Cosplay Animal

Shojo, josei, yuri, yaoï... En d'autres termes voici la rubrique regroupant les genres de manga destinés à un public féminin!
Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 10137
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Cosplay Animal

Message non lu par Koiwai » 14 mai 2014, 20:51

Tome 12 :

Les soucis avec Arata terminés, Rika et Hajime s'apprêtent à bientôt accueillir au Japon le père de ce dernier, dont l'hospitalisation se poursuivra à la clinique Itô. Pendant une fête célébrant l'inauguration du nouveau Felice qui est l'occasion de voir les personnages dans divers costumes, Rika a la surprise de voir son père et sa nouvelle compagne dans une cérémonie de mariage. La robe de mariée la titille forcément, d'autant que Hajime lui glisse quelques mots qui la rendent encore plus folle. Aussi, quand elle tombe ensuite sur une robe de mariée dans les vestiaires du Felice, elle ne se pose pas de question (elle ne l'a jamais fait, elle ne va pas commencer maintenant) et ne peut se retenir de l'essayer. Mais quand elle pense voir arriver Hajime et le surprendre, elle a la surprise de voir débarquer un autre homme... Elle apprend très vite qu'il s'agit du père de Hajime, et quand celui-ci voit Rika dans la robe, il a une réaction étonnante, dont l'issue pourrait bien chambouler le destin de notre couple vedette...

Ce douzième tome voit donc entrée en scène le père de Hajime, et celui-ci débarque de façon assez particulière, puisque son comportement inquiète autant qu'il interroge... Que représente pour lui la robe que Rika porte ? Qui est la dénommée Meguru qu'il n'arrête pas d'appeler ? Pour Rika le surprend-il en train de faire pleurer Misaki puis de se disputer avec Hajime ? Sincèrement, toute ces questions sont cousues de fil blanc, la réponse se devine d'emblée et l'ensemble n'amène que des rebondissements gros et faciles (surtout à la toute fin du tome), mais ce tome a néanmoins le mérite de lever le voile sur toute une facette du passé familial de la famille Yuô, au sein de laquelle Yuô père n'a jamais été un bon père de famille, et ne s'en rend compte que maintenant, à cause de son hospitalisation. Ce contexte familial est classique mais il était nécessaire de l'aborder, toutefois il y a de quoi regretter l'extrême rapidité de tout ce qu'il implique. De la relation houleuse entre Hajiem et son père à cause du passé, aux regrets du paternel vis à vis de Meguru, en passant par l'amour transi de Misaki, Watari Sako survole beaucoup trop les choses et n'amène alors aucune émotion intense.

Bref, ce tome n'est pas inintéressant, mais témoigne à nouveau d'une certaine maladresse chez la mangaka pour raconter comme il se doit des choses pourtant importantes.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 10137
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Cosplay Animal

Message non lu par Koiwai » 26 mai 2014, 18:05

Tome 13 :

En protégeant la robe de mariée de Meguru, Rika a été gravement brûlée et est désormais hospitalisée. Alors qu'elle est encore inconsciente, Hajime, qui ne supporte pas de la voir autant blessée, a peut de la voir connaître le même destin que sa mère, et décide unilatéralement de se séparer d'elle. Comment Rika prendra-t-elle la nouvelle une fois qu'elle sera réveillée ? Hajime reviendra-t-il sur sa décision ? Et que cache réellement la mort tragique de Meguru ?

Toutes les réponses sont données dans ce treizième volume, qui conclut l'histoire principale de façon un brin abrupte dans les dernières pages, mais néanmoins de belle manière, en exploitant enfin comme il se doit certains thèmes, autour de la mort de Meguru et de ce qu'elle a impliqué à l'époque. Watari Sakô s'applique suffisamment à dépeindre la détresse psychologique dans laquelle se trouvent aussi bien Hajime que son père ou Misaki depuis des années, leurs relations délicates puisant leur source dans ce passé tragique lié à la mort de Meguru. Pour Hajime, l'heure est venue de découvrir ce que cache ce qu'il a toujours pris comme une acte de trahison de son père en vers sa mère, mais la vérité pourrait être autrement plus belle et touchante, en mettant en avant l'amour de deux parents pour leur fils.
C'est un peu rapide, mais néanmoins efficace pour conclure comme il se doit la série en affirmant définitivement Hajime. Par contre, dommage que plusieurs éléments du côté de Rika soient si expéditifs, entre le retour vite fait de sa mère, l'accouchement de Mizuho, ou les tourments amoureux de notre héroïne qui ne trouvent un bel écho que dans les dernières pages.

Bref, on tient une conclusion un peu rapide sur plusieurs points, mais qui s'avère néanmoins très honnête et touchante, surtout en ce qui concerne les relations de la famille Yuô. Il ne reste plus qu'à voir ce que réserve le quatorzième et dernier volume, composé d'histoires bonus.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 10137
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Cosplay Animal

Message non lu par Koiwai » 12 juin 2014, 07:42

Tome 14 :

Après avoir mis fin à l'histoire principale de Cosplay Animal dans le tome 13, Watari Sakô offre dans ce quatorzième et dernier volume deux histoires bonus venant mettre définitivement un terme à la série.

La première partie revient sur Arata. Parallèlement à ce qui se passait du côté de Rika et Hajime avec le père de ce dernier, le brun doit faire face à une étrange apparition dans sa vie : un lion ! Plus précisément, Rai, la nièce du patron du Felice, jeune fille constamment cachée dans un costume de lion et refusant toute relation humaine...
D'abord humoristique, la situation évolue peu à peu vers une autre ambiance, Arata devant composer avec la présence de cette fille chez lui, et découvrant peu à peu le profond mal-être qui l'habite. Si la situation est assez ubuesque et que le parallèle entre les événements du côté de Rika et Hajime et ceux vécus ici par Arata ne sont pas forcément totalement limpides et logiques, le focus effectué sur Rai et sur le nouvel amour qui se dessine pour Arata est plutôt bien fait, ou, en tout cas, l'est suffisamment pour nous laisser sur une bonne impression.

Dans la deuxième partie du tome, c'est tout simplement un épilogue que nous offre la mangaka. Epilogue rapide, où tout s'enchaîne assez vite, où quasiment tous les personnages de la série ont droit à un dernier baroud d'honneur de façon assez artificielle mais sympathique à voir, et où l'on appréciera beaucoup l'envie de la mangaka de faire plaisir à ses fans en abordant une dernière fois les petits doutes sentimentaux d'un Hajime encore jeune, la passion de Rika pour le cosplay, et l'amour indéfectible que se portent ces deux-là.

Au final, si tout n'est pas toujours bien mené dans ce tome bonus, celui-ci apporte à la série une dernière touche positive, où l'on sent une Watari Sakô désireuse de satisfaire ses lectrices, tout en évitant de retomber dans les pires écueils de son oeuvre. Cosplay Animal aura été une série très inégale, passant par des tomes affligeants et d'autres volumes plus sympathiques et intéressants.
Image

Répondre