Coq de combat

Rubrique consacrée aux seinen, c'est à dire des séries se destinant à un lectorat adulte.
Avatar du membre
WamuU
Messages : 264
Enregistré le : 26 avr. 2007, 15:44
Localisation : Dans un pilier !

Coq de combat

Message non lu par WamuU » 18 juil. 2007, 20:49

ImageImageImageImage
Titre v.o : Shamo
Auteurs: Izo Hashimoto (scénario) , Akio Tanaka (déssins)
Nombre de volumes Japon : 25 (en cours)
Nombre de volumes France : 19 (en cours)
Editeur Japon : Futabasha (vol1 a 19) puis Kôdansha (vol20 a ??)
Editeur France : Delcourt / Akata

"Ryô Narushima, 16 ans, est le meurtrier de ses parents, de riches bourgeois. Shamo, nous fait découvrir ce garçon au moment où il entre en maison de correction. Victime des brimades les plus dures, il fait la connaissance d'un étrange professeur d'arts martiaux. Cette rencontre et une dernière entrevue avec sa soeur vont le transformer et l'esprit du combat va donner un sens à sa vie..." Source Akata.

Petit coq deviendra grand :
Au prime-abord,Coq de combat pourrait passer pour une série de plus sur les arts martiaux,dans la veine de Tough. Il n'en est rien.
Shamo (en v.o) est une satyre,critique d'une société Japonaise contemporaine,qui pourrait ,en fait, très bien être n'importe quelle autre société occidentale.
Elle nous narre l'érrance initiatique de Ryo,un adolescent de 16 ans issus de la classe moyenne,pré-destiné a un cursus scolaire, puis professionnelle, classique.
L'histoire démarre donc par la scène choc du parricide de notre (anti)héros,a l'arme blanche,les yeux révulsés par ce moment de folie.
Les auteurs n'essaient pas d'expliquer ou de justifier ce geste,ils nous le posent en préambule dans les deux premières pages du manga et développent ensuite les réponses probables apportées par la société a cette acte.
Un ado perdu rentre en maison de "correction",en ressort une bête,ayant appris a tuer et a violer,bien plus dangereux:un survivant.
A l'instar de The world is mine,Coq de combat fait aussi un constat sur la société spectacle dans laquelle nous vivons:Ryo commence par faire les choux gras de la presse avec son acte de folie puis continue a fasciner les foules spectatrices, muées par sa bestialité,pris dans un engrenage médiatique scénarisé a l'avance,il devient la star d'un championnat de karaté,art qu'il aura apprit en prison et auquel il supprime tout coté spirituel pour ne garder que l'efficacité physique.Ryo a trouvé dans toute cette déchéance un but a sa vie:ne pas mourir...

Une mise en scène honnête :
A la différence de nombreuses autres séries abordant les combats martiaux,Shamo se veut très réaliste.Le dessin du mangaka sert très bien les scènes d'action,dynamique,sa mise en page l'est tout autant.Le défaut graphique majeur a mes yeux sont les visages féminins,notamment les bouches qui se ressemblent toutes.J'ai souvent l'impression de voir Ryo travesti.On peut aussi lui reprocher la longueur de certains combats,comme celui avec Sugawara,qui dure plus de quatre tomes.Pour le reste le graph est précis et détaillé et les dessins pleine page ou en doubles sont vraiment beaux.

Axe nouveau :
Coq de combat n'echappe pas a la règle des mangas a succès:ce qui aurait pu tenir sur 10 tomes en fait (pour l'instant) plus du double et il peut sembler difficile de ne pas tomber dans le graveleux avec ce genre de sujet.Les auteurs ont choisi d'introduire un nouveau héros a partir du T17,Toma,une sorte d'antithèse de Ryo.Certains fans n'adhèrent pas du tout, d'autres comme moi,attendent de voir ce que la rencontre entre les deux persos donnera.En tout cas ils ont prit leur temps pour le mettre en place(Toma) et lui donner un véritable background: trois tomes lui sont entièrement dédiés,et éclipsent carrément Ryo;jusqu'au prochain volume,le 20,où ils vont enfin se rencontrer.

Entre adultes consentants :
Un seinen se voulant encré dans la réalité,violent et sans concessions,voila ce qu'est Coq de combat.La mention "pour public averti" sur la 4éme de couv n'est pas usurpée car sexe,drogue et sang parcourent l'oeuvre abondamment.
ImageImageImageImage
En guise de conclusion,qq mots de Dominique Véret de Akata tirés de la post-face du volume 1:
"Qu'avec Coq de combat,l'énergie puisse circuler librement dans nos corps et nos esprits malades.Au commencement de l'Histoire, nous étions abrutis..."


Si voulez en savoir plus sur l'adaptation, c'est ICI

Avatar du membre
Blacksheep
Messages : 1787
Enregistré le : 08 avr. 2007, 09:27
Contact :

Message non lu par Blacksheep » 18 juil. 2007, 20:56

Oh très bien ton article, Mode prétentieux ON* on pourrait croire que c'est moi qui l'ai écrit Mode prétentieux OFF* :wink:.

Non sérieusement étonnant que l'article n'était pas déjà fait.

Très bonne série qui sait se renouveller. Mais c'est vrai que les filles sont moches!
Je suis très fan de Toma, j'attends leur rencontre avec impatience!
"Dès qu’on tombe amoureux, on devient des menteurs" Harlan Ellison
"Tout homme normal est tenté à un moment de sa vie de cracher dans ses mains, de hisser le drapeau noir et se mettre à trancher des gorges." H. L. Mencken
Image

shinob

Message non lu par shinob » 18 juil. 2007, 21:02

Excellent article! :wink:
Il y a deux points où je ne suis pas d'accord avec toi.
D'abord quand tu parles de réalisme... Lors de son voyage en chine et son combat contre le manchot, les attaques sont plus que fictives avec la notion du "chi"...
De la même manière, je trouve surréaliste l'entrée en matière de l'antithèse de Ryo, Toma. Je vois mal comment un danseur pourrait autant fasciner des pratiquants reconnus en arts martiaux.
Dans le dernier volume, on voit qu'il va être entrainé par le maître de Narushima... J'espère que ces progrès ne seront pas fulgurants... Car sinon ce titre perdrait encore quelques points de crédibilité à mes yeux. Et je m'attends, entre ces deux héros aux personnalités antithétiques, à un duel plus psychologique que physique. Dans le cas contraire... Bof bof. :?


A l'instar de The world is mine,Coq de combat fait aussi un constat sur la société spectacle dans laquelle nous vivons:Ryo commence par faire les choux gras de la presse avec son acte de folie puis continue a fasciner les foules spectatrices, muées par sa bestialité,pris dans un engrenage médiatique scénarisé a l'avance
C'est justement tout l'inverse dans "the world is mine", car pour moi ce sont les médias qui subissent les actes déjantés et meurtriers de Toshi. On ne peut donc pas parler, pour the world is mine, "d'engrenage médiatique scénarisé".
Mais je chipote là...

N'empêche que je ferai bien un article sur cette excellente série d'Hideki Arai. Je vais quand même attendre quie la publication soit terminée. :wink:

Avatar du membre
Blacksheep
Messages : 1787
Enregistré le : 08 avr. 2007, 09:27
Contact :

Message non lu par Blacksheep » 18 juil. 2007, 21:16

C'est vrai que le passage avec le "singe" casse avec le reste de la série, mais c'est peut etre une volonté du scenariste de sortir du réalisme de la serie, parce que les epaules de Ryo portent du lourd.
D'ailleurs ce passage m'a un peu réconcilié avec le personnage que j'ai commencé a detester apres sa sortie de maison de correction...
"Dès qu’on tombe amoureux, on devient des menteurs" Harlan Ellison
"Tout homme normal est tenté à un moment de sa vie de cracher dans ses mains, de hisser le drapeau noir et se mettre à trancher des gorges." H. L. Mencken
Image

Avatar du membre
WamuU
Messages : 264
Enregistré le : 26 avr. 2007, 15:44
Localisation : Dans un pilier !

Message non lu par WamuU » 19 juil. 2007, 13:58

shinob a écrit :C'est justement tout l'inverse dans "the world is mine", car pour moi ce sont les médias qui subissent les actes déjantés et meurtriers de Toshi. On ne peut donc pas parler, pour the world is mine, "d'engrenage médiatique scénarisé".
Mais je chipote là...
Je me suis peut être mal exprimé: quand je dis "pris dans un engrenage scénarisé a l'avance" je parle de notre coq de combat, Ryo, pas d'un élément scénaristique de The world is mine.Il est vrai que, sur la forme de ce point precis, il y a des différences entre les deux séries,le duo Toshi/Mon se joue plus des médias alors que Ryo n'en n'a rien a faire,cette analyse ne rentre pas en compte dans sa manière de penser.
Mais même si l'approche est différente, je pense vraiment que les deux séries essaient de nous montrer a quel point les médias contemporains peuvent être détournés de leur but premier et de passer du statut d'utile a celui de dangereux.
Je te donne qq exemples,sans trop développer pour ne pas faire ( trop) de spoils (on pourra approfondir dans un topic sur TWIM ) :
-Je me souviens avoir vu un passage dans TWIM ou notre duo regarde le journal et ils se disent "Merde !C'est Higumadon qui fait la une et pas nous !!" ou un truc dans le style.Les médias entretiennent donc une certaine surenchère.
-Ensuite, rappelle- toi que Toshi/Mon utilisent internet,média hautement spectaculaire et contemporain si il en est,pour proposer leurs talents et que la police,dépassée par l'informatique,ne peut les empêcher de détourner cet outil pour en faire un instrument de propagande au service de la violence et du meurtre.
-Pour finir,la manière dont les autorités et le gouvernement,notamment le premier ministre,manipulent cyniquement la presse a des fins partisanes ou personnelles,me renforce dans mon idée.

Pour ce qui est du réalisme des combats,je vous concède que l'arc Chinois l'est beaucoup moins.J'éspere que cela ne continuera pas et que les combats resteront plus terre a terre.Autant pour moi ^^.

Avatar du membre
Daigoro
Messages : 2186
Enregistré le : 04 févr. 2005, 18:51
Localisation : Edo

Message non lu par Daigoro » 19 juil. 2007, 14:19

bon alors cette série fait partie d'une de mes préférées :idea: ,
le dessin est absolument fabuleusement beau et l'histoire noire à souhait avec des combats réels ( sauf l'épisode du singe quoique assez réussi tout de même ... ), l'évolution du personnage principale se fait au fur et à mesure sans pour autant qu'il n'y ait que lui, le renouveau avec le danseur est assez louche et flou pôur l'instant mais je ne doute pas des auteurs pour nous faire quelquechose de grandiose;
de plus l'évolution de la série suit celle du Japon ( cf fin du volume 19 ) avec changement d'éditeur jap et delcourt suit en adaptant les jaquettes... vraiment une super série :wink:
Image

Avatar du membre
gohu
Messages : 133
Enregistré le : 10 mai 2007, 08:23
Localisation : Paris

Message non lu par gohu » 21 juil. 2007, 18:19

Mes sentiments concernant cette série sont assez mitigés: d'un côté le parcours (médiatique et personnel via les arts martiaux) de Ryo est assez fascinant tout en restant cohérent dans l'évolution du perso, d'un autre côté Ryo est parfois franchement antipathique. J'ai même failli arrêter la série à cause de ça.[spoiler]Le viol de la copine de Sugawara a eu du mal a passer pour ma part[/spoiler]
Et puis bon la mise en scène du combat contre Sugawara était tellement bonne que j'ai vite été pris par la suite: combat énorme au niveau symbolique (bien vs mal, le détournement par les médias en parodie de justice) et au niveau du déroulement avec des retournements de situation :shock: .
Bref très bonnes scènes de fight vraiment bien dessinées, comme le reste sauf peut être les visages féminins comme déja dit qui ressemblent parfois beaucoup à Ryo (cf. la fille en Chine).

En ce qui concerne l'arc chinois, comme BlackSheep il m'a permis de me reconcilier un peu avec Ryo.

Pour le danseur, là je suis super septique.
Déja s'il y avait besoin d'un déclencheur pour que Ryo évolue un peu plus, ça aurait pu passer par sa soeur qui n'a pas servi à grand chose sauf au début. Ensuite on sent qu'il est déjà très doué, mais quand on voit que le singe, Ryo, Suguwara &co ont dû s'entraîner comme des bêtes pour arriver à une certaine maitrise, ça ferait tâche si un newbie atteignait leur niveau du jour au lendemain.
Ensuite, on s'ennuie ferme avec lui, on comtemple plutôt les planches toujours très jolies. Un peu à l'image de l'arc avec Kojiro dans Vagabond. On sent que ces deux persos vont servir aux "héros" mais en eux-mêmes ils sont loin d'être passionnants.

PS: je reproche pas au manga d'être amoral, ça c'est un + au contraire, ça change un peu, mais juste à Ryo d'être antipathique.
"Yuzo-kun?"

Avatar du membre
Daigoro
Messages : 2186
Enregistré le : 04 févr. 2005, 18:51
Localisation : Edo

Message non lu par Daigoro » 21 juil. 2007, 18:33

gohu a écrit :, d'un autre côté Ryo est parfois franchement antipathique
je crois que c'est vraiment le but cherché par les auteurs de situer ce gars entre la pitié, la désolation et la haine...
gohu a écrit :Et puis bon la mise en scène du combat contre Sugawara était tellement bonne que j'ai vite été pris par la suite: combat énorme au niveau symbolique (bien vs mal, le détournement par les médias en parodie de justice) et au niveau du déroulement avec des retournements de situation
entièrement d'accord avec toi, la symbolique est franchement bien mise en scène ( sauf peut être des fois au niveau du dessin, les proportions assez étranges de certaines parties des corps, mais bon c'est du chipottage...)
gohu a écrit :En ce qui concerne l'arc chinois, comme BlackSheep il m'a permis de me reconcilier un peu avec Ryo.
pour cette aprtie , je crois que ca a fait cet effet chez tout lemonde...
gohu a écrit :Ensuite, on s'ennuie ferme avec lui, on comtemple plutôt les planches toujours très jolies. Un peu à l'image de l'arc avec Kojiro dans Vagabond.
c'est un peu le bon et le mauvais côté du manga, les planches sont excellentes - on hésite entre pinceau et plume tellement ca a l'air spontané - et en même temps, on s'en fout un peu des paysages, ce qui est intéressant c'est plus l'évolution des persos...
gohu a écrit :PS: je reproche pas au manga d'être amoral, ça c'est un + au contraire, ça change un peu, mais juste à Ryo d'être antipathique.
là encore je pense que c'est vraiment un effet recherché, un peu comme avec certains persos dans Battle royale, on peut pas les blairer... malgré ca on reste attaché à eux :idea:
Image

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6358
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Message non lu par Erkael » 15 févr. 2008, 20:16

Avec je ne sais pas combien d'année de retard je me suis enfin décidé à faire cette série...mon libraire m'a harcelé pendant des années pour que je la commence et j'ai craqué (mais pas chez lui...j'ai trouvé les 1ers tomes en occaze)

Pour le moment je n'en suis q'au début, je n'ai lu que les 2 premiers, et s'est vraiment trés accrocheur, je n'ai éprouvé le sentiment de dégout que je craignais (je redoute le viol de la copine d'un de ses futurs adversaires, ça j'ai du mal)
Le graphisme est trés dynamique, et paradoxalement, l'auteur arrive à faire en sorte qu'on accroche à un personnage qui n'a absolument rien d'attachant... son envie de vivre étant son seul leimotiv, ça promet de grandes choses pour la suite, j'espere juste que cela ne tombera pas trop dans le glauque...
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Daigoro
Messages : 2186
Enregistré le : 04 févr. 2005, 18:51
Localisation : Edo

Message non lu par Daigoro » 15 févr. 2008, 21:32

comme tu n'as pas à attendre le rythme de sortie, tu vas d'autant plus constater l'évolution du personnage... tout simplement géant... :wink:
Image

Répondre