Sawako

Shojo, josei, yuri, yaoï... En d'autres termes voici la rubrique regroupant les genres de manga destinés à un public féminin!
Avatar du membre
Kazamanga
Messages : 37
Enregistré le : 18 nov. 2006, 22:43
Localisation : 92

Re: Sawako

Message non lu par Kazamanga » 16 sept. 2010, 12:34

Je trouve ce shojo vraiment original malgré le thème plutôt banal!
En fait, ça vient du caractère de Sawako qui est vraiment très différent des héroïnes de shojo habituelles; elle ne réagit comme personne! Réservée et avec une très faible estime d'elle-même, elle est extrêmement attachante.
On a envie de savoir comment est-ce qu'elle va évoluer, et que tout se passe bien pour elle (même si parfois on a trop envie de lui donner un coup dans le dos en lui disant "Mais vas-y! Fais-le!" :lol: )
En plus les dessins sont très beaux.
Je conseille vraiment ce manga aux "routards du shojo lycéen" XD (et aux autres bien sûr).
Peace & Love manga
Image

Avatar du membre
Raimaru
Space Cowboy
Messages : 1689
Enregistré le : 16 janv. 2010, 16:37
Localisation : Fensch Vallée

Re: Sawako

Message non lu par Raimaru » 05 oct. 2010, 18:11

Suite à vos conseils, j'ai donc continué la lecture avec le tome 3. Première chose, il n'y a plus de traduction douteuse, et ça, c'est bien. Je crois que Tianjun n'apprécie pas des masses Pascale Simon, mais le contraste est tellement énorme entre le tome 2 et le tome 3 que ça passe tout seul.

Sinon, je n'aime à vrai dire pas plus qu'avant. La narration demeure catastrophique. Les personnages sont sympathiques, mais ils n'arrivent pas à m'émouvoir. Je ne peux pas reprocher à Sawako "d'essayer d'émouvoir à partir de pas grand chose", car Aria, mon manga préféré, y arrive.

En fait, je crois que je suis allergique aux shôjo =b
C'est pas faute d'essayer, j'ai tâté le genre avec Life, Shugo Chara !, Ludwig Revolution, Royal Doll Orchestra... Seuls Nana et Wakusei Drops ont éveillé mon intérêt.

Malgré qu'on puisse expliquer ma déception par le fait que je n'aime globalement pas les shôjo, j'avoue que je demeure très perplexe par rapport à la popularité de ce manga. Le cadre lycéen est mille fois vu et revu, et le thème n'est rien d'autre qu'une romance... Les réactions des protagonistes sont loin d'être surprenantes et la narration est catastrophique (je l'ai déjà dit, mais je le redis, car c'est particulièrement remarquable =b).
Image

Avatar du membre
shun
Messages : 918
Enregistré le : 23 sept. 2004, 21:43

Re: Sawako

Message non lu par shun » 22 nov. 2010, 15:08

Bonjour,

Merci pour votre mail et votre intérêt pour Kana.

Désolé pour la réponse tardive.

Effectivement, le tome 1 et 2 ont été réédité avec une nouvelle traduction.

Bonne journée.

L'équipe Kana.
excellente nouvelle, je n'avais pas été plus loin a ce moment là et je compte bien me relancer dedans avec cette nouvelle traduction.
Groupe facebook de vente manga en Belgique : https://www.facebook.com/groups/1024308 ... 6/?fref=ts

Avatar du membre
chachaaaa
Messages : 148
Enregistré le : 04 mars 2011, 19:35

Re: Sawako

Message non lu par chachaaaa » 23 mars 2011, 21:49

J'avoue que je suis tombée sous le charme de la simplicité de ce shojo. En général, les 2 protagonistes sont déjà en couple à la fin du premier tome, voir au deuxième (en général). Ici, ça traine, c'est sur. Après, on suit Sawako dans sa découverte de l'amour et de l'amitié, et c'est plaisant. On évolue avec elle.
Non, moi, j'aime beaucoup Sawako. Certes, pas mon préféré des shojos, mais vu les derniers que j'ai pu lire, il m'a grandement satisfaite :D
Image

Avatar du membre
Einah
Messages : 1948
Enregistré le : 17 nov. 2010, 21:13
Localisation : Deux-Sèvres mais mon coeur reste en Lorraine

Re: Sawako

Message non lu par Einah » 03 avr. 2011, 11:48

Pour faire vivre un peu ce topic, voici les critiques du volume 2 à 8 faites par Lovehina avant de vous donner mon avis sur le volume 9.

Vol. 2 (Lovehina) : « Je veux... devenir votre amie... »
Ce deuxième tome de « Sawako » n'est malheureusement pas à la hauteur du précédent. Ici, il est question de rumeur, et cette histoire traîne en longueur. C'est seulement vers la seconde moitié du volume que les choses s'éclaircissent, sans pour autant qu'elles ne soient totalement terminées. Les dialogues sont on ne peut plus décousus. Cela a parfois son charme, mais ici, c'est trop. C'est alors qu'on se lasse, qu'on ne trouve plus l'intérêt d'aller jusqu'au bout de la lecture pour enfin connaître le mot de la fin.
Par contre, ce qui touche beaucoup, ce sont encore les dessins, mais surtout, certains monologues. Alors que d'un côté on assiste à des dialogues souvent pesants, d'un autre, les monologues de Sawako sont parfois saisissants. Très douce, cette fille réussit malgré ses hésitations incessantes à nous faire craquer.

Il n'est pas question d'amour, mais d'amitié. Ici, les sentiments d'amitié et de complicité sont mis à rude épreuve contre une chose qui leur est parfois fatale: une rumeur. Quoi de plus stressant et embarrassant que de savoir qu'une rumeur circule, nous laissant ainsi impuissant? Toutefois, il est toujours possible de réagir, et il n'est jamais trop tard. L'auteur nous montre alors une héroïne qui a du mal à s'exprimer, et ce défaut lui fait beaucoup de tort ici. Elle n'est plus mignonne, mais montre uniquement une maladresse sans égale, qui nous pèsera autant qu'à elle.
Enfin, ce qui est dommage dans ce volume, c'est justement cette longueur, et ce temps que l'auteur met pour enfin apaiser la situation. C'est alors que la fin nous paraît claire, belle, totalement à l'inverse de tout le reste du tome.

Vol. 3 (Lovehina) : « Quand Sadako rit, c'est que le bonheur n'est pas loin! »
Ce troisième tome nous fait entrer dans le monde de l'amour. Alors que Sawako faisait ses premiers pas dans le chemin tortueux de l'amitié, ici, la route continue. Mais l'amour la devance, et c'est alors que les émotions gagnent l'héroïne, mais apparemment, le beau Kazehaya n'est pas épargné non plus. Le long discours sur le fait de juger avant de connaître, et les rumeurs, n'est plus au premier plan, et cela ne fait que rendre la lecture plus agréable. Les dessins de l'auteur subliment sans conteste les passages sentimentaux, ou ces quelques pages dans lesquelles des regards hésitants et gênés se croisent. Sawako est de plus en plus belle. L'amitié qu'elle entretient avec ses deux amies Ayane et Chizu est drôle, et touchante à la fois. Ces deux filles ont l'air de se jouer gentiment de Sawako, elle qui découvre les joies, le bonheur d'être entouré. Le passage dans lequel elle essaie d'appeler ses amies par leur prénom est assez drôle. Alors que dans la majorité des shôjos, cette étape dans la relation avec les autres est totalement mise de côté, ici, l'auteur insiste grossièrement. Tout comme ses amies, on ne se lasse pas de voir Sawako gênée. Malheureusement, l'arrivée d'un nouveau personnage, celle qui ressemble à une poupée française, va sans doute mettre des bâtons dans les roues à notre pauvre Sawako.
Ce troisième tome ne bénéficie plus du prix chouchou de Kana. Néanmoins, le plaisir est toujours là! De plus, on nous présente en quelques pages illustrées Karuho Shiina, ses œuvres, et bien-sûr, Sawako!

Vol. 4 (Lovehina) : « ...J'ai cherché la définition de « spécial » dans un dictionnaire... […] « se dit de ce que l'on considère différemment » .
Voilà un quatrième tome qui reste dans le ton de la série. Très mignon, mais surtout très doux, il dégage une atmosphère que beaucoup de shôjos ne parviennent pas à faire ressentir au lecteur. L'héroïne, si pure et innocente, elle qui découvre l'amour, mais aussi l'amitié pour la première fois, se montre différente des autres personnages. Malgré certains coups bas, elle reste pleine d'espoir, et compatit avec quiconque, même avec Kurumi, sa rivale. Malgré tout, cette gentillesse naturelle n'est en aucun cas agaçante, ni lourde. Elle paraît ordinaire, et fait partie intégrante de la personnalité de l'héroïne. Voilà ce qui séduit le lecteur, et ce qui plaît également aux amies de Sawako. Le personnage de Kazehaya n'est que bien peu présent, mais l'on sent toute son influence sur l'héroïne. Toutefois, dans ce tome, c'est la relation entre Sawako et ses amies Yano et Yoshida qui est mise en avant, et renforcée. Ces deux filles, drôles et spontanées, permettent à certaines scènes d'être légèrement humoristiques, mais aussi, contribuent à renforcer les liens d'amitié que Sawako cherche tant à détecter, et surtout, à acquérir.
Image

Avatar du membre
Einah
Messages : 1948
Enregistré le : 17 nov. 2010, 21:13
Localisation : Deux-Sèvres mais mon coeur reste en Lorraine

Re: Sawako

Message non lu par Einah » 03 avr. 2011, 11:52

Vol. 5 (Lovehina) : « A cet instant où il a prononcé mon nom... je suis... tombée amoureuse... »
Ce cinquième tome dégage une particularité par rapport aux volumes précédents. En effet, il est ici davantage question de l'amitié entre Sawako et ses amies, que des sentiments amoureux de cette dernière envers Kazehaya. Malgré tout, la lecture n'en est pas moins plaisante, bien au contraire, elle dégage beaucoup de spontanéité qui rafraîchit l'histoire. L'humour est davantage présent que d'habitude également, notamment grâce aux quiproquos. Les scènes avec Pin sont très drôles, ce personnage totalement décalé par rapport aux autres ne cesse de nous amuser! Mais aussi, les confusions concernant les amours de chacun sont assez divertissantes: l'un n'ose pas poser certaines questions, l'autre pense qu'il a tout compris et que des précisions ne sont pas nécessaires.
On ne peut que se réjouir du fait que les deux amies de l'héroïne aient pris une plus grande place. Elles deviennent maintenant plus que de simples personnages secondaires, et sont indispensables au personnage de Sawako. Karuho Shiina choisit de ne faire apparaître Kazehaya que très timidement. Celui-ci ne fait que de brèves apparitions, mais qui ne sont jamais inutiles. De ce fait, même si l'amitié est au premier plan ici, on n'oublie pas que l'héroïne est amoureuse, mais aussi, que Kazehaya est un grand timide! Ce procédé de l'auteure, de nous montrer ce personnage par intermittences, est très judicieux, car de ce fait, le jeune garçon garde une part de mystère, mais aussi, sa timidité n'en est que renforcée, et accentue son caractère aussi mignon que craquant.

Voilà donc encore un tome séduisant, facile à lire, duquel il est très difficile de se détacher avant la dernière page!

Vol. 6 (Lovehina) : « ...Une petite voisine, reste une petite voisine... Même s'il m'a énormément chouchoutée, même si nous partageons énormément de souvenirs...»
Et voilà un tome dans la lignée de l'amitié. Mai celui-ci ne vise plus essentiellement l'amitié entre Sawako et ses deux amies, mais plutôt la relation que Yoshida entretient avec son entourage. La jeune fille devient en quelques sortes le personnage principal pour quelques chapitres, ce n'est pas déplaisant, bien au contraire! Par conséquent, le lecteur découvre davantage ce personnage à la fois agressif et très doux. En effet, Chii se montre toujours pleine de vie, mais pas de la même façon que toutes les filles! Celle-ci est prête à se battre au moindre défi, crie et râle dès que l'envie lui prend, mais aussi, sait se montrer douce et gentille. C'est en brisant le cœur à cette jeune lycéenne que Karuho Shiina nous fait découvrir ce personnage, très attachant. Elle n'avait rien d'extraordinaire au premier abord se montre intéressante. L'auteure va au fond des choses, les dialogues sont riches, et certaines sont assez longues pour nous donner envie de continuer la lecture indéfiniment. La dernière partie du volume, assez petite d'ailleurs, est consacrée au thème de Noël. En effet, la fin de l'année approche, et la fête des amoureux pointe le bout de son nez! Une fête est alors organisée pour tous les célibataires, et bien-sûr, Sawako est invitée à inscrire son nom sur la feuille des présents. Le bonheur d'être enfin reconnue comme faisant partie de « tout le monde », d'être incluse dans la classe, dans le groupe, lorsqu'on parle de celui-ci dans son intégralité est un réel plaisir, autant pour la jeune fille que pour le lecteur. L'auteure réussit admirablement à nous plonger dans cette atmosphère de bonheur: l'amitié, quelle qu'elle soit, fait du bien. Kazehaya, touchant dans sa timidité, nous transperce le cœur, mais il est indéniable que Yoshida et Yano ont aussi une part très importante dans le quotidien de l'héroïne.

Pour accompagner le tout, les éditions Kana nous proposent de découvrir le magazine Bessatsu Maragaret, dans lequel a été prépubliée la série Sawako. De plus, le jeu vidéo adapté du manga nous est également présenté. Ces quelques pages illustrées sont assez détaillées, et de surcroît, intéressantes à lire.
Image

Avatar du membre
Einah
Messages : 1948
Enregistré le : 17 nov. 2010, 21:13
Localisation : Deux-Sèvres mais mon coeur reste en Lorraine

Re: Sawako

Message non lu par Einah » 03 avr. 2011, 11:54

Vol. 7 (Lovehina) : « Offrez votre amour… vous trouverez le bonheur. »
C’est la nouvelle année. Nouveaux espoirs et vœux sont au goût du jour. Sawako est de plus en plus resplendissante. Elle qui a des amies sur qui compter n’a plus à envier personne. Yano et Yoshida sont là pour épauler Sawako, et surtout, la rapprocher de Kazehaya. Nous voilà au septième volume, et on ne se lasse pas. Bien au contraire, Karuho Shiina continue à nous faire rêver, grâce à une héroïne rêveuse et réservée, et son bien-aimé intimidé. La délicate Sawako, qui aime les fêtes et les traditions, remercie le ciel de passer un moment si important pour elle, auprès de celui qu’elle aime. Ce personnage, si commun dans les shôjos quand on y réfléchit, est pourtant exceptionnel ici. La jeune fille nous séduit, tellement que l’on ne voit pas le temps passer. En effet, l’auteure ne nous dévoile pas grand-chose. L’histoire n’avance pas réellement, mais la lecture est on ne peut plus agréable. Kazehaya, si mystérieux aux yeux de Sawako, l’est également pour nous, même si nous connaissons ses sentiments. Ce garçon timide, qui pourtant est populaire, est touchant à souhait. Mais finira-t-il par accepter les chocolats de Sawako, qu’elle n’offre pas uniquement par politesse…

Vol. 8 (Lovehina) : « Le simple fait que nous puissions nous dire bonjour le matin me donne déjà l’impression de vivre un rêve… »
Le rêve continue pour Sawako, mais se complique beaucoup pour Kazehaya ! Un rival entre en scène, et ça n’est pas pour nous déplaire ! Sincère ou non ? Là n’est pas la question ! Car peut-être que par la suite, Karuho Shiina essaiera de nous attendrir en le rendant plus sérieux ? En tout cas, on peut s’attendre à tout, et une telle chose de la part de l’auteure nous déstabiliserait, et donnerait un coup de fouet à la série. En tout cas, nous n’en sommes pas là. Ici, le moment est à la confusion, et à l’incompréhension. Ni Sawako, ni Kazehaya ne se déclare : on aboutit à un brouillard, dans lequel nos deux compagnons marchent côte-à-côte, sans même le savoir. Observer les réactions de Kazehaya est un vrai régal ! Il guette, surveille, et reste vigilant à la moindre approche du prédateur sur sa proie. Sawako, quant à elle, ne sait plus quoi penser. Elle qui veut toujours le bien de tous pense qu’elle se fait des idées, que sans doute Kazehaya ne s’éloigne pas réellement comme il semble le faire, et que Miura, de son côté, ne lui montre uniquement que des preuves de sa gentillesse.
Karuho Shiina n’oublie pas les personnages secondaires. Ainsi, Yano, Yoshida et Ryû sont présents, assez pour influencer les héros et nous marquer. Les émotions, palpables, envahissent la lecture de moments attendrissants, composés de la nostalgie de Sawako, et d’instants de doutes, qui se transforment en échanges de regards, en réflexions ou en moments de solitude qui semblent durer, à n’en plus finir.
Enfin, c’est avec un grand plaisir qu’on se prend au jeu des tests de personnalité (plutôt drôles !), mais aussi, on se délecte des quelques pages sur lesquelles les profils des personnages rencontrés nous sont présentés. Un avant de fan book, qui est le bienvenu !
Image

Avatar du membre
Einah
Messages : 1948
Enregistré le : 17 nov. 2010, 21:13
Localisation : Deux-Sèvres mais mon coeur reste en Lorraine

Re: Sawako

Message non lu par Einah » 03 avr. 2011, 16:26

Vol. 9 : Un nouveau camarade de classe apparait, Kento Miura. Ce dernier tourne autour de Sawako avec une certaine désinvolture et décide de lui parler en tête à tête. Le professeur responsable de la classe, Pin, a vu que Kento s'approchait de Sawako et qu'il profite pour parler seul avec elle. Connaissant les sentiments de Kazehaya, il n'hésite pas à lui dire ce qu'il a vu et le conseille. Le jeune homme se décide à aller parler à Sawako de ses sentiments et part comme une flèche retrouver la jeune fille, mais...
"Tes paroles...vont provoquer un malentendu..."
C'est un tome particulierement touchant que nous découvrons. Kento charmé par Sawako, vient semer le trouble entre Sawako et Kazehaya. S'isolant avec elle, il met à mal ce que pouvait penser Sawako sur Kazehaya. Est ce que Kazehaya était gentil avec elle juste par pitié ? Sawako se serait trompée sur ce que pouvait ressentir Kazehaya pour elle ? Son amour ne serait donc que dans un sens ?
Notre Sawako est complétement bouleversée et anéantie. Elle qui avait mis déjà du temps à comprendre ses véritables sentiments envers Kazehaya, voila que tout s'écroule. Chizu et Ayane tenteront tant bien que mal de l'aider et de lui expliquer qu'elle se trompe... Mais ce sera à Sawako de le comprendre par elle même.
C'est donc un tome particulièrement touchant où les sentiments sont mis à mal que ce soit pour Sawako soit pour Kazehaya.
J'attends la suite avec impatience...
Image

Avatar du membre
lovehina68
Messages : 1125
Enregistré le : 08 juin 2006, 10:31
Localisation : Lens-Lille
Contact :

Re: Sawako

Message non lu par lovehina68 » 10 avr. 2011, 15:02

Comment j'ai pu rater cette sortie TT_TT
Ma Collection de Manga/Dvd

Profiter de la vie comme au dernier jour...

Avatar du membre
Einah
Messages : 1948
Enregistré le : 17 nov. 2010, 21:13
Localisation : Deux-Sèvres mais mon coeur reste en Lorraine

Re: Sawako

Message non lu par Einah » 10 avr. 2011, 15:22

lovehina68 a écrit :Comment j'ai pu rater cette sortie TT_TT
en plus j'ai adoré ce tome :wink:
Image

Répondre