L'académie Alice

Shojo, josei, yuri, yaoï... En d'autres termes voici la rubrique regroupant les genres de manga destinés à un public féminin!
Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9602
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: L'académie Alice

Message non lu par Koiwai » 12 janv. 2012, 17:35

J'ai lu les deux premiers Letter Bee pendant les vacances figure-toi, j'ai bien aimé sans être emballé (bon ok, j'adooooore Niche, elle est rigolote et a une bonne bouille et n'a pas de culotte ! :mrgreen: ), j'ai trouvé beaucoup de maladresses, de raccourcis et un manque d'originalité dans cette introduction, mais le potentiel est énorme et je me doute que c'est par la suite que la série offre le meilleur, et ce peut-être dès le tome 3, vu la fin du volume 2, qui se clôt sur une petite révélation intéressante et prometteuse. Je posterai peut-être un petit avis quand je n'aurai pas la flemme :twisted: (pour l'heure, j'ai encore des chroniques à faire ^^"")


EDIT: et un haut de page HS, un ! \o"/
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9602
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: L'académie Alice

Message non lu par Koiwai » 20 févr. 2012, 18:01

Et hop ! Le tome 24 sort cette semaine ! *_________*

Du coup, il était temps que je trouve le courage de chroniquer le tome 23 après l'avoir re-re-re-re-re[...]re-re-relu.


Tome 23:

Le temps joue contre Mikan, qui doit se dépêcher d'aller au trou de serrure pour y retrouver sa mère et s'enfuir avec elle. Mais les sbires de Kuonji sont toujours là, et le pire reste à venir puisque Luna s'en mêle en prenant possession de certains alliés... Mais Mikan peut encore et toujours compter sur ses nombreux amis, qui sont tous là pour elle, prêts à la protéger directement, ou indirectement, à manière d'une Himemiya s'épuisant dangereusement en contrant les plans de Kuonji.

Mais protéger Mikan et lutter contre Kuonji demande des sacrifices, et petit à petit, les alliés de Mikan se voient contraints de se séparer d'elle pour mieux la préserver.
Inquiète pour Persona, Nobara a rebroussé chemin dans le précédent volume pour aller aider celui qui l'avait recueillie et acceptée. Le début de ce volume termine de manière émouvante la mise en valeur de la relation entre ces deux personnages.
Par la suite, ce volume n'est fait que de séparations déchirantes, à commencer par celle de Hotaru, inquiète pour un frère qu'elle souhaite à présent mieux connaître. Puis arrivera l'heure des adieux avec Natsume... Dans chacun de ces moments forts, Tachibana Higuchi parvient, sur un ton toujours aussi sensible, à sublimer les émotions de ses personnages, notamment la relation nouvelle entre Subaru et Hotaru, et tout ce que Mikan a pu apporter à cette dernière, ne serait-ce que grâce à sa bonne humeur permanente.

Marqué de l'empreinte de la séparation, ce tome dégage pourtant, avant tout, un élément qui serait presque à l'opposé : le danger est partout, l'académie s'effondre petit à petit, et plus rien ne sera comme avant. Dans ce cadre, l'émotion est omniprésente chez les personnages, qui ne savent guère s'ils seront encore ensemble demain, et chacun en arrive alors à se lâcher. Les déclarations d'amour, attendues ou totalement surprenantes et exceptionnelles, fusent enfin chez chacun avec la plus pure sincérité. Leur nombre est si grand qu'on pourrait presque trouver ça "too much", mais chaque évolution sentimentale a été soigneusement peaufinée auparavant dans la série pour paraître totalement naturelle ici, et ce serait oublier le talent d'une auteure qui a su attendre le meilleur moment pour tout laisser éclater : s'ils ne se déclarent pas maintenant, quand le feront-ils ?
Pour autant, la mangaka a le bon goût de ne pas en faire trop : comme toujours, pas d'excès de pathos, et c'est aussi pour ça que ça touche.

L'amour et les liens puissants entre les personnages : c'est emballé par la verve de ces deux éléments que l'avancée de Mikan vers sa mère se poursuit. Les personnages sont enfin sincères avec eux-mêmes, et tous ceux présents ici, mêmes les secondaires, ont leur rôle, de Jinno à Himemiya en passant par Hayate et Yoyo. Les rebondissements et révélations, notamment sur l'identité du traître (pas surprenante mais arrivant au bon moment) s'enchaînent, enrobés d'une émotion de chaque instant, le tout assurant un tome vivant, riche et touchant, jusqu'aux retrouvailles attendues. Pourtant, Tachibana Higuchi n'a pas encore dit son dernier mot, et c'est bien sur un climax dramatique, le plus terrible depuis le début du manga, qu'elle nous laisse. Pour le coup, la suite se fait attendre avec une impatience mêlée de crainte...
Image

Avatar du membre
chachaaaa
Messages : 148
Enregistré le : 04 mars 2011, 19:35

Re: L'académie Alice

Message non lu par chachaaaa » 21 févr. 2012, 16:33

Les bonheurs de la vie : avoir le tome 24 de l'Académie Alice entre les mains.Ô joie.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9602
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: L'académie Alice

Message non lu par Koiwai » 22 févr. 2012, 12:51

Les malheurs de la vie : l'avoir déjà fini et ne pas s'en remettre...
Image

Avatar du membre
Kimi_
The Jelly
Messages : 1525
Enregistré le : 14 juil. 2011, 19:45
Localisation : Parti titiller les photons entre la Voie Lactée et Andromède.
Contact :

Re: L'académie Alice

Message non lu par Kimi_ » 22 févr. 2012, 14:26

Je vais avoir l'air bête en posant cette question mais... C'est si bien que ça l'Académie Alice? o:

Non non je ne veux pas commencer la série (du moins, pas pour le moment) mais j'ai vraiment du mal a comprendre le succès de cette dernière. ^^' Quelqu'un pourrait me donner des arguments en béton armé? ^____^
Super Metroid

The operation was completed successfully. Clear time : 01:50.

Your rate for collecting items is 100%. See you next Mission.
[/b]
Image

Avatar du membre
chachaaaa
Messages : 148
Enregistré le : 04 mars 2011, 19:35

Re: L'académie Alice

Message non lu par chachaaaa » 22 févr. 2012, 15:48

Vas y Koiwai, t'es meilleur que moi pour les arguments en béton armé. 8)
Image

Sorrow
Messages : 1270
Enregistré le : 14 janv. 2008, 22:28
Localisation : Entre deux mondes

Re: L'académie Alice

Message non lu par Sorrow » 22 févr. 2012, 20:49

Kimi_ a écrit :Je vais avoir l'air bête en posant cette question mais... C'est si bien que ça l'Académie Alice? o:

Non non je ne veux pas commencer la série (du moins, pas pour le moment) mais j'ai vraiment du mal a comprendre le succès de cette dernière. ^^' Quelqu'un pourrait me donner des arguments en béton armé? ^____^

'Ttends, 21 pages de topic quand même, si après ça t'as encore besoin qu'on t'explique les qualités de la série...
"Les bons livres sont une ancre pour ton bateau dans le port de la vie. Même si une grande vague arrive, ton bateau ne sera pas emporté. Tu pourras mettre les voiles quand tu auras accumulé suffisamment de forces et de connaissances."
"Et moi aussi j'ai un rêve stupide qui me tient à coeur. Il est temps de me bouger pour le réaliser."
"Don't Think, Feel!"

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9602
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: L'académie Alice

Message non lu par Koiwai » 22 févr. 2012, 23:27

Je n'aurais pas dit mieux que Sorrow, là XD Sincèrement Kimi, j'aurais presque envie de me cogner la tête contre le mur en lisant ton message : y a plein d'avis détaillés (et aussi plein de crises d'hystérie effrayantes et inutiles, donc indispensables, certes :p) tout au long d'une vingtaine de pages, si t'as la flemme y a les chroniques sur le site, et même le dossier où j'ai pris soin de ne pas spoiler :wink:
Image

Avatar du membre
Kimi_
The Jelly
Messages : 1525
Enregistré le : 14 juil. 2011, 19:45
Localisation : Parti titiller les photons entre la Voie Lactée et Andromède.
Contact :

Re: L'académie Alice

Message non lu par Kimi_ » 22 févr. 2012, 23:40

Woops, je retire ce que j'ai dit. :oops: Je n'avais pas vu le dossier et je m'en vais le lire de suite! ^^'
Super Metroid

The operation was completed successfully. Clear time : 01:50.

Your rate for collecting items is 100%. See you next Mission.
[/b]
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9602
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: L'académie Alice

Message non lu par Koiwai » 23 févr. 2012, 21:22

Tome 24:

Après des épreuves difficiles, Mikan et sa mère, grâce à l'aide de tout le monde, se retrouvent enfin et sont sur le point de s'échapper en compagnie de Narumi. Mais dans l'ombre, Kuonji n'a pas dit son dernier mot, et est prêt à tous les moyens pour empêcher cette fuite...

Depuis plusieurs volumes, L'académie Alice a tourné dans un registre beaucoup plus dramatique, enchaînant les moments d'émotion intense, notamment grâce à un flashback sur Yuka parfaitement orchestré. Tout au long de ces derniers volumes, le lecteur a pu découvrir le passé trouble de l'académie, autour de Yukky, de Yuka et des malheurs s'abattant successivement et continuellement sur eux et leur entourage. Nous avons pu découvrir une femme mise à l'écart depuis sa plus petite enfance, une femme à qui la chance n'a jamais souri, qui n'a jamais pu profiter longtemps de ses instants de bonheur, et qui ne pourrait guère plus accéder à celui-ci qu'en retrouvant sa fille, dernière preuve de son amour pour Yukky. En développant parfaitement tout cela précédemment, Tachibana Higuchi a rendu la jeune femme parfaitement compréhensible et attachante, et a su créer entre elle et Mikan un lien émotionellement fort. Tout simplement, on ne pouvait avoir qu'une seule envie après tout ceci : voir ces deux êtres se retrouver enfin, et accéder au bonheur qu'ils méritent. La conclusion de l'arc n'en est alors que plus terrible, car ce ne sera pas le cas, loin de là.

Ainsi, Tachibana Higuchi nous surprend encore, l'auteure semblant avoir décidé d'aller au bout des choses en n'arrêtant plus d'enfoncer son oeuvre dans le drame, qui trouve réellement son apogée ici. Et quand on voit tous les coups durs déjà survenus, c'est un exploit, d'autant qu'on a l'impression que tous les faits bouleversants présentés auparavant avaient pour but premier de faire de cet ultime drame le point d'orgue.

On suit donc, pendant la moitié du volume, l'horrible conclusion de l'arc, qui, dans un shôjo, et encore plus dans un shôjo qui commençait dans la bonne humeur et l'humour, surprend et pétrifie. La mangaka prend le temps de s'attarder sur les réactions de chacun, en en remettant par instants une petite couche, mais son talent est d'éviter toute surenchère de pathos : les larmes sont forcément présentes mais non excessives, et les apitoiements ne s'éternisent pas et servent avant tout à faire ressortir les regrets de tel ou tel personnage, notamment ceux d'une Luna Koizumi que l'on retrouve dans un état de choc. Et, surtout, l'heure n'est pas aux longues scènes de tristesse : Kuonji est sur le point d'arriver à ses sinistres fins, et pour l'en empêcher, un homme va devoir se hisser à un rôle-phare. Cet homme, c'est Shiki. Présent depuis les premiers tomes du manga, d'abord en tant que personnage secondaire, puis ayant pris petit à petit son importance, il est, à lui seul, le parfait exemple d'une histoire habilement pensée par l'auteure depuis le début, et le prouve plus que jamais ici. Dans cette fin d'arc chaotique, l'heure est aux négociations entre adultes pour offrir le meilleur compromis à Mikan, et Tachibana apporte ici un dialogue de persuasion bien construit entre Shiki et Kuonji, le tout avant que l'arc ne se referme de la plus belle et touchante des manières, via la concrétisation d'une promesse que deux jeunes filles s'étaient faite il y a bien longtemps. Cette conclusion, c'est aussi une nouvelle preuve que Tachibana Higuchi n'oublie rien.

Après plusieurs tomes tristes et intenses, la mangaka peut entamer son arc final en reposant son récit quelques mois plus tard. Au détour d'une narration plus posée, qui fait du bien après tant de volumes intenses, Higuchi reprend son oeuvre sur une Mikan dans une posture tout sauf joyeuse, mais dont le caractère est à nouveau admirable, puisque la jeune fille n'a pas hésité à se "sacrifier" avec le sourire pour préserver tous ceux qu'elle aime. Et ceux qu'elle aime, nous aurons tout le loisir de voir ce qu'ils deviennent, d'un Luca-piou mélancolique à une Hotaru perdue, en passant par une Nobara au seuil de la mort, un Persona bourré de regrets, et un Tsubasa bien décidé à veiller sur un Natsume qui risque fort de jouer avec sa vie en tentant l'impossible. L'arc final s'ouvre doucement mais sûrement, en prenant le temps de revenir sur chacun des personnages, et sur le rôle qu'ils doivent à présent jouer. Les pions se remettent peu à peu en place en nous laissant le temps de nous remettre de nos émotions, et c'est avec impatience que l'on attend de voir ce dernier arc entrer dans les choses sérieuses.

En attendant de voir ça, ce volume 24 se hisse comme l'un des plus bouleversants de la série. La première moitié du tome sonne comme un ultime point d'orgue aux drames ayant jonché les précédents volumes, et la deuxième moitié enclenche joliment la dernière ligne droite d'une série qui n'a sans doute pas encore fini de nous bluffer.
Image

Répondre