Le Pavillon des hommes

Shojo, josei, yuri, yaoï... En d'autres termes voici la rubrique regroupant les genres de manga destinés à un public féminin!
Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9789
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Le Pavillon des hommes

Message non lu par Koiwai » 28 oct. 2009, 00:48

Le Pavillon des hommes
Image Image
La fiche sur Manga-news


Tome 1:

Après l'excellent All my darling daughters paru chez Casterman il y a quelques années, la mangaka Fumi Yoshinaga nous revient enfin en France aux éditions Kana avec sa toute dernière oeuvre en date.

Au cours du 17ème siècle, une étrange épidémie meurtrière a rayé du Japon une grosse majorité de la population masculine. Suite à cela, les femmes, largement plus nombreuses que les hommes, ont pris le pouvoir. Le shôgun est désormais une femme, et a à sa disposition un pavillon regroupant les plus beaux hommes du pays...

A travers cette uchronie, Fumi Yoshinaga nous propose d'entrée un titre pour le moins très original. La mangaka va alors, dans ce premier tome, prendre plaisir à nous présenter, à travers l'arrivée dans le pavillon d'un nouvel individu, les différentes règles régissant la vie dans ce pays dominé par les femmes, et plus précisément les habitudes et coutumes au sein du pavillon des hommes, avec juste ce qu'il faut de liaisons et de ragots. L'ensemble est détaillé avec précision, raconté posément et est bien amené, si bien que cette réalité alternative paraît très réaliste et crédible, ce qui est clairement l'un des gros points forts de ce début de série. Mais s'il fallait chipoter, on pourrait signaler que l'on s'y perd parfois au niveau des personnages et de leur rôle, si l'on n'est pas assez attentif durant la lecture.

Mais si vous pensez que la mangaka va s'arrêter à cette description, vous faites fausse route ! Car au fil du volume, Yoshinaga nous révèle, avec l'arrivée du nouveau shôgun Yoshimune, un scénario surprenant qui gagne peu à peu en ampleur. En effet, Yoshimune, rejetant le luxe excessif du pavillon et devant faire face à des problèmes financiers, se montre bien différente des précédents shôgun et est décidée à transformer cet endroit regroupant inutilement de nombreux hommes...
En plus de cela, la mangaka laisse ouvertes plusieurs pistes pour poursuivre son récit, si bien qu'il paraît difficile de prévoir, après ce premier volume, la tournure que va prendre le manga.

Au niveau des dessins, c'est du tout bon. Le coup de crayon de Yoshinaga paraît assez épuré grâce à sa grande finesse, mais se montre très travaillé, précis et expressif, et les détails sont présents quand il le faut. Au final, il se dégage de l'ensemble une grande clarté et un côté assez élégant.

Avec ce premier tome, le Pavillon des hommes s'annonce comme une excellente surprise, très originale et assez imprévisible. Espérons que le deuxième volume, sorti en même temps que le premier, confirmera cette très bonne impression.

Au niveau de l'édition de Kana, traduction et impression sont dans la moyenne haute de ce que nous propose habituellement l'éditeur. On sera ravi par les pages en couleurs au début et à la fin du tome, et par une couverture soignée. Enfin, notons que les deux premiers volumes sont proposés jusqu'en décembre au "prix chouchou" de 5,50€ au lieu de 7,35€... Avec tout ceci, il serait dommage de ne pas se laisser tenter par cette série qui s'annonce très intéressante.
Image

Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4622
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Re: Le Pavillon des hommes

Message non lu par Wang Tianjun » 28 oct. 2009, 10:21

Pas trop tôt ! :twisted:

Acheté un peu par hasard, cette série a été un vrai coup de foudre pour moi ! (Enfin, comme la plupart de mes choix imprévus généralement). Je ne suis pourtant ni un adepte des récits historiques, et le côté "harem de beaux éphèbes" pouvait rebuter aussi.. et pourtant, quelle claque !

D'une part, l'idée très originale qui sert de point de départ, ce monde parallèle où les femmes ont pris le pouvoir suite à un virus qui ne touche que les hommes. Tout est traité de façon réaliste, tout en respectant les codes de l'époque, et on pourrait presque croire qu'il s'agit vraiment d'une page de l'histoire du Japon. Après, on retrouve une peinture de l'époque assez bien retranscrite, que ce soit dans le dessin, dans l'ambiance, ou même dans la traduction qui est vraiment de qualité ! (merci mon dieu, pas de langage d'jeunz à l'horizon !)

Le pavillon est empreint d'un lyrisme très fort, où se mèle les intrigues sociales (avec ce système hiérarchique et que certains sont prêts à tout pour gravir les échelons, les brimades quant aux nouvelles recrues) se mêlent aux sentiments et à l'amour. Je suis resté béat devant la planche où le héros de ce premier volume, Mizuno, étreint sa promise avant de partir travailler au pavillon. Par moments, cela m'a rappelé le film "L'empire des sens", avec bien sur beaucoup moins de sexe.Tout est vraiment bien raconté, sans non plus aller dans le tragique à outrance. A ce niveau là, le second tome en fait peut-être un poil trop (avec l'intégration "forcée" du bonze Arikoto et le massacre qui en découle) mais cela se justifie car nous n'en sommes qu'à la génèse de cette institution à ce moment là. De plus, on ressent que rien n'est vraiment figé, qu'on ne vas pas se contenter de suivre le destins de quelques "Hommes du Pavillon" mais que cette institution douteuse et vieillissante est amenée à évoluer, sous l'impulsion de la nouvelle impératrice.

Bref, une oeuvre originale, qui s'inscrit dans un cadre historique fort, bien que purement fictif. Une histoire racontée avec beaucoup d'intelligence qui traite de nombreuses thématiques fortes, sans jamais être rébarbatif (j'ai bien mis une heure par volume, mais j'ai pas vu le temps passer), et qui ne tombe pas dans le piège de la redondance. Pour moi c'est une des oeuvres majeures de cette fin d'année !
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9789
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Le Pavillon des hommes

Message non lu par Koiwai » 29 oct. 2009, 01:41

Tome 2:

Dans ce deuxième volume, on change de personnages principaux et d'époque, puisque Fumi Yoshinaga effectue un bond dans le passé pour revenir sur les origines du pavillon des hommes, six ans après l'époque de la variole du Tengu, la terrible épidémie qui a décimé la population masculine. A cette époque, le peuple ignore encore que le shôgun Lemitsu est mort, et que Kasuga no Tsubone, sa nourrice qui l'adorait, l'a remplacé par sa fille illégitime dans le but de prolonger la dynastie des Tokugawa.
C'est dans ce contexte qu'Arikoto, un jeune moine accompagné de deux de ses serviteurs, vient présenter les hommages de l'empereur au shôgun. A ce moment, il ignore encore qu'il ne quittera plus jamais l'enceinte du palais pour être retenu prisonnier sur ordre de Kasuga, qui a remarqué sa beauté et a vu en lui un potentiel compagnon pour sa protégée. Arikoto va alors devoir se résigner face aux méthodes cruelles et radicales employées par l'entourage du shôgun pour qu'il accepte de rester.
Une toute nouvelle vie débute alors pour ce qui est le personnage principal de ce deuxième volume. Arikoto ne tarde pas, par la suite, à rencontrer le shôgun et devient l'une des rares personnes à savoir qu'il s'agit en réalité de la fille de Lemitsu. La rencontre entre les deux individus ne se fait pas sans heurts, du fait de la personnalité très caractérielle de la jeune femme, couvée depuis des années par Kasuga. Mais petit à petit, tout en découvrant la vie des hommes à la cour et devant faire face aux ragots, aux coups bas et aux ambitions de certains de ses membres, Arikoto va découvrir en la personne du jeune shôgun une jeune fille qui a dû faire face à de nombreux drames depuis que Kasuga l'a arrachée à sa mère, et tandis que les deux personnages se comprennent de mieux en mieux et se rapprochent l'un de l'autre, le lecteur parvient à cerner peu à peu la personnalité complexe de la jeune femme.

Entre l'inhumanité des uns et les ambitions des autres au sein de la cour, Fumi Yoshinaga développe à merveille ses personnages tout en nous faisant découvrir les origines du pavillon des hommes. A la fin de ce deuxième tome, on comprend beaucoup mieux ce qui a amené la création du pavillon et comment cette création s'est déroulée, et l'on ne peut qu'être ébloui par la cohérence et la grande profondeur que Yoshinaga donne à son récit en lui offrant de multiples facettes, si bien qu'on a presque l'impression que les évènements décrits se sont réellement déroulés. Quant aux dessins et à la narration, ils sont toujours aussi posés et n'en font jamais trop.

Ce deuxième volume confirme que le Pavillon des hommes est un un titre à tiroirs bourré d'originalité, au scénario en béton armé, cohérent d'un bout à l'autre et qui ne cesse de gagner en profondeur. Si les volumes suivants sont du même acabit, alors on tiendra ici assurément un véritable bijou.

L'édition de Kana est toujours aussi soignée, et l'éditeur nous propose en fin de volume un petit récapitulatif plutôt sympathique de la carrière de la mangaka.
Image

Otaku62
Messages : 1256
Enregistré le : 01 mars 2009, 14:48

Re: Le Pavillon des hommes

Message non lu par Otaku62 » 07 nov. 2009, 18:25

Alors vu le prix pratiqué par Kana pour ces 2 premiers volumes,je me suis décidé à me lancer dans l'aventure du pavillon des hommes.
La première chose qu'on remarque dés le 1er tome c'est que le sujet est original et très bien construit.Le fait qu'un virus décime la plupart des hommes(presque à la manière d'un Y le dernier homme) et place les femmes tout en haut du pouvoir social est une très bonne idée de départ.La suite en est encore que meilleur.
Le premier tome centré sur cet adepte du kendo qui décide de lui même d'entrer dans le pavillon des hommes permet à nous lecteur de s'immerger dans l'environnement de ce drôle d'endroit.On est directement plongés dans les différentes lois qui la régissent notamment celle du premier amant du shogun qui est particulièrement cruelle.
Le deuxième tome lui est encore meilleur.Passé les présentations,on rentre dans une histoire plus intimiste.On fait la connaissance d'un bonze qui n'a qu'une idée en tête,soulagé la misère du pays et en rencontrant la shogun il n'aura d'autre choix que de rentrer dans le pavillon des hommes en commençant par coucher avec une prostituée.Cette histoire est fortement bien décrite et montre le potentiel de la série.La fin où la shogun et l'ex prêtre découvre qu'il sont,au fond,pas si différent l'un de l'autre est absolument magnifique.
Bref un manga à ne pas réserver uniquement aux femmes(à la base c'est un josei...) mais bien à tous les fans d'histoires profondes et bien construites...
Modifié en dernier par Otaku62 le 07 nov. 2009, 20:31, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4622
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Re: Le Pavillon des hommes

Message non lu par Wang Tianjun » 07 nov. 2009, 19:06

Otaku62 a écrit : Bref un manga à ne pas réserver uniquement aux femmes(à la base c'est un yuri...) mais bien à tous les fans d'histoires profondes et bien construites...
Josei plutot non ? :mrgreen:
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Otaku62
Messages : 1256
Enregistré le : 01 mars 2009, 14:48

Re: Le Pavillon des hommes

Message non lu par Otaku62 » 07 nov. 2009, 20:30

en effet...en effet... :mrgreen:
j'édite
ça m'apprendra à regarder les différents titres yuri sortis en France avant ça... :arrow: :mrgreen:

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9789
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Le Pavillon des hommes

Message non lu par Koiwai » 08 nov. 2009, 01:42

Otaku62 a écrit :ça m'apprendra à regarder les différents titres yuri sortis en France avant ça... :arrow: :mrgreen:
Trop peu, définitivement trop peu :cry: :cry: :cry:

... mais ce n'est pas le sujet du topic :arrow:
Image

Otaku62
Messages : 1256
Enregistré le : 01 mars 2009, 14:48

Re: Le Pavillon des hommes

Message non lu par Otaku62 » 08 nov. 2009, 11:19

Koiwai a écrit :Trop peu, définitivement trop peu :cry: :cry: :cry:
Tout à fait d'accord... +1 :cry:

Avatar du membre
Oscar François
Messages : 377
Enregistré le : 01 févr. 2009, 22:37

Re: Le Pavillon des hommes

Message non lu par Oscar François » 27 déc. 2009, 18:27

Désolée pour le remontage de topic, mais je viens ENFIN de me procurer les Pavillon, donc... VOILA !

J'ai lu le tome 1 hier et le tome 2 ce matin (au lieu de réviser :D ) : comme vous, j'ai beaucoup aimé !

Tout d'abord, le dessin m'a énormément plu : raffiné, fin, élégant... Et décoré ! :D C'était juste génial ! J'aime beaucoup le trait de Yoshinaga, d'autant plus qu'elle est la première à m'avoir fait... DES CHAUVES BISHIS ! :shock: 'tendez, c'est du lourd là ! Moi, le seul chauve que j'aimais bien, jusqu'alors, c'était Harry ! (quand il présente le JT on dirait qu'il te drague ! Si, si ! En plus, il met toujours des costards de fou furieux ! Magnifique ! :love: )

Et les chauves de Yoshinaga, alors ? Eh bien, en plus, ils sont bishis ! Or, tout le monde sait que le bishi est naturellement chevelu ! Eh bien chez elle, non seulement ils ne le sont pas tous, mais en plus, même avec un trou dans la tête, ils restent sexy en diable ! Rien que pour ça, j'aimerais avoir mon pavillon, moi aussi :mrgreen: (la fille qui n'a rien compris à la souffrance de ces hommes, lol !)

***
J'aime beaucoup l'idée de départ : un monde de femmes, où les hommes deviennent des marchandises. C'est un peu ce qui se passe aujourd'hui, mais avec les femmes; sans exagérer, la situation de certaines est des plus précaires :roll: ! Yoshinaga a su habilement jouer sur ce thème, et nous propose des variantes surprenantes, prenantes, poignantes... et ce, en toute délicatesse. Tout est très noble, élégant... époustouflant ! Je me demande ce que va devenir Oman^^

[spoiler]Pour le coup, la fin du tome 2 m'a tuée ! Si tous les bishis pouvaient se travestir >_< !!! XD[/spoiler]
"N'importe quoi" [OF ∞ ]
Image
Image

Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4622
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Re: Le Pavillon des hommes

Message non lu par Wang Tianjun » 27 déc. 2009, 21:46

Oscar François a écrit :Désolée pour le remontage de topic, mais je viens ENFIN de me procurer les Pavillon, donc... VOILA !
Ah mais n'en sois pas désolée, bien au contraire !!! Un remontage de topic ça fait toujours plaisir, surtout quand un tel message suit !
Les chauves Bishis... j'avoue que j'avais pas percuté le concept !! :mrgreen:
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Répondre