The world is mine

Rubrique consacrée aux seinen, c'est à dire des séries se destinant à un lectorat adulte.
Avatar du membre
WamuU
Messages : 264
Enregistré le : 26 avr. 2007, 15:44
Localisation : Dans un pilier !

Message non lu par WamuU » 08 févr. 2008, 20:49

Tome 11 : La fin du huis clos chez l'amie de Maria est des plus sordide, avec d'un coté Mon, qui donne l'impression de se remettre en question et de l'autre Toshi, en plein pétage de câbles, avant de repartir de plus belle dans leur road movie meurtrier, avec Maria ...

Ce volume confirme que Toshi est passé un cran au dessus dans la folie. Au départ plus réservé que Mon et moins emprunt au meurtre, il a manifestement dépassé ce dernier dans la barbarie et le sadisme.
Aussi a noter, Higumadon est quasiment absent de ce volume, a peine évoqué dans le dernier chapitre.

La lecture est toujours intéressante, mais force est de constater que l'on avance pas du tout dans l'histoire et rien de nouveau ne s'esquisse a l'horizon.

Encore une fois, beaucoup de mal a voir où cela va nous mener.

Avatar du membre
Floo D Ace
Messages : 3810
Enregistré le : 25 sept. 2004, 19:56
Localisation : Strasbourg

Message non lu par Floo D Ace » 06 mars 2008, 13:13

Voila j'ai enfin les 6 premiers tome que j'ai péch sur Ebay. Donc mon avis bientot. :wink:

Avatar du membre
Floo D Ace
Messages : 3810
Enregistré le : 25 sept. 2004, 19:56
Localisation : Strasbourg

Re: The world is mine

Message non lu par Floo D Ace » 05 avr. 2008, 10:01

Vol.1 & 2 : J'ai donc commencer la lecture de cette série et mon avis est plutôt bon pour le moment. Les dessins sont pas super transcendent mais le scénario rattrape pas mal de chose, j'avoue que parfois j'ai un peu de mal à suivre et que je dois relire une ou deux bulles. Même si pour l'instant le manga ce mets seulement en route, j'ai du mal à voir la direction qu'il va prendre. Par contre les deux "héros" sont totalement foufou et j'aime beaucoup ce coté, so wait & see j'en ai encore 4.

Par contre je n'arrive pas à lire plus de deux tome a la suite, j'ai commencer le 3 mais j'ai rapidement arrêter. Je sais pas trop pourquoi à vrai dire... :roll:

Avatar du membre
EdenA
Messages : 73
Enregistré le : 09 janv. 2008, 19:10

Re: The world is mine

Message non lu par EdenA » 05 avr. 2008, 14:03

Par contre je n'arrive pas à lire plus de deux tome a la suite, j'ai commencer le 3 mais j'ai rapidement arrêter. Je sais pas trop pourquoi à vrai dire... :roll:
Parce que tu satures ? :mrgreen: En même temps, cela est voulu, le tout reste quand même très rude à lire, violent psychologiquement et visuellement. Et c'est à ce niveau là que les dessins sont en parfaite adéquation avec le propos, à mon sens, puisqu'ils transmettent vraiment une palette d'émotions considérables. Et, très honnêtement, ils sont excellentissimes (en particulier au tome 9, je crois, là où [spoiler]l'ours géant attaque la ville où nos deux anti-héros sont...Une débauche de destruction visuelle assez grandiose. Et choc.[/spoiler]).

Par contre, j'ai vraiment hâte de lire le tome 12, car [spoiler]il semblerait que les personnages principaux se fassent enfin coffrer, et que le ton change du tout au tout ! En route pour la conclusion fracassante, je crois :mrgreen: ![/spoiler]

Avatar du membre
Drazorback
Messages : 82
Enregistré le : 12 avr. 2008, 19:39
Localisation : Lille

Re: The world is mine

Message non lu par Drazorback » 01 juin 2008, 17:42

Ahah! Prognostic en partie erroné pour le tome 12, EdenA.

Je vois que les avis sont partagés sur cette série, ce que je comprends parfaitement. D'une part parce qu'à la lecture des tout premiers tomes on se demande véritablement où l'auteur veut en venir, et d'autre part parce que la violence aussi bien physique que morale est telle qu'elle est insoutenable (la scène chez l'amie de Maria atteint un sommet de trashitude). Moi même j'étais dubitatif, au départ.

Mais, avec un peu de recul je lui trouve de nombreuses qualités: une lecture qui se veut réflexive (le rôle des médias, la description satyrique du monde politique, la fonction regalienne mise en cause), des personnages secondaires hauts en couleurs (du journaliste pervers, au premier ministre obscène, la rock star au franc-parler) et surtout à une mise en scène de la violence si bien menée qu'elle en vient à provoquer un dégoût des plus intenses (on n'est pas dans un manga où le gore serait un argument de vente)...

Franchement, une des plus grosses claques qu'il m'ait été donné de lire comme manga... Vivemenent le dénouement.
"Je m'affirme moi même", Toshi-Mon The World Is Mine

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9191
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: The world is mine

Message non lu par Koiwai » 06 juil. 2008, 17:13

Tome 13:

Un tome qui fait la part belle à Higumadon, traqué de toutes parts. A travers cela, Arai continue sa satire en touchant un peu tout le monde, des Etats-Unis aux forces d'auto-défense en passant par plusieurs autres choses, parfois juste des détails. Le côté satirique m'a toutefois semblé un peu moins présent. On sent que la fin approche, et le rapprochement entre Mon et Higumadon est de plus en plus inévitable. On semble se diriger vers une fin symbolique, à l'image d'un Mon "immaculé" assez fascinant.
Image

Mon top lectures (hors nouvelles séries) de 2015 :
RiN 5, A Silent Voice 6, Ushijima 27.

Mon top nouvelles séries de 2015 :
Deathco, Underwater, Les Enfants de la baleine, One-Punch Man.

Avatar du membre
Drazorback
Messages : 82
Enregistré le : 12 avr. 2008, 19:39
Localisation : Lille

Re: The world is mine

Message non lu par Drazorback » 15 juil. 2008, 01:59

Doucement mais sûrement, The World Is Mine approche de sa fin.

[spoiler]Et voilà encore un tome qui commence sur des chapeaux de roues. Entre l'inspecteur Shiomi et son supérieur plusieurs différents persistent: les droits de l'homme doivent-ils universellement être appliqués, sans distinction? jusqu'où peut aller la conception de la justice et la dévotion au plus grand nombre? Question à laquelle Arai répondra de manière brutale: par le suicide télévisé de Sugahara.

S'ensuit la poursuite et capture d'Higumadon, aux faux airs de films catastrophes. En arrière plan, Arai insiste sur le contexte particulier du Japon: quelle est la fonction et la légitimité des forces de défense? à quel point le Japon reste t-il subordonné aux Etats-Unis? Tout en sublimant sa bête, quasiment invincible et véritablement majestueuse.

Le retour sur le journaliste vicelard et le chasseur mythique semble voué à donner une fin (dans les deux sens) à ces deux personnages secondaires. Alternant scènes osées et récit mystico-philosophique à la première personne du chasseur (dont la rencontre avec un Mon immaculé (pour paraphraser Koiwai) est des plus étrange) donne un étrange mélange narratif de violence et de sexe, comme si Arai voulait réunir ces deux pôles opposés, les confondre...

Finalement, c'est sans doute la dernière partie de ce tome 13 qui est la plus intéressante. Le récit de Toshi -interrogé par la police- donnant un sens potentiel à ses actes et à ses actes terroristes (marre du quotidien tout simplement? simple schizophrénie sociale?) tout en mettant en avant les liens qui l'unissent à Maria ou à Mon. Le tout beignant toujours dans une ambiance symbolique étrange. La fin promet d'être relativement ouverte. Saura t-on vraiment qui est Mon (dont on apprend qu'il ne s'agit pas de son vrai nom)? Et connaîtra ses motifs?[/spoiler]

Plus qu'un tome pour mettre fin à cette quête de violence, et cette quête de sens.
"Je m'affirme moi même", Toshi-Mon The World Is Mine

Avatar du membre
WamuU
Messages : 264
Enregistré le : 26 avr. 2007, 15:44
Localisation : Dans un pilier !

Re: The world is mine

Message non lu par WamuU » 23 sept. 2008, 17:51

Tome 14 (fin) :La fin tant attendue est là et ... My god !!

Je n'ose réouvrir ce vol 14, tellement j'ai halluciné.
Jusque ici le surnaturel était présent via Higumadon, mais là c'est carrément n'importe quoi, une sorte de fin hybride, a mi-chemin entre "2001, l'odyssée de l'espace" et "L'attaque des tomates tueuses". :shock:

Ensuite, même le fond en prend un coup.
Je ne m'étendrai pas sur les détails, mais Arai nous gratifie en fait, d'un récit fortement emprunt de religion remanié a la sauce contemporaine, parsemé d'anti-impérialisme ( voir d'anti-américanisme ), aux accents écologiques.

Une fin trop facile, aux vues du traitement qu'il a donné a la série tout du long, et qui malheureusement fait perdre de la force a son histoire ( et par la même occasion, sa crédibilité à apporter une réponse aux problèmes qu'il a lui même soulevé ), et tout simplement a la pertinence de mettre en avant ce genre d'interrogation aux vues du resultat.

Bref, un manga qui n'atteint pas le but escompté et peut paraître excessif.
A oublier, a éviter, ou a lire jusqu'au tome 13 et pas plus ^^

Une interrogation me turlupine cependant : qq'un peut il me dire si la fin de "The world is mine" a été faite avant ou après le 11/O9 ( pas toi néun, je sais que tu es plus vieux que ça ^^ ), car certain passages de ce vol 14 semblent être fortement inspirés de cette catastrophe.
Image
Image
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9191
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: The world is mine

Message non lu par Koiwai » 23 sept. 2008, 18:20

Apparemment, le tome 14 est sorti au Japon en mai 2001.
Image

Mon top lectures (hors nouvelles séries) de 2015 :
RiN 5, A Silent Voice 6, Ushijima 27.

Mon top nouvelles séries de 2015 :
Deathco, Underwater, Les Enfants de la baleine, One-Punch Man.

Avatar du membre
WamuU
Messages : 264
Enregistré le : 26 avr. 2007, 15:44
Localisation : Dans un pilier !

Re: The world is mine

Message non lu par WamuU » 29 sept. 2008, 22:06

Merci Koiwai.
Si c'est le cas, cela rend la fin un peu plus intéressante.
Image
Image
Image

Répondre