Kobato

Shojo, josei, yuri, yaoï... En d'autres termes voici la rubrique regroupant les genres de manga destinés à un public féminin!
Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9965
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Kobato

Message non lu par Koiwai » 24 août 2009, 21:42

Kobato
Image
La fiche sur Manga-news

Tome 1:

Parallèlement à leurs deux hits Tsubasa Reservoir Chronicle et XXX Holic, les Clamp ont débuté en 2005 une autre série, intitulée Kobato, licenciée en France par Pika.

Kobato est une jeune fille qui parcourt le monde des humains en compagnie de son chien Ioryogi, qui est en réalité son professeur chargé de l'évaluer dans sa mission: remplir une bouteille magique de "sentiments blessés", pour qu'elle puisse ensuite se rendre dans un endroit où elle souhaite aller. Et pour cela, Kobato doit prouver à Ioryogi qu'elle est capable de s'adapter au monde des humains. Dans ce premier tome, nous suivons la quête de notre héroïne pour obtenir la fameuse bouteille.

Avec un tel synopsis et une couverture rose fluo qui donne envie de fuir, on pouvait s'attendre ici à tomber sur une histoire de magical girl à la Card Captor Sakura, ou alors à une romance fluette à la J'aime ce que j'aime. Et si certains éléments nous rappellent en effet ces titres, à commencer par le personnage de Ioryogi, sorte de copie de Kerobero de Card Captor Sakura, avec son physique mignon et la façon qu'il a de se faire passer pour une peluche, on constate rapidement que l'on fait fausse route si l'on pense ainsi: ce premier tome est un véritable concentré d'humour, porté par le caractère très naïf et insouciant de Kobato, qui enchaîne les bourdes de tous genres dans sa volonté d'adaptation au monde des humains, par les colères de Ioryogi, qui n'hésite pas à cracher des flammes sur son élève pour la punir de ses erreurs souvent stupides, mais également par un aspect parodique à travers lequel les Clamp semblent se moquer légèrement d'elles-mêmes. Enfin, l'une des marques de fabrique du studio est évidemment présente: les clins d'oeils à leur autres séries sont très nombreux, avec, notamment, les apparitions de personnages de Chobits, Angelic Layer ou encore J'aime ce que j'aime.
A travers des chapitres indépendants, nous avons donc droit, pour le moment, à un humour léger très efficace, porté par des dessins eux aussi assez légers et très expressifs, qui offrent à tous les personnages des visages très sympathiques.
Mais, bien que ce premier tome soit très porté sur l'humour et la parodie, quelques mystères sont là pour nous laisser entrevoir un scénario destiné à être approfondi: si l'on ne sait pour le moment rien sur Kobato et Ioryogi, on se demande quel est leur véritable objectif, quel est le lieu où Kobato souhaite tant se rendre et pourquoi elle souhaite y aller, et qui est Ginsei, mystérieux personnage qui apparaît le temps de six pages. Et avec les Clamp, on sait très bien que la série peut changer subitement de ton...

Ce premier volume est un véritable régal dans son genre. Souvent très drôle, il nous présente un univers intéressant et des protagonistes attachants, tout en nous laissant entrevoir une histoire qui pourrait rapidement devenir plus complexe qu'il n'y paraît.

Au niveau de l'édition, l'impression et l'adaptation sont de bonne facture, et la double-page en couleurs est très jolie. La traduction est entachée de quelques fautes d'orthographe mais rien de catastrophique.
Image

Avatar du membre
Aoede
Messages : 465
Enregistré le : 17 sept. 2006, 15:12
Localisation : St Bunny, charmante petite bourgade haut-lapine ^^
Contact :

Re: Kobato

Message non lu par Aoede » 29 août 2009, 12:03

Je n'ai pas encore acheté ce tome. J'ai très peur de retomber dans du cross-over, effet narratif intéressant et sympathique mais qui a pour inconvénient qu'on a du mal à s'approprier toutes les références lorsque par malheur on a un peu perdu le fil (et c'est mon cas). Je me laisserai probablement tenter par Kobato, ça me semble sympathique, mais je suis complètement largué dans les histoires de CLAMP... j'espère que cela ne gâchera pas le plaisir :?
Apprenez bien tout ça par cœur et un jour vous serez prophète...
Image
Image

Avatar du membre
shun
Messages : 918
Enregistré le : 23 sept. 2004, 21:43

Re: Kobato

Message non lu par shun » 29 août 2009, 17:38

bon bah c'est certainement l'oeuvre la plus enfantine qu'elles aient faites, c'est beau, c'est mimi mais alors j'accroche pas du tout, tellement c'est niais ...

comme je l'ai fait avec j'aime ce que j'aime, bye bye.
Groupe facebook de vente manga en Belgique : https://www.facebook.com/groups/1024308 ... 6/?fref=ts

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9965
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Kobato

Message non lu par Koiwai » 29 août 2009, 20:06

shun a écrit :bon bah c'est certainement l'oeuvre la plus enfantine qu'elles aient faites, c'est beau, c'est mimi mais alors j'accroche pas du tout, tellement c'est niais ...

comme je l'ai fait avec j'aime ce que j'aime, bye bye.
L'oeuvre la plus enfantine ? Tu n'as pas lu Rex toi ^^"" Et sinon, je ne dirais pas que Kobato est niais, surtout si on le compare à J'aime ce que j'aime ou Angelic Layer, qui sont sans surprise d'un bout à l'autre. Il y a une grande part de naïveté dans ce premier tome, mais ici, l'humour peut faire preuve d'une certaine "maturité" de par les sujets abordés, et le scénario ne demande qu'à s'assombrir (en espérant que cet assombrissement ne soit pas amené n'importe comment, comme dans TRC), surtout au vu de certains éléments.
Image

Avatar du membre
shun
Messages : 918
Enregistré le : 23 sept. 2004, 21:43

Re: Kobato

Message non lu par shun » 29 août 2009, 20:57

bon bah ça a du m'échaper :/ faudra que je rejette un coup d'oeil avant d'abandonner complètetement. effectivement rex je l'ai zappé ^^
Groupe facebook de vente manga en Belgique : https://www.facebook.com/groups/1024308 ... 6/?fref=ts

Avatar du membre
winry
Messages : 16
Enregistré le : 30 nov. 2006, 12:55
Localisation : Rouen

Re: Kobato

Message non lu par winry » 16 sept. 2009, 10:41

Je viens d'acheter le premier tome ! je viendrai donner mon avis une fois que je l'aurais lu :wink:
Image

Avatar du membre
djufai
Messages : 4
Enregistré le : 19 sept. 2009, 20:58

Re: Kobato

Message non lu par djufai » 19 sept. 2009, 21:18

Difficile de se faire une idée avec le premier tome.
Des premiers chapitres plutôt ennuyeux. Très enfantins.
La fin s'améliore avec des mystères surgissant petit à petit. Pourquoi Kobato ne doit-elle pas enlever son chapeau? (son coiffeur l'a ratée?) Qui lui veut du mal?

Je pense néanmoins qu'il n 'y a pas trop à douter d'un titre de Clamp récent. A mon avis, cela va devenir plus sombre.
En espérant qu'on attende pas 3 plombes pr avoir la suite...

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9965
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Kobato

Message non lu par Koiwai » 09 oct. 2009, 15:55

Tome 2:

Kobato poursuit sa découverte de la civilisation humaine, et commence à remplir de "sentiments blessés" la bouteille qu'elle vient d'acquérir. Travaillant à présent à la crèche Yomogi, elle ne tarde pas à se rendre compte que la directrice, Mlle Sayaka, a accumulé des dettes et est poursuivie par des créanciers bien décidés à profiter d'elle. Pour l'aider, Kobato décide d'organiser avec elle une kermesse...

Les aventures de Kobato se poursuivent, et on notera tout d'abord que l'humour décalé est toujours de la partie, porté par la profonde naïveté de notre héroïne et le caractère colérique de Ioryogi. Mais à côté de ça, quelques mystères s'obscurcissent de plus en plus, notamment autour de Fujimoto, qui semble lui aussi blessé au plus profond de lui-même.
Mais avant toute chose, Kobato poursuit sa quête en venant comme elle le peut en aide aux personnes ayant des problèmes. Ainsi se dessine la venue en aide de la jeune fille à Mlle Sayaka... et c'est là que le bât blesse un peu. Car sur ce point, on a l'impression que les choses n'avancent pas très vite, et que les bons sentiments ont tendance à se faire trop présent. Le tome serait alors devenu beaucoup trop naïf, si l'humour n'était pas là pour nous réveiller. Toutefois, cet aspect bourré de bons sentiments pourra plaire à certains lecteurs, autant qu'il pourra déplaire à d'autres.

Au final, ce deuxième volume se traîne un peu trop dans les bons sentiments et en devient un peu longuet par instants, mais l'humour, l'intrigue qui ne demande qu'à prendre de l'ampleur sur certains points, et la bonne bouille de cette héroïne finalement attachante, continuent de faire de l'ensemble un divertissement honorable. On attend juste un peu plus pour la suite.

Toujours très bonne, l'édition de Pika nous propose notamment une nouvelle page en couleurs de toute beauté.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9965
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Kobato

Message non lu par Koiwai » 02 déc. 2009, 22:36

Tome 3:

Décidée à venir en aide à Madame Sayaka, Kobato découvre que le créancier qui menace cette dernière n'est autre que son ex-mari. Ioryogi décide alors de mener l'enquête sur tout ceci. Pour ce faire, il s'adresse à l'un de ses anciens camarades, un ours devenu pâtissier...

Bien qu'il soit toujours doté de cet humour efficace et attendrissant basé sur la naïveté de Kobato et les énormes colères de Ioryogi, ce troisième volume laisse supposer une suite un peu plus sombre et destinée à gagner en ampleur, lorsque nous découvrons, en même temps que les personnages, l'origine des problèmes de Madame Sayaka. Kobato sera-t-elle capable de lui venir en aide ?
Egalement, en filigranes, tandis que l'on en apprend un peu plus sur le passé de Fujimoto, le mystère s'épaissit et se fait de plus en plus pressant sur le sombre passé de Ioryogi. Qu'a-t-il commis de si terrible pour se retrouver dans sa situation actuelle, doté d'un corps de peluche ?
Enfin, la petite touche romantique est toujours là: derrière son aspect bourru, Fujimoto continue de prendre soin de Kobato, ce qui ne semble pas laisser cette dernière indifférente.

L'ensemble est porté par les dessins toujours aussi agréables à l'oeil des Clamp. Le trait est fin et clair, les visages expressifs, et Kobato est toujours dotée d'une bonne bouille qui la rend encore plus attachante. Seule la narration est parfois légèrement confuse.

Ce troisième volume confirme que Kobato est une série des plus agréables à suivre, d'autant que quelques éléments nous laissent supposer une histoire plus ample qu'il n'y paraît, ainsi qu'un futur assombrissement de la série.
Image

AngeNoir
Messages : 2
Enregistré le : 05 déc. 2009, 17:20

Re: Kobato

Message non lu par AngeNoir » 05 déc. 2009, 17:27

Moi, perso, j'aime plutôt pas mal, c'est vrai que c'est comme même enfantin, mais bon ...
C'est l'intrigue qui est enfantine, on espère que les personnages évoluront plus que ce que ça laisse présager ...
Sinon, il est comme même agréable à lire !
:lol:

Répondre