Sun-Ken Rock

Rubrique consacrée aux seinen, c'est à dire des séries se destinant à un lectorat adulte.

Z'en pensez quoi ?

Sun-Ken roxe !
22
73%
Sun-Ken bon !
7
23%
Sun-ben bof...
1
3%
Sous-Ken crotte !
0
Aucun vote
Sun-que quoi ?
0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 30

Avatar du membre
jojo81
The Doctor
Messages : 1170
Enregistré le : 19 févr. 2010, 23:17
Localisation : Albi
Contact :

Re: Sun-Ken Rock

Message non lu par jojo81 » 19 janv. 2011, 21:33

Même réaction. Je suis allé au Virgin pour me prendre 3 séries Doki Doki, Sun-Ken Rock t.10, Space Chef Caisar et The Sacred Blacksmith t.4. J'ai feuilleuté les 3 et je suis reparti avec des romans de David Gemmell...
Nostroblog: des copains et du goût !
Image
Don't turn your back. Don't look away. And don't blink.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9611
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Sun-Ken Rock

Message non lu par Koiwai » 04 févr. 2011, 01:00

Gardons espoir ! Doki Doki annonce sur sa page facebook que le tome 11 (prévu en France pour juin) voit un retour de la bonne grosse baston... et du gang de Ken ! Allez, on y croit, le tome 11 sera potable ^^"
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9611
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Sun-Ken Rock

Message non lu par Koiwai » 14 juil. 2011, 18:22

Tome 11:

Après deux volumes qui enfonçaient petit à petit la série dans une nullité abyssale, Sun-Ken Rock revient avec son onzième volume, après une attente ayant tour à tour semé la crainte quant à l'avenir de la série, et l'espoir suite aux déclarations de Doki Doki qui annonçait le retour de l'action. Alors, gros pétard mouillé ou véritable retour aux sources ?

De retour d'un voyage au Japon pendant lequel il fut "malmené" par ses quatre protégées, plus coquines qu'elle n'en avaient l'air, Ken doit d'emblée faire face à un problème de taille: un homme politique, l'héritier d'un grand groupe industriel et un producteur de télé se sont associés pour reprendre l'agence KG. Face à l'appât du gain, le président KG cède l'entreprise, sur le point de devenir une grande boîte de blanchiment d'argent sale, et se voit confier la mission de se débarrasser des éléments nuisibles et des soutiens mafieux de l'entreprise. Quant aux jeunes filles de l'agence, elles risquent fort d'être reléguées au rang d'objets sexuels pour ces nouveaux patrons sans scrupules...

Après un dixième volume qui n'offrait rien d'autre que de l'érotisme gratuit pendant sa totalité, les choses commencent à nouveau à bouger dans ce onzième volume, qui voit la bonne volonté de Ken mise à mal par des adversaires pourris jusqu'à la moelle. Du sexe, il y en a encore, mais de manière plus modérée, comme avant la débâcle du tome 10. Et, surtout, les scènes érotiques sont représentées ici de manière plus succincte, et servent mieux l'histoire, comme lorsqu'il s'agit de montrer à quel point l'homme politique qui a fait main basse sur l'agence est immonde, quand on voit ce qu'il fait subir à sa fille.
En tout cas, ce onzième tome, porté par ce genre d'éléments, marque le retour de la critique sociétale typique de Boichi: pas du tout finaude, mais assez jouissive dans son genre. Voyant ses illusions brisées, Ken va alors se mettre sur la voie de la vengeance, et pour cela, va avoir besoin de ses anciens alliés... Les méchants n'ont qu'à bien se tenir: Ken et sa bande sont de retour et ça va faire mal, et ce dès la fin de ce volume ! On est également heureux de voir que l'auteur n'oublie pas de nuancer certains personnages, à commencer par le supérieur de Ken.

Avec ce onzième volume, la machine Sun-Ken Rock se remet petit à petit en marche, et si l'on reste quand même assez pressés de voir cet arc se terminer pour que l'auteur se recentre sur son sujet de base (du moins, espérons-le), on ne cache pas notre joie d'assister ici à un début de retour aux sources, de voir les valeurs de la série revenir sans trop d'exagérations. Un aspect critique, des jolies filles, de la baston... Le grand Ken et sa bande sont sur le retour ! Pourvu que ça dure !
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9611
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Sun-Ken Rock

Message non lu par Koiwai » 23 nov. 2011, 15:23

Tome 12:

L'heure est enfin au règlement de compte entre Ken et KG, tout est en place pour un duel aux poings épique, et... euh, ah ben non, en fait.

Cruelle est la désillusion que l'on se prend à la fin d'un arc qui n'aura finalement rien montré d'intéressant d'un bout à l'autre. Alors que l'on s'attendait au moins à un bel affrontement entre l'infâme KG et Ken, Boichi règle finalement cela avec une facilité déconcertante. Pendant que ses sbires règlent leur compte aux autres gros méchants dans l'indifférence générale vu que chaque combat prend à tout casser une demi-page, Ken a lui-même vite fait de latter un KG qui était pourtant présenté comme un crack. Tout était en place pour un affrontement dantesque, surtout à la vue d'un précédent volume qui préparait bien le terrain via de la baston déjà très prenante face à du "menu fretin", et il est alors inutile de dire que l'on tombe un peu de haut, les coups étant à sens unique. Non pas que le combat en lui-même soit mauvais, le coup de crayon de Boichi conservant toute sa densité, son dynamisme, son impact, mais... tout ça pour ça ? Tant de volumes médiocres pour ça ? Boichi aurait-il lui-même pris conscience de la médiocrité de son arc et préféré en finir rapidement ? En lisant sa préface où il avoue avoir développé son sujet maladroitement, on peut penser que oui.

Après ce semi-raté, l'arc s'achève sans panache après n'en avoir eu que brièvement dans le tome 11, et l'auteur propose alors quelques chapitres de transition, à commencer par deux chapitres basés sur le même schéma, mettant en avant quelques aventures des sbires de Ken, et permettant à Boichi de mettre à nouveau en avant deux sujets qu'il adore : le sexe et la cuisine. Basiques, ces deux chapitres restent lisibles sans être passionnants. Les fans de la patte coquine ou culinaire (remarque, les deux ne sont pas incompatibles) du mangaka prendront plaisir à voir l'auteur se faire plaisir, les autres se contenteront d'un haussement d'épaule face à un contenu léger mais anecdotique. Quant au troisième et dernier chapitre de transition, il s'avère un peu plus intéressant car remettant en scène Yumin, mais surtout parce qu'il est l'occasion pour certains personnage de prendre conscience que Ken a changé. Même si, pour le moment, on a l'impression que ce constat ne sert à rien.

La fin du volume, quant à elle, prépare le terrain pour un nouvel arc. Après les casinos ou le show business, un nouveau terrain de jeu attend Ken : l'immobilier, d'ores et déjà présenté dans les détails par Boichi. Un arc qui pourrait montrer du bon, du moins espérons-le.

Entre une fin d'arc sans panache, trois chapitres de transition anecdotiques et la mise en place d'un nouvel arc, ce douzième volume s'avère finalement peu prenant. Pas déplaisant, mais pas passionnant.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9611
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Sun-Ken Rock

Message non lu par Koiwai » 10 avr. 2012, 19:21

Tome 13:

Sous l'impulsion de Tae-Soo, la Sun-Ken Rock Team, sortant tout juste des frasques de Ken dans le monde du show business, s'engage sur une nouvelle voie à conquérir : celle de l'immobilier. Pourtant, tout ne va évidemment pas se passer comme prévu...

Ainsi, de nouveaux problèmes ne tardent pas à se présenter face à Ken et sa bande : un nouvel ennemi apparaît, énigmatique, surpuissant. Un groupuscule aux desseins mystérieux, engageant par les poings une véritable guerre immobilière contre nos héros.

Très vite, Boichi ne laisse aucun doute : l'ennemi qui se présente ici est le plus puissant depuis le début de la série. Tae-Soo lui-même se voit trahi par ses appuis politiques, ce qui ne promet rien de bon pour la Sun-Ken Rock Team. Mais là où l'auteur présente réellement des ennemis surpuissants, c'est via le retour de la bonne grosse baston, qui, à vrai dire, occupe quasiment la totalité du volume.

Gros coups de boules puissants, dépeints par un coup de crayon dense et très énergique : on retrouve ici le Boichi des grands jours, celui des débuts de la série, à l'époque où les scènes d'action étaient réellement palpitantes. Et ici, le tout est d'autant plus plaisant qu'il met en avant, pendant une grosse moitié du volume, un membre de la Sun-Ken Rock Team jusqu'à présent assez en retrait : le colossal Do-Heun. Toutefois, si retrouver la grosse baston fait plaisir, on constate que Boichi n'y a pas encore retrouvé tous ses repères, quelques raccourcis dans le découpage rendant certains moments peu lisibles. Mais l'essentiel n'est pas là: le trait de l'auteur reste bluffant, les notes d'humour en SD qui viennent se glisser sont sympathiques me^me si elles ne sont pas toujours bien intégrées, et l'auteur réenclenche doucement son goût pour la critique de l'état, en glissant quelques vagues réflexions sur l'immobilier. Il ne reste plus qu'à voir ce que donnera cet aspect par la suite.

Le retour aux sources se ressent également dans les personnages eux-mêmes : tandis que se présentent au sein du groupuscule plusieurs ennemis facilement reconnaissables et redoutables, Boichi place à leur tête un personnage sur le retour, qui intriguait dans les premiers tomes de la série, a longtemps disparu, et revient enfin sur le devant de la scène en se présentant comme un sérieux rival. Revoir enfin ce personnage est un plaisir, et, surtout, nous rassure quant à la série : non, Boichi ne l'avait pas oublié, et nous laisse penser que les pires dérives de son manga sont passées.
L'envie de connaître la suite au plus vite est bien là, tant l'ennemi est redoutable et aucune issue ne semble favorable à la Sun-Ken Rock Team, notre héros lui-même étant prêt à faire des compromis...

Si l'action est encore perfectible, ce treizième tome renoue avec les sources de Sun-Ken Rock, ce qui fait indéniablement plaisir. Le nouvel ennemi de la Sun-Ken Rock Team se présente comme le plus redoutable de la série, la baston est au rendez-vous, et les enjeux autour de l'immobilier ne demandent qu'à se développer. Pourvu que ça dure !
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9611
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Sun-Ken Rock

Message non lu par Koiwai » 15 juil. 2012, 16:30

Tome 14 :

Sur le point de s'engager dans la voie de l'immobilier, la Sun-Ken Rock Team est stoppée net par l'apparition d'un redoutable et mystérieux groupuscule ennemi, bien décidé à faire tomber de son piédestal Ken. Face à cet ennemi dont il ne tarde pas à apprendre l'identité, Ken doit faire des choix risquant de semer le trouble dans sa bande, si bien que ses plus fidèles alliés sont plongés en plein doute. Ainsi, La Pioche voit grandir ses doutes envers Ken, et ne doit sa remise en place qu'à Benito. Mais l'essentiel ne se joue pas de leur côté : Tae-Soo est bien décidé a regagner ses appuis politiques, mais ne pourra que s'incliner face à la toute puissance des véritables ennemis se cachant derrière Kim.

Ce quatorzième volume permet avant tout à Boichi de continuer à mettre en place un nouvel arc très prometteur, où tout finit par se rejoindre : le retour de Kim, la réelle identité de la puissante organisation se cachant derrière lui, et la surpuissance de cette organisation étrangère sont autant d'éléments qui convergent vers un même point, relient les principales pistes de la série (notamment la relation entre Ken et Yumin qui, malgré la promesse que se font les deux jeunes gens sera forcément mise à mal) de manière plutôt habile, tant et si bien que l'on pourrait aisément penser à une fin prochaine de la série avec cet arc.

Mais nous n'en sommes pas encore là : si Boichi réunit habilement les différents éléments de son histoire principale, il étire encore un peu son récit pour rien par moments. Ainsi, si l'on est heureux de retrouver le goût de l'auteur pour la critique sociale (ici via la diaspora chinoise en Corée), quelques passages, à commencer par la nouvelle tentative de Tae-Soo de regagner ses appuis politiques, tendent à tourner en rond, ne faisant que confirmer des choses que l'on a déjà comprises.

Finalement, il faut attendre la fin du tome pour retrouver l'action si chère aux fans de la série. Après avoir bien mis en place les choses, Boichi repasse la vitesse supérieure en fin de volume, via une course-poursuite en voiture qui souffre encore d'un problème de fluidité, mais dont le dynamisme est certain, et qui aboutit sur l'événement tant attendu replaçant notre héros face à son plus redoutable ennemi.

Il faudra toutefois attendre le prochain tome pour voir sur quoi aboutira ce face à face, le tout dernier chapitre du tome étant plutôt l'occasion pour Boichi de mettre une nouvelle fois en avant les charmes de Yumin dans un chapitre bonus pas subtil pour un sou, mais efficace dans sa catégorie.

Il faut bien avouer que depuis deux volumes on a retrouvé le Boichi des grands jours, et l'on a hâte de voir la suite de ce nouvel arc bien mis en place.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9611
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Sun-Ken Rock

Message non lu par Koiwai » 27 nov. 2012, 09:20

Tome 15 :

Kim Ban Phuong est réapparu devant la Sun-Ken Rock Team, et dirige désormais un groupe de redoutables combattants mettant KO, les uns après les autres, les compagnons de Ken. L'ennemi est puissant, rien ne semble pouvoir l'arrêter, si ce ne sont les manigances de Tae-Soo, qui découvre la vérité sur qui tire les ficelles... en échange de sa propre santé. Tae-Soo est à son tour démonté, laissé entre la vie et la mort, sous les yeux d'un Marin qui a reçu l'ordre cruel de ne rien faire.

L'ennemi est désormais connu : les yakuzas du Hakuryû-kai tirent les ficelles dans l'ombre, et le véritable ennemi se trouve là. Selon le plan de Tae-Soo, l'idéal serait de se faire de Kim un allié pour éliminer les surpuissants yakuzas. Mais Ken, plongé dans sa rage de ne pouvoir rien faire d'autre que de s'écraser pour peut-être mieux rebondir, sera-t-il seulement capable de pardonner à la bande de Kim d'avoir mis KO plusieurs de ses compagnons ?
La réponse ne tarde pas à arriver, et l'on retrouve un Ken au sommet de sa forme. Peut-être même n'avait-il jamais été aussi dangereux, car cette fois-ci, sa rage atteint des sommets, encore plus quand Yumin se retrouve impliquée...

Du désespoir au regain de furie, Boichi gère parfaitement les choses. Les doutes de Ken sont bien retranscrits, de même que la douleur intérieure de Marin et que la fidélité des autres à notre héros. Petit à petit, on sent bien les choses évoluer, Ken décidant de prendre la voie du risque, de transformer ses doutes et ses faiblesses en une rage destructrice qui ne tarde pas à éclater de manière éblouissante dans une duel contre un sbire Kazakh de Kim, où le manga va à l'essentiel côté action, offrant simplement des planches un peu décousues les unes par rapport aux autres, mais qui en jettent et annoncent la couleur.

Après un peu plus de la moitié du volume, tout est en place pour une suite qui s'annonce explosive, on attend avec avidité de lire la suite et... rideau. Remballez, ce sera tout pour ce tome, qui nous laisse en pleine frustration, tandis que se dévoile sous nos yeux effarés, pendant près de la moitié du volume, une histoire bonus sans queue ni tête, digne du nanardesque Space Chief Caesar, où Boichi offre un passé totalement WTF à La Pioche, où celui-ci se retrouve dans la peau d'un super-héros plus pervers qu'héroïque, se battant à grands coups de fluides douteux faisant fondre les vêtements des ennemies qu'il a envie de se faire. Mauvais goût, n'importe quoi généralisé, rires nerveux du lecteur. Dans le fond, pourquoi pas... mais pourquoi là ?

Après une première moitié de volume grandiose, on a envie de crier à en vomir nos poumons, tant on est frustré de voir l'intense aventure de Ken mise de côté pour... ça. Vite, vite, le prochain tome, qu'on oublie ce spin-off arrivant au pire moment !
Image

Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4622
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Re: Sun-Ken Rock

Message non lu par Wang Tianjun » 30 nov. 2012, 14:55

Je sors de la lecture... Eh ben, je demande le remboursement de la moitié du prix du volume ! :mrgreen: Quel foutage de gueule ! :lol:
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9611
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Sun-Ken Rock

Message non lu par Koiwai » 30 nov. 2012, 15:55

N'est-ce pas ? :lol:

J'aurais préféré attendre plus longtemps pour avoir un vrai tome complet de SKR, plutôt que de me retrouver avec ce spin-off moisi servant juste à boucher un vide :mrgreen:
Image

Avatar du membre
Titou-Maru
Messages : 23
Enregistré le : 18 févr. 2013, 00:09

Re: Sun-Ken Rock

Message non lu par Titou-Maru » 18 févr. 2013, 01:50

Superbes tes avis développés des tomes Koiwai ! C'est agréable de voir si précisément l'avis des autres.
Je suis un grand fan de la série, alors obligatoirement, je suis venu voir ce qu'il s'en disait ici.

Je partage ton avis concernant ce fameux volume 15. L'histoire atteint un suspens intenable et voilà que Boichi balance son délire sur La Pioche à la moitié du bouquin... J'aime beaucoup ses délires, je partage son goût pour les belles formes, j'admire son talent pour aussi bien délirer qu'être sérieux... mais là c'est dur. Le plus décevant dans tout ça, c'est que la couv' du tome est l'une des plus belles (il faut le dire). Je continuerai la série sans hésiter bien sûr mais je suis légèrement déçu quand même. A voir !
Image

Répondre