Tough / Free fight

Rubrique consacrée aux seinen, c'est à dire des séries se destinant à un lectorat adulte.

Votre avis sur Tough

Excellent
14
38%
Trés bon
16
43%
Bien mais pas top
2
5%
Mauvais
0
Aucun vote
Minable
5
14%
 
Nombre total de votes : 37

Avatar du membre
kojopi
Messages : 32
Enregistré le : 10 sept. 2007, 11:18

Re: Tough / Free fight

Message non lu par kojopi » 21 nov. 2008, 16:53

Erkael a écrit :Attention je me risque à une prédiction qui n'engage que moi
[spoiler]et si King n'était autre que le frère ainé de Seiko et Kiryu censé être mort?[/spoiler]
[spoiler]tu sais quoi... je crois bien que tu as raison ! ;)[/spoiler]

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6386
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Tough / Free fight

Message non lu par Erkael » 21 nov. 2008, 19:00

Serai je trop fort?
Je précise que je ne lis pas les scans!
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6386
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Tough / Free fight

Message non lu par Erkael » 12 mars 2009, 19:56

Free Fight 11: Peu à peu les phases finales de l’Hyper Battle se rapprochent, les combattants les plus puissants du monde se rassemblent en un seul point… Il serait mentir que de dire que cette phase ne nous rappel pas les préliminaires du TDK que l’on trouve dans Tough, la première série, où déjà se rassemblaient les hommes soit disant les plus puissants du monde qui paraissent désormais dépassés.
Ce tome à pour principal objectif de nous montrer la dangerosité des futurs adversaires de Kiichi. Si on en connaît déjà une partie, ici l’auteur s’affaire à nous présenter des combattants soit disant invincible pour les voir écraser quelques pages plus loin, histoire de bien appuyé sur la supériorité des hommes qui vont combattre à l’Hyper Battle. C’est avec un grand plaisir que l’on retrouve Chosho, mais pour le coup celui ci nous apparaît bien inférieur…la nouvelle génération de combattants surclasse largement la précédente (mais où étaient-ils lors du TDK ?) De même l’auteur cite les anciens camarades de Kiichi pour nous dire que ceux ci ne devraient pas apparaître ou alors pas avant un bon moment, et c’est vraiment dommage.
La fin du tome regroupe tous les participants, ils sont tous là, et l’ultime test va pouvoir commencer !
Si en soi on ne trouve rien de bien passionnant dans ce tome, l’excitation monte peu à peu et on attend avec une grande impatience la suite et le début des hostilités…et on fait confiance à Saruwatari pour nous offrir un tournoi non linéaire nous réservant de nombreuses surprises !

A noter que l’on retrouve de nombreuses références à des combattants existants, certaines évidentes, d’autres beaucoup moins.
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
né un11septembre
Messages : 2939
Enregistré le : 06 août 2006, 12:38
Localisation : Quelque part en Belgique civilisée

Re: Tough / Free fight

Message non lu par né un11septembre » 15 mars 2009, 11:50

tought 6-25: J'ai trouvé un lot à prix interessant et je l'ai completé pour avoir un bloc de 20 tomes. Je ne cache pas que je ne suis pas un fan des sports de combat et je trouves que le mot sport est souvent usurpé quand il s'agit de combat extreme. la plupart du temps dans les mangas de sport, on echappe pas aux sempiternelles "defi-entrainement-combat" et pour tout dire sur les 20 tomes lus, c'est souvent le cas (les phases d'entrainement en plus breves). L'auteur entreprend de nous prouver que le nouvel adversaire de Kibô, pas encore adulte et déjà trés prétentieux, sont incommensurablement dangereux (généralement en balayant facilement l'adversaire précédent de Kibô). On est dans la demesure avec des lutteurs souvent traumatisés psychologiquement par leur batardise, leur laideur, leur pauvreté,... et qui se transforment en méga-monstres de sauvagerie pour se prouver qu'il valent qq chose (chacun sa route, mais d'autres font des études pour s'elever :lol: ). Saruwatari use et abuse de ce ressort pour justifier des resurrections et des combats gagnés KO debout qui dépassent l'entendement. (on ne se releve pas pour continuer le combat avec les ligaments du genou arrachés, on se roule par terre en hurlant de douleur...). Tough se veut réaliste et l'est souvent, sauf pour les combats. On atteint pas les incoherences de Baki mais on est souvent pas loin.
Ceci dit, malgré tout les defauts inherents à ce genre de série, tough est de très bonne qualité graphiquement avec une excellente connaissance de l'anatomie et des combats clairement rendus. L'humour est present mais parfois un peu crétin (comme son personnage de Kibô). c'est un point positif qui contrebalance le manque de "nimporte nawak" démentielle d'un baki sans humour. Le combat laisse la place à une bonne dose de psychologie (le but étant aussi souvent de briser mentalement l'adversaire pour qu'il ne monte plus sur un ring. c'est probablement moins efficace que de lui briser tout les membres comme à ce pauvre Rodhman mais c'est plus cruel :twisted: ). De plus, pour un non-fan de ce genre de spectacle, on en apprends plus sur les tactiques de combat (debout, au sol avec soumission, étranglement, arrachage de côtes, déboitage de machoire,... :mrgreen: ), ils doivent être dans un bel état si il survivent jusqu'a 60 ans.

en bref, instructif et incommensurablement barbare. Assurément pas à mettre entre toutes les mains.
Image

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6386
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Tough / Free fight

Message non lu par Erkael » 15 mars 2009, 12:48

Juste pour revenir sur ton idée que les sports de combat extrême ne sont pas du sport...les mecs ont un régime alimentaire strict et s'entrainent tous les jours pendant des heures...c'est fini l'époque où le premier gros motard barbu élevé à la bière remportait des combats!
Forge toi un corps comme le leur, deviens aussi efficace qu'eux et tu pourras te permettre de dire que se sont des feignants qui ne font pas du sport :wink:
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
né un11septembre
Messages : 2939
Enregistré le : 06 août 2006, 12:38
Localisation : Quelque part en Belgique civilisée

Re: Tough / Free fight

Message non lu par né un11septembre » 16 mars 2009, 11:02

je n'ai pas dit que ce n'était pas des athlètes. J'ai dit qu'à partir du moment où il n'y a pratiquement pas de regle (contrairement aux competitions "martiales" officielles), qu'à partir du moment où on cesse de respecter son adversaire dans une saine competition pour n'avoir plus que l'intention de le demolir ou de l'humilier (et on est bien d'accord que tout les lutteurs ne sont pas comme ça, mais il ya toujours satisfaction à "laisser un souvenir") on s'écarte de la notion de sportivité pour rentrer dans le pugilat.
c'est toute la difference (dont on parle d'ailleurs dans des séries comme baki et tough) entre la competition sportive (trés timorée) et le combat de rue (le combat vrai sans limite) qui sépare l'un de l'autre pour moi.
Les lutteurs extremes sont des colosses, des athletes, des techniciens hors-pair en clés de soumission, les êtres les plus puissants sur Terre... Tout ce que tu veux mais je prefere des gens qui se tapent dessus dans les regles de l'art. (d'ou ma preference à Ippo ou à des mangas qui relevent de sports non-violents comme le baseball ou le basket).
De même, j'ai un certain respect pour les catcheurs (comme Cena ou the undertaker) et derrière le Barnum, il y a de vrais acrobates de plus de 100kg mais on est trop dans le spectacle (ils prennent des risques, y compris celui de se blesser gravement) mais plus rarement dans la competition sportive. (trés instructif aussi, the wrestler avec M. Rourke)

une opinion qui doit être assez commune, mais c'est juste mon point de vue qui reste ouvert à ce qui m'entoure (sinon j'aurai même pas jeté un oeil sur "tough").
Image

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6386
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Tough / Free fight

Message non lu par Erkael » 16 mars 2009, 21:30

Attention, je n'ai jamais dit que je ne respectais pas les catcheurs, on est bien d'accord que cela reste avant tout du spectacle scénarisé, mais les mecs restent des monstres surentrainés, de véritables athlètes (par contre ils se chargent à mort, quand on voit de telles masses de muscles, on est d'accord qu'il n'y a plus grand chose de naturel)

Même si je comprends tout à fait ton point de vue, je tiens quand même à le relativiser: premièrement, c'est fini l'époque du combat libre sensation pour avoir une étiquette "extrème", tout est fait pour protéger les combattants, il y a des règles, et même si cela saigne beaucoup par moment (arcade, paumette, cuir chevelu...que des endroits qui pissent le sang une fois ouvert, mais sans réel gravité), on assiste rarement à des blessures graves. Bien moins qu'au foot en tout cas.

Et pour rester sur ce sport de gonzesses courant aprés une balle :twisted: , la mentalité est n'est pas trés différente, l'obectif étant d'écraser l'adversaire, et c'est pareil pour tous les sports, jouer pour le beau match, ça n'existe pas, tout les sportifs recherchent la victoire ou au moins à se prouver qu'ils ont un certain niveau. Ici c'est pareil, l'objectif de chacun est de remporter la ceinture, pour démontrer qu'ils sont les plus forts, les meilleurs, sans forcément vouloir à tout prix démolir l'adversaire. Systématiquement (ou bien souvent en tout cas) les adversaires se saluent respectueusement, se félicitent...ce ne sont pas des sauvages.
Et on est loin du combat de rue, pour info, on y trouve des champions olympiques, des champions nationaux, du monde en divers disciplines: lutte, jui justsu, judo, kick boxing, boxe thai, meme en boxe anglaise (mais moins car cela reste moins efficace face à un adversaire plus complet), je te le répète, c'est fini l'époque des combats de piliers de bars qui n'ont de musclés que les bras!

Et ils s'affrontent dans les règles de l'art, car il y en a, si pour toi, les règles de l'art c'est se tourner autour en n'utilisant que ses poings, et bien c'est dépassé, tout évolue, y compris les sports de combats, désormais, un vrai combattant est un combattant complet! A quoi sert d'être le meilleur boxeur au monde si c'est pour se faire ridiculiser par le premier judoka venu, faisant la moitié de son poids, une fois mis au sol?

Je pense trés honnetement (et ce n'est pas une critique, plus un constat) que tu es resté sur une image du combat libre vieille de plusieurs années, et malgré tout l'amour que j'ai pour Tough, cela ne reflète pas réellement ce qu'est véritablement le combat libre. Peut etre devrais tu revoir tes références, tout du moins, en voir des plus récentes :wink:
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
jago
Messages : 21
Enregistré le : 06 sept. 2007, 14:36

Re: Tough / Free fight

Message non lu par jago » 16 mars 2009, 21:56

Free Fight Tome 11

C'est toujours avec grand plaisir que je lis ce manga.
On s'approche donc de plus en plus du début de l'hyper Battle.
J'ai toujours trouvé Intéressant cette phase de présentation des persos.

[spoiler]Kiryu qui se ramène en F15 ( dans l'art de ne pas faire comme les autres, il est fort !!)
L'homme le plus redouté du président des USA !![/spoiler]

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6386
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Tough / Free fight

Message non lu par Erkael » 20 mai 2009, 20:49

Free Fight 12: C’est avec un grand bonheur que l’on entre enfin dans le tournoi pour lequel nous prépare l’auteur depuis un long moment, et on sait que l’on peut lui faire confiance, jusqu’à maintenant il ne nous a jamais déçu, les surprises ont toujours été au rendez vous, il ne tombe pas dans la facilité de la linéarité, rien n’est jamais joué d’avance avec lui. De plus, outre les combats passionnants qu’il nous livre, il y a toujours une tension dramatique, une profondeur…et bien on retrouve tout ceci dans ce tome !
La première surprise vient rapidement, le tableau des combats est donné, et Kiichi et son père sont dans la même moitié du tableau, impliquant qu’il n’y aura pas de final entre le père et le fils, cela se jouera (très probablement) en demi-finale…et si déjà on devine qui sera celui qui émergera en final de l’autre coté du tableau, rien n’est encore gagné. Pour l’heure, Saruwatari nous livre déjà trois combats, intéressants et surtout qui restent relativement réalistes, les combattants n’encaissant pas à outrance, ne se sortant pas on ne sait comment de prise parfaitement verrouillées, et en toile de fond, on en apprend un peu plus sur certains des combattants, ce qui apporte évidemment un plus aux combats. Mais au delà de ça, Seiko, Kiryu et Kiichi vont ensemble faire face au « Battle King »…une réunion de famille des plus inattendues pour une surprise de taille… Il est clair que le meilleur reste à venir, et on l’attend avec impatience !!
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6386
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Tough / Free fight

Message non lu par Erkael » 07 juil. 2009, 15:27

Free fight 13: Un tome entièrement consacré au tournoi, mais contrairement au volume précédent, ici, tous les combattants nous intéressent réellement, il s’agit des personnages principaux ou ceux qui, en s’en doute, vont prendre une part importante dans le récit.
On commence par Jet, le jeune protégé de Kiryu, qui s’annonce comme l’homme à abattre pour Kiichi, et il est difficile de ne pas faire un parallèle avec Garcia…l’ancien grand adversaire de notre héros…si différent et pourtant tellement proche de lui.
Ensuite Minoru se défait de son adversaire pour lequel l’auteur à malgré tout prit le temps de développer un background, sans doute pour lui donner de la consistance, mais aussi pour renforcer l’impact de la victoire de Minoru, qui subitement apparaît bien amical avec Kiichi.
Puis vient enfin le tour de Seiko, le tigre calme, et malgré son état de santé, il démontre à tous son écrasante puissance. La aussi l’auteur prend le temps de développer un peu son adversaire, tout en faisant un parallèle avec la propre histoire de Seiko. Une preuve supplémentaire que Saruwatari ne fait rien au hasard.
Le tome se conclut sur l’entrée en scène de Kiichi face à un adversaire qui s’annonce redoutable ; mais si on sait que l’auteur aime nous surprendre, on se doute bien que ce n’est pas lui qui stoppera la course de notre héros jusqu’à son règlement de compte.
Tout en enchaînant les affrontements, l’auteur introduit aussi un nouveau paramètre, une variable imprévue : la mafia se mêle du tournoi et une partie des combats sont truqués…forcément cela aura une influence sur la suite.
Encore un très bon tome, mais on attend avec impatience de voir les grands maîtres se faire face.
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Répondre