Gantz

Rubrique consacrée aux seinen, c'est à dire des séries se destinant à un lectorat adulte.

Votre avis?

Excellent
34
49%
Trés bon
21
30%
Bien mais pas top
9
13%
Mauvais
1
1%
Minable
4
6%
 
Nombre total de votes : 69

Avatar du membre
Raimaru
Space Cowboy
Messages : 1689
Enregistré le : 16 janv. 2010, 16:37
Localisation : Fensch Vallée

Re: Gantz

Message non lu par Raimaru » 14 mai 2010, 19:05

On me les a prêté jusqu'au tome 17, et j'ai été scotché d'un bout à l'autre :mrgreen:
Ce qui est fascinant dans GANTZ, c'est la banalisation totale de la mort. N'importe qui peut mourir, mais vraiment n'importe qui. Les batailles sont d'une intensité incroyable. La peur se ressent vraiment ! Bref, à lire si vous recherchez des sensations fortes, mais si vous avez le cœur sensible, euh... :mrgreen:
Image

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6386
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Gantz

Message non lu par Erkael » 04 juil. 2010, 23:38

Vol 27: La mission qui s’annonce comme étant la dernière, celle en Italie, qui regroupe visiblement tous les « joueurs » du monde entier, est à peine commencée, qu’elle se termine déjà !
On était habitué aux missions qui s’étendent à n’en plus finir sur de nombreux tomes, et alors qu’on pensait que celle qui est apparemment la dernière nous tiendrait jusqu’à la fin de la série, et bien l’auteur nous bluffe totalement en la concluant aussi vite qu’elle a commencée…en quelques pages de chaos, de tueries, de sauvageries, de folie, la mission se termine déjà…depuis quand l’auteur pratique t-il l’ellipse ?
Quoi qu’il en soit cela à le mérite de nous surprendre réellement, et la suite n’en est que plus intrigante : Gantz annonce que la partie est terminée ! Quel avenir pour nos héros dans ce cas ?
Suite à un caprice de star (au sens propre comme au figuré) Kurono se dédouble, ce qui provoque des situations assez amusantes (et permet à l’auteur de nous fournir encore un peu plus de fan service totalement inutile). Mais surtout on apprend d’ou vient Gantz ! Du moins en parti…on a des éléments de réponses mais qui cachent encore de nombreuses choses.

Inutile de dire que l’on va de surprises en surprises dans ce tome qui nous tient en haleine du début à la fin et qui annonce la fin du monde qui commence déjà à se mettre en marche !
Un excellent tome qui marque vraiment le début de la fin !
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Otaku62
Messages : 1256
Enregistré le : 01 mars 2009, 14:48

Re: Gantz

Message non lu par Otaku62 » 08 déc. 2010, 13:16

ayant fait l'acquisition dernièrement des tomes 23 à 25, je me suis mis à les lire dans la foulée de la relecture des tomes 21 et 22. Eh bien l'arc "Osaka" n'est pas si mauvais que ce que j'ai pu en lire sur certains forums. Je trouve qu'avec cette nouvelle équipe, on retrouve un peu le fun des premiers tomes quand on ne connaissait que peu les personnages et que les menaces était de plus en plus terrifiantes. Il y a juste que cet arc est orienté majoritairement action et que cela passe peu par la psychologie des personnages sauf peut être le personnage de Kato qui lui se remet en cause après sa résurrection dans le tome 20. Mais c'est surtout la conclusion du tome 25 qui va relancer la série de bien bel manière. On sent qu'avec cette révélation, on rentre dans le dernier arc de la série (confirmé par l'auteur depuis) qui s'annonce riche en révélations sur Gantz...

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6386
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Gantz

Message non lu par Erkael » 03 févr. 2011, 02:41

Vol 28: L’humanité vit ses derniers instants…les Etats Unis ont été attaqués, le Japon ne semble pas réalisé…jusqu’à ce qu’ils vivent la même chose !
Une visions d’horreur s’offre à nous, une véritable invasion déferle sur le Japon, des robots gigantesques, se trouvant être des machines pilotées par des extraterrestres géants d’apparence humaine, dévastent tout. Et alors un horrible massacre commence, la population, puis les militaires, tous sont les victimes de ces créatures qui les éliminent sans mal !
L’auteur nous offre de longues pages sans le moindre texte, une véritable vision d’horreur se déroulant dans tout le Japon, les monuments les plus célèbres du pays servant à attester leurs présences partout…alors que le chaos règne en maître en l’espace de quelques pages, le temps se fige, un silence de mort symbolisés par cette absence de texte cache des hurlements que l’on devine… Ces superbes pages, à la fois belles et insoutenables sont bien plus éloquentes que n’importe quel texte.
Ce tome est à la fois fascinant et choquant, on tourne les pages sans s’en rendre compte, nous sommes dans ce Japon dévasté, horrifiés comme le sont les personnages, nous ressentons presque ce même sentiment de désespoir profond qui nous broie les tripes, un sentiment d’impuissance plus douloureux que n’importe quoi.
Et si on peut considérer que cela n’a pas toujours été la cas, ici la violence n’est pas gratuite ! Car violent, ce tome l’est assurément, mais ici les corps déchiquetés ne sont rien en comparaison de la violence psychologique qui nous assaille. Les rares survivants sont désemparés et abandonnent tout espoir, cette violence graphique n’est là que pour renforcer cet étrange sentiment déstabilisant que l’on ne devrait pas connaître en lisant un titre, après tout il ne s’agit que d’une lecture, mais ici on vit ce qu’on lit. Ce sentiment est renforcé par la maîtrise de l’auteur qui se surpasse avec son dessin par ordinateur rendant le tout d’un réalisme bluffant. Au passage on note et on salue la double page centrale en couleur de toute beauté.

Pendant plus de la moitié du tome, nos héros, les rares « Gantzers » survivants, observent eux aussi impuissants, puis tous pris du même sentiment de résistance font faire front chacun de leur coté, et finiront par devenir des héros pour les pauvres victimes de ces massacres. Ces individus rejetés il y a encore peu sont désormais devenus des personnes qu’il faut suivre pour survivre !
L’espoir renaît alors, mais il est de courte durée car les envahisseurs sont non seulement puissants, mais ils sont aussi nombreux ! Et alors on vit quelque chose d’incroyable, l’humanité va se réveiller et entrer en guerre par le biais de nombreux Gantzers qui étaient restés inconnus ! Leur intervention fait bien plus d’effet que le retour d’anciens personnages (ce que l’on attendait), car il symbolise une force cachée qui était restée dans l’ombre, une force nouvelle qui va peut être influer le cours du destin…et si tout n’était pas perdu ?

On a connu de nombreuses surprises avec ce titre, mais là, on atteint des sommets ! Un volume exceptionnel, rien de moins !
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Hitsuji
Time Sheep
Messages : 666
Enregistré le : 12 juil. 2011, 18:37
Localisation : Près d'un chat ! :3
Contact :

Re: Gantz

Message non lu par Hitsuji » 17 juil. 2011, 10:54

J'ai commencé la série il y a un an et, à part le t.7 en rupture que je cherche inlassablement et le t.8 aux pages jaunies et à l'encre fadasse, niveau édition, c'est pas trop mal.

Tome 1 à 4:

Gantz est un manga vraiment étrange, inquiétant, mêlant sexe et violence (du gore et des tripes, monsieur est servi !) pour un cocktail explosif et dérangeant.
Les premiers chapitres mettent l'histoire en place, et il ne faut pas se fier au premier tome pour se faire un avis définitif sur ce manga. Au moins lire la fin de la première mission, dans le deuxième tome. Beaucoup de questions, peu de réponses, les mystères de Gantz sont nombreux et s'accumulent, au stade où j'en suis impossible de se faire une idée exacte sur la nature de Gantz, son but ou le devenir de nos héros.
Avant d'enchaîner sur la seconde mission, l'auteur nous présente le quotidien des différents protagonistes, de retour dans le monde réel, vivants alors qu'ils sont morts la veille au soir. Sûrement pas le passage le plus intéressant de la série, mais cela a le mérite de poser quelques questions (et d'offrir un peu de fan-service au passage).
La deuxième mission occupe la fin du tome 3 et se prolonge au-delà du 4. Gantz téléporte une nouvelle équipe face à un nouvel extra-terrestre au design influencé par un chanteur japonais passé de mode depuis longtemps. On reste dans la digne suite de l'homme-poireau. Evidemment, on continue dans le gore et la violence, mais cette mission nous dévoile les capacités de leur mystérieuse combinaison moulante (surtout pour l'héroïne).
La fin du tome, avec l'apparition de ce qui doit être le big boss de cette mission, donne plus que jamais envie de lire la suite ! Kei est dans un sacré pétrin...

Un manga intéressant, dont le seul bémol serait la rapidité de lecture par rapport à son prix...
"on the internet, no one knows you're a cat."
—A cat.

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6386
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Gantz

Message non lu par Erkael » 16 sept. 2011, 11:52

Vol 30: Après avoir assisté au sursaut de l’humanité via les Gantzers faisant front contre les envahisseurs, on suit cette foi Taé, captive de ces mêmes envahisseurs, et Kei qui s’est fait capturer afin de la retrouver.

Ce trentième tome de Gantz est peut être le plus perturbant de la série…on était certes habitués à assister à des scènes violentes, parfois gratuites, voir carrément des boucheries, mais ici, cette violence est aussi psychologique : l’être humain est réduit à l’état d’animal domestique, il sont mis derrière une vitre dans un zoo, on les mange comme de vulgaire cuisses de poulet, les restes sont jetés aux chiens…les humains n’en sont plus, ils sont réduits au statut d’animaux de consommation qu’on élève en batterie, et cette perte de la condition humaine, bien pire que de l’esclavage s’avère terriblement violente. Voir des centaines d’humains pendus par les pieds et évidés par le torse comme de simples bovins est une vision assez atroce et qui quelque part, nous pousserait presque à réfléchir à nos pratiques (même si on doute que se soit là la volonté de l’auteur).
Bien entendu, il ne peut s’empêcher d’en rajouter avec des gros plans bien gores, comme par exemple celui d’un cadavre écrasé tel un insecte par des géants d’humeur taquine. De même que si voir des corps nus sur l’ensemble du tome se justifie par les évènements, là encore il en rajoute, notamment avec ces insectes géants qui veulent violer Taé ! Mais d’où un insecte veut se reproduire avec une autre créature n’ayant rien à voir avec lui ? D’où vient cette passion des Japonais pour les créatures tentaculaires violant de pauvres jeunes filles ? Bref !

De son coté Kei lutte comme il peut, mais il apparaît en difficulté de par la taille des géants certes, mais surtout leur nombre ! Il est amusant de noter que celui qu’il affronte en fin de tome ressemble grandement à Danny Trejo, le célèbre acteur Mexicain (récemment vu dans l’exceptionnel « Machete »).

Un tome violent donc, perturbant, qui ne laisse pas indifférent une nouvelle fois, ce qui fait certainement la plus grande force de Gantz, même si là c’est peut être « too much ». Mais vraiment à ne pas mettre entre toutes les mains. Le mettre sous plastique n’aurait pas été une mauvaise idée par exemple. Mais Tonkam a du oublier comme pour Wolf Guy 8.
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6386
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Gantz

Message non lu par Erkael » 11 nov. 2011, 14:37

Vol 31: Les Gantzers ont décidés de reprendre en main leur destin et de ne plus être les victimes des géants qui ont envahis la planète !
De son coté, le Kei piégé dans le vaisseau prend une géante en otage et se sert d’elle pour faire évacuer les humains ; Sakurai commet un véritable massacre en utilisant ses pouvoirs qui semblent ici décuplés ; et les Gantzers encore sur terre retournent dans la chambre où se trouve la sphère noir pour lancer un appel aux autres Gantzers de tout le Japon…et ils y répondent !

Ce tome est lui aussi très violent, comme souvent dans la série, comme le furent les derniers, mais malgré tout, il apparaît moins oppressant, car cette fois la violence n’est pas destinée contre les humains, au contraire elle se retourne contre les géants, les agresseurs qui subitement vont subir les foudres des humains en colère ! Et par la même occasion, ce tome enlève un poids au lecteur, le désespoir n’est plus le seul sentiment lié à nos héros, au contraire, on les sent désormais conquérant, rageur, vengeur !

Voir Sakurai dans cet état ne peut pas laisser de marbre, lui si calme, qui subitement devient une bête assoiffée de sang et de vengeance, prenant plaisir à faire souffrir ses adversaires laisse un sentiment étrange. On partage sa haine, et on savoure tout comme lui la mort des géants.
Mais le plus euphorisant restant de voir les autres Gantzers répondrent à l’appel de Kei et de Reika, voir ainsi se former une équipe de vétérans autour des meilleurs Gantzers de Tokyo, prêt à en découdre, prêt à laisser leurs vies dans cette lutte désespéré, provoque une excitation quasiment sans précédent dans le titre. On sent qu’une page se tourne, que les choses sont sur le point de changer. Ainsi les Gantzers ne sont plus des victimes, ils deviennent des héros, ils ne subissent plus, ils attaquent…

Même la narration évolue, on passe d’un personnage à un autre, nous suivons ainsi en parallèle toutes les intrigues en cours (ou presque) sans que personne ne soit laissé pour compte, et c’est grandement appréciable !

Ce volume 31 marque un véritable changement dans la cette mission qui semble bien être la dernière. Nous avons même droit à des révélations sur Gantz lui même, l’homme dans la sphère noire…un tome riche et fascinant !
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6386
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Gantz

Message non lu par Erkael » 29 mars 2012, 01:59

Vol 32: Alors que l’union des Gantzers venus des quatre coins du globe fait merveille et qu’ensemble ils réussissent à sauver de nombreux humains, la propagande est à l’œuvre : les extra terrestres simulent une paix avec les humains et pour le coup ceux qui se défendent en tuant les envahisseurs passent pour des terroristes !

Une nouvelle fois ce titre nous présente un visage bien noir et pessimiste du genre humain ! Après avoir été massacré, humilié, réduit en esclavage…le commun des mortels approuvent cette paix et condamne les gantzers qui continuent de lutter…pour le coup cela paraît assez peu crédible, il est dans la nature humaine de vouloir se venger, et on doute qu’après avoir détruit la moitié des villes et éradiquer la moitié de la population, les gens se soumettent aussi docilement. Alors certes c’est exagéré mais encore une fois cela souligne le peu d’estime que l’auteur a pour ses congénères, qu’il accuse de tous les maux.
De façon plus terre à terre, il se passe encore mille choses dans ce tome ! Les gantzers unis font un véritable carnage et s’avère diablement efficace, le second Kei semble s’être fait une alliée d’une extra terrestre, Taé est secourue par un groupe d’humains luttant pour leur survie, Sakurai continue son massacre, animé par une terrible soif de vengeance et Nishi fait face à une horde d’aliens qui envahissent la salle de Gantz !

Une vraie lutte se joue sur tous les fronts, l’auteur alterne intelligemment entre tous ses personnages, tous ces évènements et on plonge encore plus profondément dans cette partie qui ne cesse de nous surprendre tant elle se trouve être riche.
Les choses continuent mais surtout elles évoluent ! Sakurai devient le personnage le plus puissant du titre, il tue des dizaines d’aliens en quelques secondes, mais cette folie meurtrière aura sans doute des conséquences, physiques certainement, mais surtout psychologique…il commence à douter, et la culpabilité s’empare de lui.

Ce tome se lit encore une fois très vite, mais chaque page se savoure à sa juste valeur ; jusqu’au grand final qui choque forcément : l’immuable et l’imperturbable n’est plus, plus rien ne sera comme cela a été, plus de retour possible désormais…tout ce qu’il faut pour nous faire saliver encore plus en attendant la suite !
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
shun
Messages : 918
Enregistré le : 23 sept. 2004, 21:43

Re: Gantz

Message non lu par shun » 19 avr. 2012, 12:24

gantz 32 :

pour l'instant j'avoue être assez déçu de ce dernier arc, le début annonçait quelque chose d'exceptionnel et pour l'instant excepté des géants qui bouffe des humains bah y'a rien ... l'autre pleure sa copine et les combats sont inexistant :/
Groupe facebook de vente manga en Belgique : https://www.facebook.com/groups/1024308 ... 6/?fref=ts

Avatar du membre
Einah
Messages : 1948
Enregistré le : 17 nov. 2010, 21:13
Localisation : Deux-Sèvres mais mon coeur reste en Lorraine

Re: Gantz

Message non lu par Einah » 25 avr. 2012, 20:34

Je suis un peu en retard dans mes lectures de Gantz. Je viens de terminer ma lecture du tome 24 et ca fait la 3ème fois de suite que j'en suis décue :roll:

Vol. 24 : J'ai trouvé les scènes du début d'une vulgarité. J'ai regardé les critiques des personnes sur le site. Et j'ai eu l'impression d'avoir été la seule à trouver ca choquant de voir l'autre [spoiler]"sauter"[/spoiler] ce monstre et prendre son pied devant tout le monde ? Non mais sérieusement !!!
Ensuite on enchaine combat sur combat, des scènes difficiles à voir car très sombres. Aucune explication. Toujours pas de question de ce qu'est devenu Kei depuis le tome 20.
C'est juste une sucession de boucherie.
Je veux le Gantz qui m'a plu jusqu'au tome 20 ! Tome très décevant et sans aucun sens pour moi.
Image

Répondre