Angel heart

Rubrique consacrée aux seinen, c'est à dire des séries se destinant à un lectorat adulte.

Votre avis

Excellent
12
26%
Trés bon
12
26%
Bien mais pas top
18
38%
Mauvais
3
6%
Minable
2
4%
 
Nombre total de votes : 47

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6346
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Angel heart

Message non lu par Erkael » 01 déc. 2013, 23:27

Angel Heart saison 2 – 4

Si la première partie de la série (considérée comme la saison 1) a eu un peu de mal à se lancer, il n’en est rien pour la seconde qui part véritablement sur les chapeaux de roues ! Le tome précédent était l’un des meilleurs des deux saisons confondues et on attendait la suite avec impatience. Pourtant le risque de ce genre de titres qui enchaîne les histoires courtes est justement une inégalité au niveau de l’intérêt comme on a pu le connaître précédemment…Et bien pas ici, ce tome, bien qu’inférieur au précédent, reste de qualité et saura séduire tous les lecteurs.

On était resté sur une sombre histoire d’enfant caché puis retrouvé à laquelle venait se mêler des yakuzas, l’histoire d’un jeune flic qui rend son père fier sans même savoir qui il est. Le tome précédent s’était conclu sur la partie la plus noire de cette histoire, avec un mort et un rêve brisé. On la reprend donc là où on l’avait laissé pour la poursuivre sur des notes plus positives.
L’auteur nous propose ici sans doute l’une de ses plus belles histoires, elle est touchante sans être larmoyante, il n’essaie pas par tous les moyens de nous tirer les larmes, on ne tombe pas dans le mièvre, c’est juste beau et touchant. Effet garanti.

La seconde histoire qui occupe le tome et dont nous n’aurons la conclusion que dans le volume suivant, est davantage tirée par les cheveux, elle est suffisamment particulière pour qu’on n’accroche pas forcément : Xiang Ying trouve un homme dans la rue prétendant venir du passé, il aurait fait un bond de quarante ans. Perdu dans un monde qu’il ne connaît pas il part à la recherche de son histoire et ne trouve plus que les ruines de sa vie !
Les situations amenées par l’auteur sont amusantes à n’en pas douter, cependant faire un bond dans le fantastique comme ça apparaît bien étrange et laisse perplexe. Hojo était il à court d’idée pour en arriver là ? On en doute, il voulait sans doute explorer cette histoire pour les situations qui s’en dégagent mais cela reste particulier.

On enchaîne donc une histoire savoureuse et touchante avec une autre assez étrange qui n’en est pas moins touchante mais plus tourné vers l’humour.
L’auteur continue de démontrer l’étendue de sa palette d’expression, et si le lecteur le suit dans ses délires il ne pourra qu’être emporté !
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6346
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Angel heart

Message non lu par Erkael » 17 janv. 2014, 10:24

Saison 2 vol 5: On retrouve nos héros dans une situation bien délicate avec un homme prétendant venir du passé et ayant fait un bond de quarante ans dans le temps. Ce dernier se retrouve alors face à la femme qu’il a aimé et a celle qui devrait normalement être sa fille, mais qui est désormais plus âgée que lui… Contre toute attente, la femme qu’il prétend avoir aimé, désormais âgée, le reconnaît et semble confirmer sa bien étrange version des faits.

Bien que le lecteur soit sceptique (comment pourrait il en être autrement ?), l’auteur finit par nous dévoiler une autre explication que celle du voyage dans le temps, qui s’avère à peine plus crédible, mais se veut bien plus poétique. On termine sur une note en demi teinte, à la fois belle et triste, on ne sait plus alors quel sentiment prédomine, si on doit se réjouir de cette conclusion touchante ou en être attristé ; et c’est là toute la force de l’auteur qui joue avec nos sentiments avec une facilité déconcertante. Et son talent est tel, que même en en prenant conscience, on le laisse volontiers faire.

Ensuite il nous entraîne dans une nouvelle histoire, à peine plus crédible, de prophéties de fin du monde et de joyaux aux bien étranges pouvoirs apportant conjointement fortune et malheur, où une apparente bénédiction se transforme en malédiction.
Cette histoire, se veut plus amusante, et moins portée sur les sentiments, malgré une nouvelle plongée dans le passé de nos héros, notamment Ryo et Umibozu, et un lien de filiation touché par le malheur. On retrouve également le caméléon , l’ennemi de Ryo et A-xiang, mais on retrouve ce dernier dans une bien surprenante situation plutôt comique.
Plus d’humour, peu d’action et moins d’émotions pour une histoire qui diffère de celles auxquelles l’auteur nous a habitué sur ce titre mais c’est une agréable surprise.

Comme a son habitude l’auteur nous entraîne avec lui dans de belles histoires dont il a le secret, mais ce tome est caractérisé par une apparition du fantastique totalement assumé. Entre un homme qui ne vieillit pas et des diamants apportant la fortune contre de lourds sacrifices, on sort ici du cadre des histoires avec des voyous et autres mafia internationales. C’est surprenant mais plutôt plaisant, cela prouve que malgré les années l’auteur arrive à se renouveler (ce qui fut l’un des plus gros reproche qu’on pouvait lui adresser il y a encore peu de temps, notamment sur la première saison de Angel Heart).
Un tome rafraîchissant donc qui se lit avec un plaisir sans retenu !
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6346
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Angel heart

Message non lu par Erkael » 08 avr. 2014, 00:38

Vol 2-6: Plus elle avance et plus cette seconde saison (qui rappelons le n’en est pas réellement une) s’avère être de qualité. Hojo, du haut de toute sa maîtrise et de son expérience, arrive encore à nous proposer des histoires originales et surtout touchantes. Bien entendu, il frôle le mièvre, on le sait avec lui la frontière n’est jamais très loin, mais rarement il la franchit.

Dans un premier temps on conclut l’histoire entamée dans le tome précédent, loin d’être l’histoire la plus passionnante que l’auteur nous ait proposée, mais elle reste sympathique.
Par contre pour la suite du volume on s’attaque à du lourd, l’auteur fait très fort.
Premièrement ce récit sera centré sur Xin-Hong et Umibozu, le premier est un personnage sous exploité depuis le début et voir une histoire centrée sur lui ne peut que réjouir, et surtout mettre le personnage de Umibozu en avant ne peut que nous combler. Outre le fait qu’il soit sans aucun doute le personnage le plus charismatique du titre, il est aussi celui qui possède le potentiel émotionnel le plus fort.

Xin-Hong disparait à chacun de ses jours de congés, avant de disparaître également toute les nuits…Ryo pense bien sur qu’il va rejoindre une petite amie (ou une hôtesse), alors qu’en fait il va faire un petit boulot pour payer les frais d’inscription d’un jeune garçon à un club de football. Lui qui a été un enfant enlevé et qui n’a pas connu d’enfance heureuse, veut réaliser les rêves d’un autre enfant. Bien entendu Xiang Ying va l’aider pendant que leurs « pères » feront semblant de ne rien savoir.
Un récit très fort malgré un coté larmoyant un peu trop présent, où on ne peut qu’être touché en voyant évoluer la relation entre Xin-Hong et Umibozu, un père de substitution. Voir ce dernier rempli de fierté pour cet enfant mercenaire qui essaie de réapprendre à vivre est réellement touchant.
Mais là où on sort du cadre du simple récit pour toucher à la réalité, et là où le titre n’en devient que plus émouvant et affectera nombre de lecteurs (et on peut supposer que cela fut encore bien plus fort au Japon) c’est lorsque l’auteur mentionne un tsunami qui serait la cause de la disparition du père du jeune protégé de Xin-Hong. Hojo insistant alors sur l’horreur de cette catastrophe et sur les conséquences ayant suivies entraînant d’autres drames, brisant de nombreuses familles. Impossible alors de ne pas faire le rapprochement avec les drames ayant frappés le Japon il y a peu, précédent la parution de ce tome au Japon.

Un tome fort pour bien des raisons où une fois encore Tsukasa Hojo aura su nous toucher !
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9474
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Angel heart

Message non lu par Koiwai » 04 oct. 2014, 12:50

Le tome 7 n'était déjà pas terrible, le tome 8 est dans la même veine.

Sur le tome 7, la sensation que Hôjô a totalement fait le tour de son truc est plus que jamais présente, de même que le quota beaucoup trop fort de guimauve. Même quand des pitchs de base comme celui avec la bombe s'annoncent prometteurs, on retombe finalement dans ce sentimentalisme à outrance, qui devient indigeste tant il n'y a plus que ça dans la série depuis au moins 30 tomes. Le talent narratif de Hôjô est toujours là et sauve les meubles, mais à part, qu'est-ce que c'est vide...

Le volume 8 est sauvé par l'affection que j'ai pour Xin-Hong, un personnage que j'aime bien, mais à part ça, c'est à nouveau assez médiocre, entre le sentimentalisme et la guimauve toujours trop poussés, les facilités et les trucs sortis de nulle part.

On sent vraiment trop que Hôjô est en roue libre, qu'il fait un peu ce qu'il veut avec sa série, quitte à la rallonger beaucoup trop et à se reposer sans cesse sur les mêmes ficelles. Mais tant que ça marche, je suppose qu'il n'a aucune raison d'arrêter, de se mettre à une autre série ou de repenser celle-ci pour qu'elle soit moins lourdingue...
Image

Mon top lectures (hors nouvelles séries) de 2015 :
RiN 5, A Silent Voice 6, Ushijima 27.

Mon top nouvelles séries de 2015 :
Deathco, Underwater, Les Enfants de la baleine, One-Punch Man.

Avatar du membre
Rogue Aerith
Filousophe
Messages : 1117
Enregistré le : 28 nov. 2006, 18:26

Re: Angel heart

Message non lu par Rogue Aerith » 04 oct. 2014, 18:15

J'ai tenu 18 tomes sur la première saison d'Angel Heart. La mièvrerie était trop insupportable. Hojo et Fujisawa (GTO) sont des auteurs en perdition depuis des années.
Image
Image

Avatar du membre
Raimaru
Space Cowboy
Messages : 1681
Enregistré le : 16 janv. 2010, 16:37
Localisation : Fensch Vallée

Re: Angel heart

Message non lu par Raimaru » 04 oct. 2014, 18:22

J'avoue que j'ai déjà eu beaucoup de mal à tenir sur les trois premiers tomes d'Angel Heart... Déjà City Hunter était très répétitif, mais il y avait un truc de plaisant, un genre de sincérité dans la démarche qu'Hojo n'a plus.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9474
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Angel heart

Message non lu par Koiwai » 05 oct. 2014, 11:03

City Hunter avait pour lui ce ton typique 80s-90s, avec cette capacité vraiment plaisante à alterner en seulement quelques cases les moments intensément dramatiques, l'action, l'humour débile/pervers et un peu de romantisme parfois :D Alors qu'Angel Heart ne fait quasiment que de la guimauve répétitive :?
Image

Mon top lectures (hors nouvelles séries) de 2015 :
RiN 5, A Silent Voice 6, Ushijima 27.

Mon top nouvelles séries de 2015 :
Deathco, Underwater, Les Enfants de la baleine, One-Punch Man.

Avatar du membre
Rogue Aerith
Filousophe
Messages : 1117
Enregistré le : 28 nov. 2006, 18:26

Re: Angel heart

Message non lu par Rogue Aerith » 05 oct. 2014, 18:41

Koiwai a écrit :City Hunter avait pour lui ce ton typique 80s-90s
HS : Sur ce point, j'apprécie particulièrement le côté très premier degré de Saint Seiya. En plus, dans sa version deluxe, le superbe papier de Kana donne vraiment un cachet particulier aux graphismes jugés très vilains par beaucoup...ben là, ils passent vraiment bien auprès de quelqu'un comme moi, et ce depuis le début.
A contrario, j'ai beaucoup de mal avec Lost canvas...je me suis arrêté au tome 10 :?
Image
Image

Avatar du membre
Raimaru
Space Cowboy
Messages : 1681
Enregistré le : 16 janv. 2010, 16:37
Localisation : Fensch Vallée

Re: Angel heart

Message non lu par Raimaru » 05 oct. 2014, 19:04

Saint Seiya, j'ai essayé, et il y a pas moyen : je trouve ça très couillon. Un tel papier devrait être utilisé à meilleur escient, sur du Toriyama ou du Urasawa en deluxe...
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9474
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Angel heart

Message non lu par Koiwai » 23 mars 2015, 18:51

J'ai bizarrement assez apprécié la lecture du tome 9 de la saison 2, alors que le pitch de celui-ci est particulièrement ridicule avec ces pères-prétendants et ce faux enterrement, et que Hôjô joue encore et toujours la surenchère de pathos.
Mais voila, il y a Falcon, personnage que j'aime toujours autant. Les petits focus sur son passé, sur ses tourments et sur sa relation avec Ryô restent très succincts, mais ont suffi pour me faire passé un assez bon moment.
Image

Mon top lectures (hors nouvelles séries) de 2015 :
RiN 5, A Silent Voice 6, Ushijima 27.

Mon top nouvelles séries de 2015 :
Deathco, Underwater, Les Enfants de la baleine, One-Punch Man.

Répondre