Danzaisha - Tetragrammation Labyrinth

Rubrique consacrée aux seinen, c'est à dire des séries se destinant à un lectorat adulte.

Réaction à chaud ?

Tout bonnement génial, j'ai A-DO-RE.
4
31%
C'est très prometteur.
3
23%
C'est bien mais quand même déjà vu.
3
23%
Très moyen.
2
15%
Fuyez pour votre survie !
1
8%
Pas lu.
0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 13

Gantz101
Messages : 5
Enregistré le : 02 mai 2008, 01:25

Re: Danzaisha - Tetragrammation Labyrinth

Message non lu par Gantz101 » 04 mai 2008, 04:41

Rim a écrit :c'est cool parce que dans le 2e tomes elle S'EMBRASSENT , oui , oui , je sais c'est discutable , c'est pas vraiment un baiser et puis y'en a une qui connait l'autre depuis qu'elle est gamine bla bla... mais chez moi le fait que c'est un yuri est indiscutable.
Malgré le baiser du deuxième tome, l'aspect yuri est quand même gardé à son strict minimum, et bien que je voie la série exploité la relation entre Meg et Angela d'avantage, pour l'instant ça reste assez loin d'à quoi je m'attendais.

Sinon pour ce qui concerne les dessins, personnellement je les trouve pas mal du tout (par contre, si vous voulez mon avis ils bénéficient beaucoup du format plus large de la version Nord Américaine, surtout pendant les scènes d'actions) mais, en même temps il faut avouer qu'ils vont un peu à l'encontre de l'atmosphère qui devrait régner, c'est un problème que je retrouve assez souvent chez les séries qui se situent à "mi-chemin" entre shonen et seinen (Ubel Blatt par exemple).

Avatar du membre
Floo D Ace
Messages : 3810
Enregistré le : 25 sept. 2004, 19:56
Localisation : Strasbourg

Re: Danzaisha - Tetragrammation Labyrinth

Message non lu par Floo D Ace » 18 mai 2008, 17:24

Vol.2 : Un deuxième tome qui confirme ce que je pense sur cette série. Malgré des dessins pas super beau (et pas mal flou quand il y a de l'action), ainsi qu'un scénario avec un air de déjà vu j'accroche quand même pas mal. Les histoires sont pour l'instant très intéressante, après c'est une série plutôt courte donc je pense que l'auteur va pas trop trainer. Je pense que c'est pour ça qu'il nous annonce directement qui est vraiment Angela. Et que dés le tome 3 le passé de Meg, ainsi que sa rencontre avec Angela vont semble t-il étre révélés.

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9902
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Danzaisha - Tetragrammation Labyrinth

Message non lu par Koiwai » 11 juil. 2008, 02:02

Un tome 3 qui a réussi à me captiver, au moins pendant sa première moitié, où l'on fait un bond dans le passé pour découvrir une partie de l'enfance de Meg au Népal, qui correspond à sa rencontre avec Angela. Ce flashback est plutôt bien mené, et à la fin de celui-ci , on comprend mieux pourquoi Meg ne peut se passer d'Angie.
La deuxième partie est un peu moins intéressante. On revient dans le présent, nos deux héroïnes se font attaquer par des esprits malins pendant leur trajet, deux têtes connues arrivent dans la bande pour leur prêter main forte... c'est assez mal mené... Puis en fin de tome, un homme inspiré d'un personnage historique fait son apparition, ce qui va bouleverser Angie car c'est quelqu'un qu'elle connaît bien... quelqu'un qu'elle a aimé.
Le scénario a un goût de déjà-vu, les scènes d'action sont incroyablement confuses, les dialogues sont assez plats... mais, je ne sais par quel artifice, ce manga continue de me plaire. C'est peut-être en partie dû au design des personnages que j'aime beaucoup, malgré les problèmes de proportion évident. Allez comprendre :lol:
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9902
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Danzaisha - Tetragrammation Labyrinth

Message non lu par Koiwai » 18 nov. 2008, 00:30

Tome 4:

Suite et fin des retrouvailles entre Angie et le baron Gilles de Rais, ce qui nous plonge quatre cents ans en arrière, à l'époque où les deux personnages se sont rencontrés. On découvre donc pourquoi et comment Angie est devenue ce qu'elle est, et la vérité éclate sur le baron, coupable d'un véritable génocide.
Puis l'affrontement entre nos deux protagonistes débute, et Angie se trouve bien incapable de contrer la puissance du baron. Ce combat, qui ne voit aucun véritable vainqueur, est à nouveau l'occasion de constater la relation très étroite qui unit Angie et Meg. Relation qui, par ailleurs, paraît plus que jamais ambigüe.
Enfin, nos héros arrivent en Allemagne, où ils rencontres rapidement Trude et sa petite soeur Gertrud, les deux personnes pour lesquelles ils se sont déplacés. Les deux nouvelle venues paraissent bien étranges, ce qui est confirmé lorsque leur terrible secret est mis à nu. Nos héros en apprennent également plus sur les esprits malins qu'ils pourchassent, et découvrent que le combat qu'ils ont mené jusqu'à présent n'a servi à rien ! L'ultime révélation de ce tome concerne Anathème, la faux maudite d'Angie, qui recèle elle aussi bien des secrets.
Voici donc un volume assez riche en révélations en tous genres, et qui marque un nouveau tournant dans la série. Aucun temps mort n'est à noter, mais le lecteur pourrait être exaspéré par certains dialogues franchement inutiles, et qui plombent un peu le tout.
Les dessins souffrent toujours de réels problèmes de proportion, ce qui ne l'empêche pas d'être plutôt agréable, notamment au niveau du design des personnages. On ne peut pas en dire autant des scènes d'action, toujours aussi mal orchestrées et brouillonnes, mais qui, heureusement, ne durent jamais trop longtemps.

Au final, Danzaisha, série à l'ambiance mystico-gothique saupoudrée d'un peu de gore, conserve ses défauts, mais n'en reste pas moins une lecture divertissante si l'on a accroché aux précédents volumes.
Image

Avatar du membre
Floo D Ace
Messages : 3810
Enregistré le : 25 sept. 2004, 19:56
Localisation : Strasbourg

Re: Danzaisha - Tetragrammation Labyrinth

Message non lu par Floo D Ace » 08 déc. 2008, 13:14

Vol.4 : Moi j'ai trouvé que ce tome monte le niveau du récit d'un cran, je ne serais pas trop dire pourquoi mais ce tome m'a vraiment accrocher. La trame de fond ce dégage vraiment bien, avec les explications sur le baron Gilles de Rais et Angela, mais c'est surtout la venue de Trude et Gertrud qui apporte le plus de révélation. En effet on apprend déjà pour commencer que les esprit malin évolue et que finalement jusqu'à présent ils ne mourraient pas vraiment. On apprend aussi qu'Anathéme possède un pouvoir bien plus grand que celui qu'elle a actuellement et Angela va devoir découvrir la façon dont il faut l'utiliser. Sinon comme dit par Koiwai la relation qui lie Angela et Meg est vraiment étrange et j'attends de voir la suite. Donc au final vraiment un bon 4éme tome qui monte le niveau de la série je trouve, il reste encore deux tomes et je penses que c'est juste ce qu'il faut pour cette série, ni trop longue ni trop courte.

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9902
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Danzaisha - Tetragrammation Labyrinth

Message non lu par Koiwai » 17 févr. 2009, 18:42

Tome 5:

Angela et Meg, toujours en Allemagne, sauvent une gitane d'un esprit malin. Pour les remercier, celle-ci leur offre un collier qui leur permet d 'avancer dans leur quête. Puis, tandis qu'on apprend un terrible secret sur l'inspecteur (dont j'ai totalement zappé le nom tellement) et que le personnage d'Hisame est mis en avant, la quête de nos héroïnes se confond de plus en plus avec celle du terrifiant baron Gilles de Rais, jusqu'à ce que les secrets les mieux gardés soient révélés et que le tout prenne un tournure apocalyptique... Apocalyptique dans tous les sens du terme, car cet avant-dernier volume de Danzaisha a du mal à convaincre.

Certes l'histoire avance, mais on a de plus en plus de mal à s'y intéresser car l'auteur s'éparpille un peu trop, et les différents évènements et révélations, desservis par un découpage et une narration peu inspirés, sont souvent amenés de manière confuse, si bien que certains retournements de situation semblent sortis de nulle part et que le tout nous paraît de plus en plus abracadabrant, même si ce n'est pas forcément le cas.

Pas grand chose à dire de plus sur ce volume qui peine à passionner, si ce n'est que le chara design reste agréable, malgré des problèmes de proportion toujours aussi grossiers et l'aspect désespérément inexpressif des personnages.

On n'ira pas jusqu'à dire que ce volume est mauvais. La lecture reste assez sympathique, mais la déception est bel et bien là.

Rien à redire sur l'édition de Doki-Doki, qui, par ailleurs nous propose toujours une première page en couleurs.
Image

Avatar du membre
Floo D Ace
Messages : 3810
Enregistré le : 25 sept. 2004, 19:56
Localisation : Strasbourg

Re: Danzaisha - Tetragrammation Labyrinth

Message non lu par Floo D Ace » 10 juin 2009, 16:00

Vol.6 (fin) :

Voici venu le dernier tome des aventures de Meg et Angela, gageons que l’auteur arrive à placer une fin honorable pour ce manga en dent de scie.

Nous retrouvons donc la petite troupe, face au baron Gilles de Rais qui dévoile enfin l’intégralité de son plan et les raisons de tous ces massacres. Débute alors la bataille finale, où les protagonistes de chaque camps s’affronteront dans des combats à mort. Notre cher inspecteur ce battra en duel contre Prelati, tandis que Gertrud et sa sœur affronteront Poitou et qu’Hisame s’occupera d’Henriet. Bien entendu le duel final opposera Meg et Angela au terrible baron.

Le dernier tome d’une série est toujours délicat à évaluer, d’autant plus quand elle ne compte qu’un nombre réduit de tome. Bien souvent une impression de bâclé ce dégage du dernier volume et malheureusement Danzaisha ne déroge pas à cette règle. Si l’intrigue trouve une finalité et que l’ensemble tient la route, certains passages sont clairement expédiés. En particulier les combats, qui sont terminés en cinq ou six pages, ce qui forcément donne une impression d’inachevé. Les différentes morts qui interviennent font ici l’effet d’un pétard mouillé, car trop peu mis en avant. C’est donc sans « regret » que l’inspecteur, Hisame et les deux sœurs disparaissent, passe encore pour les « méchants » mais pour des « gentils » c’est vraiment dommage. Pour le reste, la relation entre Meg et Angela trouve une finalité et une certaine logique, avec cette « pseudo fusion » qui permet de conclure le manga sur une bonne note tout de même. Concernant le baron, on constate avec dépit ou joie (celons les goûts) que finalement il n’est pas si « méchant » que ça puisque son but est de ressusciter sa bien-aimée. Un tome un peu plus « sanglant » aussi, surement dû aux multiples combats, ici encore on aime ou pas, tout dépend des goûts. Sachant que ce côté gore contraste pas mal avec les personnages (« jeune » fille, en robe, avec visage d’ange), un peu dans le genre d’Elfen Lied. Petit mot sur le graphisme qui finalement n’aura pas vraiment changé depuis le début. L’action reste toujours claire, même pendant les combats grâce notamment à un découpage efficace.

No comment sur l’édition de Doki Doki, avec la page couleur ainsi que les bonus en fin de volumes.

En conclusion, l’ensemble de la série est plutôt inégale avec du bon et du mauvais. La série reste tout de même plaisante à lire de par son nombre de tome peu élevé, il est certain que le résultat n’aurait pas été le même sur un plus long terme. L’auteur s’en sort tout de même vraiment bien, même si certains passages auraient mérités d’être plus développés.

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9902
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Danzaisha - Tetragrammation Labyrinth

Message non lu par Koiwai » 13 juin 2009, 21:48

Tome 6:

L'heure du combat final contre le baron Gilles de Rais et ses sbires et arrivée pour Meg, Angie et les autres. Après que le baron a dévoilé son véritable objectif - ce qui, par ailleurs, en fait un protagoniste pas totalement mauvais et un peu plus nuancé - , chacun des personnages secondaires se charge de l'un des sbires: l'inspecteur se battra d'abord contre Prelati, puis ce sera au tour de Hisame d'en découdre avec Henriet, avant que Trud et Gertrud n'affrontent Poitou. Nous avons donc ici un schéma des plus classiques, qui, malheureusement, montre vite ses limites: chacun de ces trois combats, du fait qu'il ne tient que sur quelques malheureuses pages, a un arrière-goût d'expédié et n'arrive pas le moins du monde à nous faire ressentir ne serait-ce qu'un peu d'émotion là où il aurait pourtant dû y en avoir.

Enfin, le véritable affrontement entre les personnages principaux arrive. Et au contraire des combats précédents, l'affrontement de Meg et Angie contre Gilles de Rais est long, puisqu'il occupe plus de la moitié du volume. Assez pauvre en rebondissements et en surprises et doté d'un découpage toujours aussi confus par moments, celui-ci a du mal à passionner, mais a le mérite d'apporter un véritable point final au développement de la relation entre nos deux héroïnes, qui devient véritablement fusionnelle. Par ailleurs, ce dernier point constitue la véritable conclusion du manga, qui s'achève d'une manière assez apocalyptique. Itô Ei a réellement pris le temps de finir son manga, ce qui fait que l'on referme cet ultime volume sur une assez bonne impression.

Au niveau des dessins, le titre est toujours aussi gore et conserve les mêmes qualités et lacunes: si le design des protagonistes en lui-même est agréable et que le trait est dynamique, les problèmes de proportion sont toujours aussi nombreuses, les nuances de gris peu subtiles, et l'aspect confus est sans cesse présent.

Au final, ce dernier tome est à l'image de l'ensemble de la série: pas déplaisant à suivre mais très inégal.
Image

Avatar du membre
Reyals03
Messages : 21
Enregistré le : 28 déc. 2010, 00:22

Re: Danzaisha - Tetragrammation Labyrinth

Message non lu par Reyals03 » 28 déc. 2010, 00:34

Bonjour! Je réponds un peu tardivement à ce post, mais j'ai découvert l'univers manga que très récemment si je peux dire! Personnellement, j'ai acheté la série danzaisha et j'ai adoré! Je vois que les avis sur ce manga sont un peu partagés...je crois que l'histoire '' Groupe caché combattant les méchants'' à la evangelion est un classique si nous aimons ce style. Le fait que cela soit 2 religieuses et que des personnages historiques soient de la partie donne du cachet à l'histoire!

Le défaut selon moi est le manque de profondeur pour certains personnages, comme Hisame par exemple pour qui nous ne savons peu! Il aurait été intéressant de prolonger d'un ou deux livres pour clarifier leur passé et leur ''but''.
''En conclusion, l’ensemble de la série est plutôt inégale avec du bon et du mauvais. La série reste tout de même plaisante à lire de par son nombre de tome peu élevé, il est certain que le résultat n’aurait pas été le même sur un plus long terme. L’auteur s’en sort tout de même vraiment bien, même si certains passages auraient mérités d’être plus développés.
Floo D Ace

Messages: 3816
Inscription: 25 Sep 2004, 19:56
Localisation: Strasbourg
Message privéMSNM/WLM''
Je suis bien d'accord!

Pour ce qui est de la qualité des dessins, certes il ne s'agit pas de dessin anatomique à la Da Vinci, mais je les trouve agréables à regarder :wink:
Soyons réaliste, exigeons l'impossible ! [Ché Guevara]
Image

Répondre