Puzzle

Shojo, josei, yuri, yaoï... En d'autres termes voici la rubrique regroupant les genres de manga destinés à un public féminin!
Avatar du membre
shun
Messages : 918
Enregistré le : 23 sept. 2004, 21:43

Re: Puzzle

Message non lu par shun » 27 févr. 2011, 15:58

comme prévu, j'ai relancé la lecture avec plusieurs tomes a lire ! du tome 3 au tome 6.

j'en ressort avec un avis mitigé, l'idée est sympa ça c'est clair. le manga est loin d'être mauvais.
l'idée de découpé le récit en plusieurs histoires a un défaut de taille, on a du mal a s'attacher au perso sur 1 voir 2 tomes, même si certains sortent du lot ( perso le tome 4 ), d'autres sont plus banal ( tome 6 ).
l'autre problème c'est que finalement chaque perso cherche l'amour ... c'est vite redondant et quand on pense que l'histoire change enfin, boum on repart dans ce travers ...
il manque a ce manga une ambiance, comme on peut le retrouver avec les titres "c'était nous" ou encore "nana", ou la douleur se ressent sur les pages

sympa, bon titre mais pas assez accrocheur.
clairement le manga que j'aimerais qu'on me prête, mais pas que j'achète.
ça m'énerve car j'aimerais connaitre la suite et voir ou ça va mener! tant l'idée de départ me plait bien.
Groupe facebook de vente manga en Belgique : https://www.facebook.com/groups/1024308 ... 6/?fref=ts

Avatar du membre
Einah
Messages : 1948
Enregistré le : 17 nov. 2010, 21:13
Localisation : Deux-Sèvres mais mon coeur reste en Lorraine

Re: Puzzle

Message non lu par Einah » 29 mars 2011, 15:19

Cette fois-ci j'ai tout relu et j'ai pris des notes pour comprendre un peu toutes les relations. En effet, quand j'ai lu le tome 6 la 1ere fois, je me suis dit "Ouah ! quels sont les liens là je suis complétement paumée".
Et finalement, en prenant des notes, tous les personnages sont liés c'est impressionnant. J'y vois vraiment plus clair en ayant procédé ainsi. Ce qui peut paraite le plus déroutant c'est qu'en plus, il y a les périodes qui sont différentes. Par exemple, pour Kajima, dans un tome on le voit quand il est professeur, dans un autre, il est en seconde, une autre fois 6 ans après la sortie du lycée, puis après juste à la fin du lycée. Et les personnes qu'ils croisent, un moment donné, il y a très souvent une histoire qui nous ai conté avec. Par exemple, c'est le cas de Michika qui est une camarade de classe de Kajima et qui a jeté son dévolu sur lui. Non seulement on va suivre la tranche de vie de Michika et voir ce qui va se passer dans sa vie sentimentale. Mais elle apparaitra comme un personnage de second plan sur une trame, concernant l'histoire de Kajima.
Tous ces liens sont très intéressants mais l'éditeur aurai pu penser à faire une petite map à la fin ou au début de chaque tome, car on s'y perd si on ne note pas. Je vais voir pour mettre cela de manière lisible. Je mettrai en lien après chaque lecture de tome.
Ce qui me plait vraiment dans cette série c'est comment une personne peut rencontrer une autre alors qu'au 1er abord jamais elle n'aurait pu se connaitre.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9825
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Puzzle

Message non lu par Koiwai » 18 avr. 2011, 00:17

Tome 7:

Petit à petit, Momoka s'est mise dans une situation délicate: complètement amoureuse de son meilleur ami Nakanishi, elle voit d'un mauvais oeil l'arrivée dans le petit groupe de Kanna, pour laquelle ce dernier craque depuis le lycée. Aussi Momoka décide-t-elle de se rapprocher de Kanna pour pouvoir mieux surveiller ses comportement envers Nakanishi et éloigner la jolie jeune femme de lui quand il le faut. Une amitié de façade se construit et menace de rompre à tout moment...

Tandis que l'auteure nous invite à retrouver encore et toujours des personnages déjà abordés (ici, Mayama) et à redécouvrir sous un nouvel angle des passages déjà vus (les retrouvailles entre Kanna et Mayama au restaurant), preuves d'un récit maîtrisé, nous retrouvons ici une Momoka qui se démarque de plus en plus des autres héros précédemment rencontrés dans la série.
A présent éloignée de cette image de lycéenne frivole qui peinait à nous intéresser, la jeune étudiante fait figure de véritable manipulatrice envers Kana et Nakanishi... Mais est-ce vraiment par méchanceté ? A travers l'introspection effectuée par Ryô Ikuemi sur cette héroïne si austère, on apprend petit à petit à mieux la cerner, à mieux comprendre sa façon d'être, la manière qu'elle a de chercher à préserver son amour, puis sa lente prise de conscience de sa propre lâcheté et de ses faiblesses. En ressort un personnage étonnamment complexe, peut-être le plus complexe depuis le début de la série. Un personnage à la fois bon et mauvais dans ses sentiments, que ce soit volontairement ou pas. Un personnage loin d'être parfait. Un personnage humain, tout simplement.

Mais en filigranes, c'est bel et bien le personnage de Kanna qui reste sur le devant de la scène, Ikuemi parvenant à nouveau à l'enrichir, grâce à sa relation difficile avec Momoka, qui va l'amener à se faire tantôt distante, tantôt sévère et franche. Une chose est sûre: la mort de Haruta et les médisances qu'ont pu émettre les autres filles sur elle continuent de la hanter, et l'on se demande bien si elle sera à nouveau capable, un jour, de s'ouvrir réellement à quelqu'un, et de retomber amoureuse. Mais comme Kanna le dit elle-même, "personne n'est capable de prédire l'avenir". Une nouvelle fois, le récit est parsemé de dialogues justes, vrais et mâtures, qui contribuent beaucoup à la saveur de la série. Et l'on a à nouveau la confirmation que Ryô Ikuemi a un talent fou pour dresser le portrait de personnages sonnant vrai, et de protagonistes secondaires très présents et dotés d'une vraie personnalité, comme Nakanishi ou le placide Furuya, qui, au vu de son traitement, pourrait bien réapparaître plus tard dans un rôle un peu plus mis en avant.

Après la fin de ce long acte en commence un nouveau. Nous y faisons la connaissance de Nene, une jeune étudiante en design assez joyeuse et un brin décalée, qui va rencontrer et tomber amoureuse d'un jeune garçon que nous ne connaissons que trop bien... Mais il faudra attendre le prochain volume pour en découvrir plus dessus. En attendant, Ikuemi réalise ici un volume à nouveau excellent, en concluant de belle manière l'acte sur Momoka.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9825
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Puzzle

Message non lu par Koiwai » 15 août 2011, 15:47

Tome 8:

L'amour est une chose bien complexe, et Nene va en faire les frais. Cette étudiante en école de design, décalée et sans doute un peu trop naïve, a le coup de foudre en voyant manger un jeune homme... Un certain Roku. Dès lors, sans jamais penser à mal, la jeune femme ne le quitte plus, au grand dam de Roku, qui finit malgré tout par s'attacher à elle sans pour autant lui montrer le moindre sentiment. La coquille de Roku semble impossible à percer, et si le lecteur sait déjà pourquoi, Nene, elle, l'ignore totalement. La demoiselle parviendra-t-elle à comprendre ne serait-ce qu'un peu celui sur lequel elle a craqué ? Rien n'est moins sûr...

Introduite à la fin du tome précédent, Nene est décalée, profondément naïve, exagérément collante... et pourtant redoutablement attachante, car Ryô Ikuemi parvient à la rendre particulièrement simple et sincère, et dresse ici un nouveau portrait de personnage on ne peut plus humain, d'une manière encore différente de tous les autres protagonistes croisés jusqu'à présent. Au fil du volume, on suit le parcours sentimental de cette jeune femme, désespérée de ne pas être capable de percer la coquille de Roku, de ne pas pouvoir le comprendre. Un début de salut pourrait venir par le biais des paroles du meilleur ami de Roku, un jeune homme que, là aussi, nous connaissons déjà bien: l'inexpressif Kajima. Avoir des sentiments pour quelqu'un signifie-t-il devoir à tout prix chercher à le comprendre dans sa totalité ? On apprécie la pertinence de Kajima, d'autant qu'en filigranes, Ikuemi en profite pour nous présenter l'évolution de sa relation avec sa petite amie, rencontrée plusieurs volumes auparavant en tant que personnage principal d'un acte. Et par la même occasion, on découvre avec plaisir ce qu'est devenue Manami. Ainsi, la construction du récit se révèle toujours impeccable, ne manquant jamais de nous en apprendre ne serait-ce qu'un peu plus sur chacun des personnages à différents moments de leur vie.

On le redit encore une fois: Ryô Ikuemi excelle dès qu'il s'agit de dépeindre ses personnages sans rien porter comme une vérité absolue. Chacun de ses héros est profondément humain à sa manière. A travers la relation entre Nene et Roku, la mangaka prouve que cerner quelqu'un n'est pas chose simple, que se limiter aux apparences n'est pas une solution, mais que chercher à tout prix à tout comprendre de l'autre n'en est pas une non plus. De toute façon, une telle tâche est impossible. Ainsi, la relation entre ces personnages est amenée à évoluer le plus naturellement du monde, pas forcément dans le sens attendu par Nene, mais cela fait partie de la vie. Au fil du volume, la jeune fille va devoir remettre en cause son amour, apprendre à y renoncer pour, peut-être, gagner à la fin un ami et de la maturité.

Les protagonistes d'Ikuemi sont tous humains car complexes et difficiles à cerner, et un autre personnage secondaire vient le prouver également ici: Fuku, le professeur de Nene, dont on se demande bien ce qu'il pense exactement de son élève, est parfois étrange dans sa façon de se comporter avec elle, mais est capable d'être de bon conseil. Ange gardien ? Amoureux secret ? Stalker ? Je m'en foutiste de première simplement là où il faut quand il faut ? L'auteure ne révèle rien clairement sur lui non plus, même si l'on devine facilement, par le biais de certains de ses agissements, qu'il n'a pas mauvais fond. Le talent d'Ikuemi, c'est aussi ça.

En somme, la mangaka épate encore dans un tome de haute volée, en dépeignant une foultitude de personnages on ne peut plus humains à différents moments de leur vie. Un must dans le paysage actuel du shôjo.
Image

Avatar du membre
Kuro
Messages : 468
Enregistré le : 26 févr. 2007, 08:36

Re: Puzzle

Message non lu par Kuro » 16 août 2011, 15:32

J'ai relu toute la série m'étant offert les tomes 4 a 8, et effectivement l'auteur se renouvelle très bien, a chaque tome il se passe plein de choses, la vie quotidienne des personnages qu'elle décrit n'est pas du tout lassante. J'aime bien certains personnages plus que d'autres, parfois je m’emmêle un peu les pinceau dans l'histoire.
Un très bon shojo, qui sort de l'habituel histoire d'amour gnan-gnan, on est dans un truc plus poussé, plus intéressant a lire. Passer d'une époque a l'autre, lycée, collège, ou université est très sympa, d'autant que je ne vois pas beaucoup de série se passant a l'unif avec des héros plus matures.
Bref j'avais raison d'attendre et de prendre plusieurs tomes d'un coup, c'est beaucoup plus immersif.
Image

Avatar du membre
Einah
Messages : 1948
Enregistré le : 17 nov. 2010, 21:13
Localisation : Deux-Sèvres mais mon coeur reste en Lorraine

Re: Puzzle

Message non lu par Einah » 23 août 2011, 11:22

Vol. 8 : J'ai trouvé ce tome sympathique mais pas non plus extraordinaire. On a le droit à une autre tranche de vie, une nouvelle rencontre, toujours une histoire de coeur à la base. Mais je trouve que ca n'a pas beaucoup apporté sur Roku ni Kajima. C'est plus Nene qui a été donc mise en avant. Il y a eu des petites clin d'oeil avec la petite amie de Kajima ou bien par rapport à leur ancienne amie commune. Peut être d'autres histoires en perspective. Le meilleur moment fut quand j'ai découvert ce qu'était devenue Manami.
Concernant le professeur il est quand même un peu bizarre, je me demande bien ce qui pourra se passer par la suite.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9825
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Puzzle

Message non lu par Koiwai » 23 août 2011, 20:47

Einah a écrit :Mais je trouve que ca n'a pas beaucoup apporté sur Roku ni Kajima. C'est plus Nene qui a été donc mise en avant. Il y a eu des petites clin d'oeil avec la petite amie de Kajima ou bien par rapport à leur ancienne amie commune. Peut être d'autres histoires en perspective. Le meilleur moment fut quand j'ai découvert ce qu'était devenue Manami.
Bah la mise en avant de Nene s'inscrit directement dans la logique de l'oeuvre: depuis le début, Ikuemi dresse peu à peu le portrait de ses principaux héros (Kanna, Roku, Kajima) via leurs rencontres avec les héros/héroïnes de chaque nouvel arc. Donc normal de retrouver Nene plus développée le temps d'un arc, le développement de Roku et Kajima se faisant au fil des volumes, lentement ^^ Et la psychologie de Roku est quand même joliment abordée dans ce tome, notamment quand [spoiler]on voit sa réaction lorsque Nene déclare vouloir se suicider. Vu ce qu'a vécu Roku en voyant son amie d'enfance mourir, on comprend bien qu'il ne supporte pas de voir Nene parler de la mort avec tant de légèreté. De même, on sent bien que son caractère pendant cet arc a été fortement influencé par la mort de son amie d'enfance.[/spoiler]

Concernant le professeur il est quand même un peu bizarre
C'est pour ça que je le trouve bien chouette pour le moment ^_^ Difficile à cerner, comme beaucoup d'humains.
Image

Avatar du membre
Einah
Messages : 1948
Enregistré le : 17 nov. 2010, 21:13
Localisation : Deux-Sèvres mais mon coeur reste en Lorraine

Re: Puzzle

Message non lu par Einah » 23 août 2011, 23:06

je me suis demandée si Nene serait utilisée à nouveau plus tard au vue comment elle a été mise en avant dans ce tome.
J'ai bien aimé voir la réaction de Roku par rapport à ce qu'a dit Nene. Ce qui est bien c'est que nous on savait pourquoi il réagissait comme ca, mais elle non...
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9825
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Puzzle

Message non lu par Koiwai » 17 oct. 2011, 12:03

Tome 9:

Asami est étudiante à l'université. Pour financer sa vie étudiante, elle profite de l'été pour donner des cours de soutien à une petite primaire nommée Ruri. Au fil des leçons, Ibuki, le demi-frère de 15 ans de Ruri, a développé un intérêt pour Asami au point de tomber amoureux d'elle. Mais la jeune femme sort déjà avec un autre homme, mais de manière artificielle, car elle n'a toujours pas pu oublier le passé qui est le sien, gardant pour elle la frustration due à la mort de son premier amour, Haruta. Mais la franchise d'Ibuki et sa ressemblance frappante avec Haruta pourraient bien aider Asami à enfin aller de l'avant...

Ca y est ! Après 9 volumes, et alors que l'on entame le neuvième acte de Puzzle, est enfin mise en avant la dernière représentante du quatuor de départ de Puzzle. Pendant une grande partie du volume, Ryô Ikuemi prend le temps de présenter la personnalité de son héroïne d'un acte, et un constat frappe rapidement: la monotonie d'Asami, pas spécialement expressive, taciturne, montrant peu de sympathie envers les autres... Un personnage au premier abord peu attirant, que l'on apprend à découvrir au fil des pages, en voyant à quel point elle est restée meurtrie par la mort de Haruta, mais surtout que c'est avant tout sa fierté qui n'a jamais accepté l'amour à sens unique qu'elle a vécu à l'époque. Il n'en faut pas plus pour rendre le personnage plus attachant qu'au premier abord, Ikuemi excellant toujours autant dans la peinture de personnages tout ce qu'il y a de plus humains. Asami est une fille comme les autres, a ses défauts comme cette fierté mal placée encore aujourd'hui, et va être amenée à s'interroger et à se remettre en question, mais cela passera par plusieurs étapes: rupture avec un compagnon qui la fait souffrir malgré des sentiments sincères, souvenirs de Haruta, et un Ibuki toujours là pour elle même si elle le repousse, et qui pourrait bien être, au final, sa porte de sortie pour enfin ouvrir son coeur, mettre sa fierté mal placée de côté, arrêter de regarder derrière et se tourner enfin vers l'avenir.
Toujours réaliste, adoptant une narration sobre en adéquation avec le caractère d'Asami, Ikuemi dresse ici l'un de ses plus beaux portraits de personnage, habile et minutieux, avec une héroïne plus humaine que jamais, chez laquelle on ressent chaque étape de l'évolution, de l'ouverture, malgré un rythme parfois trop abrupt et quelques clichés comme le caractère d'Ibuki, ce jeune lycéen qui se montre prêt à tout pour celle qu'il s'est subitement mis à aimer.

En plus d'Ibuki qui reste malgré tout attachant de par sa spontanéité, sa sincérité et ses maladresses amoureuses dues à son jeune âge, la mangaka démontre encore une fois un talent fou pour créer des personnages secondaires intéressants. Ici, la famille d'Ibuki est omniprésente, et s'il paraît difficile de résister à la vive et attachante gamine qu'est Ruri, on se demande si Ikuemi développera un peu plus, par la suite, la mère de cette dernière et belle-mère d'Ibuki, brièvement abordée par instants de manière un peu énigmatique.

On arrive au bout de ce volume en ayant le sentiment d'avoir encore lu un très bon tome. Ce n'est plus à prouver, Ryô Ikuemi excelle pour croquer des personnages humains au possible et tous différents les uns des autres, abordant tous les problèmes à leur manière.
Image

Avatar du membre
Einah
Messages : 1948
Enregistré le : 17 nov. 2010, 21:13
Localisation : Deux-Sèvres mais mon coeur reste en Lorraine

Re: Puzzle

Message non lu par Einah » 16 nov. 2011, 21:53

Vol. 9 : Ravie de voir enfin Asami au bout de 9 volumes. On fait un véritable bond dans le temps et on la voit adulte. Je n'ai pas trouvé qu'elle se montrait peu sympathique car on voit son côté dou quand elle enseigne à la petite Ruri, mais elle dégage un sentiment d'être las de la vie. Elle a vécu un événement très difficile et pour y faire face elle a enfermé toutes ses souffrances, toutes ses colères dans une petite boite et à tout fait pour oublier. La dessus l'auteur montre des sentiments tellement vrais. Elle se laisse porter par la vie sans vraiment y prendre gout. Le petit Ibuki lui apporte vraiment un vent de fraicheur et tranche avec la monotonie d'Asami. Mais bon moi la différence d'âge me gène un peu quand même. Mais je ne sais pas ce que l'auteur nous réservera par la suite.
Image

Répondre