Heartbroken Chocolatier

Shojo, josei, yuri, yaoï... En d'autres termes voici la rubrique regroupant les genres de manga destinés à un public féminin!
Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9996
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Heartbroken Chocolatier

Message non lu par Koiwai » 12 févr. 2010, 23:00

Heartbroken Chocolatier
Image
La fiche sur Manga-news


Tome 1:

C'est donc en ce mois de février 2010 que paraît en France le premier volume de Heartbroken Chocolatier, l'attendue nouvelle série de Setona Mizushiro, paraissant au Japon de manière irrégulière dans le magasine Rinka de Shogakukan.

Etudiant dans une école de pâtisserie, Sohta est fou amoureux de Saeko depuis quatre ans, et après bien des approches timides et infructueuses, est enfin parvenu à sortir avec elle depuis peu. Mais bien qu'il essaie de combler l'amour de la demoiselle pour le chocolat, le jeune homme ne tarde pas à tomber de haut quand elle lui apprend qu'elle s'est remise avec son ancien petit ami. Choqué par la nouvelle, il ne se laisse pas abattre et par subitement à Paris pour travailler dans une chocolaterie réputée.
Cinq années s'écoulent, Sohta revient enfin au Japon en compagnie de son ami et collègue Olivier pour reprendre la pâtisserie de son père et en faire une chocolaterie. En cinq ans, Sohta a mûri en même temps qu'il a développé des qualités exceptionnelles en tant que chocolatier. Mais il n'a pas oublié son indéfectible amour pour Saeko, et est toujours aussi décidé à la conquérir. Il ne tardera pas à la retrouver en tant que fidèle cliente de sa chocolaterie, mais bien des obstacles se mettront sur la route de son amour.

Une nouvelle fois, Mizushiro nous propose un thème original: celui du chocolat, qu'elle représente à merveille sous toutes ses formes grâce à son trait élégant et enlevé, qui donne instantanément l'eau à la bouche.
Mais à travers le chocolat, c'est un autre délice doux-amer que la mangaka nous propose également: l'amour de Sohta pour Saeko, revenant sans cesse, et sans cesse mis en échec. Rien de bien original sur ce point, mais pourtant, le tout ne manque pas de charme, grâce à la narration tout en subtilité que l'on connaît déjà chez l'auteur.
A travers, notamment, une dose de symbolisme réunissant amour et chocolat, elle nous offre un récit classieux qui parvient sans mal à captiver, et qui finit d'être embelli par des personnages attachants, du héros Sohta jusqu'à l'hilarant Olivier, en passant par la pétillante Matsuri, petite soeur de Sohta, et par la charmante Kaoruko, taciturne manager de la chocolaterie refoulant elle-même ses sentiments pour notre héros. Finalement, et c'est un comble bien que cela soit sans doute voulu, seule la frivole Saeko apparaît absolument insupportable.
Enfin, on notera certaines répliques enlevées bien trouvées, et également l'apparition de pointes d'humour bienvenues, notamment portées par les piques de caractère de Kaoruko, principalement envers Saeko, ou encore par Olivier qui, du haut de son statut de jeune français beau et élégant, n'en reste pas moins un otaku de première ! Notons aussi les excellentes scènes où Sohta laisse aller son imagination quant aux réactions qu'il pourrait avoir vis-à-vis de Saeko !

Mais aussi plaisant le récit soit-il, on pourrait, par exemple, être irrité par la facilité avec laquelle Sohta se rend à Paris et s'y fait embaucher, puis revient cinq ans plus tard au Japon d'ores et déjà auréolé de gloire. Mais finalement, cela colle bien à l'ambiance du récit.
On aurait également pu avoir peur de voir la situation amoureuse de notre héros stagner, de voir Sohta se contenter à longueur de temps de se morfondre dans son amour mis en déroute, mais fort heureusement, cela change dès la toute fin de ce premier tome, qui voit le jeune homme gagner en caractère, tandis que certaines cases laissent entrevoir une Saeko pas si insouciante et insipide qu'il n'y paraît. Affaire à suivre !

En attendant, à l'image d'un bon chocolat, ce premier volume est une sucrerie douce-amère dont on se délecte longuement, si bien que l'on a vite envie d'en reprendre une bouchée.

L'édition de Kaze Manga est agréable. La jolie couverture aux effets vernis renferme une traduction et une adaptation convaincantes, même si le tout est malheureusement entaché de quelques grosses fautes.
Image

Avatar du membre
Oscar François
Messages : 377
Enregistré le : 01 févr. 2009, 22:37

Re: Heartbroken Chocolatier

Message non lu par Oscar François » 15 févr. 2010, 03:15

Waaaaaa... ta présentation aussi donne l'eau à la bouche, dis donc !!! J'ai faim maintenant^^

Merci pour ta présentation ! Je me demandais justement si j'allais tenter une nouvelle aventure avec Mizushiro (c'est plutôt mon portefeuille qui me demandait ça, mais bon^^).
J'aime bien l'histoire de départ, ça a l'air vraiment sympa. Et puis, comme c'est du Mizushiro, je peux être quasiment sûre que le traitement de l'amour ne sera pas mou de la moule !

J'avoue qu'en lisant la présentation, j'ai eu peur que le héros soit un peu trop rêveur, mou et inactif, genre "j'attends ma mie au balcon". Mais comme tu dis qu'il y a du changement dès le tome un, je pense que... ça incite encore plus à la lecture^^

J'espère pouvoir l'acheter bientôt, histoire de donner un avis plus fourni ! (Ma pauvre Oscar ! Tu n'as même pas 6 neurones 50 :| ?)
Je ne répondrai pas à cette question indécente T_T.

Et encore merci pour ta présentation n_n !
"N'importe quoi" [OF ∞ ]
Image
Image

Avatar du membre
Blacksheep
Messages : 1787
Enregistré le : 08 avr. 2007, 09:27
Contact :

Re: Heartbroken Chocolatier

Message non lu par Blacksheep » 19 févr. 2010, 21:40

Encore un bijou signé Mizushiro.

Une fois n'est pas coutume, le héros de ce shojo est un garçon à l'amour déçu. Initiative intéressante. Un garçon stupide, comme il y en a tant. Un garçon qui croit en qq chose qui n'a aucun sens.
Trahi, Sohta pense conquérir sa belle en devenant le "plaisir" de sa belle. Une autre idiote incapable de savoir ce qu'elle veut, comme il y en a tant. Incapable d'accepter ce qu'on lui offre. Un personnage à priori sans épaisseur.
Le grand succès de l'auteur c'est la façon dont elle retranscrit avec subtilité les sentiments de ses héros. On y croit vraiment, rien n'est vraiment de trop. J'ai vraiment hate de voir comment elle va faire tourner les choses, meme si j'ai ma petite idée.
"Dès qu’on tombe amoureux, on devient des menteurs" Harlan Ellison
"Tout homme normal est tenté à un moment de sa vie de cracher dans ses mains, de hisser le drapeau noir et se mettre à trancher des gorges." H. L. Mencken
Image

Avatar du membre
Oscar François
Messages : 377
Enregistré le : 01 févr. 2009, 22:37

Re: Heartbroken Chocolatier

Message non lu par Oscar François » 20 févr. 2010, 11:50

Yatta !!! Je l'ai acheté jeudi, et toc !!!

Moi aussi j'ai beaucoup aimé :) ! Sohta est adorable, dès le début ! Très vite, je me suis même demandée ce qu'il trouvait à Saeko... Le pauvre : il adore le chocolat, il l'adore, elle, et je prends vraiment adorer dans le sens "vénérer" (car aujourd'hui on dit ça pour tout et n'importe quoi XD)

On se demande même ce qu'il voit, quand il la regarde... Car Saeko est une femme parmi tant d'autres alors... Pourquoi accepte t-il cette souffrance ?

En tout cas, comme d'hab, Mizushiro excelle dans la présentation de la psychologie de ses persos ! Ils sont tous humains, un peu cassés, chiants, attachants... c'est génial ! Vivement la suite !

Note: je suis pas accro au choco mais Mizushiro les faits si bien qu'on a vraiment envie de les manger !!!

[spoiler]J'aime trop quand Sohta parle comme un pervers ! lol ! Je ne sais plus trop à quel moment, mais il dit qu'il voudrait fourrer du choco dans la bouche de Saeko, dans chaque parcelle de son corps (un truc comme ça !) c'est bien ! parfait ![/spoiler]
"N'importe quoi" [OF ∞ ]
Image
Image

Avatar du membre
Dam
Messages : 44
Enregistré le : 14 sept. 2009, 15:56

Re: Heartbroken Chocolatier

Message non lu par Dam » 12 mars 2010, 01:44

<< Si je pouvais me réincarner, j'aimerais devenir ses globules rouges. Je coulerai doucement sous sa peau blanche... et voyagerais dans tous les recoins de son corps. >>

Woaw... Je ressort tout juste de cette lecture... et j'en suis encore tout bouleversé. C'est la première fois qu'un titre me fait autant d'effets, me provoque autant d'émotions... Peut-être car je ne suis pas dans ma meilleur période émotionnelle ces temps-ci. C'est le deuxième titre de Setona Mizushiro que je lis et je suis déjà conquis. Elle a un talent fou !!

Le récit nous conte l'histoire de Sohta, fou amoureux de Saeko, qui fera tout ce qui est en son pouvoir pour conquérir le cœur de la demoiselle. Ce qui ne sera, et n'est pas du tout, une chose aisée. L'auteur retransmet à merveille les sentiments de ses protagonistes, on est projeté à fond dans l'histoire. Sohta m'a beaucoup touché et ému... sans doute car j'ai pu m'identifier à lui, car je peux comprendre son amour fou que beaucoup de gens qualifie d'insensé, car je suis en train de vivre la même chose que lui et ce depuis bientôt 3 ans. Il a eu le coup de foudre pour Saeko, ça lui est tombé dessus sans qu'il n'ait pu le voir venir, il n'a eu aucun contrôle dessus et depuis il est "prisonnier" de cet amour funeste. C'est à présent cet amour foudroyant qui régit toute sa vie, lui procurant tantôt un infini Bonheur tantôt une infinie tristesse et une immense souffrance. Sa vie sera à jamais bouleversé suite à ce coup de foudre... pourra t-il un jour retrouver la paix et la tranquillité ? Où bien sera t-il condamné à être malheureux toute sa vie ?
Blacksheep a écrit :Une fois n'est pas coutume, le héros de ce shojo est un garçon à l'amour déçu. Initiative intéressante. Un garçon stupide, comme il y en a tant. Un garçon qui croit en qq chose qui n'a aucun sens.
C'est très intéressant ce que tu dis là. En effet cela n'a aucun sens pour son entourage (qui ne comprend pas son attraction pour une fille on ne peut plus banale mais j'y reviendrai) or en ce qui le concerne il ne vit plus que pour sa, pour atteindre son objectif : "séduire" sa bien-aimée, vivre avec elle le restant de ces jours et être l'homme le plus heureux du monde. Si c'est la seule solution qui le mène au Bonheur est-ce si stupide de vouloir y accéder ? Penses tu qu' "à cause" de ça il passe complètement à coté de pleins de choses ? En sachant qu'en fait pour lui, plus rien à part Saeko ne l'intéresse, donc lui n'a pas le sentiment de passer à coté de plein de choses...
Oscar François a écrit :On se demande même ce qu'il voit, quand il la regarde... Car Saeko est une femme parmi tant d'autres alors... Pourquoi accepte t-il cette souffrance ?
Justement !! Est-ce bien là une femme parmi tant d'autre ? Dans ce cas comment se fait-il que Sohta lui porte un amour aussi démesuré que cela ? Ce n'est pas une femme ordinaire pour lui, car c'est la femme qui lui a provoqué un coup de foudre. A partir de là c'est devenu la femme la plus magnifique et la plus précieuse à ses yeux. Alors que son entourage voit en elle une fille tout ce qu'il y a de plus banale, pas si belle que cela finalement. Tu te demandes ce qu'il voit quand il la regarde ? Le Bonheur, tout simplement. ^^' Car il faut savoir que lors d'un coup de foudre notre cerveau libère une production très importante d'endorphines. Ces substances ont pour effet de déclencher instantanément un immense sentiment de bien-être et de Bonheur. Il est tout simplement heureux lorsqu'il est avec elle, même s'il souffre incommensurablement en parallèle et une fois qu'il se retrouve seul, à l'instar d'une drogue. Saeko est sa drogue !! [spoiler]Et il doit être encore plus meurtri lorsqu'il apprend que Saeko va se marier ![/spoiler]

Bref, un super récit comme je n'en avais jamais lu. Les personnages et l'histoire sont très intéressants et les passages humoristiques sont très réussis et c'est très rare qu'un manga me fasse rire. Un manga qui m'a beaucoup fait réfléchir... et que je recommande vivement à tous ceux qui veulent découvrir une histoire riche et poignante. Avis au gourmand : les chocolats sont superbement bien dessinés et donnent l'eau à la bouche ! Vous ne pouvez pas passer à coté de ce titre de Setona Mizushiro !! =D

Je mettrais à cette œuvre un 20/20 (ça serait bien la première fois !!)

En attendant j'ai hâte de découvrir la suite. :D

<< La BD, c'est de l'art. L'art, c'est la fleur essentielle qui donne ses couleurs à la vie. Mais l'amour, ce n'est pas de l'art. C'est un évènement de l'existence. Et il est difficile : Si tu te lances dans cette relation, tu en sortiras meurtri et souillé. >>
Image

Avatar du membre
Oscar François
Messages : 377
Enregistré le : 01 févr. 2009, 22:37

Re: Heartbroken Chocolatier

Message non lu par Oscar François » 14 mars 2010, 20:23

Très joli commentaire, Dam n_n. Et je vois comme ce titre t'as parlé, surtout pour ta réponse à mon propos :o

Tu as tout à fait raison - car toi, tu vis comme "à l'intérieur" : moi, j'ai parlé de l'extérieur, un peu comme les amis de Sohta , qui se demandent ce qu'il peut lui trouver. C'est vrai que parfois, on voit notre ami(e) pincer pour quelqu'un qui nous parait tout à fait banal. On ne s'imagine rien de spécial à son sujet, alors que pour la personne amoureuse, c'est totalement différent.

Il n'y a, d'ailleurs, même pas à essayer d'être rationnel. C'est du caca, tout ça. L'amour a, justement, ce côté incompréhensible, pour les autres. Je ne pense même pas Sohta veuille être compris. Pour quoi faire ? A quoi bon s'expliquer ? Et expliquer quoi, d'abord ?
C'est sans doute pour ça que je l'aime beaucoup!

D'habitude, pour montrer ce genre de personnage, on opte pour le pauvre type malaimé, délaissé, en piteux état, à l'extérieur comme à l'intérieur. Sohta est différent, je trouve. Il a un côté inaccessible, et très fier. En même temps, il peut devenir totalement déraisonnable, insaisissable... vivement que je puisse lire le tome 2 n_n.
"N'importe quoi" [OF ∞ ]
Image
Image

Avatar du membre
Dam
Messages : 44
Enregistré le : 14 sept. 2009, 15:56

Re: Heartbroken Chocolatier

Message non lu par Dam » 14 mars 2010, 23:04

Merci Oscar ^^

Tu as tout à fait raison, Pascal a bien dit : Le Cœur a ses raisons que la Raison ignore. Et, en effet, cela n'a rien de rationnel. On ne peut l'expliquer par la Raison, quand c'est notre cœur qui a décidé de prendre les commandes, on ne peut que se soumettre à ses exigences et le suivre.
Oscar François a écrit :Et expliquer quoi, d'abord ?
Tout à fait !! Et expliquer quoi, d'abord ? Dans ces cas là : on l'aime, un point c'est tout !! Et cela n'en est pas autrement !! :p
Oscar François a écrit :vivement que je puisse lire le tome 2 n_n.
Vi, Setona est vraiment une mangaka magistrale !! J'ai tout aussi hâte. [spoiler]Et je ne sais pas si tu as remarqué, à la page 142, on dirait qu'Olivier subit le courroux du coup de foudre à l'égard de la petite sœur de Sohta. Ensuite, lors de sa discussion avec Kaoruko il dit approuver cet amour, et j'ai l'impression qu'il le comprend enfin, mais ce n'est qu'une interprétation... À croire que le thème central du récit serait en fait le coup de foudre et non le chocolat lol. Enfin, vraiment hâte de voir la suite pour voir ce que Setona nous réserve. :D[/spoiler]
Image

camelliatsubasa

Re: Heartbroken Chocolatier

Message non lu par camelliatsubasa » 18 mars 2010, 12:43

Bon allé hop, j'profite d'un p'tit moment de répit et de la pause méridienne pour laisser mon avis sur ce manga, enfin le tome 1 donc (je l'ai acheté aujourd'hui !). Il faut dire que suite à vos bonnes critiques, ici et sur le site Manga News, j'me suis laissée tenter par ce premier tome d'une mangaka que je ne connaissais que de nom (pour Black Rose Alice). Alors, alors, j'adore ! L'histoire est captivante, on lit d'une traite les aventures de ce Sohta. Ce fut un agréable moment de lecture. Bon je vous avoue qu'au début, sans déconner, le personnage principal m'énervait par tant de niaiserie. Sérieux, j'ai du mal à saisir pourquoi il reste accro à cette Saeko qui ne mérite nullement tout l'intérêt que Sohta lui porte ! Il aime sans retour cette fille (et descend bien bas parfois - [spoiler]au début quand il dit je m'en fiche si tu me trompes, nah mais Sohta resaisies toi quoi ![/spoiler] Mais quelle loque il est, sans blague ! -), victime de l’amour à sens unique, sans espoir a priori... Enfin, je reconnais qu'elle est pour lui une muse, celle qui stimule son imagination, sa création, ce qui est positif en soi et assez original pour un shojo. Sans elle, il ne serait pas arrivé là où il est : [spoiler]chocolatier pour son propre magasin "Choco la vie"[/spoiler]. Je ne reviendrai donc pas sur le débat, mais j'acquiesce à ce qu'ont écrit Dam et Oscar François en ce qui concerne la question de l'amour. L’amour a le pouvoir de conditionner et transformer nos vies. Argh, mais tout de même, la fin du tome fut jubilatoire pour moi. [spoiler]Sohta se rebelle enfin, il va montrer qu'il n'est pas le toutou à sa Saeko, hum, il entre en mode "sauvage", "féroce" et fin stratège de l'amour, j'ai hâte de lire la suite, et voir comment cette Saeko tombe dans son piège pour lui manger dans la main (Mouuaaaaaaa, les rôles s'inversent Saeko, tu vas le regretter, MDR)[/spoiler]. Et voilà, maintenant, j'ai une réelle envie de manger du chocolat, la manière dont Sohta en parle est divin. Les mots sont raffinés, orgasmiques parfois, XD, on entre dans cette sensualité des mots, du graphisme même. J'en suis toute chose, PTDR. Merci à vous toutes/tous pour vos commentaires, je ne regrette pas mon achat ! Vivement le tome 2 !

Avatar du membre
shun
Messages : 918
Enregistré le : 23 sept. 2004, 21:43

Re: Heartbroken Chocolatier

Message non lu par shun » 25 mars 2010, 12:09

un premier tome excellent, ce dernier ma beaucoup plus convaincu que alice, ici l'histoire est plus profonde, on ressent les personnages, c'est vibrant comme lecture.
Groupe facebook de vente manga en Belgique : https://www.facebook.com/groups/1024308 ... 6/?fref=ts

Avatar du membre
mirtilberry
Messages : 16
Enregistré le : 18 juin 2010, 11:02

Re: Heartbroken Chocolatier

Message non lu par mirtilberry » 18 juin 2010, 14:23

J'ai été déçue par ce tome, je trouve le personnage principal inintéressant et mou, enfin je sais pas être candide et résigné à ce point ça devient un peu ridicule! Le trip autour du chocolat est bien vu et l'idée est originale, mais pour le reste ça manque de piment et de relief, à mon humble avis.

Répondre