Nodame Cantabile

Shojo, josei, yuri, yaoï... En d'autres termes voici la rubrique regroupant les genres de manga destinés à un public féminin!
Avatar du membre
Jokk
Messages : 371
Enregistré le : 09 août 2008, 15:59
Localisation : Un peu plus loin sur le côté

Re: Nodame Cantabile

Message non lu par Jokk » 22 mars 2010, 16:20

Oh la la, longtemps que je n'étais pas venu, je profite desquelques minutes dont je dispose pour donner mon avis (un peu en réponse au post de Tianjun).

Je ne pense pas que Nodame ait fait un virage à 180° dans sa manière de travailler et d'aborder la musique; seulement cette fois elle a un objectif clair et bien défini. Gagner le concours et surtout la récompense qui y est associée. Alors forcément elle travaille ( ben oui ça va pas lui tomber tout cuit ccomme ça). D'ailleurs son objectif est tout à fait logique même selon celle de Nodame. Chiaki est guéri il va partir hors du Japon hors elle doit pouvoir le suivre.
Concernant la résolution du mal destransports de Chiaki j' y vois 2 raisons: l'auteure en a fini avec le Japon et Chiaki doit partir. Et elle souligne la relation forte qui existe entre Nodame et Chiaki (l'hypnose avait déjà été tenté sans succès).

Un volume que j'ai donc bien apprécié (faut dire que j'aime bien aussiquand tout va bien) 16/20.

(Cela 14/20 montre bien que le volume était pas dégeu)
"Le seul tyran dont j'accepte le joug est la raison" Richard Rahl, Sourcier de Vérité ,Sorcier de Guerre, empereur de D'Hara, maître des Contrées du Milieu, époux de la Mère Inquisitrice.
Image

Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4622
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Re: Nodame Cantabile

Message non lu par Wang Tianjun » 22 mars 2010, 17:03

Oui, ça reste du Nodame, et il m'était très difficile de mettre une note plus basse que 14 :mrgreen: . C'est un tome moins bon mais dans une excellente série ! :D

Et je suis d'accord avec toi sur le fait que les personnages de Chiaki et de Nodame doivent aller dans ce sens. La série tomberait vite dans la redondance si on restait bloqué sur le Chiaki immobiliste et la Nodame toujours aussi flemmarde. Donc je suis parfaitement ce que veut faire l'auteur, mais je ne suis juste pas d'accord avec la manière : j'ai trouvé ça trop précipité, et bien vite expédié, alors qu'il s'agit quand même de deux pistes fortes de la série ! M'enfin, je radote sur ma chronique.

A part ça, ravi de te retrouver Jokk ! :wink:
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4622
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Re: Nodame Cantabile

Message non lu par Wang Tianjun » 24 mai 2010, 20:29

Mon tout premier 20.... hautement mérité ! :o :o :o

Nodame Cantabile 9

"Pour laisser leurs noms dans l'histoire, les grands artistes n'ont pas que le talent, ils font aussi des rencontres décisives..."

Pour la première fois de sa jeune carrière, Nodame est plus que jamais décidé à remporter un concours. La prodige n'a pas manqué de se faire remarquer dans les premières épreuves, seulement, à force de travail, la voilà accablée de fatigue et par la fièvre. Pourtant, elle viendra tout de même participer à la dernière exhibition, pour laisser une impression inoubliable au jury, et à son public.

Il existe dans la vie des lecteurs des moments forts, magistraux, que l'on gardera ensuite durant tout le long de l'exercice de sa passion. Des héros auxquels on s'attache, et qui sont soudain à un tournant de leur vie, une conclusion attendue qui nous soulève le cœur,... Ce neuvième opus de Nodame Cantabile est tout simplement un concentré de moments inoubliables. Tout commence donc par l'épreuve ultime du concours Maradona. Tomoko Ninomiya, comme à son habitude, nous emporte totalement dans l'univers de la musique classique, et nous raconte une histoire par elle en parallèle avec le combat de Nodame. Un passage qui nous fait penser au superbe film Piano Forest.

Un avenir radieux s'ouvre pour nos deux héros, Chiaki et Nodame, mais cette dernière ne supporte plus toute la pression qu'on met sur ses épaules, et clame haut et fort son envie de jouer pour son simple plaisir, et non dans un esprit carriériste. C'est ainsi que saute aux yeux la complémentarité de ce binôme, et l'évidence de la force de leur relation artistique, ayant besoin l'un de l'autre pour continuer à avancer. Leurs deux destins se suivent ensuite en parallèle, alors que Chiaki donne ses derniers concerts avec l'orchestre Rising Star, et que Nodame s'offre une retraite dans son Sud natal. A ce propos, notons l'excellente initiative de la traduction, qui offre un accent chantant à la famille de la demoiselle ! L'effet est garanti !

La mangaka nous fait passer par tout l'arc-en-ciel des émotions, en passant constamment du rire aux larmes. Des larmes de joie, assurément, tant le dénouement qui se dessine peu à peu nous garantit un très bel avenir pour le couple fétiche. Le tout est porté par une mise en scène de très haute volée, et répondant parfaitement aux attentes du lecteur. Cela ne pouvait pas se passer autrement.

Nodame Cantabile clôt ici une première étape dans la vie de ses protagonistes, en offrant un final grandiose dans sa narration, dans la richesse de son récit et dans la justesse de la peinture des sentiments. Il pourrait même s'agir d'une fin en lui-même, tout est dit. L'auteure offre un dernier tour d'horizon sur la plupart des personnages phares, familles comme amis, avant de se focaliser sur nos deux héros et sur leurs magnifiques retrouvailles. Au final, tous ces qualificatifs sont bien dérisoires tant ce volume nous submerge. En un mot : Bravo.
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Otaku62
Messages : 1256
Enregistré le : 01 mars 2009, 14:48

Re: Nodame Cantabile

Message non lu par Otaku62 » 19 juin 2010, 20:40

Il est vrai que ce tome 9 marque une réelle évolution des personnages de Chiaki et de Nodame.
L'un dans sa décision de partir pour l'Europe. L'autre pour sa plus grande implication dans la musique. Et surtout leur départ tous les 2 pour Paris...
Un tome magnifiquement scénarisé et illustré.

Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4622
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Re: Nodame Cantabile

Message non lu par Wang Tianjun » 11 juil. 2010, 20:18

Nodame Cantabile 10

Attention pauvres français, Chiaki et Nodame débarquent dans notre beau pays ! La jeune pianiste a en effet réussi à trouver sa voie, et réussit par ailleurs à sauver l'élu de son cœur de sa peur de l'avion. A présent, leur talent n'a plus de limites, du moins géographiques ! Cependant, l'ouverture au monde promet de mettre sur le chemin de nos héros de nombreuses embuches... à commencer par la barrière du langage !

Une toute nouvelle aventure démarre dans ce dixième tome de Nodame Cantabile, et pour notre plus grand plaisir Tomoko Ninomiya nous fait l'honneur de placer le cadre de sa série phare dans notre beau pays. Elle évite au passage les clichés habituels hormis un passage tiquant sur notre consommation d'escargots... mais rien de grave ! Au contraire, les nouveaux profils présentés dans la résidence où emménagement nos héros ne manquent pas d'originalité, comme Frank, un otaku français et Tanya, une étudiante russe quelque peu prétentieuse.

L'emménagement offre quelques bons moments d'hilarité, notamment quand notre héroïne apprend notre langue par des phrases dont on peut douter de l'utilité ! De son côté, Chiaki n'est pas là pour chômer et participe déjà à un premier concours... Tensions et rivalités seront au programme de ce nouveau chapitre de leur vie, qui ne sera sans doute pas sans surprises ! Il est toutefois réjouissant de voir notre héros assez joyeux et guilleret à son arrivée à la capitale française !

Du côté de la traduction, on pouvait se demander comment Pika allait pouvoir gérer l'emploi des deux langues. Malheureusement, on s'y perd parfois, mais les passages avec l'accent nippon sont souvent hilarants, même s'il faut parfois s'y reprendre à deux fois pour saisir ce qu'essaie de baragouiner notre pauvre héroïne. Pour l'instant, le démarrage de cet épisode parisien reste assez timide, mais n'en est pas moins très prometteur. Bienvenue en France, Neau Damey !
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4622
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Re: Nodame Cantabile

Message non lu par Wang Tianjun » 28 oct. 2010, 21:18

Nodame Cantabile 11

Contre toute attente, Chiaki finit par remporter le concours de direction d'orchestre, dans une finale très serrée et où il retourne affronter le morceau qui l'a fait chuter auparavant. Fort de ce succès, notre héros espère alors reprendre contact avec son mentor, Sevastiano Viera, mais malheureusement, le voilà qui se fait capturer... Voilà le début de l'opération "Prométhée dans le désert" !

Ce onzième tome de Nodame Cantabile signe le retour de l'un de ses personnages les plus emblématiques : Franz Von Stresemann ! Une réapparition des plus marquantes, puisqu'il sera l'instigateur d'un nouveau projet pour notre héros quelque peu contraint : une tournée mondiale de trois mois à ses côtés ! L'occasion pour Chiaki d'apprendre encore quelques enseignements supplémentaires de la part de ce maitre si original, et même de faire ses premières armes sur des scènes internationales !

Malheureusement pour Nodame, cela est également synonyme d'éloignement, alors que les deux japonais semblaient peu à peu se rapprocher... Et on assiste, de manière étonnante, à l'affirmation du caractère de la jeune femme, qui affirme sa possessivité, et une certaine forme de solitude. Noyant alors sa mélancolie dans les études, elle nous permettra d'en savoir un peu plus sur le système du conservatoire, et ira à la rencontre de nouveaux personnages, tous ayant des rapports différents pour la musique.

Au final, si ce volume remplit son office, il le fait sans grandes surprises, hormis peut-être un jeu des relations plein de promesses. Certaines péripéties paraissent quelque peu exagérées, et viennent perturber le bon déroulement du récit. Cependant, Nodame Cantabile fait toujours figure d'un excellent divertissement. Dommage que le rythme de parution, à présent trimestriel, nous fasse perdre quelque peu le dynamisme et la fraicheur de ce fabuleux manga.
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Avatar du membre
Heiji-sama
Messages : 98
Enregistré le : 31 mai 2009, 03:40

Re: Nodame Cantabile

Message non lu par Heiji-sama » 30 oct. 2010, 03:54

Dommage que le rythme de parution, à présent trimestriel,
Pas de tome en janvier, donc je crains que le rythme soit devenu encore plus long.
Même dans les profondeurs de l'enfer
La fleur de l'amitié peut toujours s'épanouir
Laissant derrière elle, ses pétales comme souvenir
Elle se balance au gré des vagues
Puisse-t-elle un jour...s'épanouir de nouveau

Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4622
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Re: Nodame Cantabile

Message non lu par Wang Tianjun » 30 oct. 2010, 10:37

..... :shock: :x :cry:
(message pas très constructif, j'avoue, mais bon...)
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9601
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Nodame Cantabile

Message non lu par Koiwai » 01 nov. 2010, 01:17

Tiens-toi bien, Wang: apparemment, Nodame se vend tellement peu qu'il n'y aura plus que 2 tomes par an... Ca fait mal, très mal :cry:
Le public français n'a vraiment pas de goût :|
En tout cas, je remercie quand même Pika d'avoir tenté la série dans nos contrées... et de la continuer malgré le flop !
Image

Sorrow
Messages : 1270
Enregistré le : 14 janv. 2008, 22:28
Localisation : Entre deux mondes

Re: Nodame Cantabile

Message non lu par Sorrow » 01 nov. 2010, 09:06

La fin dans sept ans ? (J'aurai dépassé la trentaine...) Et pendant ce temps-là, Code : Breaker se vendra à la pelle ?
...
Faut croire que c'est logique.
C'est dingue que de nos jours, il faille s'estimer heureux de pouvoir avoir la fin d'une série, alors que techniquement, c'est une règle tacite et qui va de soi, quand on démarre un titre... Enfin...
"Les bons livres sont une ancre pour ton bateau dans le port de la vie. Même si une grande vague arrive, ton bateau ne sera pas emporté. Tu pourras mettre les voiles quand tu auras accumulé suffisamment de forces et de connaissances."
"Et moi aussi j'ai un rêve stupide qui me tient à coeur. Il est temps de me bouger pour le réaliser."
"Don't Think, Feel!"

Répondre