide certain des arrières plans. On notera aussi les nombreux essais de plans comiques, qui marchent ou pas selon les lecteurs. Pour ma part j’ai trouvé très divertissante cette initiative, qui casse le sérieux et l’aspect un peu lourd de la narration et des effets très dramatiques et permet de faire passer rapidement et simplement un sentiment direct. La mise en page est toutefois particulièrement dynamique, et cela nous permet de ne jamais nous lasser vraiment de ce premier tome qu’il vaut tout de même mieux lire en plusieurs fois pour ne pas faire une indigestion des frasques de Marie-Antoinette ! Un mot sur l’édition, qui est très appréciée pour nous faire redécouvrir une œuvre qui en vaut la peine ! Notons enfin que l’attente entre les tomes est plus que raisonnable, que les couvertures sont épurées à l’extrême et donnent diablement envie par leur superbe simplicité. Reste le format, toujours aussi peu pratique, mais respectant l’œuvre originale et donc sans reproche véritable à y porter. La traduction est quant à elle très fluide, la qualité de l’impression est correcte malgré une certaine transparence ... mais l’on félicite tout de même Kana d’avoir parié sur cette série en la rééditant ! Pour conclure, « La rose de Versailles » est à mon avis une lecture très intéressante qu’on soit amateur de shojo ou pas, car le cadre historique est tellement bien planté qu’on pourrait le qualifier de roman historique avant d’être un roman à l’eau de rose (de Versailles).
[Définir, c'est limiter.]
[Le critique est celui qui peut transposer d'une autre manière ou traduire en éléments nouveaux, son impression de la beauté.]

Oscar Wilde, Le portrait de Dorian Gray

Mon trésor
MON coup de cœur, MA pub.

Avatar du membre
Sanashiya
Free Bird
Messages : 416
Enregistré le : 07 janv. 2011, 23:50
Localisation : Lille
Contact :

Re: La rose de Versailles (lady oscar)

Message non lu par Sanashiya » 10 avr. 2011, 09:52

La Rose de Versailles ! *___*

Avant de lire le premier tome, je n'avais jamais vu l'anime, ni jamais ne serait-ce que feuilleté l'ancienne version du manga, retenue par mes préjugés des dessins trop vieux et qui risquaient de ne pas me plaire (même si l'épaisseur du bouquin me plaisait bien...).
Mais comme petit à petit, en évoluant, j'aime de plus en plus le style vieux dessin avec les grands yeux et les nez pointus, l'autre jour, en passant devant la version rééditée au furet, je me suis dit, oh tiens, j'vais tenter de lire La Rose de Versailles cinq minutes, puis si ça me plaît pas je reposerai le tome.
Trois heures après, j'étais toujours en train de le lire...

En ce qui concerne le premier tome, en le lisant, on comprend pourquoi c'est un shôjo qui a eu un tel succès. Les personnages sont attachants, Oscar a un charisme fou, il n'y a pas de temps mort, pas de soufflé qui retombe ou de longueur... On est captivé de bout en bout par l'évolution d'Oscar, de Marie-Antoinette, de Fersen et d'André (et des autres). Mais surtout celle d'Oscar, qui éclipse les autres personnages avec sa beauté, son charisme surnaturel, son caractère indomptable, bien loin des cruches héroïnes de shôjo (et c'est tant mieux). Et, tout à fait personnellement, aimant les œuvres historiques, le fait qu'on puisse retracer l'histoire de France avec ce manga me plaît particulièrement.

Les quelques points négatifs que je pourrais toutefois soulever sont les suivants : malheureusement, les visages des personnages se ressemblent presque tous, à part Oscar qui sort du lot, et parfois c'est difficile de déterminer si telle est Rosalie, si telle est Marie-Antoinette... On ne peut pour les différencier se fier qu'à leur coiffure.
L'autre point négatif, c'est que Kana a eu la bonne idée, estimant sans doute que tout le monde connaissait l'œuvre, de mettre une préface de l'auteur avec un magnifique spoiler à l'intérieur. C'était pas très malin de leur part...

Voilà pour le tome 1, parce que je n'ai pas encore fini le tome 2. *w*
La Rose de Versailles = epic win !
~ Adoratrice de Fye ~
Image
Fujoshi. What else ?

Avatar du membre
Einah
Messages : 1948
Enregistré le : 17 nov. 2010, 21:13
Localisation : Deux-Sèvres mais mon coeur reste en Lorraine

Re: La rose de Versailles (lady oscar)

Message non lu par Einah » 13 avr. 2011, 11:12

Comme vous, je viens de lire le 1er tome de La Rose de Versaille.
Il est vrai qu'il est dommage que concernant l'édition, Kana a mis une préface qui spoile pour ceux n'ayant pas vu l'anime ou ne connaissant pas la série. Donc surtout à ne pas lire pour ceux qui connaisse pas.

Concernant ce 1er tome, c'est avec un sentiment particulier que je l'ai lu. Tout ce qui m'interessait c'est l'environnement sentimental d'Oscar. Le début de ce tome avec toute l'histoire sur Marie-Antoinette, j'ai trouvé ca un peu long. Je n'attendais qu'une chose c'était de voir André et ses sentiments, Oscar et ses amours et les amours que portent nombre de filles à Oscar. Cela arrive assez vite et je n'ai pu m'arreter de lire.
J'ai particulièrement été touchée par ces amours impossibles ou à sens unique. Peut êtrre que ca a fait remonté les sentiments que j'éprouvais quand je regardais l'anime en étant petite.
Oscar est un personnage ayant beaucoup de charisme et de douceur. Elle eclipse tout le monde. Un autre personnage que j'apprecie beaucoup mais cela vient aussi parce que je regardais l'anime, c'est André. D'ailleurs, il faut attendre vraiment un bon moment pour vraiment qu'il se montre un peu plus dans l'histoire. Ce fut assez frustant pour moi lol
Un 1er tome que j'ai vraiment adoré et toutes ces intrigues sentimentales et politques sont passionnantes.
Image

Avatar du membre
Einah
Messages : 1948
Enregistré le : 17 nov. 2010, 21:13
Localisation : Deux-Sèvres mais mon coeur reste en Lorraine

Re: La rose de Versailles (lady oscar)

Message non lu par Einah » 22 oct. 2011, 00:09

Vol. 2 : Quelle frustation que j'avais en lisant ce 2ème tome tout simplement parce que ... je ne lisais pas assez vite et que je devais lutter à ne pas trop regarder les autres pages en avance. Horrible pour moi et c'est rare que ca m'arrive.
En fait j'aurai aimé une rose de versaille mais juste avec Oscar et André lol mais sérieusement, je n'ai pas du tout était touchée par la relation de Marie-Antoinette avec Fersen. L'histoire entre André et Oscar a pour ma part tout effacé mais j'ai vraiment trop aimé :cry:
J'ai trouvé ca aussi cruel de la part de l'auteur non seulement Oscar [spoiler]se choppe une saloperie de maladie[/spoiler]mais l'auteur au lieu de [spoiler]la faire mourir longuement, la fait tuer.[/spoiler] Idem pour André, qui lui doit normalement devenir aveugle, [spoiler]boum on le tue aussi.[/spoiler] Cruel, cruel mais vraiment trop prenant comme série.
La seule chose que j'ai regretté c'est l'histoire bonus. Dommage que cette dernière ne soit pas apparue à la fin du 1er tome car ca correspondait mieux du point de vue de la chronologie.
Cette oeuvre m'a vraiment marqué. Me reste plus qu'à découvrir le dernier tome.
Image

Avatar du membre
Sanashiya
Free Bird
Messages : 416
Enregistré le : 07 janv. 2011, 23:50
Localisation : Lille
Contact :

Re: La rose de Versailles (lady oscar)

Message non lu par Sanashiya » 22 oct. 2011, 12:02

Einah a écrit :Vol. 2 : Quelle frustation que j'avais en lisant ce 2ème tome tout simplement parce que ... je ne lisais pas assez vite et que je devais lutter à ne pas trop regarder les autres pages en avance. Horrible pour moi et c'est rare que ca m'arrive.
HAHAHA, ça m'arrive tout le temps quand je lis les tome 4 et 5 de Hikaru no Go... XD
J'ai trouvé ca aussi cruel de la part de l'auteur non seulement Oscar [spoiler]se choppe une saloperie de maladie[/spoiler]mais l'auteur au lieu de [spoiler]la faire mourir longuement, la fait tuer.[/spoiler] Idem pour André, qui lui doit normalement devenir aveugle, [spoiler]boum on le tue aussi.[/spoiler] Cruel, cruel mais vraiment trop prenant comme série.
La seule chose que j'ai regretté c'est l'histoire bonus. Dommage que cette dernière ne soit pas apparue à la fin du 1er tome car ca correspondait mieux du point de vue de la chronologie.
Cette oeuvre m'a vraiment marqué. Me reste plus qu'à découvrir le dernier tome.
Alors là XD Je comprends pas trop pourquoi tu trouves ça cruel de sa part. Au contraire, moi j'trouve que c'est plutôt... plein de compassion ? XD
[spoiler]Au lieu de faire mourir longuement Oscar, elle la tue d'un coup, c'est lui épargner beaucoup de souffrances. Tout comme André avec ses yeux aveugles... C'est mieux qu'ils meurent d'un coup plutôt que de passer du temps à souffrir, non ? Bien sûr, ils passent moins de temps ensemble, mais... ils se retrouveront au ciel :D
Moi ce que j'avais trouvé dommage, c'est qu'Oscar mourait rapidement et qu'après on en parlait plus du tout ToT Merde quoi, c'est Oscar qui est morte ! L'héroïne, la flamme de ce manga ! L'auteur aurait pu en parler plus longtemps, non ? XD Enfin, j'avais adoré tout de même, bien sûr.[/spoiler]

Oscar *_____* Mon idole *____*
Par contre le dernier tome, Koiwai (mon autre idole XD) m'a dit qu'il était dispensable, avec des side story pas franchement intéressantes etc. Du coup je ne l'ai pas lu XD
~ Adoratrice de Fye ~
Image
Fujoshi. What else ?

Avatar du membre
Einah
Messages : 1948
Enregistré le : 17 nov. 2010, 21:13
Localisation : Deux-Sèvres mais mon coeur reste en Lorraine

Re: La rose de Versailles (lady oscar)

Message non lu par Einah » 22 oct. 2011, 13:24

Sanashiya a écrit : Alors là XD Je comprends pas trop pourquoi tu trouves ça cruel de sa part. Au contraire, moi j'trouve que c'est plutôt... plein de compassion ? XD
[spoiler]Au lieu de faire mourir longuement Oscar, elle la tue d'un coup, c'est lui épargner beaucoup de souffrances. Tout comme André avec ses yeux aveugles... C'est mieux qu'ils meurent d'un coup plutôt que de passer du temps à souffrir, non ? Bien sûr, ils passent moins de temps ensemble, mais... ils se retrouveront au ciel :D
Moi ce que j'avais trouvé dommage, c'est qu'Oscar mourait rapidement et qu'après on en parlait plus du tout ToT Merde quoi, c'est Oscar qui est morte ! L'héroïne, la flamme de ce manga ! L'auteur aurait pu en parler plus longtemps, non ? XD Enfin, j'avais adoré tout de même, bien sûr.[/spoiler]
Ben oui c'est pour ca, je voulais en savourer encore plus longtemps. Peut être que[spoiler]c'est cruel de faire mourir Oscar a petits feux, ca aurait été peut être encore meilleur ![/spoiler]
En fait en terminant ce tome je me suis dit que s'il n'y avait eu que l'histoire entre Oscar et André ca aurait été parfait, y a que ca qui compte non ? lol
Sanashiya a écrit : Oscar *_____* Mon idole *____*
Par contre le dernier tome, Koiwai (mon autre idole XD) m'a dit qu'il était dispensable, avec des side story pas franchement intéressantes etc. Du coup je ne l'ai pas lu XD
C'est fou comme ce personnage m'a marqué et j'ai été toute retournée quand j'ai fini. Je pense que je le prendrai mais à mon avis c'est comme l'histoire bonus de fin. Ca aurait été mieux que ce soit réparti entre les volumes que tout d'un coup.
Image

Répondre