Dengeki Daisy

Shojo, josei, yuri, yaoï... En d'autres termes voici la rubrique regroupant les genres de manga destinés à un public féminin!
Avatar du membre
Blacksheep
Messages : 1787
Enregistré le : 08 avr. 2007, 09:27
Contact :

Dengeki Daisy

Message non lu par Blacksheep » 11 avr. 2010, 19:21

ImageImage
De Kyousuke Motomi, édité par Kazé.

Résumé : "Quoi qu’il arrive, je te protègerai.” Depuis la mort de son frère, l’unique parent qui lui restait, Teru vit seule, avec pour soutien moral, le téléphone portable que son frère lui a donné et sur lequel elle reçoit les mails d’un personnage mystérieux se faisant appeler “Daisy”. Un jour, pour une raison idiote, elle se retrouve à travailler au service de Kurosaki, le gardien du lycée aux allures de voyou. Mais ce vaurien n’aurait-il pas quelque chose à cacher à Teru ?

Peu de temps avant sa mort, le frère de Teru lui confie un téléphone portable qui la relie à Daisy, un inconnu qui la soutiendra et veillera sur elle. Car Teru n'aura plus de famille, et encore lycéenne sa vie pourrait devenir bien difficile sans ce lien virtuel. Voilà en gros le pitch de ce shôjo qui ne paie pas de mine mais qui se révèle être une excellente surprise. Et pour ceux qui comme moi n'aime pas le travail fait à moitié, sachez qu'on pourrait traduire le titre par Electric Daisy. Je trouve que c'est déjà plus parlant.

Une fois n'est pas coutume, ce shôjo est l'œuvre d'un homme, Kyousuké Motomi. Si les femmes comme Aki Shimizu, Rumiko Takahashi ou Hiromu Arakawa ont déjà prouvé tout leur talent dans le genre qui semble réservé au sexe opposé, c'est moins vrai pour les hommes et le shôjo. Car en France, à part Mitsuru Adachi, les représentants masculins dans le genre sont rares. Mais comme Arakawa ou Takahashi, Motomi nous propose une perle du shôjo, un véritable vent de fraicheur et d'originalité dans un genre où les titres commencent à trop se ressembler.
Le dessin est très proche de la tendance actuelle des shôjo : Motomi utilise les codes du genre avec justesse. La lecture est agréable grâce à une mise en page dynamique et claire.
Mais le principal atout du titre, derrière son sujet qui fait la part belle à notre époque et à ses «  relations virtuelles », c'est les deux personnages principaux.
Teru, jeune lycéenne orpheline, ne se laisse pas faire par ses camarades qui la malmène, loin des clichés. Elle ne montre rien de ses faiblesses mais profite du moindre instant pour se confier à Daisy, son soutien virtuel qu'elle n'a jamais vu. Elle va rencontrer Kurosaki, le gardien de son lycée aux faux-airs de racaille. Le jeune homme passe son temps à la taquiner, quitte à s'en faire détester. Mais bien vite on découvre que ce goujat est en fait Daisy. Pour des raisons qui lui sont propres, il cache son identité à Teru, devenant quelqu'un d'autre à son contact. Mais malgré tout, le temps qu'il passe près de la jeune fille trahi peu à peu les sentiments qu'il nourrit pour elle depuis qu'il lui parle par l'intermédiaire d'un écran et d'un clavier. Les liens se tissent petit à petit entre ces deux là, malgré les différences, avec une Teru qui continue de croire Daisy si loin alors qu'il est si près.
Charismatique, attachant, touchant, le couple qui se forme au fil des pages, tout en subtilité, captive à tel point qu'on se retrouve vite à la fin du titre sans s'en rendre compte.
Le tome s'achève sur une révélation tragique déjà vue mais, vu le talent de l'auteur pour ce premier tome, cela pourrait s'avérer très intéressant. Bref, on en redemande. Kyaaaaaaaaaah ! ... Euh, non rien...

Avec Dengeki Daisy, les hommes prouvent qu'ils savent faire du shôjo et de fort belle manière. Drôle, émouvant, plus profond qu'il n'y paraît, le titre étonne et passionne autant qu'il touche le lecteur. Un titre plein de fraicheur comme on en voyait plus depuis longtemps dans les shôjo édités en France. Vivement la suite.
"Dès qu’on tombe amoureux, on devient des menteurs" Harlan Ellison
"Tout homme normal est tenté à un moment de sa vie de cracher dans ses mains, de hisser le drapeau noir et se mettre à trancher des gorges." H. L. Mencken
Image

Avatar du membre
shun
Messages : 918
Enregistré le : 23 sept. 2004, 21:43

Re: Dengeki Daisy

Message non lu par shun » 11 avr. 2010, 19:30

tu as lu 100% doubt du même auteur ? pour avoir la comparaison .
Groupe facebook de vente manga en Belgique : https://www.facebook.com/groups/1024308 ... 6/?fref=ts

Avatar du membre
Blacksheep
Messages : 1787
Enregistré le : 08 avr. 2007, 09:27
Contact :

Re: Dengeki Daisy

Message non lu par Blacksheep » 11 avr. 2010, 19:46

C'est pas le meme auteur.
"Dès qu’on tombe amoureux, on devient des menteurs" Harlan Ellison
"Tout homme normal est tenté à un moment de sa vie de cracher dans ses mains, de hisser le drapeau noir et se mettre à trancher des gorges." H. L. Mencken
Image

Avatar du membre
shun
Messages : 918
Enregistré le : 23 sept. 2004, 21:43

Re: Dengeki Daisy

Message non lu par shun » 11 avr. 2010, 19:59

j'ai eu un doute sur le coup, mais j'ai confondu avec Seiho men's school, autre shojo prévu chez kaze.
en tout cas tu m'as donné envie.
Groupe facebook de vente manga en Belgique : https://www.facebook.com/groups/1024308 ... 6/?fref=ts

Avatar du membre
Loli-pamplo
Bisho blond addict
Messages : 440
Enregistré le : 21 janv. 2009, 16:19
Localisation : Sur ce drôle de caillou perdu dans l'espace...
Contact :

Re: Dengeki Daisy

Message non lu par Loli-pamplo » 11 avr. 2010, 20:09

J'étais pas sure d'avoir capté que c'était un mec qui le dessinait xD Mais bref, je l'ai trouvé en occaz et comme pour une fois c'était une nouveauté j'ai craqué... Et j'ai bien fait. Je ne lis pas (loin de là) que du bon shojo, mais j'ai pas mal apprécié celui ci. Malgré le ton totalement prévisible de la chose, je n'ai pas envie de claquer l'héroïne (A part quand elle pige pas mais on peut comprendre sinon le mange se termine tout de suite xD) Et puis j'aime trop Kurosaki (A se demander pourquoi) Le côté un peu skyzo, hacker et tuti moi j'adore. Par contre la dernière "révélation" me laisse un peu de marbre car tellement de fois usité... N'empêche que j'ai hâte d'avoir la suite qui ne va pas être considéré comme une corvée comme certaines autres erreurs.
Le dessin ne déroge pas au genre mais je le trouve sympathique. J'espère que ça continuera pareil, avec encore plus d'exploitation des personnages secondaires (Notamment la nouvelle "amie" de Teru) De plus, les évènements ne sont pas tout rose, ça reste du shojo certes, et ça se résout bien évidemment, mais ce n'est pas juste une question de "Olala on s'est embrassé" "Olalala il y a une autre fille" "Olalala on va se séparer" Bref pour l'instant ça passe. Et il y a quelque touche d'humour, notamment quand Teru travaille pour Kurosaki qui m'ont fait sourire.
Un shojo sympathique qui ne paye pas de mine au premier abord mais dont j'ai envie d'avoir la suite.
~ Ne fait pas demain ce que tu peux faire après demain ~


Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9974
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Dengeki Daisy

Message non lu par Koiwai » 11 avr. 2010, 22:08

Une amie complètement fan de ce manga m'a prêté le premier tome il y a une ou deux semaines, 5 minutes après l'avoir terminé je me souvenais à peine de ce qui s'y passait.
Objectivement c'est loin d'être mauvais, et le rythme est bien géré... mais... je n'ai pas accroché au style du mangaka. Aussi originaux puissent-ils être dans leur fond, j'ai trouvé les personnages assez fades à cause d'un traitement trop prévisible et déjà vu. Quant aux rebondissements, je les ai trouvés limite inexistants, tout se passe de manière trop prévisible pour le moment, et je ne me souviens même plus de la révélation tragique de la fin ^^"" Et visuellement, je n'en pense rien, ça m'a laissé de marbre. Il y a des titres, comme ça, où ça ne veut pas ^^""

Si j'avais dû le noter objectivement, je lui aurais sans doute mis 14 ou 15. Mais plus personnellement, ce n'est pas pour moi, je zappe et ne m'intéresserai probablement pas à la suite, du moins pas dans l'immédiat.
Image

camelliatsubasa

Re: Dengeki Daisy

Message non lu par camelliatsubasa » 13 avr. 2010, 09:32

Merci Blacksheep pour avoir créé ce topic ! Je l'attendais avec impatience ! Et je constate que ce nouveau shojo ne fait pas l'unanimité par ici...
Personnellement, j'ai tout de suite accroché, à tel point que j'ai relu plusieurs fois ce premier tome. Je suis une lectrice de shojo (les seuls exceptions à cette assiduité envers ce genre féminin ont été Captain Tsubasa et Prince of Tennis) et sérieusement je pense que ce manga sort de l'ordinaire, et mon avis diffère du tien Koiwai quand tu dis que la trame de l'histoire est prévisible. On ne sait pas quels choix va faire Kurosaki, ni ce qu'il a fait subir au frère de Teru (ni pourquoi d'ailleurs ce dernier l'a choisi pour prendre a posteriori soin de sa petite soeur).
J'apprécie l'humour, les dialogues ("j'espère que tu finiras chauve Kurosaki"). L'héroïne n'est pas "molle" et "passive", elle a du caractère et qu'est-ce que ça peut faire plaisir ! :) Enfin un truc moins "cucul la praline", plus dynamique ! Enfin, moi, j'me souviens de chaque "péripétie" du tome 1, XD ! Bref, j'adore. Voilà. XD ! :arrow:

Avatar du membre
Blacksheep
Messages : 1787
Enregistré le : 08 avr. 2007, 09:27
Contact :

Re: Dengeki Daisy

Message non lu par Blacksheep » 13 avr. 2010, 19:54

camelliatsubasa a écrit :Les seules exceptions à cette assiduité envers ce genre féminin ont été Captain Tsubasa et Prince of Tennis
Franchement : c'est pas sérieux ! :lol:
L'héroïne est assez proche de celle de Switch Girl, à la différence qu'elle est touchante.
"Dès qu’on tombe amoureux, on devient des menteurs" Harlan Ellison
"Tout homme normal est tenté à un moment de sa vie de cracher dans ses mains, de hisser le drapeau noir et se mettre à trancher des gorges." H. L. Mencken
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9974
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Dengeki Daisy

Message non lu par Koiwai » 14 avr. 2010, 02:24

camelliatsubasa a écrit :et mon avis diffère du tien Koiwai quand tu dis que la trame de l'histoire est prévisible. On ne sait pas quels choix va faire Kurosaki, ni ce qu'il a fait subir au frère de Teru (ni pourquoi d'ailleurs ce dernier l'a choisi pour prendre a posteriori soin de sa petite soeur).
Oh, quand je dis que j'ai trouvé ça prévisible, c'est uniquement au niveau de la manière donc se déroule ce premier volume :wink: C'est peut-être parce que je commence à être bien rôdé niveau lectures, mais ce tome 1 ne m'a vraiment jamais surpris au niveau de ses quelques révélations (pour le peu que j'en souviens... c'est à dire quasiment rien). Quant aux points que tu soulignes dans la deuxième phrase que je cite, bah je ne m'en souvenais pas, justement, donc bon ^^"" Alors qu'il s'agit pourtant de points cruciaux, c'est dire à quel point ce manga m'a accroché ^^"" Le fait d'adhérer aussi peu à l'univers d'un manga, ça ne m'avait plus fait ça depuis longtemps, tiens... Non, ce titre n'est vraiment pas pour moi ^^""
Image

cyrtak
Messages : 9
Enregistré le : 18 juin 2010, 11:06

Re: Dengeki Daisy

Message non lu par cyrtak » 18 juin 2010, 16:50

L'article donne bien envie, je crois que je vais me laisser tenter...!

Répondre