Higanjima: l'île des vampires

Rubrique consacrée aux seinen, c'est à dire des séries se destinant à un lectorat adulte.
Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9910
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Higanjima: l'île des vampires

Message non lu par Koiwai » 31 mai 2015, 20:47

Tome 11 :

L'action bat à nouveau son plein pendant tout le tome, tantôt excellente de par les rebondissements et les plans tentés par nos héros, tantôt un peu gonflants à cause de la tendance de l'auteur à étirer certains passages, à être répétitif dans ses dialogues et à trop insister sur le pathos.

Cela dit, on a clairement le tome le plus intense depuis le début de la série. Le sentiment d'impuissance d'Aki face à un ennemi très cruel et se régénérant sans cesse est palpable, et l'important bouleversement tragique qui a lieu relance de plus belle la machine. Cet arc dans le canyon fut globalement très bon et donne vraiment envie de voir de quoi la suite sera faite !

Et miracle, Yuki est un peu utile pendant une page.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9910
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Higanjima: l'île des vampires

Message non lu par Koiwai » 31 mai 2015, 21:52

Tome 12 :

Après le retour longtemps attendu d'un certain perosnnage, on a droit à un long flashback occupant l'essentiel du tome et levant le voile sur tout un pan du passé de Miyabi et de l'île. Nous apprenons un peu plus de choses sur les origines de ce dernier, sur son gain de puissance, sur les facultés de son sang à transformer les humains en vampires... le tout à travers un passé où ressort surtout la folie humaine, via de macabres expériences pendant la guerre. Dans le fond, l'idée des expériences de guerre est classique, mais le résultat est là et c'est malsaon à souhait. Il reste tout de même des choses à éclaircir sur Miyabi (pourquoi déteste-t-il tant les humains ?), mais en attendant, tout ça apporte à nos héros une piste pour peut-être le contrer. Affaire à suivre !

Un bémol quand même concernant les quelques brèves notes d'humour mal placées avec un Katô un peu trop bouffon.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9910
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Higanjima: l'île des vampires

Message non lu par Koiwai » 07 juin 2015, 14:09

Tome 13 :

Une première partie de tome qui révèle enfin tout des raisons ayant poussé Rei à amener Aki et les autres sur l'île. Plutôt simple mais efifcace, d'autant que ça permet enfin de mieux comprendre la jeune femme.

La suite voit le petit groupe pénétrer dans la mine abandonnée dans l'espoir d'atteindre le laboratoire pour trouver le vaccin. Au vu de la réputation du lieu, je m'attendais à une ambiance très malsaine et oppressante, finalement ça tombe un peu à plat car l'auteur nous montre très vite la population peu réjouissante qui vit dans les lieux, sans vraiment chercher à entretenir de mystère dessus. Et alors que je pestais déjà de voir Yuki une énième fois cantonnée à son rôle de potiche à sauver, la fin de volume la voit enfin se dégourdir un peu, même si ça reste basique.

A noter, un couac de traduction. Rei dit que depuis qu'ils sont entrés dans la mine ils vont toujours vers l'ouest, et 2 pages après on nous sort que c'est vers l'est :/
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9910
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Higanjima: l'île des vampires

Message non lu par Koiwai » 07 juin 2015, 16:56

Tome 14 :

Dans cette série, la capacité des personnages à ne pas toujours savoir réfléchir me gonfle, ce qui est plus que jamais le cas avec[spoiler]le retour d'Atsushi.[/spoiler] La raison de son retour est tellement évidente que la tentative de petit suspense de l'auteur ne fonctionne pas, d'autant que, comme dit, Aki et les autres ne se posent finalement pas plus de questions que ça...

Pour le reste, on a un sérieux amas de facilités, une nouvelle fois (comme par hasard, les 4 démons qui éclosent en même temps juste quand nos héros allaient partir...), mais il y a toujours ce rythme haletant qui nous garde accrochés.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9910
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Higanjima: l'île des vampires

Message non lu par Koiwai » 08 juin 2015, 12:56

Tome 15 :

Un début de tome un peu longuet, avec des dialogues qui se répètent et une trop forte insistance pathos sur le fait qu'[spoiler]Aki et Atsushi seront désormais frères ennemis.[/spoiler]

A part ça, l'avancée dans la mine se poursuit, et après un très bref instant fan-service et le retour d'Igarashi, on a droit à un nouveau monstre assez excellent avec la "Princesse", bestiole assez dégueulasse physiquement et qu'il ne faut pas regarder dans les yeux, sans quoi elle attaque. Pour la première fois, j'ai ressenti une vraie tension horrifique dans la série, avec nos héros qui doivent monter l'escalier en spirale en prenant bien garde de ne pas croiser le regard de cette horrible créature ^^

Quant à la fin de tome avec les manigances d'Igarashi, elle est totalement prévisible mais relance un peu le truc. La recherche du vaccin devrait trouver son aboutissement dans le prochain volume !

Un bon petit tome, prenant bien que l'auteur a toujours tendance à rallonger les choses.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9910
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Higanjima: l'île des vampires

Message non lu par Koiwai » 08 juin 2015, 17:37

Tome 16 :

La vache, ce tome m'a complètement pris aux tripes, pour plusieurs raisons.

- [spoiler]Les morts très soudaines et brutales d'Igarashi (anecdotique) et de Rei (là par contre, ça m'a bien secoué car j'aimais beaucoup ce personnage et que la façon dont elle meurt, tuée par celui qu'elle aimait, est cruelle).[/spoiler] Cette fois-ci, pas de rallonge de la part de l'auteur, donc c'est d'autant plus efficace.[spoiler]Surtout qu'une fois sortis de la grotte, nos héros ont le temps de faire un peu le point et de marquer la mort de Rei avec juste ce qu'il faut d'émotion.[/spoiler]

- Le retour de la "Princesse" et la longue et frénétique fuite pour lui échapper ! Sincèrement, certains rebondissements sont hyper gros (en tête, le slide du chariot sur le dos du monstre :lol: ), mais le rythme est nickel, c'est ponctué de nombreux petits obstacles, et l'auteur sait vraiment bien tirer parti du look dégueu et effrayant de la "Princesse", qui est à ce jour le meilleur monstre de la série pour moi. Je suis également content de la mise en avant de Nishiyama pendant la fuite. Par contre, dommage que Kato soit toujours aussi boulet...


Bref, émotion, action et effroi se mêlent très bien dans ce tome de haute volée.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9910
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Higanjima: l'île des vampires

Message non lu par Koiwai » 10 juin 2015, 18:47

Tome 17 :

Une première partie de tome intéressante car elle dévoile la vraie facette de la vie d'Atsushi sur l'île et vient nuancer certains vampires (qui en avaient bien besoin). Mais ça reste très basique et trop prévisible (et puis certaines réactions restent navrantes... Une énième fois, on a une tentative de suspense foireuse avec Aki qui ne devine pas qui est la femme qu'Atsushi va lui présenter, alors que c'est tellement évident). Finalement, tout ça semble surtout être fait pour offrir une aura encore plus tragique au combat qui s'apprête à avoir lieu entre les deux frères.

Le combat en lui-même commence ensuite, et après quelques vieux clichés dispensables (le maître et les potes d'Aki en arbitres, allons bon... c'est inutile) il démarre sur les chapeaux de roue, mais s'essoufle assez vite car là aussi trop basique et, surtout, beaucoup trop long ! Une fois de plus, l'auteur étire trop les choses.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9910
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Higanjima: l'île des vampires

Message non lu par Koiwai » 11 juin 2015, 07:04

Tome 18 :

Quel dommage qu'un tome aussi essentiel, aussi crucial, se traîne autant en longueur, accumule autant de facilités et fasse autant dans le pathos. Toute la dernière partie du tome, après le combat, est interminable, et avant ça Koji Matsumoto a un mal fou à doser de façon crédible le comportement d'Atsushi.

Avec [spoiler]la mort d'Atsushi,[/spoiler] ce tome aurait dû être l'un des plus puissants de la série. Pour moi, il est finalement le plus gonflant, tant l'auteur en fait beaucoup trop. Semi-raté.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9910
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Higanjima: l'île des vampires

Message non lu par Koiwai » 12 juin 2015, 18:08

Tome 19 :

Pas de surprise ni de rebondissements de folie dans ce tome qui se consacre essentiellement à un long flashback, et pas n'importe lequel : l'heure est enfin devenue de découvrir le passé du Maître, tandis que les pièces de ce long puzzle que fut le passé de l'île finissent de s'emboîter. C'est assez rythmé, ça évite les longueurs si souvent critiquées dans la série... bref, ça fait bien son travail, en plus de montrer que l'auteur a bien pensé son scénario sur la longueur.

Le seul truc qui cloche un peu pour moi, c'est encore et toujours cette crétinerie des héros qui ne se posent pas de questions. Sérieusement, après autant de mois sur l'île, personne n'avait pensé à demander au maître d'où lui venait sa force et son masque ? ô_O
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9910
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Higanjima: l'île des vampires

Message non lu par Koiwai » 12 juin 2015, 19:18

Tome 20 :

Pour retrouver la seringue et neutraliser Miyabi, nos héros doivent d'abord mettre hors-jeu chacun des hameaux des vampires. Ils attaquent le premier village avec en tête un plan assez bien organisé pour ne laisser échapper personne, mais un imprévu arrive : chaque hameau est apparemment gardé par un démon, et le premier d'entre eux fait son apparition et capture Ken, Katô et Yuki...

Un truc me gonfle de plus en lus dans la série : la tendance de l'auteur a toujours faire de Katô un boulet. Quand il ne pisse/chie pas (toujours passionnant...), il laisse passer les vampires qu'il est censé intercepter et ne sert à rien.

A part ça, le tome est bien rythmé, mais le combat contre le démon promet déjà de trop s'étirer puisqu'il est loin d'être fini à la fin du tome. Et le démon est, en soi, peu intéressant (c'est juste une grosse araignée, quoi).

Ca se lit tout seul, mais c'est pas franchement passionnant.
Image

Répondre