Gantz

Rubrique consacrée aux seinen, c'est à dire des séries se destinant à un lectorat adulte.

Votre avis?

Excellent
34
49%
Trés bon
21
30%
Bien mais pas top
9
13%
Mauvais
1
1%
Minable
4
6%
 
Nombre total de votes : 69

ironstark
Messages : 1
Enregistré le : 06 mai 2012, 16:17

Re: Gantz

Message non lu par ironstark » 06 mai 2012, 16:31

Einah "J'ai trouvé les scènes du début d'une vulgarité" en effet tu es bien la seule à etre choquée ce que tu as entre les mains est un seinen donc c'est normal d'avoir ce type de scene dans ce manga et relis bien tes tomes et tu comprendra pourquoi on ne voit plus Kei désolé pour le spoil les gens hein mais je suis obligé d'expliqué: je te rapelle que Kei c'est fait attaqué par les vampires et qu'il est mort c'est donc pour cela que Kato veut absolument obtenir 100 point dans cette mision afin de le résuscité. SOYEZ PLUS ATTENTIF QUAND VOUS LISEZ UN MANGA SVP LES GENS SA VOUS EVITERA DE PASSEZ POUR DES IDIOTS :D

Avatar du membre
Einah
Messages : 1948
Enregistré le : 17 nov. 2010, 21:13
Localisation : Deux-Sèvres mais mon coeur reste en Lorraine

Re: Gantz

Message non lu par Einah » 06 mai 2012, 17:59

ironstark a écrit :SOYEZ PLUS ATTENTIF QUAND VOUS LISEZ UN MANGA SVP LES GENS SA VOUS EVITERA DE PASSEZ POUR DES IDIOTS :D
Merci de me traiter d'idiote !
Excuse moi de trouver choquant une scène qui n'apporte absolument rien au scénario. Et cela n'a rien à voir avec le genre auquel appartient Gantz.
PS : Si tu pouvez éviter les fautes à chaque mots....
Image

Avatar du membre
hdix
Messages : 1554
Enregistré le : 28 août 2007, 14:46
Localisation : environs de bourg en bresse

Re: Gantz

Message non lu par hdix » 07 mai 2012, 09:40

Faut même pas relever einah :wink: :love:

Pour ma part j'ai un retard phénoménal dans ma lecture de gantz, j'ai soigneusement acheté tous les tomes... mais pas lu pour des raisons un peu compliquées.
bref maintenant que j'ai toutes la série sous la main, j'ai du m’arrêter au 17, autant dire que je vais tout relire depuis le début, mais 30 tomes d'un coup, ca me fait peur. :roll:
alors ca traine.
Image
"SAVOIR PLUTÔT QUE CROIRE"

Avatar du membre
Einah
Messages : 1948
Enregistré le : 17 nov. 2010, 21:13
Localisation : Deux-Sèvres mais mon coeur reste en Lorraine

Re: Gantz

Message non lu par Einah » 07 mai 2012, 10:58

hdix a écrit :Faut même pas relever einah :wink: :love:

Pour ma part j'ai un retard phénoménal dans ma lecture de gantz, j'ai soigneusement acheté tous les tomes... mais pas lu pour des raisons un peu compliquées.
bref maintenant que j'ai toutes la série sous la main, j'ai du m’arrêter au 17, autant dire que je vais tout relire depuis le début, mais 30 tomes d'un coup, ca me fait peur. :roll:
alors ca traine.
Le seul avantage c'est que je me suis repluchée tous les tomes entre le 20 et le 24 pour voir où j'avais loupé LA phrase. Bon ca va, je l'ai loupé en début de tome 21. Au lieu de me dire où c'était situé, pfffffffff. J'adore les personnes qui prennent des airs condescendants.
Ben moi aussi j'ai du retard et en plus je laisse espacer trop de temps entre les tomes. Trop de série en cours lol
Image

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6387
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Gantz

Message non lu par Erkael » 19 juin 2012, 00:32

Vol 33: La lutte contre la plus grande menace que les Gantzers ont connue se poursuit et les choses apparaissent de plus en plus désespérées ! De plus en plus désespérées et de plus en plus gore et malsain !
Les Gantzers, mais aussi les humains prisonniers font face à de nouvelles races, visiblement enfermées elles aussi…les humains apparaissent comme du bétail parmi tant d’autres races réduites en esclavage, traitées comme des bêtes. Le sort réservé aux humains ne semble être qu’un jeu pour amuser les géants…les voir s’esclaffer devant un écran retransmettant la lutte entre les humains et les autres races est vraiment atroce, choquant et dérangeant ! De là à y voir un parallèle avec la société actuelle et ses émissions de télé où le voyeurisme prônent avant toute autre chose, il n’y a q’un pas, on connaît l’auteur et ses habitudes de critiquer la société, notamment la Japonaise, qui n’est malheureusement pas épargnée par cette soupe immonde que l’on qualifie de « télé réalité ».
Mais l’horreur est loin de s’arrêter là, elle est surtout graphique dans ce tome, bien plus que psychologique. Parmi les nouvelles menaces apparaissent des boules lumineuses qui clonent les cellules de manière totalement anarchique…visuellement c’est immonde, on a rarement vu aussi gore…cela pourrait en choquer plus d’un même parmi les amateurs et les habitués de Gantz… Ajoutez à cela des charniers montrant des centaines de cadavres empilés…c’est choquant et dérangeant ! Certes, cela colle avec les évènements du titre, mais était il nécessaire d’en montrer autant ?
Faut-il mentionner à nouveau le fait que Tonkam ne mette pas sous plastique de tels tomes atrocement gores à éloigner de tous les yeux ? Le débat pourrait être ouvert à nouveau !

Heureusement tout n’est pas qu’horreur et désespoir ! Au milieu de toutes ces atrocités, quelques rayons d’espoir apparaissent : Kei et Taé se retrouvent enfin, les Gantzers réussissent à vaincre des adversaires qu’il n’auraient pas du vaincre, à la grande stupéfaction des géants, et l’une d’entre elles fait preuve d’humanité…et si les géants n’étaient dans les yeux de l’auteur qu’un prolongement de l’humanité ? Et que leurs horreurs étaient nos horreurs ? Cela ne fait quasiment aucun doute !

Nous avons là un tome déstabilisant, épique par certains cotés, mais vraiment dérangeant par d’autres, et ce sont ces cotés là qui priment malheureusement.
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6387
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Gantz

Message non lu par Erkael » 14 sept. 2012, 00:51

Vol 34: La lutte la plus violente et la plus sanglante que les gantzers ont connu depuis le début de leur combat fait toujours rage, plus désespérée que jamais…plus ils abattent d’ennemis et plus il en vient, ces derniers sont de plus en plus redoutables, de plus en plus gros et puissants et donc de plus en plus meurtriers…

L’escalade continue, mais l’auteur, avec ses délires de gigantisme, nous perd peu à peu, on a de plus en plus de mal à suivre, et ce dans tous les sens du terme !
Premièrement, on ne sait toujours pas à quoi rime cette partie, où l’auteur veut en venir, est ce un prélude à la fin du titre ? Les pages s’enchaînent, les combats avec, mais on a l’impression de tourner en rond, non pas qu’il ne se passe rien, bien au contraire, mais cela ne suffit pas pour donner l’impression d’avancer significativement ! Il faut attendre la toute fin du tome pour qu’enfin l’auteur semble aborder son dernier virage…enfin dernier, ça reste à voir…
Ensuite, dans ce tome les affrontements sont beaucoup moins lisibles, plus chargés, plus brouillons aussi, ce qui nuit bien évidemment au plaisir de lecture. Enfin, les créatures créés par ordinateur et intégrés paraissent plus grossières, on ressent vraiment la retouche et l’incrustation, c’est la première fois que cela paraît aussi flagrant.
L’auteur nous abreuve de double pages certes très jolies mais qui pourraient passer pour du remplissage.

Heureusement il n’y a pas que de mauvaises choses, si la trame peine à avancer, les personnages continuent d’évoluer, et à notre grande surprise, il faudra dire adieu à l’un d’entre eux qu’on ne s’attendait certainement pas à voir mourir. Un beau moment, bien mis en scène par l’auteur.
Et enfin sur la fin du tome les choses semblent s’accélérer, on est toujours dans le gigantisme symbolique de cette partie, mais cette fois on ne voit pas comment l’auteur pourrait encore repousser ses propres limites, la fin semble donc se profiler.
La rébellion humaine prend le pas sur les envahisseurs, la situation s’inversent…malgré les défauts du tome, sa conclusion titillent plus que jamais notre curiosité !
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Titou-Maru
Messages : 23
Enregistré le : 18 févr. 2013, 00:09

Re: Gantz

Message non lu par Titou-Maru » 18 févr. 2013, 02:07

Je tenais à partager mon avis sur la série, que j'affectionne particulièrement. Pourquoi ? Parce que c'est le seul manga que j'ai lu qui m'a autant fait vibrer. Je m'explique: le côté trash du manga, la réalité qui en ressort, les personnages charismatiques, le stress dans les situations oppressantes,... Les délires de l'auteur me plaisent tout autant. Le dessin est devenu vraiment fin et beau au fur et à mesure des volumes, rien à redire de ce côté là !

Pour revenir à ce qui nous intéresse, le tome 34, je suis d'accord avec toi Erkael. La "dernière" partie de Gantz paraît immense, nouvelle, encore plus insensée... on finit par se demander si l'auteur n'est pas reparti pour encore 30 tomes ! L'éternelle peur d'une fin bâclée se fait ressentir, car on ne sait pas comment tout cela pourrai bien se terminer. Mais dans tous ces chamboulements, on retrouve à nouveau l'ambiance des débuts, avec des situations innatendues, des personnages qu'on a pas envie de quitter si tard dans la série,... Bref, j'adhère franchement ! Ce côté apocalyptique et invasion extra-terrestre me fascine !
Image

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6387
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Gantz

Message non lu par Erkael » 08 déc. 2013, 14:26

Vol 37: Ca y est, nous y sommes, voilà enfin la conclusion de Gantz, après plus de dix ans de publication, la série débutée durant l’été 2003 se termine dans une conclusion inattendue mais tellement à l’image de ce titre !

Nous avions laissé nos héros dans le vaisseau des aliens, prêts à repartir sur Terre, pendant que l’équipe Américaine s’amusait à achever les derniers adversaires. Un volume avec une violence gratuite qu’on espérait ne pas trouver dans ce dernier tome, afin de ne pas finir sur une note négative ! On en était plus exactement au moment où le héros des aliens prenait le dessus sur le champion humain…allait-on assister à un ultime retournement de situation ?

Et c’est donc ainsi que commence ce dernier tome, on assiste à la mort de plusieurs combattants humains semblant impuissants face à ce monstre extra terrestre que rien n’arrête…soudain ce dernier réclame Kei Kurono sous peine de déclencher l’auto destruction du vaisseau qui anéantira la Terre avec… Kei a t-il le choix ?

Avant l’affrontement en lui même, l’auteur nous fait partager une nouvelle fois tout le mépris qu’il semble éprouver pour les « masses », la population totalement égoïste et individualiste, sentiment paradoxal car justement renforcé par l’effet de masse, les gens envoyant un jeune garçon à la mort sans se soucier de qui il est, de sa vie, uniquement pour préserver leur propre confort !
D’ailleurs tout le long de l’affrontement, l’auteur entrecoupera ce dernier par des extraits de commentaires sur les réseaux sociaux, où des anonymes déversent leurs biles sur le pauvre Kei qui ne peut que subir…alors que ce dernier fait tout pour sauver la Terre, qu’il se sacrifie, il y a toujours des êtres pathétiques pour lui faire des reproches sous couvert d’anonymat… L’auteur adresse ainsi une dernière critique envers la société moderne qu’il a tant dénoncé au travers de son titre pendant toutes ces années.

Mais concentrons nous surtout sur nos personnages : Kei va donc relever le défi de son adversaire et commence alors une lutte dantesque, épique, l’une des plus périlleuses qu’il a eu a mené depuis le début de cette histoire. Si l’affrontement est intéressant, c’est surtout ce qui en ressort qui touchera le lecteur ! Les derniers alliés de Kei, ceux dont on ne sait pas grand chose vont tous se jeter à son secours, au dépend de leurs propres vies…un dernier message de l’auteur signifiant que l’humanité n’est pas si pourrie et qu’on peut compter sur autrui, surtout quand on a partagé des moments difficiles. On va vivre donc des moments forts et épiques de sacrifices, bien loin du happy end qu’on aurait espéré, de nombreux personnages vont périr aux portes de la conclusion. Mais le moment le plus fort sera bien entendu quand Kei sera rejoint pas Kato…son ami de toujours ! Ils finiront ensemble ce qu’ils ont commencé ensemble, ultime clin d’œil aux lecteurs qui ne peuvent qu’être émus de conclure une si longue, si passionnante et si intrigante série !

Les toutes dernières page vont très certainement surprendre le lecteur, qui s’attendait à autre chose pour la conclusion…nous ne saurons pas ce que deviennent les personnages, nous n’aurons pas d’explication sur le lendemain et les conséquences de la guerre…nous devons prendre ce qui nous est proposé tel quel et nous en contenter…une conclusion à l’image de la série, belle, simple, intrigante, un peu frustrante aussi, mais correspondant parfaitement à Gantz ! Les survivants sont là, tournés vers l’avenir, un avenir qui leur est inconnu, tout comme il l’est pour le lecteur, c’est ainsi !

La fin d’une époque, d’un titre passionnant qui fera date dans l’histoire du manga, une fin émouvante tout simplement !
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
hdix
Messages : 1554
Enregistré le : 28 août 2007, 14:46
Localisation : environs de bourg en bresse

Re: Gantz

Message non lu par hdix » 09 déc. 2013, 08:34

raaah c'est le dernier tome déjà là ?,

vite vite faut que je le commande. je lirai ton post après erkael.
j'avaisz complètement zappé que ce tome etait le dernier. :?
Image
"SAVOIR PLUTÔT QUE CROIRE"

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6387
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Gantz

Message non lu par Erkael » 09 déc. 2013, 10:40

hdix a écrit :raaah c'est le dernier tome déjà là ?,

vite vite faut que je le commande. je lirai ton post après erkael.
j'avaisz complètement zappé que ce tome etait le dernier. :?
Et oui...il est temps de dire adieu à cette série... :(
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Répondre