Le Nouveau Tom Sawyer

Rubrique consacrée aux seinen, c'est à dire des séries se destinant à un lectorat adulte.
Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9600
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Le Nouveau Tom Sawyer

Message non lu par Koiwai » 10 juil. 2014, 12:15

Image

La fiche sur le site


Tome 1 :

Toujours désireuses d'amener des séries un tant soit peu différentes, les éditions Komikku nous proposent cette fois-ci de découvrir le Nouveau Tom Sawyer, nouvelle série du duo Ume à qui l'on doit Giga Tokyo Toybox, et qui vont cette fois-ci nous plonger dans la vie sur Hatena-jima, une île située à l'extrême sud-ouest de l'achipel japonais, à quelques centaines de kilomètres d'Okinawa.

C'est dans ce lieu à première vue idyllique que débarque Chiharu Kanô, jeune adolescent tokyoïte qui a décidé de venir y habiter pour des raisons un peu nébuleuses, et à peine est-il arrivé qu'il est déjà absorbé par la magie des lieux : dans la mer, un garçon de son âge chevauche une raie manta. Un peu plus tard, il fera sa connaissance : il s'appelle Rindô, il est orphelin, et s'il est d'abord un peu sauvage, Chiharu parvient finalement très vite à gagner son amitié. C'est principalement avec lui que notre héros découvrira petit à petit les richesses de la petite île, fera plus amplement la connaissance d'autres personnes comme son enseignante ou la jeune Nami, et commencera à vivre des aventures aussi folles que rafraichissantes comme la recherche d'un "trésor", quand il ne faudra pas se débarrasser de certaines pressions ou déceptions familiales.

Comme son nom l'indique, Le Nouveau Tom Sawyer s'amuse à revisiter dans un autre lieu l'oeuvre de Mark Twain, mais plus dans les grands axes, sans s'appuyer totalement dessus. Des axes comme la fougue de la jeunesse, la recherche d'un mystérieux trésor ou la difficulté de composer avec sa famille rappellent clairement les Aventures de Tom Sawyer, mais la comparaison s'arrête à peu près là, et c'est surtout la relation entre les deux principaux garçons - un jeune citadin qui fuit un peu les choses (façon Tom Sawyer) et un vagabond un peu sauvage et aventureux (façon Huckleberry Finn) - qui dans son essence rappelle l'oeuvre de Twain, dans la manière qu'elle a de souligner la beauté et la fraîcheur des lieux environnants (Hatena-jima ici, les rives de Mississippi chez Twain), où l'appel de l'aventure et de l'amusement est constamment présent.

Ce concept, pour l'instant les deux auteurs d'Ume l'utilisent donc surtout pour mettre en lumière les richesses d'une île toutefois fantasmée. En effet, comme le précise très vite l'oeuvre, si certaines anecdotes sur l'île sont vraies, d'autres sont totalement inventées. Pour mieux faire ressentir la fraîcheur, l'exotisme et le parfum d'aventure de l'île, la réalité a été mêlée à la fiction, et il ne faut donc pas tout prendre au pied de la lettre. Restent néanmoins de nombreuses informations immersives sur Hatena-jima, sur son histoire, sur son dialecte, sur certaines de ses richesses, pour un résultat plaisant... mais que l'on attend de voir décoller un peu plus sur certains aspects. En tête, le parfum d'aventure encore assez timide, ou la présence de Rindô qui reste pour l'instant relativement discrète. Pour le reste, les choses sont bien mises en place : les personnages sont bien introduits, notamment la prof et la caractérielle et un peu orgueilleuse Nami qui ne manquent pas d'intérêt et dont on découvre déjà certains tourments, notamment ceux, familiaux, de la jeune fille. Plus que le discret parfum d'aventure, c'est d'ailleurs le focus sur les situations familiales des personnages qui intéressent le plus dans ce premier tome, où nous découvrons le contexte familial de chacun de nos jeunes héros, avec en ligne de mire un poids pas toujours facile à porter pour les frêles épaules de ces adolescents.

Les dessins expressifs et limpides sont un plaisir et contribuent beaucoup au dépaysement que dégage l'oeuvre. Certaines scènes sont particulièrement rafraichissantes, en tête celle du tout début où Rindô chevauche la raie manta.

En trois petits tomes, Le Nouveau Tom Sawyer promet de brasser pas mal de thèmes intéressants et plaisants, parfois très dépaysants (le focus sur Hatena-jima, le parfum d'aventure...), parfois plus sérieux (le poids de la filiation...). pour l'heure, la lecture est très agréable, mais on attend de voir certains axes décoller un peu plus, notamment l'aspect aventure pour l'instant discret.

L'édition proposée par Komikku est excellente. Les nombreuses informations réelles ou fictives sur Hatena-jim sont un régal, le papier est la traduction sont très bons, et on appréciera le choix de l'éditeur au sujet du dialecte local.
Image

Avatar du membre
Luciole21
Génie lambda
Messages : 1152
Enregistré le : 17 janv. 2012, 22:26
Localisation : Inconnue

Re: Le Nouveau Tom Sawyer

Message non lu par Luciole21 » 10 juil. 2014, 14:23

Un premier tome bien sympathique. J'ai à peu près le même avis que toi, même si le côté aventure très discret ne me dérange pas, j'ai plus de mal en revanche avec le développement trop léger de Rindô.
Image

Dernier coup de cœur manga : Chiisakobe (Minetaro Mochizuki)
Dernier coup de cœur franco-belge : Septs Nains (Lupano)
Dernier coup de cœur comics : Bone (Jeff Smith)
Dernier coup de cœur roman : La horde du contrevent (Alain Damasio)
Dernier coup de cœur film : Perfect Sense
Dernier coup de cœur jeux vidéo : Portal 2

Platineur débutant : http://www.psthc.fr/profil-psn-Coeluli. ... c7dbc3d294

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9600
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Le Nouveau Tom Sawyer

Message non lu par Koiwai » 15 oct. 2014, 19:32

Tome 2 :

Chiharu s'est bien habitué à sa vie sur l'île de Hatena-jima, où, en compagnie de Rindô, de Nami et des autres, il découvre toujours plus les légendes et caractéristiques des lieux et s'invente des aventures. Mais il risque fort d'être rattrapé par sa situation familiale : sa belle-mère arrive sur l'île et affirme vouloir adopter le jeune garçon et le ramener à Tôkyô, en plus de chercher à bâtir un complexe hôtelier sur l'île...

Après un premier volume sympathique, les enjeux du Nouveau Tom Sawyer se précisent autour du possible départ de Chiharu et du futur bouleversement que représente la probable construction du complexe. D'un côté, notre jeune héros va se retrouver pris entre deux eaux, entre le bonheur qu'il trouve sur l'île où il s'est fait de solides amis en Rindô et Nami, et une belle-mère qui, derrière son caractère de redoutable femmes d'affaires, semble cacher malgré tout un certain attachement pour le fils illégitime de son ex mari... A moins qu'elle ne cache certaines choses ?

Pour découvrir le fin mot de tout ceci, il faudra toutefois attendre le troisième et dernier volume de la série, car ce deuxième tome continue avant tout de nous immerger dans la vie animée de nos jeunes héros. Entre la découverte d'une grotte cachée, une escale à rallonge sur l'île plus moderne d'Ishigaki, ou les légendes fantastiques autour des Mazamun (sortes d'esprits folkloriques), Chiharu, Rindô et Nami vivent ensemble des événements propices à l'amusement, au dépaysement, à l'inquiétude... et surtout à l'aventure, nos héros s'imaginant même un récit aventureux dont ils sont les héros et que l'on découvre par épisodes.

Tout cela permet aux auteurs d'Ume de croquer de façon toujours plus immersive l'île qui leur sert de décor et qui continue de livrer ses richesses : ses légendes dont celles liées aux Mazamun, ses lieux de culte ou de mystères, ses modes de vie comme la culture de canne à sucre, son climat exotique avec les beaux paysages et typhons qui en découlent, ses jolies choses comme les oiseaux et les coquillages... Qu'ils soit réels ou inventés, ces nombreux éléments s'entremêlent joliment pour offrir une oeuvre riche, et qui s'enrichit encore grâce aux petits guides présents entre chaque chapitre.

On est également heureux de voir une exploitation plus conséquente des personnages secondaires, à commencer par Rindô qui est plus présent, vit plus de choses avec Chiharu, et amuse dans sa découverte de certaines choses modernes à Ishigaki (comme les escalators). Quant à Nami, avec son attachement aux croyances religieuses typiques, son caractère bien marqué et la brève évocation de ses sentiments, elle reste un personnage délectable.

Au bout du compte, on passe un très bon moment de lecture. Découvrir les nombreuses richesses réelles ou fictives de cette île exotique en compagnie de ces jeunes héros est un plaisir, un dépaysement au fil duquel les auteurs d'Ume n'oublient pas de distiller les enjeux qui animeront la fin de la série.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9600
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Le Nouveau Tom Sawyer

Message non lu par Koiwai » 05 mars 2015, 17:03

Tome 3 :

Tandis que le projet de complexe hôtelier sur l'île de Hatena-jima prend de plus en plus forme, Nami est retrouvée inerte. Selon les anciennes croyances, le déplacement du On aurait provoqué la colère de son dieu, plongeant la jeune fille dans le coma...
Remettre le On comme il était résoudrait peut-être le problème, mais cela irait à l'encontre du projet touristique, et quasiment rien ne semble pouvoir ébranler ce dernier.
Mais la solution pourrait bien venir d'ailleurs : pendant que la recherche des traces des mazumun disparus réveille chez Chiharu et Rindô leur irrésistible envie de percer le plus grand mystère de l'île, le coma de Nami l'a en réalité plongée dans une série de visions d'une importance capitale...

Dans un dernier tome toujours sublimé par la patte graphique exotique et dépaysante d'Ume, les auteurs s'appliquent à conclure comme il se doit leur intrigue en faisant tout se regrouper. Entre les croyances de l'île, son passé et ce qui s'y déroule aujourd'hui, il ne faut pas grand chose pour créer un lien venant tout expliquer et résolvant toutes les principales pistes de la série. Le mystère du fossile, les origines des habitants de l'île et de leur rapport aux croyances ancestrales, les visions ayant parsemé la série... et, plus concrètement, la question de l'adoption de Chiharu, son acceptation sur l'île, la fonction de tsukasa de Nami, le vrai fond d'Asakura, le rôle des personnages secondaires comme le vieux Shako, les problèmes liés au complexe touristique et au On : tout trouve une issue dans une dernière ligne droite habilement menée, qui conclut ce voyage de trois tomes sans décevoir.

Ainsi suit-on avec grand plaisir la série jusqu'à son terme, en étant constamment séduit par son entremêlement d'exotisme, de légendes, d'aventure, d'enjeux modernes et de considérations plus humaines. Une vraie réussite !
Image

Répondre