Vagabond

Rubrique consacrée aux seinen, c'est à dire des séries se destinant à un lectorat adulte.

Vagabond c'est ...

Miyamoto musachié
7
12%
Musashi Miyamotrobien
47
82%
Takezo Shinmouais... bof
3
5%
 
Nombre total de votes : 57

Avatar du membre
hdix
Messages : 1554
Enregistré le : 28 août 2007, 14:46
Localisation : environs de bourg en bresse

Re: Vagabond

Message non lu par hdix » 05 mai 2011, 15:33

:shock:

wouahou
impressionnant
magnifique

ouais t'as raison je bave :lol:
Image
"SAVOIR PLUTÔT QUE CROIRE"

Avatar du membre
musashiden
Messages : 11
Enregistré le : 12 mai 2008, 13:25

Re: Vagabond

Message non lu par musashiden » 12 sept. 2012, 16:47

Je crois que si je devais me séparer de ma collection toute entière, je ne pourrai pas.
Vagabond serait surement la seule série dont je ne pourrai pas me séparer (dans l'absolu bien sur, puisqu' il me serait impossible de faire un top 3 par exemple).
Je crois que sur mes presque 2000 mangas, Vagabond est la série qui m'a le plus transporter, celle dont j'ai vraiment cru ressentir ce que ressentait les personnage.
Quand Musashi est sous tension, je le suis, quand il su, je transpire presque aussi.
Vraiment, Vagabond est pour moi un manga qui porte bien plus loin qu' un scénario, qu' un (extraordinaire) graphisme ou qu' une adaptation de roman.
Il est une reflexion, il apporte une certaine sérénité et bien des fois il m' est arrivé de me poser les même questions que Musashi.

Ce manga, à mon sens, est VRAIMENT un chef d'oeuvre.
Certes je pourrai en qualifier plusieurs de cette manière mais Vagabond transporte vraiment le lecteur... j'ai du mal à exprimer ce que je ressent à la lecture de cette merveille... par exemple, quand je lis un de ses tome, je ne veux pas être dérangé et je suis dans le silence...
Bref je tire mon chapeau, et même je m'incline, Mr Inoue.

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9820
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Vagabond

Message non lu par Koiwai » 05 déc. 2012, 13:20

Il est làààà ! Le Vagabond nouveau est arrivé, après deux ans d'attente :D Une pause qui a normalement dû permettre à Inoue de bien penser la fin de sa série, désormais proche. Mais ça ne se ressent pas encore forcément sur ce tome-ci, où l'auteur tâtonne encore, comme il le dit lui-même, en recadrant bien son oeuvre histoire de ne pas nous perdre, quitte à tourner un peu en rond.
On retrouve donc en parallèle Kôjirô Sasaki et Miyamoto Musashi, chacun suivant sa voie de son côté pour le moment. Le premier s'impose tout naturellement à Kokura, tandis que le deuxième n'en finit plus dans ses doutes et les réflexions sur son passé. Comme déjà dit, Inoue y va encore un peu à tâtons autour de l'introspection de Musashi, qui revient sur des choses un peu déjà vues dans les quelques tomes précédents. Mais l'auteur a toujours un don pour raconter les choses et faire ressortir les petites évolutions intérieures du bonhomme, que ce soit en ce qui concerne son parcours, son avenir, ou Otsu. Jusqu'à nous laisser enfin entrevoir quelques changements de comportement vers la fin du tome.
Je regrette quand même cette sensation que les choses font un peu trop de surplace, ainsi que quelques raccourcis dans les événements liés au gosse en fin de tome, mais retrouver enfin Vagabond est un bonheur, la claque graphique est toujours au rendez-vous (malgré des petits instants comiques pas super bien intégrés), et Inoue semble globalement savoir où il va.
Image

Avatar du membre
Luciole21
Génie lambda
Messages : 1152
Enregistré le : 17 janv. 2012, 22:26
Localisation : Inconnue

Re: Vagabond

Message non lu par Luciole21 » 11 févr. 2013, 01:14

Après tout le bien que j'entends partout d'Inoue, il fallait bien que je finisse par voir ce qu'il en est, et c'est Vagabond qui m'est tombé sous la main.
Pour commencer : les graphismes. J'ai lu tout les commentaires du topic, et beaucoup s'extasient littéralement devant ces dessins, allant même jusqu'à les considérer comme les plus beau qui soient. Vous l'aurez compris à la tournure de ma phrase, ça n'est pas vraiment mon avis. Le fait qu'ils soient beaux est indéniable, ils sont maîtrisés à la perfection, le découpage est nickel, les proportions, les muscles, tout, c'est vraiment très beaux. Malgré ça, et pour une simple question de sensibilité, et si je devait faire un classement de mes dessinateurs préférés, ils serait derrière pas mal d'autres auteurs (derrière Shin'ichi Sakamoto, Inio Asano, Yang Kyung-Il, Junji Ito, Takeshi Obata, Yukito Kishiro...). De ce côté, c'est une simple question de goût, certains adorent, d'autres moins, bref. Le détail qui me choque un peu plus, c'est que vous évoquer le fait que ces dessins fassent parfaitement passer les émotions, et je ne trouve pas, à mon grand regret. Je regrette que Vagabond ne soit pas la claque que j’espérais, et ce à quoi j'aspire en lisant un manga, simplement parce qu'en le lisant, je ne ressent pas ni d'enthousiasme, ni de tristesse, ni d'excitation : ça ne passe pas. Récemment j'ai redécouvert Asano (qui dessine indéniablement bien), qui m'a fait passer par toute sorte d'émotions avec brio, et encore plus récemment, j'ai découvert Mitsuru Adachi. Et même là, avec ces dessins simples et purifiés au possible, j'ai senti que j’étais sensible à l'oeuvre (Katsu en l'occurrence). Cela peut s'expliquer par le fait qu'il y a des jours, ou je suis extrêmement sensible, et d'autres non. La petite anecdote sur la question : un jour, j'ai regardé le tombeau des lucioles, et le film est passé sans que je verse la moindre larme. Le lendemain, j'ai chialé à la fin de Toy Story 3 :P

Petite précision, je n'ai lu pour l'instant que les 8 premiers volumes de la série.
Au niveau de l'histoire, j'aime beaucoup, mais là encore, je lui trouve un certain nombre de défauts qui me gêne. Pour résumé ma pensé (et c'est le moment ou je me fais lyncher), j'ai l'impression de lire un shonen nekketsu, mais en plus réaliste, et beaucoup mieux orchestré.
Le héros est un type qui veut devenir le plus fort, tandis que son rivale veut le dépasser. Il sera amené à progresser au fil de ses rencontre, qui serons souvent l'occasion de faire passé une morale quelconque. Les gens qu'ils rencontrera et affrontera se remettrons en question grâce à lui (s'il ne les tues pas). Il s'entraînera pour perfectionner sa technique. C'est infiniment mieux foutu que du nekketsu, les morales sont apportées naturellement et avec subtilité, les personnages sont plus développés. L'emballage est super beaux, mais dans le fond...
Et même, les combats sont souvent longs, et pas vraiment passionnant. J'ai infiniment plus vibré durant les affrontements de Shigurui.
Bon, je "m'attaque" à un monument qui fait presque l'unanimité, mais je voulais donner mon avis. Le manga est tout de même génial et je vais continuer ma lecture, en espérant changer d'avis avec les tomes qui suivent.
Image

Dernier coup de cœur manga : Chiisakobe (Minetaro Mochizuki)
Dernier coup de cœur franco-belge : Septs Nains (Lupano)
Dernier coup de cœur comics : Bone (Jeff Smith)
Dernier coup de cœur roman : La horde du contrevent (Alain Damasio)
Dernier coup de cœur film : Perfect Sense
Dernier coup de cœur jeux vidéo : Portal 2

Platineur débutant : http://www.psthc.fr/profil-psn-Coeluli. ... c7dbc3d294

Sorrow
Messages : 1270
Enregistré le : 14 janv. 2008, 22:28
Localisation : Entre deux mondes

Re: Vagabond

Message non lu par Sorrow » 11 févr. 2013, 09:29

Luciole21 a écrit :j'ai l'impression de lire un shonen nekketsu, mais en plus réaliste, et beaucoup mieux orchestré.
En deux mots : roman d'apprentissage. Vagabond est basé sur un célèbre roman de ce genre. Il est donc bien normal qu'on y retrouve les caractéristiques des titres shônen. Et ce n'est pas "mieux foutu" qu'un titre shônen, c'est juste une approche différente du genre, plus adaptée aux adultes. Ce n'est pas parce qu'on grandit que magiquement, les thèmes dominants des histoires de nos enfance s'évaporent, ils évoluent juste sous un autre regard. Ce n'est pas pour rien que les Pixar entre autres en appelle aussi bien aux enfants qu'aux adultes.

Et aussi, je ne crois pas que Vagabond fasse l'unanimité. Le talent d'Inoue fait l'unanimité, mais Vagabond est un roman de samouraï, et le genre n'est pas spécialement très populaire chez nous, du moins en catégorie seinen. Ca se lit très vite, ça traîne en longueur, il y a beaucoup de combats très longs... Le titre n'est pas exempt de défauts formels selon le lecteur. Lis plutôt "Real" (chez Kana), je crois qu'il conviendra mieux à ce que tu recherches dans un manga, et te fera découvrir la véritable dimension émotionnelle d'Inoue.
"Les bons livres sont une ancre pour ton bateau dans le port de la vie. Même si une grande vague arrive, ton bateau ne sera pas emporté. Tu pourras mettre les voiles quand tu auras accumulé suffisamment de forces et de connaissances."
"Et moi aussi j'ai un rêve stupide qui me tient à coeur. Il est temps de me bouger pour le réaliser."
"Don't Think, Feel!"

Avatar du membre
Luciole21
Génie lambda
Messages : 1152
Enregistré le : 17 janv. 2012, 22:26
Localisation : Inconnue

Re: Vagabond

Message non lu par Luciole21 » 11 févr. 2013, 14:11

Sorrow a écrit : Et ce n'est pas "mieux foutu" qu'un titre shônen, c'est juste une approche différente du genre, plus adaptée aux adultes. Ce n'est pas parce qu'on grandit que magiquement, les thèmes dominants des histoires de nos enfance s'évaporent, ils évoluent juste sous un autre regard.
J'ai tendance à préférer les seinen aux shonen, et à les considérer comme "mieux foutus", du fait de leur maturité et de leur réflexion souvent plus aboutit. En fait, j'aime beaucoup les shonen également, mais j'avoue que je ne parvient souvent pas à déceler tout l’intelligence qui se trouve parfois derrière (ce que tu soulève dans beaucoup de tes chroniques, en mettant en avant la réflexion dans des titres qui ne paient pas de mine). Quelque part, c'est le style qui veut ça, puisqu'il est destiné à de jeunes adolescents (à la base, n'importe qui peut en lire et aimer, moi le premier), ou peut-être que je n'ai pas lu les bons titres.
Sorrow a écrit : Lis plutôt "Real" (chez Kana), je crois qu'il conviendra mieux à ce que tu recherches dans un manga, et te fera découvrir la véritable dimension émotionnelle d'Inoue.
Je le pense aussi, et c'est en projet (comprendre : je l'achète dès que mon porte-monnaie le permet ^^).
Image

Dernier coup de cœur manga : Chiisakobe (Minetaro Mochizuki)
Dernier coup de cœur franco-belge : Septs Nains (Lupano)
Dernier coup de cœur comics : Bone (Jeff Smith)
Dernier coup de cœur roman : La horde du contrevent (Alain Damasio)
Dernier coup de cœur film : Perfect Sense
Dernier coup de cœur jeux vidéo : Portal 2

Platineur débutant : http://www.psthc.fr/profil-psn-Coeluli. ... c7dbc3d294

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9820
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Vagabond

Message non lu par Koiwai » 04 déc. 2014, 19:32

Tome 37 :
Encore et toujours depuis plusieurs volumes, on sent qu'Inoue évolue en même temps que Musashi, et qu'il étale ses propres évolutions à travers son héros. Ce qui, forcément, crée quelques chapitres qui tournent un peu en rond, tâtonnent. Mais c'est ça qui continue de me fasciner dans cette série. Et du coup, les avancées et les doutes de Musashi sonnent vraiment juste.
Toute la fin du tome est exceptionnelle dans sa façon d'aborder la relation entre Musashi et le vieux Shusaku. On note également le retour très attendu d'un personnage qui devrait apporter beaucoup par la suite.
Image

Avatar du membre
hdix
Messages : 1554
Enregistré le : 28 août 2007, 14:46
Localisation : environs de bourg en bresse

Re: Vagabond

Message non lu par hdix » 29 déc. 2014, 10:12

oui très bon tome.

et malgré qu'il ne se passe pas grand chose, ou tout du moins toujours la même chose, la lecture fut fluide et intéressante.

maintenant la suite augure du renouveau.
Image
"SAVOIR PLUTÔT QUE CROIRE"

Avatar du membre
Rogue Aerith
Filousophe
Messages : 1116
Enregistré le : 28 nov. 2006, 18:26

Re: Vagabond

Message non lu par Rogue Aerith » 29 déc. 2014, 20:03

Vagabond 37


Je suis quant à moi plutôt d'accord avec Erkael. La parenthèse d'une dizaine de tomes consacrée à la remise en question métaphysique de Musashi était passionnante, mais le tome 37 fait l'effet d'un trop plein, après tous les tomes précédents. J'ai vraiment envie qu'Inoue passe à autre chose maintenant.
Image
Image

Répondre