Gunslinger girl

Rubrique consacrée aux seinen, c'est à dire des séries se destinant à un lectorat adulte.
Avatar du membre
Rogue Aerith
Filousophe
Messages : 1116
Enregistré le : 28 nov. 2006, 18:26

Re: Gunslinger girl

Message non lu par Rogue Aerith » 25 août 2009, 19:32

Wang Tianjun a écrit :J'avais quand même trouvé les premiers tomes assez lents et poussifs en première lecture.
Lents, les premiers tomes le sont, c'est évident. Que Shinob souligne cet état de fait, et conseille même une lecture à l'essai avant de se lancer, c'est tout aussi compréhensible. Je comprends que certains n'aiment pas ce genre de rythme. Poussifs, les premiers tomes, certainement pas. En fait, Gunslinger girl met un certain temps avant de réellement monter en puissance. Pour moi, cet aspect lent est appréciable... D'une part, parce que les bases sont posées à merveille et que l'auteur prend son temps pour nous faire connaître ses personnages une première fois (avant de les développer beaucoup plus par la suite). D'autre part, le début un peu lent nous habitue à un rythme changeant, les passages tranches-de-vie passant aussi bien que les scènes d'action par la suite. :)
Wang Tianjun a écrit :voire parfois un peu complexe
Figure-toi que je me suis posé une question : j'ai lu ici-même que le premier tome de Bokurano était bizarrement traduit par Asuka. Et bien j'ai trouvé les 2 premiers tomes de Gunslinger girl assez... complexes, une complexité résultant notamment des dialogues.
Wang Tianjun a écrit :abreuvé de shonen à l'époque où je les ai découverts
J'ai l'impression que dans les mois qui viennent, le manga ne va pouvoir vraiment me surprendre et me procurer des sensations que si je me lance dans certains seinen jusque-là ignorés... Le problème, c'est le prix desdits seinen :evil:
Image
Image

Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4622
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Re: Gunslinger girl

Message non lu par Wang Tianjun » 05 nov. 2009, 14:30

A vos listes d'achat ! :D

Image
(Click me ^^)

Retour des drôles de damoiselles le 14 janvier 2010 ! 6 mois après la parution Japonaise, bravo Asuka ! ^__^
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Avatar du membre
shun
Messages : 918
Enregistré le : 23 sept. 2004, 21:43

Re: Gunslinger girl

Message non lu par shun » 05 nov. 2009, 18:18

Wang Tianjun a écrit :A vos listes d'achat ! :D

Image
(Click me ^^)

Retour des drôles de damoiselles le 14 janvier 2010 ! 6 mois après la parution Japonaise, bravo Asuka ! ^__^
très content aussi!
Groupe facebook de vente manga en Belgique : https://www.facebook.com/groups/1024308 ... 6/?fref=ts

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9790
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Gunslinger girl

Message non lu par Koiwai » 07 nov. 2009, 13:57

Miaaaaaaam !!! :D

Un tome avec Rico et Jean en couverture sera forcément un excellent tome... Ah mais suis-je bête: un tome de Gunslinger Girl, c'est toujours excellent :D
Image

Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4622
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Re: Gunslinger girl

Message non lu par Wang Tianjun » 15 janv. 2010, 12:21

Et donc le voilà !!! :D :D :D

Un tome vraiment haletant, orienté véritablement action pour une fois, ça pétarade dans tous les sens et on prend vraiment plein la vue. A ce propos, j'ai l'impression que le dessin de l'auteur s'est encore améiloré, dans la finesse du trait ou dans la mise en scène. En tous cas le résultat est purement stupéfiant, et la montée d'adrénaline bien présente.

Mais l'auteur n'en oublie pas la réflexion et nous rappelle assez durement que les demoiselles ne sont pas là pour jouer à la poupée, et que comme tout soldat qui se respecte, leur destin est de mourir au combat. Une fatalité d'autant plus implacable que la première génération est en train de devenir obsolète. Peu à peu, le final de l'oeuvre se dessine, quelque chose d'inexorable qui risque d'arracher beaucoup de larmes... mais on y est pas encore...

J'ai également apprécié le nouveau méchant qu'est Giacomo, un vrai leader charismatique et fanatique de toute forme de rebellion. Il suscite même une forme de respect et d'admiration pour les gens du bureau, et sa capture représente des intérêts capitaux. Sachant qu'en plus il serait à l'origine de l'affaire Croce, m'est avis que nous tenons là le grand méchant de la série... D'ailleurs la mise en place d'un flashback sur la famille Croce, à ce moment-là du récit, n'est pas vraiment anodin.

Bref... que dire de plus, sinon : merci Yu Aida !!!
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9790
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Gunslinger girl

Message non lu par Koiwai » 19 janv. 2010, 19:20

Tome 11 ! :)

Un nouveau volume de Gunslinger Girl, c'est une chose tellement rare que c'est à chaque fois un petit évènement. Et 11 mois après le dixième tome, voici que débarque enfin le onzième opus de la cruelle histoire de ces jeunes filles cyborgs.

Ce onzième volume s'ouvre sur un chapitre s'attardant sur une cyborg très peu présente jusqu'à maintenant: Béatrice, dite Bice. Incapable de ressentir la moindre émotion, la taciturne fillette en vient à se demander ce que l'on peut ressentir face à la mort...

Mais après cela, c'est, pour une fois, l'action qui domine avant tout, puisque le Bureau d'Aide Sociale se retrouve à Venise pour contrecarrer les plans du terroriste vétéran Giacomo Dante. Et la première chose qui frappe, c'est l'indéniable gain de qualité du coup de crayon de Yu Aida. Le début de la série péchait un peu sur ce point, puis peu à peu, l'ensemble s'était beaucoup affiné et avait gagné en précision. Et avec les scènes d'action de ce tome, Aida nous en met enfin véritablement plein la vue: toujours plus fin et toujours plus expressif, son trait sert parfaitement des scènes de combats rendues totalement immersives par un découpage intelligent, une mise en scène dynamique et une représentation de la ville de Venise bourrée de réalisme, précise et détaillée. L'ensemble nous happe totalement, on n'en ressort pas indemne.

De l'action, oui, mais le tome ne s'arrête pas à cela, puisqu'il permet avant tout de faire entrer en scène celui qui sera sans doute le plus grand ou l'un des plus grands ennemis de la série: Giacomo Dante, le terroriste à l'origine de l'affaire Croce, qui a coûté la vie au père et à la jeune soeur de Jean et de José. Dès lors, on comprend aisément que les deux frères fassent de cette mission une véritable affaire personnelle.

Enfin, tout ceci n'occulte pas la situation en elle-même, les sentiments et ressentiments de nos jeunes tueuses et de leurs responsables. Et de ce côté-là, ce onzième volume est très riche.
Ainsi, alors que le personnage de Béatrice a déjà été évoqué plus haut, signalons que le destin qui l'attend ne manque pas d'être poignant. Elle qui ne ressent rien, elle accomplira sa mission jusqu'au bout sans la moindre arrière-pensée, si ce n'est une ultime réplique remplie d'espoir envers Triela, qui endosse ici plus que jamais son rôle de "grande soeur".
Une Triela qui, par ailleurs, nous apparaît à nouveau comme la plus humaine et touchante de toutes les fillettes, de par sa volonté de continuer de se battre, non plus en étant prête à mourir pour Hilscher, mais en étant bien décidée à continuer à vivre le plus longtemps possible pour lui.
Un Hilscher qui, de son côté, apparaît lui aussi comme le plus humain des fratelli, s'étant beaucoup attaché à Triela, souhaitant la préserver, allant même jusqu'à lui dire de ne pas en faire trop.
Car ici, Hilscher est bien le seul fratello semblant doté d'une parcelle d'humanité, puisque tous les autres n'hésiteraient maintenant plus à sacrifier les obsolètes cyborgs de la première génération, du toujours aussi froid et dépourvu de sentiments Jean, jusqu'à José, dont le désir de vengeance inébranlable le pousse à être plus froid qu'auparavant envers Henrietta.
Petit à petit, la chute de la première génération de cyborgs continue donc de se dessiner et nous laisse entrevoir une suite toujours plus intense et dramatique pour Henrietta, Triela, Rico et les autres, et cela est d'autant plus le cas lorsque l'on voit, à côté, la bonne condition de Petrouchka, issue de la deuxième génération, et de son fratello Alessandro.

Alors qu'après la bataille, l'affaire Giacomo Dante n'est toujours pas conclue puisque le redoutable terroriste parvient à s'échapper, mettant ainsi en échec la mission du Bureau d'Aide Sociale, un début de flashback arrive, le temps de trois chapitres. Le premier met en scène Enrica, la jeune soeur de Jean et José décédée lors de l'affaire Croce. On découvre ainsi une enfant comme les autres, qui s'amuse, pense à sa famille trop occupée pour s'occuper d'elle, et tente de combler le vide qu'elle laisse en gardant sa bonne humeur. Le portrait effectué ici nous présente une fillette attachante, ce qui ne fait que nous faire ressentir un malaise plus profond quand on se rappelle du tragique destin qui l'attend.
Les deux derniers chapitres reviennent sur Jean, le si froid fratello de Rico et frère de José. On appréciera énormément de voir enfin se lever un voile du passé de cet homme déjà taciturne à cette époque, de faire la connaissance de celle qui était sa fiancée, et gageons que dès le prochain tome, le lecteur pourra réussir à cerner un peu mieux la personnalité de ce personnage.

Passionnant d'un bout à l'autre, ce onzième volume, en plus d'être esthétiquement impeccable, continue de nous prendre aux tripes. La psychologie de la plupart des personnages est à nouveau de la partie, et l'affaire Croce, qui a conditionné José et Jean, est ici centrale. Et ainsi, tandis que la première génération de cyborgs marche petit à petit vers son inévitable perte, l'oeuvre de Yu Aida pourrait bien prendre ici un tournant laissant envisager la fin prochaine de la série. A moins que l'auteur ne souhaite prolonger encore le plaisir.

Pour l'une de ses toutes premières sorties, Kazé Manga nous propose une édition dans la droite lignée de ce que nous proposait Asuka.
Image

Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4622
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Re: Gunslinger girl

Message non lu par Wang Tianjun » 19 janv. 2010, 20:04

Koiwai a écrit : Pour l'une de ses toutes premières sorties, Kazé Manga nous propose une édition dans la droite lignée de ce que nous proposait Asuka.
.... Mais avec un logo tout pourri :cry:
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9790
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Gunslinger girl

Message non lu par Koiwai » 19 janv. 2010, 20:13

Wang Tianjun a écrit :
Koiwai a écrit : Pour l'une de ses toutes premières sorties, Kazé Manga nous propose une édition dans la droite lignée de ce que nous proposait Asuka.
.... Mais avec un logo tout pourri :cry:
Grave, c'est le premier truc que je me suis dit en achetant le tome :|
Image

Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4622
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Re: Gunslinger girl

Message non lu par Wang Tianjun » 28 avr. 2010, 07:15

Le tome 12 sort ce mois-ci au Japon, et il est aux couleurs.... de Manga-News ! :mrgreen:

Image

On sent que le flashback du tome précédent va bel et bien continuer... tant mieux ! Maintenant espérons que Kaze Manga soit aussi réactif que pour le volume précédent ! :)
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Avatar du membre
ShadO
Dreamer in the rain
Messages : 944
Enregistré le : 19 avr. 2009, 18:10
Localisation : Bruxelles

Re: Gunslinger girl

Message non lu par ShadO » 28 avr. 2010, 13:28

Et encore une très jolie couverture qui promet en effet pour ce qui est du contenu.
Dommage par contre ce "Vol. 12" un peu trop voyant je trouve. Enfin bon, c'est un détail.
Image
Image

Répondre