Berserk

Rubrique consacrée aux seinen, c'est à dire des séries se destinant à un lectorat adulte.

Votre avis sur Berserk

Excellent
94
70%
Trés bon
27
20%
Bien mais pas top
9
7%
Mauvais
0
Aucun vote
Minable
4
3%
 
Nombre total de votes : 134

Griffith
Messages : 10
Enregistré le : 10 mai 2010, 19:11

Re: Berserk

Message non lu par Griffith » 16 mai 2010, 15:21

C'est vrai que si tu n'as pas aimé Berserk jusqu'ici, même si la suite venait à mieux te correspondre, il y a peu de chance que ça t'intéresse vraiment. En plus tu as raison, la série est loin d'être terminée et Miura semble prendre son temps pour sortir ses chapitres au Japon, donc c'est pas prêt d'être la fin...Je comprends ton raisonnement, lorsque je lis une série et que j'accroche pas au bout de 5/6 tomes je laisse tomber la plupart du temps.
Après, je trouve quand même très restrictif ceux qui limitent Berserk à sa première partie (bien qu'elle soit reconnue par le plus grand nombre comme la meilleure de Berserk), la suite est pour moi très bien et aussi différente du début.

Pour Lone wolf and cub, je vais pas rentrer plus dans le détail, n'ayant lu que plusieurs tomes je pourrai pas dire si on s'habitue au héros et à son invincibilité etc. C'est surement un très bon manga et il ne m'étonnerai pas que la vengeance soit plus crédible et plus réaliste que dans Berserk, mais là je pense que les goûts de chacun entrent beaucoup en ligne de compte.
D'ailleurs tu me donnes envie de me remettre à ce manga que j'avais arrêté il y a un moment...

Avatar du membre
feryoni
Messages : 625
Enregistré le : 10 févr. 2009, 17:52

Re: Berserk

Message non lu par feryoni » 18 mai 2010, 15:44

Perso je viens de commencer berserk avec les 10 premiers tomes. on nous balance en pleine figure la fin de l'histoire ou presque, avec la rencontre de super Griffith vs Guts mais l'intérêt réside justement dans le Pourquoi du comment entre ses 2 personnages. Le fait de découvrir qu'ils étaient de super potes allant même jusqu'à se battre l'un contre l'autre pour se séparer me fais bouillir d'impatience afin de savoir ce qui s'est réellement passé pour en arriver là. J'ai bien croché à l'histoire et ne regrette aucunement mon achat. j'ai pas encore lus assez de tomes pour donner envie à d'autres lecteurs mais du peu que j'ai lus, le grand intérêt de la série se trouve dans le comment du pourquoi et vice versas.
Si la suite est moin bien, bah c'est pas dramatique car au moin j'aurais pris du bon temps dans les tomes précédents et s'est l'essentiel. plein de série deviennent médiocre quand elle dure genre DB etc....

Avatar du membre
feryoni
Messages : 625
Enregistré le : 10 févr. 2009, 17:52

Re: Berserk

Message non lu par feryoni » 03 juin 2010, 00:33

Aaaah Berserk Berserk Berserk Berserk

le premier arc est une jolie fable chevaleresque digne de la table ronde , le côté gore en plus. l'auteur d'entrée ( T1-T2) aiguise notre curiosité afin de savoir ce qui s'est passé entre Guts et griffith afin d'en arriver au point où ils en sont. leur rencontre , leur amitié et leur séparation sont narrés de main de maitre. leurs retrouvailles est logique et dans la continuité de l'histoire par contre un truc m'a gêné c'est la facilité avec la quel griffith à virer de bord. en même temps je le comprend , quand t'es un légume débordant d'ambitions et que t'a une telle opportunité malgré l'once de bonté qui sommeillais encore en lui c'est difficile de résister à la tentation surtout avec le coup de pouce d'un tierce démon.

la suite de l'occultation est ébréché ça et là de sauts dans le temps qui ne sont pas du goût de tout le monde et nous entraine dans un labyrinthe temporel inutile ( et hop 2 jours avant suivi de 2 ans plus tard etc.....) la série garde son intérêt et me réjouis de lire la suite. j'en suis qu'au T20 :wink:

Atypique
Messages : 5
Enregistré le : 28 août 2010, 09:20

Re: Berserk

Message non lu par Atypique » 28 août 2010, 12:21

J'ai voté très bon plutôt qu'excellent... le premier arc (tomes 1 à 3) est juste foireux, et même après, on n'échappe pas aux pires clichés et caricatures de l'Europe médiévale. De plus, tous les tomes ne sont pas bons. On dit toujours qu'il n'y a rien a reprocher à l'arc de l'âge d'or, bah pour ma part j'attaque le volume 11 qui m'a proprement fait chier. Au départ ça marche bien, le scénario n'avance que peu mais la séquence est sensée inspirer de la terreur au lecteur et ça marche... mais alors qu'est-ce que c'est long... long... long... 300 pages d'action exclusivement, il faut le vouloir pour s'y laisser entraîner jusqu'à la fin. Et les parties trash de ce tome ne sont pas très convaincantes dans la manière dans la façon dont elles sont amenées... le tome 18 est également plutôt bizarre.

Malgré quoi, la maturation de cette série est impressionnante, c'est même le moins qu'on puisse dire... a la lecture du premier tome, on ne peut pas imaginer une seule seconde que ce... truc va devenir ce qu'il est maintenant. C'est un cas de figure proprement exceptionnel. Il y a beaucoup de fans de la série qui disent que le scénario s'est dégradé à partir de tel arc, ou du suivant, ou du suivant, ou du suivant... mais je n'ai sincèrement rien ressenti de tout ça lors de ma progression dans la série. Personnellement, les tomes qui m'ont le plus marqué jusqu'ici sont le 9, le 17 et le 22. Je pense d'ailleurs que ceux qui suivent cette série n'auront pas de mal a comprendre pourquoi ceux-là en particulier, même s'ils pensent différemment. :)

Avatar du membre
Mamoru
Messages : 16
Enregistré le : 03 sept. 2010, 18:31

Re: Berserk

Message non lu par Mamoru » 03 sept. 2010, 18:48

berserk pour moi l'un des meilleurs seinen les 13premiers tomes sont vraiment magnifique en particulier le 8 et le 13 qui marque deux grands tournants de l'histoire après c'est un poile moins bien mais bon après avoir mis la barre aussi haute difficile de faire de mieux seule regret une parution trop lente plusd'un ans que j'attends le tome 33 et l'auteur qui se mets en pause après 3chapitres la haine :'(

Avatar du membre
feryoni
Messages : 625
Enregistré le : 10 févr. 2009, 17:52

Re: Berserk

Message non lu par feryoni » 05 sept. 2010, 14:30

T21-T32 suite logique des évènements avec une monté en puissante qui le hisse au même rang que les apôtre même si , c'est de manière prématuré qu'il y parvient. L'auteur malgré les années qui séparent les tomes à sût suivre le fil du scénario même si on s'est égaré ça et là sur des évènements mineures qui ma foi ne font que rallonger l'histoire :wink: .

Kentaro aura fort à faire pour renouer avec les premiers tomes car les héros et méchants des tomes 1/2 sont diamétralement opposés : si on conclu que la rencontre de guts et griffith dois marqué la fin du mangas dans les premiers tomes alors comment fera l'auteur pour que guts qui actuellement survole les débats en armure du berserk se retrouve devant griffith sans cette armure ? Notons aussi qu'actuellement Griffith est de nouveau humain or dans leur rencontre , ce dernier est Démon. l'exercice de style sera sacrément difficile en espérant toutefois que l'histoire ne devienne illogique car rappelons , si berserk compte 32 tomes actuellement, ils ont pour moteur la haine que voue guts à griffith et le premier tome est censé être la conclusion de ce carnage même si l'action elle même se déroulera dans le tout dernier ( imagé ça donnerais un serpent qui se mord la queue , j'adore :mrgreen: )

Avatar du membre
Ekid
Messages : 16
Enregistré le : 01 nov. 2009, 10:11

Re: Berserk

Message non lu par Ekid » 05 sept. 2010, 18:47

J'ai l'impression que t'as raté quelques chose pendant ta lecture de la série, parce que le tome 23 se passe bien après les premiers volumes.
De mémoire le tout début du manga, avant le (long) flash back, se déroule juste après que Guts est obtenu son arme favorite (la grosse épée qui fait mal :o ), lorsqu'il quitte la montagne à la recherche de Cisca.
Lors de la scène d'après on voit que Puck est avec lui, or les deux se rencontrent dans le volume 1.

Sinon contrairement à la majorité je n'ai pas été déçu par le tournant qu'a pris le manga il y a quelques temps, certe certains personnages peuvent être "légèrement" exaspérant(qui à dit Farnèse :P ), le scénario reste assez bien ficelé pour que l'on peut largement faire quelques concessions (et je veux savoir qui est le gosse au cheveux noir><).
De toute façon le point fort de Berserk reste les dessins avec les superbes doubles pages made in Miura ou Guts fait un carnage :love:
Modifié en dernier par Ekid le 05 sept. 2010, 19:45, modifié 1 fois.
Image

Avatar du membre
Mamoru
Messages : 16
Enregistré le : 03 sept. 2010, 18:31

Re: Berserk

Message non lu par Mamoru » 05 sept. 2010, 19:38

c'est claire que le dessin de Miura est vraiment éxeptionnel il doit passer un temps faramineux à faire un chapitre et rien que pour sa cela vaut le coup d'acheter son oeuvre il parait que la série et au 2/3 de la fin j'espère qu'il va nous claquer un finish d'enfer!!!

Avatar du membre
feryoni
Messages : 625
Enregistré le : 10 févr. 2009, 17:52

Re: Berserk

Message non lu par feryoni » 05 sept. 2010, 21:51

Tu n'as raison qu'à moitié ekid mais ceci n'explique pas pourquoi guts n'a plus son armure et pourquoi griffith est de nouveau démon ! car hormis dans le tome 1, la seule fois ou l'un et l'autre se voient dans le monde des ténèbres, ce fût l'or de l'occultation.
Sinon le petit garçon au cheveux noir c'est pas difficile de voir que c'est le portrait de cisca et qu'il adore son papounet. ce qui est intriguant ce sont ses pouvoirs qui semble de nature apôtre, on crois savoir pourquoi :mrgreen:

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6386
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Berserk

Message non lu par Erkael » 28 janv. 2011, 01:48

Vol 33: « La logique de ce monde prend fin ici ! »

Dix huit mois !! C’est ce qu’il aura fallu attendre pour enfin profiter de ce trente troisième tome de Berserk. Inutile de préciser qu’il s’agit d’un véritable événement ! Rare sont les séries à bénéficier d’une aura comme Berserk et à posséder ce statut d’œuvre culte comme cela peut être le cas ici. Inutile également de dire à quel point ce tome était attendu par tant de lecteurs.
Et pourtant les derniers volumes ne faisaient pas forcément l’unanimité, le coté féerique faisait débat, il tranchait trop avec le coté glauque et malsain de l’univers de la série…mais entre nous après dix huit mois d’attente va t-on réellement faire les fines bouches ?

Ce qui facilite la reprise de la lecture (bien qu’on ne peut que conseiller de se replonger dans les trente deux tomes précédents, rien que pour le plaisir), c’est que l’histoire reprend après une phase de furie violente achevée, un peu comme un renouveau, une sorte de calme après et avant la tempête. On n’est donc pas perdu après ces longs mois en ouvrant ce volume.
Mais attention, si ce volume est loin de la folie destructrice que l’on a pu connaître ce n’est pas pour autant un tome de transition. On peut l’appréhender de la sorte mais cela serait grandement réducteur.

Guts panse ses plaies, rarement son corps s’est trouvé en si piteux état, et pourtant il n’est pas à son premier combat contre des hordes ténébreuses, mais la seule chose qui le préoccupe est l’état de Casca, cette femme qu’il a aimé et a tout partagé avec lui, redevenue une enfant mutique après le traumatisme qu’elle a vécu. Guts doute, il se remémore, il souffre, il est perdu…lui qui a affronté tant de monstres, il est sur le point de succomber face à celui qu’il abrite en son sein !
Les autres personnages de sont pas oubliés, ce qui a déplu à tant de lecteurs ; pour beaucoup faire intervenir tous ces nouveaux venus c’était en quelque sorte trahir l’esprit de la série et allait à l’encontre du caractère solitaire de Guts, mais comment mieux marquer l’évolution de ce personnage qui s’est lui même rendu compte qu’il ne pouvait pas protéger son aimé seul ?
L’auteur s’attarde quelque peu sur les sentiments que peuvent ressentir les autres personnages féminins à l’égard de notre héros, devenu véritable bourreau des cœurs malgré lui. Sans doute sont elles fascinées, comme l’ensemble des lecteurs, par son coté ténébreux, cette force cachant cette faiblesse qu’il se refuse de laisser s’exprimer…plus que jamais la force est beauté !
On peut se demander si cela servira l’histoire mais cela apporte un peu plus de crédit à ces personnages qui se révèlent finalement tellement humains. Mais celui qui se taille la part du lion est le tout nouveau venu dans la bande, à savoir le prince Roderick. L’auteur nous offre un affrontement sur les mers, face à des pirates, vraiment prenant, même si là encore on doute que cela serve l’histoire plus tard, il faut plutôt y voir une sorte de baptême pour le personnage précité.

Mais ce qu’on retient surtout de ce tome ce sont deux éléments qui sont devenus le centre de l’histoire, plus encore que l’amour de Guts pour Casca : l’empereur Kushan blessé dans son orgueil qui veut dépasser le simple stade d’apôtre ; et Griffith le magnifique faucon qui est devenu en peu de temps une lumière pour un monde courant à sa perte !
Il est assez déstabilisant de voir Griffith apparaître en véritable messie, car c’est réellement ce qu’il est : les innocents font des rêves prophétiques le mettant en scène. Alors qu’il y a encore peu de temps (enfin tout est relatif vu l’espacement entre chaque tome), il était encore le mal personnifié. Que doit on en penser ? Est ce une manœuvre ou est il réellement un sauveur ?
Ces doutes sont d’autant plus légitimes que le dernier représentant du mal absolu était un homme d’église servant le seigneur. Dans ce cas, si il représente le bien, que devient la vengeance de Guts ? Est elle encore juste ? L’auteur nous propose ainsi un dilemme, une piste de réflexion véritablement prenante. Il n’est ici plus question de frontière entre le bien et le mal, les deux se confondent, empiètent l’un sur l’autre, se mélangent et s’annihilent. On peut difficilement faire moins manichéen, et donc plus passionnant !

Et enfin que penser de la conclusion du tome, remarquablement mise en scène par un auteur qui se surpasse : la plus terrible des abominations que le monde ait jamais porté, à faire pâlir d’horreur Lovecraft lui même, sort des entrailles de la Terre ! Une horreur telle qu’elle n’a pas elle même conscience des limites de son corps, que les corps piétinés et réduits en mare de sang ne sont pour elle que des fleurs apparaissant sous ses pieds divins.
Le monde ne sera désormais plus le même, un nouveau cap a été franchi, la logique de ce monde n’est plus, la réalité n’a ici plus aucun sens…il nous apparaît tout simplement impossible d’attendre dix huit mois supplémentaires pour connaître la suite ! Il ne nous reste plus qu’à croiser les doigts pour que le tome suivant nous arrive plus rapidement (qu’il semble loin le temps béni des sorties bi mensuel).

Est il nécessaire d’en rajouter en parlant de talent d’illustrateur de l’auteur qui nous offre des planches magnifiques, rien que le couverture du volume, représentant Griffith est superbe, on ressent ce paradoxe entre son coté angélique et majestueux et l’aspect dérangeant qui l’accompagne…sublime on vous dit !

N’en déplaise à ces détracteurs, Berserk est une ouvre à part, et ce n’est pas ce tome qui viendra nous faire penser le contraire !
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Répondre