Yotsuba !

Rubrique consacrée aux seinen, c'est à dire des séries se destinant à un lectorat adulte.

Yotsu...

...balle: j'adore !
55
76%
...badin: très bien, sympa à lire
12
17%
...banal: moyen
0
Aucun vote
...baclé: j'aime pas trop, d'abord !
1
1%
...baffe: rien de bon, tout est à jeter
2
3%
...bah c'est quoi ?
2
3%
 
Nombre total de votes : 72

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 10220
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Yotsuba !

Message non lu par Koiwai » 13 juin 2010, 23:25

Aoede a écrit :lol, merci Koiwai !
Pour l'instant j'ai autofinancé 100% de mon projet, et les seuls sous qu'il me reste en poche sont le fruit de mes ventes... C'est clair que je n'ai plus trop le choix.
De rien ^^ En espérant que ton projet marche aussi bien que tu le souhaites (ça semble bien démarrer, d'après ce que j'ai pu lire sur l'autre topic :) ) ! Une fois que tout sera bien lancé, les finances iront mieux, courage ! ^^
Décidément, Yotsuba m'aura aidé jusqu'au bout ! D'abord pour me soutenir et me rendre le sourire quand je l'avais perdu, et maintenant pour me donner un p'tit coup de pouce quand les banques font défaut... je l'aime, cette petite ! Elle aura tout fait pour moi ! :oops:
Toujours là quand il faut, cette chère Yotsuba ^^ de mon côté, je me rappelle que l'année dernière, le tome 8 était sorti pile le jour de l'enterrement de ma grand-mère, donc ce tome en particulier a une saveur assez spéciale pour moi... Heureusement qu'elle était là ^^ C'est fou ce qu'un personnage fictif (osons dire une déesse, puisque, soyons bien d'accord, pour avoir le don de toujours arriver au moment le plus adéquat, Yotsuba ne peut être une petite fille ordinaire, c'est une déesse *.* :mrgreen: ) peut faire du bien, parfois.
Vivement l'arrivée du tome 9 ! Le jour de sa sortie, peu importe qu'il pleuve qu'il vente qu'il grêle ou que-sais-je encore, nul doute qu'il fera beau temps au pays des otakus 8)
Plus que deux semaines et quelques avant la sortie ! Au moins, je sais quelle sera ma première destination le premier jour de la JE ! :D
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 10220
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Yotsuba !

Message non lu par Koiwai » 07 juil. 2010, 15:07

Tome 9 *_____*

Un an et cinq mois, c'est la longue attente qu'il aura fallu supporter avant de retrouver, enfin, les délicieuses facéties de Yotsuba, la plus irrésistible des gamines à couettes vertes.
Inutile de dire que, tout au long de ces dix-sept mois passés à attendre impatiemment ce neuvième tome, on a pu se préparer à un opus grandiose, à l'instar des précédents. C'est donc tout naturellement que l'on replonge avec la plus grande facilité du monde dans l'univers de cette petite fille et de son entourage tout aussi farfelu.

Et le volume commence fort, avec deux premières pages dépourvues du moindre sens. Le sens, c'est peut-être d'ailleurs ce qui manque et à la fois ce qui est trop présent dans ce tome.
Le manque de sens, on le ressent face à des situations qui semblent couler un peu moins de source que d'habitude: les sautes d'humeur, le caractère imprévisible, les caprices et les dialogues décalés de Yotsuba sont toujours bel et bien de la partie, mais s'intègrent un peu (vraiment un tout petit peu) moins bien à l'ensemble: certains gags sortent plus que jamais de nulle part, à l'image de celui avec le ballon de gym, tout aussi sympathique puisse-t-il être.
A côté de cela, ce volume apparaît un peu plus sensé, un peu plus conventionnel que ses prédécesseurs. Cela passe notamment à travers l'utilisation abusive que fait Kiyohiko Azuma du personnage de Carotide, le nouvel ours en peluche de notre petite héroïne. Ici, beaucoup de gags ont pour point de départ cette peluche, devenue rapidement le centre de tous les intérêts de Yotsuba. De ce fait, le fait que Carotide soit si souvent ici le moteur de l'humour laisse transparaître une très légère baisse de régime dans l'inspiration du mangaka, mais également un travail plus approfondi sur l'enfant lui-même: quoi de plus normal, pour une petite fille, que de focaliser son attention sur une peluche ?
Dans ce volume, un chapitre montre parfaitement cette dualité entre sens et manque de sens: celui sur les grillades. Pendant que Koiwai père discute sérieusement de sujets adultes, comme celui visant à acheter une nouvelle voiture, le lecteur prend plaisir à se focaliser sur Yotsuba, qui, du haut de son statut de petite fille, paraît complètement décalée par rapport à la conversation, d'autant qu'elle enchaîne, comme à son habitude, les réactions imprévisibles, sorties de nulle part.

On pourra dire de ce neuvième tome qu'il est peut-être un peu moins drôle que les précédents, qu'il coule un peu moins de source, mais on pourra également vanter les mérites de Kiyohiko Azuma en mettant en avant son approfondissement, à chaque fois un peu plus convaincant, des réactions que peut avoir une enfant face à telle ou telle situation. Ponctuant à nouveau son histoire de grands moments où la tranche de vie apparaît extraordinaire pour une gamine de cet âge (à l'image du dernier tiers du tome, avec la montgolfière), un âge où l'on s'émerveille de tout, offrant à sa petite héroïne des mimiques qui n'ont aucun mal à se renouveler (dans ce tome, on peut vraiment dire que Yotsuba passe par toutes les émotions possibles), Kiyohiko Azuma nous offre un neuvième volume qui, de par son travail un peu plus important sur la manière dont Yotsuba vit les évènements avec ses yeux d'enfant et de par sa toute petite baisse de régime au niveau de l'humour, pourra dérouter légèrement, avant de nous convaincre entièrement, comme l'ont fait les huit premiers tomes, après quelques relectures.
Image

Sorrow
Messages : 1270
Enregistré le : 14 janv. 2008, 22:28
Localisation : Entre deux mondes

Re: Yotsuba !

Message non lu par Sorrow » 22 juil. 2010, 21:53

Une critique un peu sévère et avec certains points dont je ne comprends pas très bien la teneur, pour un tome que j'ai adoré, à l'instar des précédents, dès la première lecture. Un très grand plaisir comme toujours de retrouver Yotsuba pour de nouvelles aventures, avec d'excellents moments et des réactions toujours aussi naturelles pour une petite fille de cette âge, avec un tel esprit d'aventure et d'émerveillement.
Koiwai a écrit :certains gags sortent plus que jamais de nulle part, à l'image de celui avec le ballon de gym, tout aussi sympathique puisse-t-il être.
Le terme "gag sorti de nulle part", j'avoue ne pas trop en comprendre le sens. Fuka s'essaie au ballon de gym (soit un objet parfaitement banal), et Yotsuba ne fait pas de réflexions, alors que la jeune fille est dans une situation plus ou moins embarrassante. Une sorte de running-gag (Fuka dans des situations pas toujours à son avantage pour son image) que l'auteur détourne et esquive pour prendre le lecteur à contre-pied, ce n'est pas si mal, et fonctionne plutôt bien.
Koiwai a écrit :A côté de cela, ce volume apparaît un peu plus sensé, un peu plus conventionnel que ses prédécesseurs.
Disons qu'il y a beaucoup de scènes en intérieur et qui font intervenir peu de personnages, soit le chapitre sur les prévisions, sur l'achat de Carotide et quelque part le chapitre sur le café, qui ne font intervenir que ou presque Yotsuba et son père. On a aussi la scène avec le restaurant, où bien sûr ils ne font "que" manger.
Mais j'ai beaucoup aimé ces chapitres, qui montrent que chaque situation, même la plus banale (se faire un planning) peut être entreprise avec humour, même léger ou de situation. Pas besoin de faire la fée des fleurs, d'aller à la ferme ou à la piscine pour passer de bons moments et profiter de la joie que nous procurent les "aventures" de Yotsuba.
Sans doute un peu moins dépaysant que les précédents, faute de grandes sorties ou de découvertes d'une nouvelle activité extérieures, mais je ne dirais pas conventionnel. Des situations conventionnelles (aller au resto par exemple) vues par l'auteur à travers le regard de Yotsuba, ça n'est plus une situation conventionnelle, mais un moment tout simple qu'on peut apprécier pour ce qu'il est, sans chercher plus loin ou être obligé de nous faire rêver. "Enjoy everything", ce n'est pas la devise de Yotsuba pour rien.^^
Koiwai a écrit :Et le volume commence fort, avec deux premières pages dépourvues du moindre sens.
Une situation dépourvue de sens, ce serait par exemple de voir un portail inter-dimensionnel apparaître dans son placard, et qui nous relierait directement à Vénus, là où vivrait une superbe femme des neiges, qui se trouverait être l'amie de sa fiancée ogre extra-terrestre, protégée par une sorte d'abominable homme des neiges. Ca par contre ça n'a pas le moindre sens. :mrgreen: Mais on s'en fout, ça reste fabuleux, Urusei Yatsura.
Mais le délire entre Yotsuba et son père, ça a beaucoup de sens, je t'assure. C'est juste que tu ne dois pas être habitué à avoir des conversations surréalistes avec tes proches, tout simplement. :wink:
Koiwai a écrit :Cela passe notamment à travers l'utilisation abusive que fait Kiyohiko Azuma du personnage de Carotide, le nouvel ours en peluche de notre petite héroïne.
Faut pas exagérer. L'ours apparaît lors de son achat, puis Yotsuba va bien sûr le montrer à Ena, puis elle l'emmène au restaurant et au concours de montgolfières. Bref, elle l'emmène un peu partout, et c'est normal. Mais ce n'est pas au détriment du reste, et je n'ai pas senti une omniprésence de la peluche, uniquement un usage juste et bien balancé de sa présence. Comme de la voir tomber au ralenti du ballon pour retomber ensuite sur ses pieds. Il y avait une certaine poésie dans ce moment, je trouve.^^ Puis c'est typiquement le genre de choses qui arrivent aux enfants.
Koiwai a écrit :Dans ce volume, un chapitre montre parfaitement cette dualité entre sens et manque de sens: celui sur les grillades. Pendant que Koiwai père discute sérieusement de sujets adultes, comme celui visant à acheter une nouvelle voiture, le lecteur prend plaisir à se focaliser sur Yotsuba, qui, du haut de son statut de petite fille, paraît complètement décalée par rapport à la conversation, d'autant qu'elle enchaîne, comme à son habitude, les réactions imprévisibles, sorties de nulle part.
Là, j'avoue ne pas saisir : tu entends quoi par "manque de sens" ? Une enfant n'a pas sa place à une table de restaurant avec des adultes ? Qu'est-ce qui la rend "décalée" comme tu dis ? Je trouve au contraire qu'elle a parfaitement sa place là-bas, qu'elle agit et s'amuse comme une enfant de son âge compte tenu de l'environnement, soit en commandant elle-même, en retournant les grillades, en donnant le signal du départ^^, ou en montrant à Yanda son nouvel ours en peluche. Elle ne fait aucune remarque décalée (je viens de relire ce passage), et s'intègre naturellement à l'ambiance, ce que ne font pas toujours les enfants d'ailleurs. Bref, je ne vois pas trop où tu veux en venir.
J'ai trouvé au contraire ce passage intéressant et amusant : on rencontre la femme de Jumbo ( :mrgreen: ), on apprend des choses sur la vie des adultes qui entourent Yotsuba, on a l'occasion de les voir interagir entre eux sans que cela ne tourne autour de la petite... Bref, j'ai trouvé qu'il s'agissait d'un excellent moment de tranche de vie. La famille de Yotsuba a profité d'un bon souper (vive les belgicismes) dans un bon restaurant, et les lecteurs ont aussi passé un bon moment, dans une ambiance détendue, qui n'essaie pas à tout de prix de faire rire. Un épisode qui se suffit à lui-même, et qui nous permet de prendre de la distance avec un moment tout simple et que nous rencontrons de temps en temps : les dîners au restaurant. Un petit recul sur une situation parfaitement normale, et on se rend compte à quel point c'est agréable et un moment privilégié, ce dont on ne s'aperçoit pas spécialement quand on y prend part.

Bref, je n'ai ressenti aucune lassitude à la lecture de ce tome, et ce dès ma première découverte, et c'est toujours le cas après plusieurs relectures. Des moments moins "tape-à l'oeil" pour nous montrer que la vie de Yotsuba ne se résume pas à partir en voyage ou en excursion vers des lieux qui n'ont aucun attrait pour des adultes un peu blasés, mais qui retrouvent toute leur magie une fois qu'on s'y rend avec Yotsuba. Des situations plus simples, plus quotidiennes, des instants de routine, où Yotsuba refuse l'ennui et trouve toujours moyen de se divertir. Faire un planning, acheter une peluche ou aller au restaurant, c'est certes moins dépaysant que de voir des feux d'artifice, livrer du lait ou aller à la mer, mais ça fait partie de la vie aussi, et ça peut être tout aussi amusant si on prend le temps d'apprécier ces moments, sans obligatoirement se laisser gagner par la lassitude.

Et pour ceux qui préfèrent les grandes aventures, il reste la compétition de montgolfières, un moment avec nombre d'excellents moments. Que ce soit dans la visite des soeurs Ayase chez Yotsuba, et dont l'instinct les pousse à faire le ménage, ou bien la gamelle de Yotsuba étendue de tout son long après avoir été cherché un café, ou son air coupable quand son père se rend compte que personne n'a encore goûté son café,... ou bien évidemment durant le voyage lui-même, avec le réveil difficile de Yotsuba ("chuis pas là !" ^^), la volonté de Yotsuba de ne pas emprunter les escaliers mais de grimper par le talus (réaction tellement naturelle), l'envol des montgolfières, la tentative de faire l'avion d'Asagi, la tête du père de Yotsuba quand il n'arrive pas à faire voler l'hélice,... Plein de petites choses comme ça qui font bien plaisir et nous permettent de passer un très bon moment. Tout en nous rappelant qu'il ne tient qu'à nous de rendre amusant ce qui semble ennuyeux à première vue. Perso, je n'aurai jamais imaginé qu'on pouvait tant s'amuser à une course de ballons. Mais pour peu qu'on fasse un effort, on peut toujours trouver du plaisir en tout.

Et en passant, vous ne trouvez pas que Asagi et le père de Yotsuba vont bien ensemble ? :) Une future scène de jalousie avec Jumbo ? On verra ça dans 1 ans et demi...

Un tome très plaisant, à la hauteur de ses prédécesseurs, qui semble pécher pour beaucoup (pas que dans ton avis Koiwai, mais dans certains commentaires que j'ai pu voir de ci de là) par son manque de grandes escapades, mais qui montre que Kiyohiko Azuma souhaite explorer d'autres voies, plus quotidiennes. Je trouve au contraire que ce tome amène une jolie rupture dans le quotidien des tomes précédents de la petite fille aux couettes vertes, une respiration dans sa vie, pour repartir pour de nouvelles aventures (l'école ? la garderie ?) dans un prochain tome (qui va se faire longuement attendre...), et qui permet d'approfondir un peu les personnages, tout en conservant l'esprit qui fait de cette série une petite perle qui remonte le moral ou nous fait passer un bon moment. Bref, qui nous accompagne dans les bons comme dans les mauvais moments. Un titre de qualité et inoubliable, un très bon tome comme ses prédécesseurs, assurément.
"Les bons livres sont une ancre pour ton bateau dans le port de la vie. Même si une grande vague arrive, ton bateau ne sera pas emporté. Tu pourras mettre les voiles quand tu auras accumulé suffisamment de forces et de connaissances."
"Et moi aussi j'ai un rêve stupide qui me tient à coeur. Il est temps de me bouger pour le réaliser."
"Don't Think, Feel!"

Sorrow
Messages : 1270
Enregistré le : 14 janv. 2008, 22:28
Localisation : Entre deux mondes

Re: Yotsuba !

Message non lu par Sorrow » 16 août 2010, 21:08

Koiwai a écrit :certains gags sortent plus que jamais de nulle part, à l'image de celui avec le ballon de gym, tout aussi sympathique puisse-t-il être.
Tiens, en relisant le tome 8 aujourd'hui (ça fait du bien de décompresser après trois nuits blanches....), j'ai remarqué que dans l'épisode où Yotsuba apporte un cadeau aux voisins (des bonbons au beurre), Asagi et sa mère regardaient un catalogue dans lequel se trouvait justement... le ballon de gym ! Comme quoi, l'auteur prévoit plutôt longtemps à l'avance. ^^
"Les bons livres sont une ancre pour ton bateau dans le port de la vie. Même si une grande vague arrive, ton bateau ne sera pas emporté. Tu pourras mettre les voiles quand tu auras accumulé suffisamment de forces et de connaissances."
"Et moi aussi j'ai un rêve stupide qui me tient à coeur. Il est temps de me bouger pour le réaliser."
"Don't Think, Feel!"

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 10220
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Yotsuba !

Message non lu par Koiwai » 23 août 2010, 15:22

Et j'en profite pour répondre à ton précédent message, avec beaucoup de retard ^^""

Je répondrai assez brièvement, en fait (beaucoup de choses à faire et pas assez de temps). Je tiens surtout à dire que, dans le fond, je suis complètement d'accord avec toi ! Personnellement, ce tome est très loin de m'avoir déçu, il est même sans doute passé parmi mes préférés, car j'y ai beaucoup apprécié l'analyse toujours plus poussée et pertinente des réactions que peut avoir un enfant face à des situations de tout les jours que nous offre Kiyohiko Azuma.

Mais de par une volonté de rester un tant soit peu objectif dans ma chronique, j'étais obligé de signaler les petites différences par rapport aux tomes précédents, les différences susceptibles de dérouter légèrement la majorité des lecteurs. Et au vu des nombreuses réactions que j'ai pu entendre/lire sur ce tome, je pense que j'ai bien fait de procéder ainsi, même si ça m'a fendu le coeur (je reste un fan profond de Yotsuba, hé ho :mrgreen: ). En fait, c'est principalement le dernier paragraphe de ma chronique qui correspond à ce que moi, personnellement, j'ai ressenti pendant la lecture. Et ce dernier paragraphe, en résumant un peu, montre que nos avis se rejoignent, je pense :wink:

Je rebondirai donc juste sur quelques remarques.
Sorrow a écrit :Une situation dépourvue de sens, ce serait par exemple de voir un portail inter-dimensionnel apparaître dans son placard, et qui nous relierait directement à Vénus, là où vivrait une superbe femme des neiges, qui se trouverait être l'amie de sa fiancée ogre extra-terrestre, protégée par une sorte d'abominable homme des neiges. Ca par contre ça n'a pas le moindre sens. :mrgreen: Mais on s'en fout, ça reste fabuleux, Urusei Yatsura.
Mais le délire entre Yotsuba et son père, ça a beaucoup de sens, je t'assure.
Pour dire ça au sujet de cette scène, je me suis placé du point de vue de Fûka, qui ne fait qu'entendre les cris de Yotsuba et de son père sans faire partie du contexte de leur délire. A partir de là, le passage semble complètement invraisemblable, surréaliste pour Fûka (et ça se ressent bien sur sa tête ^^). Et aussi pour le lecteur, qui est dans le même cas que Fûka. Après, je sais bien que ce délire doit avoir du sens pour les deux principaux concernés :wink: mais pas pour quelqu'un qui en est complètement extérieur. C'est un peu le même cas de figure que quand on se tape un délire invraisemblable avec des amis dans la rue, et que tous les passants, n'y comprenant rien, nous regardent du coin de l'oeil comme si on venait d'une autre planète (le nombre de fois où ça peut m'arriver ça :roll: )
C'est juste que tu ne dois pas être habitué à avoir des conversations surréalistes avec tes proches, tout simplement. :wink:
... je crois que tu as la réponse à cette phrase dans ma précédente parenthèse :mrgreen:
Koiwai a écrit :Dans ce volume, un chapitre montre parfaitement cette dualité entre sens et manque de sens: celui sur les grillades. Pendant que Koiwai père discute sérieusement de sujets adultes, comme celui visant à acheter une nouvelle voiture, le lecteur prend plaisir à se focaliser sur Yotsuba, qui, du haut de son statut de petite fille, paraît complètement décalée par rapport à la conversation, d'autant qu'elle enchaîne, comme à son habitude, les réactions imprévisibles, sorties de nulle part.
Là, j'avoue ne pas saisir : tu entends quoi par "manque de sens" ? Une enfant n'a pas sa place à une table de restaurant avec des adultes ? Qu'est-ce qui la rend "décalée" comme tu dis ? Je trouve au contraire qu'elle a parfaitement sa place là-bas, qu'elle agit et s'amuse comme une enfant de son âge compte tenu de l'environnement, soit en commandant elle-même, en retournant les grillades, en donnant le signal du départ^^, ou en montrant à Yanda son nouvel ours en peluche. Elle ne fait aucune remarque décalée (je viens de relire ce passage), et s'intègre naturellement à l'ambiance, ce que ne font pas toujours les enfants d'ailleurs. Bref, je ne vois pas trop où tu veux en venir.
J'ai dit "manque de sens", pas "absence de sens", nuance :wink: Et je ne dis pas qu'elle n'a pas sa place là-bas, je dis simplement qu'elle paraît décalée par rapport à la conversation des adultes. Le "manque de sens" tel que je l'entends découle directement de ce côté décalé de Yotsuba. Et ce qui la rend décalée pour moi, je le dis, c'est son statut et ses réactions d'enfant comme tu le dis toi-même, au beau milieu de ce repas et de cette conversation d'adultes. Dans la réalité, un enfant a toujours l'air un peu décalé par rapport aux adultes dans ce genre de situation (je l'ai encore bien vu en bossant en centre aéré cet été XD)... En fait, dans le fond, on est d'accord, c'est juste que tu n'as pas donné à certains de mes mots la signification qu'ils avaient/ont pour moi :)
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 10220
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Yotsuba !

Message non lu par Koiwai » 24 oct. 2010, 00:42

Et hop ! Up par excès de fanboyisme !

Mais réjouissons-nous, mes amis ! Réjouissons-nous ! Car pile-poil un an après le tome 9, le dixième volume de Yotsuba et annoncé au Japon pour le 27 novembre ! :D
http://www.manga-news.com/index.php/man ... -jp/vol-10

On devrait donc pouvoir tabler sur une sortie en France pour l'été 2011 :)
Image

Avatar du membre
shun
Messages : 918
Enregistré le : 23 sept. 2004, 21:43

Re: Yotsuba !

Message non lu par shun » 24 oct. 2010, 02:09

dans l'interview de kuro sur mangavore, on apprend que yotsuba est une catastrophe niveau vente.
Groupe facebook de vente manga en Belgique : https://www.facebook.com/groups/1024308 ... 6/?fref=ts

Avatar du membre
Raimaru
Space Cowboy
Messages : 1689
Enregistré le : 16 janv. 2010, 16:37
Localisation : Fensch Vallée

Re: Yotsuba !

Message non lu par Raimaru » 24 oct. 2010, 07:40

Shun a écrit :dans l'interview de kuro sur mangavore, on apprend que yotsuba est une catastrophe niveau vente.
Ça ne m'étonne malheureusement pas... La série n'a pas un thème a priori très vendeur. De toute manière, le tranches-de-vie fait souvent des flops en France (alors que c'est un genre sensationnel pour ceux qui s'y intéressent o_o).

Mais bon, j'ai rarement vu Kurokawa arrêter ses séries. Je pense qu'on l'aura ce tome 10 ^^
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 10220
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Yotsuba !

Message non lu par Koiwai » 24 oct. 2010, 12:39

shun a écrit :dans l'interview de kuro sur mangavore, on apprend que yotsuba est une catastrophe niveau vente.
Ca, on le savait déjà, malheureusement, le fait que certains tomes de la série ne soient même pas réimprimés allait dans ce sens :(
Malheureusement, dès qu'une série sort un peu des sentiers battus, elle fait un flop en France.
Ca doit d'autant plus faire mal à Kurokawa qu'ils doivent payer cette licence assez cher, au vu de son énorme succès au Japon... Mais je garde confiance en Kuro, perso, ils n'ont jamais arrêté une série avant la fin, et leurs succès comme FMA, Soul Eater, Lost Canvas, etc... doivent bien les aider à maintenir l'équilibre :)
Image

Avatar du membre
Raimaru
Space Cowboy
Messages : 1689
Enregistré le : 16 janv. 2010, 16:37
Localisation : Fensch Vallée

Re: Yotsuba !

Message non lu par Raimaru » 24 oct. 2010, 12:56

Koiwai a écrit :Ca doit d'autant plus faire mal à Kurokawa qu'ils doivent payer cette licence assez cher, au vu de son énorme succès au Japon...
Ça, je pense qu'on peut le voir dans le format de prix : 7€50. Alors que pour des mangas de qualité et de format similaires chez Kurokawa, ils peuvent descendre à 6€90 (je ne parle pas de Vinland, je pense que la qualité est supérieure, notamment au niveau des couvertures, ce qui justifie un prix plus élevé).

J'ai jamais vu autant de quotage pour plussoyer :shock:
Image

Répondre