The Tyrant who fall in Love

Shojo, josei, yuri, yaoï... En d'autres termes voici la rubrique regroupant les genres de manga destinés à un public féminin!
Avatar du membre
Einah
Messages : 1948
Enregistré le : 17 nov. 2010, 21:13
Localisation : Deux-Sèvres mais mon coeur reste en Lorraine

The Tyrant who fall in Love

Message non lu par Einah » 15 août 2011, 14:45

The Tyrant who fall in Love

Image
Présentation :
- Auteur : Hinako Takanaga
- Editeur VF: Taifu Comics
- 1ère date de parution VO : 2005
- Date de publication VF : 2010
- Nombre de volumes VF : 7 (En cours)
- Nombre de volumes VO : 8 (En cours)
La fiche sur Manga-News

Vol. 1: Tetsuhiro Morinaga est amoureux de Sô-Ichi Tatsumi depuis bientôt plus de quatre ans. Ce dernier est macho, violent et surtout homophobe... Morinaga est conscient du peu d'espoir qu'il a de voir un jour son amour pour Sô-Ichi se concrétiser, lorsque soudain une occasion unique se présente à lui... Ses sentiments parviendront-ils à toucher le coeur de son partenaire ?!

Avis : C'est avec beaucoup d'appréhension que j'ai entamé ce premier tome. Ayant précédemment lu "Rien n'est Impossible" du même auteur et n'ayant que très peu accrochée, j'avais peur que ce soit du même style... Mais il n'en est rien.
Nous avons d'un côté Sô-Ichi complétement hystérique par rapport à tout ce qui se rapproche à l'homoséxualité , de l'autre côté Morinaga très gentil et dévoué, éperdument amoureux.
Une situation un temps soit peu locasse va arriver. Au départ, à vrai dire j'ai eu un peu de mal par rapport aux sentiments très dévoués de Morinaga avec ses "Je peux t'aider si tu veux". Je trouvais ca "Enorme" sans mauvais jeu de mot et complétement surréaliste. Et là les rôles s'inversent ce n'est plus Sô-Ichi qui contrôle la situation mais notre cher dévoué Morinaga... Nous découvrons son côté dominateur :twisted: ce qui est très appréciable :oops:
Tout n'est pas si simple car les remords seront là et on plonge complétement dans la relation entre Sô-Ichi et Morinaga.
Finalement, j'ai bien aimé ce 1er tome :mrgreen:
Modifié en dernier par Einah le 03 août 2012, 20:35, modifié 2 fois.
Image

Avatar du membre
Einah
Messages : 1948
Enregistré le : 17 nov. 2010, 21:13
Localisation : Deux-Sèvres mais mon coeur reste en Lorraine

Re: The Tyrant who fall in Love

Message non lu par Einah » 22 août 2011, 21:08

Vol. 2 : Après plusieurs semaines de séparation, Sô-Ichi retrouve Morinaga dans son appartement alors qu'il s'apprête à emporter avec lui ses dernières affaires. Une violente dispute éclate et Sô-Ichi cède à nouveau aux avances de Morinaga pour ne pas le laisser partir... Après cette nouvelle nuit, Morinaga ne doute plus un instant du sérieux de leur relation, mais il est, malheureusement pour lui, le seul à y croire... En effet, Sô-Ichi ne le laisse plus le toucher pendant deux mois. Morinaga est sur le point d'imploser, lorsque son frère aîné réapparait brusquement dans sa vie...

Avis : Dès les premières pages, on est dans le coeur du sujet. Mais je n'ai pas trop apprécié. Certes cela fait 2 mois que Morinaga se retient, que Sô-Ichi ne repond à aucune de ses avances et ainsi le teste. Mais je n'aime pas quand je lis "ca fait mal", "j'en peux plus", "aïe". Cela manque terriblement du respect de l'autre... j'ai trouvé cela très limite...
Ensuite, ce qui est interessant c'est de voir les comportements de Sô-Ichi qui n'admet pas ce qu'il ressent pour Morinaga et qui par moment se sent blesser si Morinaga se comporte comme s'ils n'étaient pas un couple...
Pour finir, on apprend un peu plus sur le passé de Morinaga ce qui ne laissera pas Sô-Ichi indifférent... Ce dernier se rend compte que de plus en plus, il a du mal à resister à Morinaga...
Un tome dont la dernier partie commence à bien nous interesser...
A hâte de connaitre la suite.
Image

Avatar du membre
Asai
Messages : 74
Enregistré le : 09 mars 2010, 09:05
Localisation : Strasbourg

Re: The Tyrant who fall in Love

Message non lu par Asai » 23 août 2011, 08:39

[spoiler]Je viens de finir le volume 6. Ce titre est pour moi une petite lecture plaisante mais sans plus. Morinaga me plait de plus en plus et Sô-ichi commence a s'ouvrir bien qu'il n'accepte toujours pas l'homosexualité. J'ai hâte de lire la suite des pérégrinations de nos deux étudiants.[/spoiler]

Oups désolée !! :oops: :arrow:
Modifié en dernier par Asai le 24 août 2011, 07:58, modifié 1 fois.
Image

Avatar du membre
Einah
Messages : 1948
Enregistré le : 17 nov. 2010, 21:13
Localisation : Deux-Sèvres mais mon coeur reste en Lorraine

Re: The Tyrant who fall in Love

Message non lu par Einah » 23 août 2011, 09:50

Ce serait bien de mettre en balise spoil ce que tu as mis Asai, je n'étais pas au courant par rapport au tome 6 et là tu viens de me le spoiler...
Image

Avatar du membre
Einah
Messages : 1948
Enregistré le : 17 nov. 2010, 21:13
Localisation : Deux-Sèvres mais mon coeur reste en Lorraine

Re: The Tyrant who fall in Love

Message non lu par Einah » 27 août 2011, 10:40

Asai a écrit :[spoiler]Je viens de finir le volume 6. Ce titre est pour moi une petite lecture plaisante mais sans plus. Morinaga me plait de plus en plus et Sô-ichi commence a s'ouvrir bien qu'il n'accepte toujours pas l'homosexualité. J'ai hâte de lire la suite des pérégrinations de nos deux étudiants.[/spoiler]

Oups désolée !! :oops: :arrow:
Merci ^^
Image

Avatar du membre
Einah
Messages : 1948
Enregistré le : 17 nov. 2010, 21:13
Localisation : Deux-Sèvres mais mon coeur reste en Lorraine

Re: The Tyrant who fall in Love

Message non lu par Einah » 28 août 2011, 11:38

Vol. 3 : Sô-Ichi avait promis une relation charnelle hebdomadaire mais cette promesse s'envole avec l'humeur de ce dernier. Morinaga se retrouve une fois de plus seul et désemparé... C'est alors qu'un personnage inattendu les surprend en pleine dispute dans la rue... C'est le début d'une longue semaine pour Sô-Ichi...

Avis : Un nouveau personnage apparait. Pour certain il ne sera pas si nouveau que ca, vu qu'il s'agit d'Isogai le meilleur ami de Kurokawa. Clin d'oeil donc à l'oeuvre précédente de l'auteur "Rien n'est impossible".
Isogai va tomber par hasard sur une dispute entre Sô-Ichi et Morinaga en pleine rue, mais assistera à la réconciliation aussi... C'est ainsi qu'il va se mettre à faire chanter Sô-Ichi sur ce qu'il a vu.
L'auteur met bien en parrallèle le chantage qu'exercèce Isogai sur Sô-Ichi avec celui excercé par Morinaga. Lors du précédent tome, j'avais fait part de ma gêne sur ce qu'impose Morinaga à Sô-Ichi, et je me disais comment pouvait il agir comme cela alors qu'il a des sentiments.
Dans ce tome l'auteur y répond en exposant exactement ce qui pouvait nous gêner par l'intermédiaire d'Isogai. Sô-Ichi s'ouvre un peu plus à Morinaga.
Au niveau de l'édition, on remarquera que la tranche de ce tome est exactement la même que le tome précédent. Une erreur d'édition ? :roll:
Un tome que j'ai adoré et qui a répondu à mes interrogations des précédents tomes. J'ai été frustrée de ne pas avoir le tome 4 sous la main.
Image

Avatar du membre
Einah
Messages : 1948
Enregistré le : 17 nov. 2010, 21:13
Localisation : Deux-Sèvres mais mon coeur reste en Lorraine

Re: The Tyrant who fall in Love

Message non lu par Einah » 16 sept. 2011, 20:18

Vol. 4 : "Reviens me demander ça la semaine prochaine !" C'est sur ces mots que Sô-ichi laisse mariner Morinaga, sans bien sûr jamais lui donner l'occasion de concrétiser son désir le plus grand : se retrouver seul avec lui... Morinaga est sur le point d'exploser de frustration lorsque Sô-ichi devient la cible de mystérieuses attaques après un incident dans un train...

Avis : On retrouve dans ce tome le jeu habituel que s'offre Sô-ichi et Morinaga. Mais il se rajoute un petit problème. De part son comportement, Sô-ichi va attirer un détraqué qui va le menacer lui et sa soeur.
Comme à son habitude Morinaga se montre toujours gentil et veut que Sô-ichi cède à ses avances. Mais par respect Morinaga fait tout pour retenir ses envies. L'auteur joue sur cette relation et encore plus avec le danger qui plâne sur Sô-ichi. Morinaga est vraiment très voir trop gentil mais c'est pour protéger l'homme qu'il aime.
Tout au long du tome, on attendra avec impatience de voir si la relation va évoluer. Nos attentes seront recompensées mais ce ne sera que de manière succinte :wink:
L'auteur nous fait un peu languir dans de ce tome mettant en avant les problèmes de Sô-ichi mais elle le fait bien. J'aurai aimé que la relation avance un tout petit peu plus.
Je ne suis pas sur que cette mésaventure a servi de leçon à Sô-ichi ;)
On aura droit à la fin à un petit bonus avec la vision de Sô-ichi. Petit bonus à savourer.
A suivre :D
Image

Avatar du membre
Einah
Messages : 1948
Enregistré le : 17 nov. 2010, 21:13
Localisation : Deux-Sèvres mais mon coeur reste en Lorraine

Re: The Tyrant who fall in Love

Message non lu par Einah » 08 nov. 2011, 09:53

Vol. 5 : "Sô-ichi, ouvre-moi ta porte !!" Morinaga et Sô-ichi entament leur colocation, mais Sô-ichi refuse toujours catégoriquement à Morinaga l'accès à sa chambre. Ce dernier est au bord de l'implosion après deux mois d'abstinence... ! Jusqu'au jour où la fameuse porte s'ouvre comme par magie sous ses doigts... La dernière chance pour Morinaga... ?!

Avis : Alors que l'on pensait que Sô-ichi accepte plus les avances de Morinaga et qu'en ce qui concerne Morinaga, il arrête de forcer Sô-ichi à passer à l'acte et de mieux le respecter, nous retournons un pas en arrière avec ce tome. Sö-ichi se montre distant et si Morinaga a le malheur de s'approcher de lui, le repousse violemment. Mais Morinaga profitera que Sô-ichi soit bourré pour pouvoir abuser de lui... Dès que Sô-ichi reprend ses esprits, la sanction sera nette, direction le Canada.
Dès les premières pages de ce tome, nous regrettons que l'auteur fasse évoluer ses personnages dans ce sens et la déception continuera dans la suite.
En effet Morinaga trouvera un moyen de passer voir Sô-ichi au Canada et, comme au début du tome, il forcera Sô-ichi à passer à l'acte avec lui. Donc on retourne comme avant, un Morinaga n'écoutant pas les "Arrête", les "Non" de celui qu'il aime. Même si Sô-ichi commence à être de plus en plus troublé par ce qu'il ressent envers Morinaga et qu'il se surprend de ses propres réactions face à ce dernier. Cela ne suffit pas à passer outre cette déception.
Un tome très charnel qui comme le dit l'auteur compense le tome précédent où il n'y avait pratiquement pas de scènes érotiques.
Nous avons le droit à une histoire bonus concernant le frère de Morinaga. C'est donc avec beaucoup d'enthousiasme que l'on commence à lire le début de ces aventures. Mais nous déchanterons vite. Le frère de Morinaga s'est fait quitter par sa femme et alors qu'il boit dans un bar pour noyer son chagrin, il tombera par hasard sur Masaki.
Ne pouvant tenir debout après avoir bu toute la nuit, Masaki décide de ramener Morinaga. Il n'a pas d'autre choix que de le ramener chez lui ne connaissant pas son adresse... Et là, j'ai cru un moment donné que je mettais trompée de série et que je me suis retrouvée avec un Viewfinder.
Masaki pour se venger de toute la souffrance qu'il a subit par le passé, viole Morinaga. Nous avons droit à des scènes bien crues. Mais Morinaga ne sera pas choqué, car c'est normal avec tout ce que Masaki a souffert et puis Masaki l'aime...
Cette façon de passer le viol pour un acte d'amour me choque et me révolte. L'auteur est tombé sur la tête ? ce n'est pas parce que ce sont deux hommes que c'est acceptable...
Donc même si on apprécie d'en savoir plus sur le frère de Morinaga, on est déçu par la manière dont l'auteur s'y prend.
C'est un tome décevant que nous avons là, rien n'avance avec Morinaga et Sô-ichi, on fait des pas en arrières même s'il y a quelques brides d'avancement de côté de Sô-ichi. Et le viol et les réactions des protagonistes m'ont choqué.
Image

Avatar du membre
Einah
Messages : 1948
Enregistré le : 17 nov. 2010, 21:13
Localisation : Deux-Sèvres mais mon coeur reste en Lorraine

Re: The Tyrant who fall in Love

Message non lu par Einah » 10 nov. 2011, 11:34

Vol. 6 : Morinaga ne parvient pas à oublier sa nuit torride avec Sô-ichi au Canada et est persuadé que celle-ci a marqué un tournant dans leur relation. C'est confiant qu'il attend le retour de son bien-aimé... à tort !
Au même moment, le père de famille Tatsumi rentre au Japon pour régler le problème de leur maison incendiée, ce qui inquiète encore un peu plus Morinaga sur l'avenir de sa colocation avec Sô-ichi...

Avis : Dès les premières pages, Morinaga est comme d'habitude, en train de rêver et de s'imaginer le retour de Sô-ichi dans leur appartement. Il se comporte comme la petite femme qui prépare la rentrée de son mari, en pensant aux bons petits plats qu'il va lui préparer...
Mais la réalité fera surface très rapidement.
Un instant on pourrait penser que l'auteur procédera comme d'habitude mais non, enfin elle rend Morinaga plus mature. En effet, c'est sans prévenir Morinaga que Sô-ichi rentre un jour plus tôt. Morinaga sera déçu de ne pas avoir été prévenu. Et même s'il est à côté de Sô-ichi pour fêter son retour auprès de sa famille, Morinaga a l'esprit préoccupé.
L'auteur manie bien les sentiments torturés de Morinaga. Nous n'avons pas l'habitude de voir Morinaga triste, défaitiste et en retrait. Et c'est ce Morinaga qui nous touche particulièrement dans ce tome. Il prend conscience qu'il a été égoiste, qu'il ne pensait qu'à lui et pas à Sô-ichi. Morinaga souffre à être auprès de Sô-ichi car son amour est unilatéral.
Mais que se passe-t-il ? Pourquoi un regard inquiet de la part de Sô-ichi se pose sur Morinaga ?
L'auteur ne laisse pas de côté les sentiments de Sô-ichi et nous dévoile pourquoi Sô-ichi n'a pas souhaité prévenir Morinaga de son retour un jour d'avance. Petit à petit Sô-ichi s'ouvre mais dans ce tome, un événement nous revient en mémoire pour ceux qui ont lu "Rien n'est impossible". L'aversion qu'à Sô-ichi envers les homosexuels vient du fait qu'on a tenté d'abuser de lui quand il était plus jeune. Et on pense à cela à la fin de ce tome, quand nous voyons Sô-ichi d'habitude sûr de lui, complétement prostré et apeuré à terre.
C'est dommage que l'auteur ne reparle pas de cela dans cette série car c'est un élément important qui explique les réactions violentes de Sô-ichi, qui ne serait d'autre que de la peur.
Un tome touchant et bouleversant concernant les sentiments de nos deux protagonistes. Nous apprécierons beaucoup de voir que petit à petit Sô-ichi fait un pas vers Morinaga, même s'il lutte contre ce qu'il ressent.
Image

Avatar du membre
Einah
Messages : 1948
Enregistré le : 17 nov. 2010, 21:13
Localisation : Deux-Sèvres mais mon coeur reste en Lorraine

Re: The Tyrant who fall in Love

Message non lu par Einah » 08 avr. 2012, 16:44

Vol. 7 : Ses bras m'enlaçant fiévreusement, son souffle rauque, cette nuit passionnée... Sô-ichi aurait en réalité envie de moi plus qu'il ne veut l'avouer ? C'est pendant cette période de doute et d'espoir que réapparaît Masaki, le premier amour de Morinaga ! "Je t'interdis de le revoir !" Sô-ichi... serais-tu... jaloux ?

Avis : Morinaga a encore en tête la nuit passée avec Sô-ichi. Sô-ichi a certes cédé aux avances de Morinaga mais il s'est montré tendre avec lui, susurant son nom pendant leurs ébats. C'est un Morinaga heureux, perché sur son petit nuage que l'on découvre donc en début de tome. Il ne peut s'empêcher de raconter ce qu'il a vécu à son ami Hiroto.
Sô-Ichi quant à lui est troublé, Morinaga le hante, il n'arrête pas de penser à lui sans s'en rendre compte. Mais comme à l'accoutumé, il nie tout en bloc. Les moindres gestes d'attention qu'aura Morinaga envers lui, Sô-ichi les repoussera violemment.
On se demande donc si on va se trouver dans le même schéma sans que les événements avancent réellement. Mais l'arrivée de l'ex petit ami de Morinaga, Masaki (super beau gosse d'ailleurs *_* je fonds littéralement) et une proposition de travail pour Morinaga fera tout volé en éclat.

Petit flash-back pour ceux qui comme moi aurait eu du mal à se souvenir ce qui c'était passé entre Morinaga et Masaki. Il faut retourné au tome 2 pour connaitre le passé sentimental de Morinaga. Masaki était un ami très proche du frère de Morinaga, Kunihiro. Masaki et Morinaga cachaient leur relation jusqu'au jour où Kunihiro les découvre. Mais Masaki était éperdumment amoureux de Kunihiro et ne put supporter le rejet de celui qu'il aimait. Il fit une tentative de suicide et Morinaga devient le bouc émissaire de tout ce qui était passé.... Fin du flash-back

Lorsque les 3 personnages sont réunis, Morinaga, Sô-ichi et Masaki, l'auteur nous emporte dans un tourbillon de sentiments, de peine et de souffrance. Morinaga se pose des questions sur son avenir, doit-il rester auprès Sô-Ichi ou bien accepter cette proposition en or de travail ? Est ce qu'il a vraiment un avenir avec Sô-ichi ? C'est un Morinaga qui est en proie au doute et qui commence à baisser complétement les bras. Il ne peut pas continuellement se prendre en pleine figure les furies de Sô-ichi, même par amour, tout cela lui fait énormément souffrir... Et la crise de furie qu'aura à nouveau Sô-ichi envers Morinaga à la fin du tome, sera-t-elle celle de trop ?
Hinako Takanaga arrive dans ce tome à mettre en jeu de manière sublime Morinaga, Sô-ichi et Masaki. C'est un tome vraiment merveilleux et douloureux. L'auteur marque ici un véritable tournant dans son histoire, qu'elle justifie notamment à la fin du tome.
Quand on ferme ce tome, nous ne pouvons que constater le regard triste de Morinaga sur la couverture. Que va-t-il donc advenir de notre Morinaga ? Suite au prochain tome.
Image

Répondre