Ping Pong

Rubrique consacrée aux seinen, c'est à dire des séries se destinant à un lectorat adulte.
Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9821
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Ping Pong

Message non lu par Koiwai » 14 avr. 2014, 15:59

Image Image

La fiche sur le site


Tome 1 :

Smile et Peko ont beau être amis depuis leur plus tendre enfance, être dans le même lycée et dans le même club de ping pong, leur caractère est diamétralement opposé, y compris dans le sport qu'ils pratiquent. Surnommé ironiquement Smile parce qu'il ne sourit jamais, Makoto Tsukimoto est tel la Lune, la "Tsuki" de son nom : silencieux, un peu mélancolique, sans grande ambition sportive et jouant défensif. Peko, de son nom Yutaka Hoshino, a tout d'une star, d'une étoile, d'une "hoshi" : un caractère plus extraverti, un côté "m'as-tu vu", un jeu offensif, et une grande ambition qui le pousse à vouloir devenir le meilleur joueur de ping pong de la planète. Tout lui a toujours réussi... jusqu'au jour où il est amené à affronter Wenga Kon, un redoutable joueur venu de Chine, qui le bat à plate couture sans le laisser prendre un seul point. Et pendant qu'il songe à arrêter le ping pong, c'est son ami Smile qui, contre toute attente, est repéré par le prof Koizumi, un soixantenaire qui devient son entraineur particulier en lui imposant des entraînements intensifs pour révéler son véritable potentiel...

Ainsi se présente Ping Pong, encore à ce jour l'un des mangas les plus populaires de Taiyô Matsumoto, puisqu'après une adaptation en film au début des années 2000, il fait l'objet en cette année 2014 d'une adaptation animée signée Masaaki Yuasa.
Ping Pong parle de... ping pong, mais pas comme le ferait une classique série sportive. Si Matsumoto a toujours aimé les titres sportifs (rappelons qu'avant de devenir mangaka, il envisageait une carrière footballistique mais n'avait apparemment pas suffisamment de talent pour ça), il utilise surtout le sport pour croquer des peintures de vie nuancées et bourrées de symboles. Ici, l'auteur, comme dans certains de ses autres titres (Amer Béton en tête), reprend le concept simple du duo de jeunes héros inséparables, à la fois opposés et complémentaires, qui vont évoluer en même temps, pour un portrait d'adolescence déjà prometteur.

Ainsi, alors que le ping pong semble être toute la vie de Peko, cela n'est apparemment qu'un passe-temps pour Smile... mais en est-il totalement ainsi ? Au fil de ce premier tome, le lecteur comprend, grâce aux autres personnages entourant nos héros (notamment Wenga et Koizumi), que Smile n'est certainement pas moins bon que Peko en ping pong, mais que, inconsciemment, il s'efface face à son ami, manquant de combativité quand il joue contre lui, pour ne pas lui faire de l'ombre. Mais poussé par Koizumi et observé par Wenga, Smile sera sans aucun doute amené à laisser parler son véritable potentiel et, quelque part, à s'affirmer... tout comme Peko, au-delà de se défaite face à Wenga, sera vraisemblablement reboosté en voyant son ami d'enfance. Avec en point de mire le tournoi des lycées et ses quelques figures fortes qui se présentent déjà, Ping Pong s'offre une excellente entrée en matière sur tous les points.

Il faut aussi dire que le récit peut compter sur le travail visuel de Taiyô Matsumoto. Toujours aussi particulier, en première apparence faussement imprécis, le trait du mangaka parvient avec une justesse admirable à capter les gestes et expressions des personnages sur le vif, ce qui les rend très naturels, en plus d'offrir un rendu résolument dynamique aux quelques matchs. Ceux-ci bénéficient également d'un choix judicieux et immersif dans les angles de vue, ceux-ci contribuant beaucoup à l'intensité des affrontements, celui de fin de tome entre Koizumi et Smile étant particulièrement excellent. Signalons aussi l'excellente utilisation des onomatopées, qui, en prenant parfois des allures proches du graffiti, remplissent habilement les cases et accentuent le dynamisme.

Si Ping Pong, au même titre que son auteur, s'est imposé en posant sa propre patte, son propre univers, au point de faire encore parler de lui aujourd'hui, ce n'est pas pour rien. Dès son premier volume, la série captive, combine du sport vivant et des portraits intéressants, pour un résultat qui devrait encore se bonifier par la suite.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9821
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Ping Pong

Message non lu par Koiwai » 22 avr. 2014, 17:37

Tome 2 :

Koizumi semble avoir réveillé quelque chose en Smile, qui lui dévoile son passé de joueur, un passé qui explique pourquoi le professeur place tant d'espoir et de volonté dans l'entraînement de son élève. Puis l'heure des éliminatoires du championnat des lycées arrive, et les plus redoutables joueurs du coin s'apprêtent à s'affronter : Smile et Peko sont présents, mais aussi le chinois Wenga Kon dont c'est la dernière chance pour jouer en national, et les vedettes du lycée Kaïô, le redoutable Kazama, et l'ancienne connaissance de nos héros, Sakuma, surnommé le démon...

Nous invitant à suivre la totalité des éliminatoires, ce deuxième tome offre des matchs courts, mais particulièrement intenses, Taiyou Matsumoto ne perdant rien de ses particularités visuelles, qui ici sont totalement au service du sport et des personnages. Les angles de vue originaux et limpides offrent un dynamisme certain à l'ensemble, dynamisme encore renforcé par une excellente utilisation des onomatopées (qui sont une partie intégrante du dessin), et l'auteur parvient à merveille à faire ressortir toute la hargne que les joueurs mettent dans chaque coup. Ainsi les duels se suivent-ils en nous happant totalement, ce qui ne fait que mieux ressortir l'importance que le ping pong a pour chacun de nos principaux protagonistes. Pour Wenga Kon, ces éliminatoires sont celles de la dernière chance. Pour Kazama, elles sont celles de la confirmation. Pour Sakuma, il s'agit de montrer à ses anciens camarades les progrès qu'il a faits à force d'efforts incessants. Et leurs affrontements contre Smile ou contre Peko vont forcément avoir un impact sur ces deux-là. Et si Peko est mis face à sa propre "prétention", Smile, au contraire de son ami, laisse enfin entrevoir toutes ses capacités, même si son principal défaut finit par refaire surface... Parviendra-t-il, un jour, à sortir totalement de l'ombre ?

En seulement un tome, Taiyou Matsumoto parvient à offrir un tournoi d'une richesse inouïe. Les matchs sont d'une clarté et d'une tension admirables, et cela sert totalement un développement des personnages qui sait aller à l'essentiel. On n'a qu'une hâte : voir quelles évolutions attendent Smile et Peko, mais aussi les autres.
Image

Avatar du membre
hdix
Messages : 1554
Enregistré le : 28 août 2007, 14:46
Localisation : environs de bourg en bresse

Re: Ping Pong

Message non lu par hdix » 24 avr. 2014, 14:51

je suis grave tenté (pas merci koiwai :evil: ) j'ai dit que j’arrêtais les nouvelles séries.

bon mais en 5 tomes c'est jouable. mon père est pongiste, et moi j'aime bcp alors bon.
je crois que ma prochaine incursion en librairie, je le prendrais.
Image
"SAVOIR PLUTÔT QUE CROIRE"

Coco Felken
Messages : 92
Enregistré le : 31 août 2010, 13:07

Re: Ping Pong

Message non lu par Coco Felken » 24 avr. 2014, 14:57

Bon courage, la plupart des tomes sont introuvables à moins de casser sa tirelire ^^

Avatar du membre
hdix
Messages : 1554
Enregistré le : 28 août 2007, 14:46
Localisation : environs de bourg en bresse

Re: Ping Pong

Message non lu par hdix » 25 avr. 2014, 10:33

ah oui purée

j'avais pas vu les dates de publication.

ah bon ben c'est fait. merci aurevoir.
Image
"SAVOIR PLUTÔT QUE CROIRE"

Coco Felken
Messages : 92
Enregistré le : 31 août 2010, 13:07

Re: Ping Pong

Message non lu par Coco Felken » 25 avr. 2014, 13:32

Mais peut-être que l'animé diffusé actuellement poussera Delcourt ou un autre à relancer le titre qui sait...

Avatar du membre
Dear Noctis
Messages : 367
Enregistré le : 17 janv. 2012, 14:49
Contact :

Re: Ping Pong

Message non lu par Dear Noctis » 26 avr. 2014, 22:07

Oh bah ça, je ne savais pas du tout que le manga avait déjà été publié en France.
Je suis l'anime et comme j'ai été pongiste plusieurs années une réédition ça serait parfait. Mais je vais surveiller les occasions quand même.

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9821
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Ping Pong

Message non lu par Koiwai » 03 mai 2014, 15:41

Il arrive de temps en temps de tomber sur des tomes de Ping Pong d'occaz à prix correct (bon, ça m'est surtout arrivé de voir ça en descendant sur Paris), donc ne perdez pas espoir :)


Tome 3 :

Les éliminatoires du tournoi des lycées se sont conclus sur une domination totale des joueurs du lycée Kaïo emmenés par l'imbattable Kazama, qui par ailleurs remporte ensuite le tournoi simple messieurs... à défaut d'aller loin dans le tournoi par équipe. De leur côté, Peko et Smile, après leur défaite, connaissent des fortunes diverses. Sèchement battu, Peko, qui a toujours tout donné pour le ping pong, décide de laisser tomber le sport et brûle sa raquette, tandis que Smile, bien qu'il a lui aussi perdu, a clairement laissé entrevoir tout son potentiel. Un potentiel qui a attiré l'oeil de Kazama, qui souhaite le faire venir à Kaïo, au grand dam de Sakuma qui a toujours tout donné pour attirer l'oeil de celui qu'il admire...

Les éliminatoires du tournoi ne sont pas sans conséquences, et ce sont celles-ci qui sont décortiquées ici par Taiyô Matsumoto, qui s'attarde principalement sur trois de nos personnages : Smile, Peko, et Sakuma. Si Wenga Kon est toujours présent discrètement et que Kazama a un rôle important, on retient surtout le parallèle fait entre le parcours entamé par Smile et celui de Peko, radicalement différents.
L'un, Smile connaît une incroyable ascension qui lui vaut les faveurs de son entraîneur Koizumi, les égards de Kazama... mais aussi les médisances de ses partenaire en club. Car il a beau continuer de progresser, Smile conserve un caractère assez neutre et solitaire qui le rendent oppressant auprès des autres joueurs de son club... Suivre son ascension est un sentiment d'autant plus fort qu'en parallèle, on découvre le chute aux enfers brutale de Peko, qui a décidé de tout laisser tomber. Seulement, sa perte de repère s'en ressent, trouve notamment un écho dans la superbe scène dans l'eau... Il semble errer, ne plus avoir de but précis, mais sa passion de joueur pourrait bien être réveillée par celui que l'on attendait le moins à ce rôle : L'arrogant Sakuma, qui avait fait tant d'efforts pour attirer l'attention de Kazama, a été meurtri dans son ego par l'intérêt de son "mentor" pour Smile, est allé affronter ce dernier sans autorisation, a perdu sèchement et a dû quitter son club de Kaïo. A l'image de Peko, il connaît lui aussi une passe très difficile, une chute, mais un point précis de son caractère le rend différent de Peko : le sens de l'effort. Là où Peko avait jusque là toujours pu se reposer sur ses lauriers, Sakuma a dû redoubler d'efforts, de volonté et de courage pour tenter de combler ses limites naturelles, notamment sa mauvaise vue, même si la mission était perdue d'avance. Matsumoto croque à merveille les désillusions du personnage, désillusions réalistes de par les limites physiques on ne peut plus humaines du garçon. Et il entrechoque encore plus merveilleusement la chute parallèle des deux personnages, les paroles et le sens de l'effort de Sakuma ayant tout ce qu'il faut pour pousser Peko à sortir de sa torpeur et à reprendre des entraînements intenses auprès de mémé afin de se remettre à niveau...

En s'appuyant sur son sens du découpage et de la mise en scène exemplaire et sur son trait tremblotant et expressif qui extrapole parfaitement le ressenti des personnages, Taiyô Matsumoto croque à merveille les ascensions, chute, doutes, espoirs et désillusions de ses personnages, qu'il entrechoque pour un superbe portrait d'adolescence comme on en a, encore aujourd'hui, rarement vu. Tome après tome, Ping Pong confirme son statut de série brillante.
Image

Avatar du membre
Dear Noctis
Messages : 367
Enregistré le : 17 janv. 2012, 14:49
Contact :

Re: Ping Pong

Message non lu par Dear Noctis » 04 mai 2014, 20:36

Koiwai a écrit :Il arrive de temps en temps de tomber sur des tomes de Ping Pong d'occaz à prix correct (bon, ça m'est surtout arrivé de voir ça en descendant sur Paris), donc ne perdez pas espoir :)
Ou alors tu peux me donner tes tomes :D
L'anime est vraiment canon et cool. Mais encore une fois avec ce genre d'anime, il va rester confidentiel par chez nous. Dommage parce qu'il donne envie de dévorer le manga.

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9821
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Ping Pong

Message non lu par Koiwai » 04 mai 2014, 21:05

Clair que l'anime commence trèèèès bien !! Je ne regarde quasiment plus d'anime, mais c'est clairement ce que j'ai vu de meilleur depuis un bon moment :) 'fin, avec Masaaki Yuasa à la réalisation, ça ne pouvait être que très bon, et il a su capter l'atmosphère du manga avec beaucoup de talent :D (mais faut quand même se dire que le manga est encore meilleur, donc ne surtout pas hésiter si on le voit à prix non exorbitant :) )

Et je garde mes tomes chéris, merci :mrgreen:
Image

Répondre