Complément affectif

Shojo, josei, yuri, yaoï... En d'autres termes voici la rubrique regroupant les genres de manga destinés à un public féminin!
Avatar du membre
lovehina68
Messages : 1125
Enregistré le : 08 juin 2006, 10:31
Localisation : Lens-Lille
Contact :

Complément affectif

Message non lu par lovehina68 » 11 févr. 2009, 16:09

Complément affectif
Image

Présentation:
- Auteur: Mari Okazaki
- Editeur VF: Delcourt
- Editeur VO: Shodensha
- Prépublication: Feel young
- Date de publication: 2006
- Nombre de volumes: 11





« Etre professionnel, c'est rester motivé. Etre une femme, c'est ne pas froncer les sourcils... »
Tome 1:
Dans ce premier volume de « Complément affectif », Mari Okazaki nous dévoile un monde dans lequel la femme n'a pas toujours sa place, un univers à la fois dur et délicat, où la gente féminine se sent parfois chez elle, mais à d'autres moments elle s'y sent totalement étrangère.
Melle Fuji est une jeune femme qui travaille comme créative, dans une agence de publicité. Elle s'investit à fond dans son travail, mettant même en danger sa vie privée, et la relation qu'elle entretient avec son petit ami. Une relation qui se traîne, qui « s'est engourdie », et qui est maintenant sans lendemain.
Mari Okazaki réussit pleinement à nous donner l'occasion de se mettre dans la peau du personnage principal. Les sentiments qui la tiraillent, les émotions qui traversent son coeur, sont tous très compréhensibles. Voir le soleil, qu'une belle journée nous attend, mais toutes ces belles choses nous donnent l'envie de quitter notre petit ami. Beaucoup se sentiraient coupables, méchants, voire sans pitié de penser ainsi. Mais finalement, pourquoi laisser le temps filer sans rien faire? Et puis se laisser submerger par le travail n'est pas un crime. Travailler pour le plaisir, le prendre avec passion, mais travailler aussi pour oublier et ne pas se laisser aller à la tristesse de la solitude.
L'auteure nous dévoile chaque pensée de Melle Fujii. Tous ses désirs sont connus, ses interrogations, et ses intentions.
J'ai beaucoup aimé le fait qu'elle ne veuille pas ressembler à une de ses collègues de travail, Melle Hirano, « plus de 45 ans...et toujours célibataire. » Paradoxalement, à un moment, elle lui ressemble de plus en plus, pour s'éloigner ensuite. Ne pas vouloir ressembler à quelqu'un, mais en même temps, l'admirer. Voilà deux sentiments bien différents, mais qu'il est tout de même fréquent de ressentir.
Les dessins de l'auteure ont beaucoup de caractère, mais moins que ceux de ses oeuvres précédentes. Je pense que cette impression m'est due au fait qu'ici, le format du livre est assez grand, comparativement à un manga traditionnel. Néanmoins, pour chaque chapitre, on voit une illustration pleine page de Melle Fujii, qui redonne du souffle à la lecture.
Un travail sans fin, rythmé par l'amour, voilà une belle histoire dans laquelle nous voilà transporter durant toute la lecture.

« Une publicité ne dure que quinze secondes... mais il n'y a aucun autre média qui puisse faire rire ou pleurer les gens en si peu de temps. »


Du même auteur, en France:
- 12 mois
- Après l'amour la sueur des hommes a le goût de miel
- Bx
- Cocon (le)
- Dernier soupir
- Déclic amoureux
- Effleurer le ciel
- Shibuya love hotel
- Vague à l'âme
Modifié en dernier par lovehina68 le 09 mai 2012, 23:56, modifié 3 fois.
Ma Collection de Manga/Dvd

Profiter de la vie comme au dernier jour...

Avatar du membre
lovehina68
Messages : 1125
Enregistré le : 08 juin 2006, 10:31
Localisation : Lens-Lille
Contact :

Re: Complément affectif

Message non lu par lovehina68 » 04 août 2009, 21:01

Tome 7:
"D'après Sahara, la folie nous maintiendrait même en forme. Ainsi, les gens un peu dingues vivraient plus longtemps."

Melle Fujii, à l'image de toutes les femmes, puise sa force dans les hommes. Les femmes se plaisent à s'exclamer: « Mais que feriez-vous sans nous? », pourtant ici, l'auteure nous montre une toute autre facette de « Complément affectif »: mais que ferions-nous sans ces hommes élégants, beaux et fascinants? Sahara est sans contexte le plus sexy de tous. Ce monstre de travail, cet assoiffé de labeur et de tâche est alors on ne peut plus attirant, car il paraît insaisissable. Il n'est pas celui qui fera tout, qui se démènera corps et âme pour plaire à celle qu'il apprécie. Non, lui, constamment affamé de travail reste alors bien sagement derrière son bureau, à parfaire les moindres détails de son dernier projet, et puise sa force grâce au pouvoir du corps féminin. C'est alors qu'au début de la lecture, on entrevoit les quelques ébats et désirs charnels de Fujii et Sahara. Ces passages, très courts mais pourtant forts, dégagent de la puissance et un érotisme délicieux. On se plaît à observer ces scènes, on se délecte des moindres détails qui ornent le dessin de Mari Okazaki, et enfin, on croque à pleine dent cette peau moite de sueur, cette cuisse frissonnante et ce torse robuste. Mais n'oublions pas que le monde du travail est là, et la rivalité aussi. Les jeunes tentent de remplacer les plus vieux, la relève est sans contexte assurée. Elles, si jeunes et encore innocentes, rêvent de devenir de belles femmes rugissantes et forte. Mais ces dernières, dans la force de l'âge, se revoient en regardant ces naïves créatures, et se sentent comme des biches prisent au piège du jeu de la vie. A trente ans et sans mari, certaines femmes sont au bout du rouleau, et malgré cette vie pleine d'expériences et d'activités, elles se sentent vides, perdues et abandonnées, telles des coquillages que l'on trouve sur le bord de la plage. Yugi est alors admirable dans son rôle. Elle se voit tout un dossier entier consacré à sa personne, à ce qu'elle pense d'elle et de sa situation, et surtout, on entrevoit une possibilité de nouvelle vie pour elle, qui pourrait peut-être être vue comme un genre de renaissance.
Des femmes qui voient le jour, des femmes qui se déclarent la guerre, d'autres qui capitulent, et quelques dernières qui tiennent bon et ne laissent pas une miette, voilà le monde de « Complément affectif »: doux, épicé, plein de sous-entendus, doté d'un érotisme timide et prenant. On ne se lasse pas de voir ces hommes et femmes danser au rythme de leurs sentiments et de leur travail. Un monde dangereux, brûlant et vrai.

Cette longue attente pour la sortie du septième tome est fortement récompensée. On se plaira alors à rester patient pour la suite, en imaginant ou s'interrogeant sur ce que l'auteure va bien pouvoir nous concocter encore de merveilleux. Vraiment, lisez Mari Okazaki, il ne faut pas hésiter!

« Dire que j'ai failli me transformer en femelle désœuvrée... »
Ma Collection de Manga/Dvd

Profiter de la vie comme au dernier jour...

Avatar du membre
Kazamanga
Messages : 37
Enregistré le : 18 nov. 2006, 22:43
Localisation : 92

Re: Complément affectif

Message non lu par Kazamanga » 16 août 2009, 22:35

J'ai lu les premiers tomes de ce manga et j'aime beaucoup.

Ce que j'apprécie le plus, c'est le réalisme des sentiments et des relations entre les personnages. En plus, le cadre du monde du travail est le bienvenu dans la pléthore de shojo qui se concentrent sur l'univers lycéen mais en lisant ce manga, on s'aperçoit que les problèmes de coeur restent finalement similaires, même si les sentiments ont mûri ; les émotions sont toujours les mêmes et j'ai trouvé que c'était vraiment bien décrit.
Les dessins sont très beaux, j'aime beaucoup le style qui ajoute au réalisme.
Cette série est vraiment touchante et un peu dans la veine de Kimi wa pet (en version moins drôle bien sûr). Par contre les tomes sont un peu cher... et c'est le seul truc qui m'empêche de me ruer vers la suite de ce manga!
Peace & Love manga
Image

Avatar du membre
Einah
Messages : 1948
Enregistré le : 17 nov. 2010, 21:13
Localisation : Deux-Sèvres mais mon coeur reste en Lorraine

Re: Complément affectif

Message non lu par Einah » 03 janv. 2011, 00:31

J'aimerais savoir si cette série est interessante ? j'ai lu les résumés et les critiques, mais je n'arrive pas à me fixer et surtout le prix me freine un peu. Impossible de les trouver en occas dans des prix convenable. Donc j'aimerais savoir si ca vaut le coup que je mette 90 € dans cette série ou pas ?
Image

Avatar du membre
lovehina68
Messages : 1125
Enregistré le : 08 juin 2006, 10:31
Localisation : Lens-Lille
Contact :

Re: Complément affectif

Message non lu par lovehina68 » 25 sept. 2011, 16:10

Tome 10:

« Tiens bon ! Même si tu es seule, ce monde est d’une beauté sans fin. »

Cela faisait presqu’un an que nous attendions patiemment la suite et surtout, le dernier tome de Complément affectif. On se rend dans notre librairie (parfois pas forcément l’habituelle, tellement l’empressement est envahissant !), fier de l’apercevoir, de le prendre… et enfin, en quelques secondes, il est nôtre. Mais surtout, c’est à l’ouverture du volume, et à la lecture que les émotions nous envahissent. Le courage, la force, la volonté, sont des qualités que Mari Okazaki aborde sans cesse sous des angles différents, sans lourdeur ni redondance. Jusque la fin de cette série, la mangaka nous aura appris à aimer toujours plus son héroïne et chacun des satellites qui gravitent autour d’elle, faisant de ce petit monde un univers bien complexe, auquel on aimerait parfois faire partie. Melle Fujii est encore et toujours resplendissante. Sahara, lui, qui paraît insaisissable, se voit néanmoins noyé dans toute cette magie dégagée par celle qu’il aime. Et puis aussi, n’oublions pas Watanabe, Yôko, Mizuho et les autres, qui restent très importants, et indispensables, malgré leurs apparitions brèves. Mari Okazaki met une fois de plus en valeur ces personnages secondaires, femmes fortes et fragiles, solidaires avant tout, devant tout, face à tout. Elle leur permet de montrer à tous leur efficacité, leur volonté et leur ténacité face à la gente masculine, avec ou contre laquelle elles doivent se battre. Leurs entrées en scène sont surprenantes, douces et parfois brutales.




La particularité du trait de Mari Okazaki, mais aussi, sa façon de faire vivre chacun des personnages, le dynamisme du récit et des enchaînements de chaque instant de la lecture, nous émeuvent toujours un peu plus. Le trac de savoir que nous arrivons à la fin d’une histoire, mais aussi, l’envie de connaître son dénouement, le tout allié au génie de la mangaka, font de ce dixième tome un volume exceptionnel et fort.




Pour les fans, relisez la série d’un trait maintenant ! Car il est grand temps, enfin, de se donner le plaisir de revivre ces aventures féminines, fraîches, si réelles et intenses, sans entracte aucun. Les filles, n’hésitez pas à partager cette histoire à vos amis chers, qui pensent peut-être, à tort, qu’elle n’est dédiée qu’à vous seules ; et les garçons, jetez-vous y à cœur ouvert ! Peut-être que les femmes vous paraîtrons moins compliquées. Ou alors, vous avouerez que vous aussi, vous avez vos failles. Car Mari Okazaki sait révéler la vérité en chacun de nous, grâce aux pensées de ses héroïnes, omniprésentes, et à son dessin parfois si symbolique que chacun pourrait y voir quelque chose de différent ; des explications par milliers qui nous aident, tous, à comprendre un peu plus notre envie d’avancer, d’être, d’exister…


… « Parce que les arêtes de la vie sont parfois si tranchantes,
Parce qu’il faut trop souvent choisir entre le travail et l’amour,
Parce que dans ce monde glacial, il est si difficile de trouver une épaule sur laquelle s’abandonner…
[Nous avons tous] besoin de Complément affectif ! »
Ma Collection de Manga/Dvd

Profiter de la vie comme au dernier jour...

Avatar du membre
Einah
Messages : 1948
Enregistré le : 17 nov. 2010, 21:13
Localisation : Deux-Sèvres mais mon coeur reste en Lorraine

Re: Complément affectif

Message non lu par Einah » 06 nov. 2011, 23:42

Vol. 1 : Ce que j'ai apprécié dans ce 1er volume ce sont les sujets abordés sur la vie sentimentale d'une femme qui approche de la trentaine. L'auteur dépeind bien ce que peut ressentir les femmes. La peur de se retrouver seule à la quarantaine avec un sentiment d'avoir loupé sa vie. La vie de couple qui est devenu monotone et sans sentiment, de là où on passe à vivre ensemble à de la cohabitation... La vie des célibataires en dehors du travail avec les sorties et le désir de faire la bonne rencontre. J'ai bien aimé les sujets traités.
Ce qui m'a moins accroché est la manière dont l'auteur fait exprimé les sentiments de son héroine, elle m'a complétement perdue. Ses réactions sont par moment pas très compréhensible, par exemple quand elle se défoule au boulot en faisant de l'exercice... ou bien quand elle rentre en crise de larme sans réelle explication...
Concernant les graphismes, j'ai eu un peu du mal, ce n'est pas trop mon style mais au bout d'un moment donné je m'y suis habituée.
Globalement, même si les sujets traités sont interessants, je n'ai pas été charmée dans ce 1er tome. A voir par la suite comment l'histoire s'étoffe.
Image

Avatar du membre
shun
Messages : 918
Enregistré le : 23 sept. 2004, 21:43

Re: Complément affectif

Message non lu par shun » 08 févr. 2012, 23:26

avis sur le tome 10 lu courant septembre 2011
je viens de lire le dernier tome de complément affectif et je suis content ! la série a su finir de bien belle manière, pas de mièvrerie, jusqu’au dernier moment on sais pas comment ça va évoluer, ce tome se centre plus sur la psychologie et c'est pas un mal! et surtout et je pense que c'était un peu aussi le but du manga, l’héroïne continue sa carrière jusqu'au bout et n'arrête a aucun moment pour devenir une "simple femme au foyer ".
ça me rassure car ça remonte le niveau sur l'ensemble, complément affectif étant pour moi ça moins bonne œuvre avec shibuya, non pas mauvaise mais trop de haut et de bas.
tome 11 :

ce dernier porte bien son nom "extra" il mélange le tome sup avec le fanbook! on a des nouvelles centrées sur différents personnages + interview, dessins, etc.
c'est un bon complément a l'histoire original, même si je garde en tête la fin du tome 10 qui était magnifique tant elle transpirait la réalité.
au final une série qui aura gagné au fil des tomes.
Groupe facebook de vente manga en Belgique : https://www.facebook.com/groups/1024308 ... 6/?fref=ts

Avatar du membre
Einah
Messages : 1948
Enregistré le : 17 nov. 2010, 21:13
Localisation : Deux-Sèvres mais mon coeur reste en Lorraine

Re: Complément affectif

Message non lu par Einah » 21 févr. 2012, 19:42

Vol. 2 : Le volume 2 étant en rupture, j'ai galéré à le trouver à un prix convenable. Obligée de prendre un lot avec le tome 1 à nouveau dedans.... Concernant ce tome, même si l'auteur traite bien de la vie active avec son héroine, on a un peu du mal à se sentir toucher par ce que vit cette dernière. Il manque indéniablement une histoire d'amour. Il y a des prémisses mais on en veut plus. Les dessins par moment sont comme sous formes de photos qui se supperposent et on est un peu perdu dans la lecture. Un 2ème tome qui reste globalement agréable à lire sans nous transporter.
Image

Avatar du membre
Einah
Messages : 1948
Enregistré le : 17 nov. 2010, 21:13
Localisation : Deux-Sèvres mais mon coeur reste en Lorraine

Re: Complément affectif

Message non lu par Einah » 24 mars 2012, 01:01

Vol. 3 : Pendant les 3/4 du tome, j'avais l'impression qu'il me manquait quelque chose. En fait, je me disais que ce manga ne me faisait pas rêver. En effet, ce que je lis, c'est ce que je vis au quotidien. Le boulot, les projets et l'investissement au quotidien. Tout ce que décrit l'auteur, je le vis. Tout est réaliste dans ce volume finalement et ca en est troublant. Quand la vie sentimentale est un échec, on se réfugie dans le travail. Ici Fugi essaye d'accorder du temps mais elle n'est pas vraiment disponible et au lieu de se montrer sous son plus beau jour, va se lamenter sur son sort et avoir un comportement égoiste au lieu de partager des moments avec son potentiel amoureux. Alors que ce dernier tente de lui montrer qu'il est prêt à accorder de l'apportance à ce début de relation qu'il vit avec Fuji, cette dernière complexe par rapport à sa rivale et ne partage pas de bon moment avec lui. Un tome qui m'a beaucoup surprise par son côté réaliste. Les autres protagonistes ne sont pas relégués au second plan et on comprend chacunes des réactions de ces femmes, de leurs désirs et de leurs souhaits.
Image

Avatar du membre
Einah
Messages : 1948
Enregistré le : 17 nov. 2010, 21:13
Localisation : Deux-Sèvres mais mon coeur reste en Lorraine

Re: Complément affectif

Message non lu par Einah » 27 avr. 2012, 21:16

Vol. 4 : J'ai bien apprécié ce tome. Je trouve qu'au niveau de l'intrigue, l'auteur a donné plus de dynamique. Je dirai, enfin Ogi part et notre héroine repart à la conquête d'une nouvelle histoire sentimentale. Le monde du travail est toujours présent mais moins accentué comme l'était dans les tomes précédents. Ce qui pour moi est beaucoup plus appréciable. L'auteur ne se concentre pas seulement autour de Fujii mais également sur Yugi. On comprend ainsi mieux sa vie sentimentale un peu particulière. Certaines histoires semblent un peu atypique mais quand les sentiments s'en mêlent, il est difficile voir même impossible de revenir en arrière.
J'aime bien le personnage Sahara, même s'il semble cacher beaucoup de chose, qui pourrait ne pas être si bien que cela pour Fujii. Mais son caractère plus affirmé, plus charismatique que Ogi, me plait. C'est peut être son côté sombre qui me plait lol
La couverture est également sublime avec ses couleurs mauves et le dessin de la glycine.
Image

Répondre