Bakuon Rettô

Rubrique consacrée aux seinen, c'est à dire des séries se destinant à un lectorat adulte.

Que pensez-vous de ce manga

Excellent
6
50%
Bon
5
42%
Bof
1
8%
Mauvais
0
Aucun vote
A jeter
0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 12

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9789
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Bakuon Rettô

Message non lu par Koiwai » 02 sept. 2008, 13:50

Bakuon Rettô
Image
La fiche sur Manga-news

Tome 1:

Cette fois, c'est chez Kana que nous avons le plaisir de découvrir une autre oeuvre de Tsutomu Takahashi: Bakuon Rettô.

Ce manga nous présente les aventures de Takashi Kase, un jeune garçon qui, à cause de ses mauvaises fréquentations, a été renvoyé de son collège. Ses parents déménagent alors, et Takashi se retrouve dans un nouvel établissement, où il ne tardera pas à se faire de nouveaux amis. Mais, une nouvelle fois, les amis en question sont des bôsôzoku, membres de gangs de motards souvent délinquants.
Ce premier tome fait en quelque sorte office d'introduction. Peu à peu pris de passion par les bôsôzoku, Takashi va petit à petit se laisser entraîner dans cet univers.
La première chose qui frappe, c'est que le jeune garçon n'a, pour le moment, pas grand chose d'un voyou, mais on le sent réellement évoluer et tomber petit à petit dans ce monde, notamment à cause de son caractère facilement influençable. Et les choses ne s'arrangent guère lorsque l'on voit le climat familial très tendu dans lequel évolue notre personnage principal (un climat que l'on peut retrouver chez les amis de Takashi, avec, par exemple, le père alcoolique de Mittsu). Quand on connaît l'auteur, on se dit que ce dernier point pourrait rapidement devenir l'un des principaux sujets du manga.
Globalement, les dessins bruts de Tsutomu Takahashi servent bien l'histoire, son style hachuré dégageant parfois une ambiance assez malsaine.

Bakuon Rettô commence plutôt bien avec ce premier volume qui fait office d'introduction et nous plonge petit à petit dans le monde des bôsôzoku. A confirmer avec le volume 2.
Image

Avatar du membre
Blacksheep
Messages : 1787
Enregistré le : 08 avr. 2007, 09:27
Contact :

Re: Bakuon Rettô

Message non lu par Blacksheep » 03 sept. 2008, 12:28

Beaucoup moins "rapide" que les autres titres de l'auteur. Ici Takahashi s'étalle beaucoup plus. J'aimerai d'ailleurs savoir s'il y a un fond autobiographique.
Très bonne édition kana par ailleurs, qui nous place 2 fois des pages couleurs et pas d'encre qui bave (pourtant c'est graphica veneta qui imprime, aurait-il fait des progres?
"Dès qu’on tombe amoureux, on devient des menteurs" Harlan Ellison
"Tout homme normal est tenté à un moment de sa vie de cracher dans ses mains, de hisser le drapeau noir et se mettre à trancher des gorges." H. L. Mencken
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9789
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Bakuon Rettô

Message non lu par Koiwai » 17 sept. 2008, 16:03

Tome 2:

Les choses sérieuses démarrent avec ce deuxième volume.

L'intégration de Takashi dans l'univers des bosozoku continue, mais le chemin est encore long pour lui. En effet, on constate qu'il a du mal à s'imposer, notamment auprès de ses senpai. Et quand les dangers propres à la vie de ces bandes de motards pointent le bout de leur nez, c'est le doute, la crainte et le manque de confiance qui s'installent en lui. De plus, son histoire d'amour naissante avec Shoko est mise à mal par la famille de la jeune fille. Malgré tout, Takashi continue petit à petit à s'affirmer.

Ce deuxième volume se montre encore plus sombre que le premier, et beaucoup plus violent, si bien qu'on en vient à se demander ce qui attend le jeune Takashi au coeur de cet univers implacable. Une plongée au coeur d'un monde en marge de la société japonaise, qui devrait encore gagner en intérêt par la suite, surtout au vu des dernières pages de ce volume.

On regrettera une nouvelle fois la qualité d'impression assez moyenne de Kana, même si, à côté de ça, l'éditeur nous offre à nouveau quatre pages en couleurs
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9789
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Bakuon Rettô

Message non lu par Koiwai » 18 nov. 2008, 00:26

Il faudrait ajouter ce topic à l'index, j'ai galéré pour le retrouver :wink:

Tome 3:

Après la violente querelle qui a opposé Takeshi et ses amis à un membre des Gokuraku, ces derniers ont décidé de se venger en prenant pour cibles les Zeros, et vont jusqu'à enlever Saeko sous le regard impuissant de notre jeune héros ! Heureusement, la jeune femme montre qu'elle ne manque pas de ressources, mais cela n'empêche pas le début d'une guerre entre les deux gangs... Dans le même temps, Takeshi est attiré par Yuko, l'une des serveuses du bar. Et si cette dernière ne reste pas insensible à notre héros, elle cache elle aussi une face sombre.

Vous l'aurez deviné, les violences entre gangs sont au menu de ce troisième volume, et à ce sujet, les dessins très bruts et hachurés de Tsutomu Takahashi sont excellents, faisant parfaitement ressortir tout l'aspect violent et malsain du titre. Mais dans ce tome, il n'y a pas que ça: en effet, on continue de suivre l'évolution de Takeshi, que ce soit au niveau de ses sentiments ou de son acclimatation à l'univers des bôsôzoku. Notre jeune héros semble gagner petit à petit en maturité, tandis que l'on voit sa vie de famille devenir de plus en plus chaotique...

Grâce à tout ceci, Bakuon Rettô continue de gagner en intérêt, et espérons que le titre continue dans cette voie.

L'édition de Kana est toujours aussi inégale. La traduction et l'adaptation ne souffrent d'aucun défaut majeur, ce qui est loin d'être le cas de l'impression, souvent un peu "baveuse" chez l'éditeur. On notera quatre nouvelles pages en couleurs.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9789
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Bakuon Rettô

Message non lu par Koiwai » 06 févr. 2009, 16:15

Tome 4:

Après une journée à la mer avec Yukô qui a vu nos deux protagonistes se rapprocher plus que jamais au détriment de Shôkô, et a également vu l'apparition d'un nouveau personnage, un surfeur que nous serons sans doute amenés à revoir, Takashi, en compagnie des Zero, est amené à participer à une course de bosozoku au volant de sa nouvelle moto. Mais rien ne se passe comme prévu, et les motards tombent dans un piège tendu par la brigade routière...

Bakuon Rettô ne cesse plus de se bonifier. Ce volume se concentre principalement sur la fameuse course qui tourne mal, et dès lors, les bosozoku tentent d'échapper aux forces de l'ordre. C'est dans ces cas-là que l'on peut apprécier pleinement les dessins bruts et hachurés de Tsutomu Takahashi, qui nous offre des pages mettant parfaitement en avant, toute l'agitation ou la solitude des motards au coeur de la nuit, le tout étant toujours pourvu d'une ambiance assez sombre, violente et légèrement malsaine.
Ce volume voit également l'évolution de Takashi continuer au sein de cet univers implacable. Tout en continuant à s'affirmer, le jeune garçon, entre autres choses, découvre le sexe et le vol, tandis que sa situation scolaire et ses relations familiales ne cessent plus de s'enfoncer. Et malgré sa volonté de s'affirmer en tant que bosozoku, quelques doutes et pertes de repères restent discernables en lui.

Un très bon quatrième volume, qui poursuit fort bien l'évolution de Takashi et sa découverte du monde des bosozoku.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9789
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Bakuon Rettô

Message non lu par Koiwai » 05 mai 2009, 18:10

Pas très vivant, ce topic ^^"

Tome 5:

L'évolution de Takashi dans le monde des bosozoku se poursuit. Après une entrevue musclée avec les autorités, le jeune garçon poursuit son chemin, gagne toujours plus en autorité et se taille une place de plus en plus importante au sein de la bande, allant même jusqu'à se frotter un peu à l'univers des yakuza... ce que sa copine, la jolie Yuko, ne voit pas d'un très bon oeil, mais cela n'empêche pas les deux jeunes gens de filer le parfait amour au milieu de cet univers de motards. Mais pendant ce temps, la situation familiale de notre héros s'aggrave de plus en plus, entre une mère qui est dégoûtée de lui et un père qui s'est envolé...
Mais Takashi n'est pas le seul personnage important de ce volume: nous sommes également invités à suivre l'évolution personnage de Maniyon vis-à-vis de sa copine, fascinée par la bande dont il fait partie, mais aussi de ses parents.

Un volume qui poursuit tranquillement et fort bien l'histoire, sans grand retournement de situation, en dehors, peut-être, d'une toute dernière page qui promet une suite intéressante.
Image

Avatar du membre
Floo D Ace
Messages : 3810
Enregistré le : 25 sept. 2004, 19:56
Localisation : Strasbourg

Re: Bakuon Rettô

Message non lu par Floo D Ace » 15 juin 2009, 18:34

Vol.5 :

L’un des seuls mangas en cours parlant de Zoku est de retour avec un nouveau tome. La bande des Zeros ne semble pas prête à ranger les bécanes au garage !

Après avoir eu droit à une entrevue musclée avec la police, la vie de zoku reprend son « train-train » habituel pour Takashi et les autres. Un tome qui fait une place à Maniyon pour changer, avant de revenir sur Takashi. Ce dernier qui découvre un peu plus le monde dans lequel il a mis les pieds, mais entrevoit même celui des yakuzas.

Encore une fois, un bon tome délivré par Tsutomu, qui nous décrit le plus fidèlement possible l’univers des zokus. L’auteur met le paquet pour faire de Bakuon Retto un bon seinen et si le manga est effectivement agréable à lire et fluide dans l’ensemble. Le manga n’arrive pas à être transcendent, ce n’est pas par un quelconque manque de volonté de la part de l’auteur bien au contraire. Les personnages sont travaillés à souhait, chacun possédant sa propre histoire, son propre caractère et les voir évolués est plaisant. Toutefois, il semblerait qu’il manque au manga un petit déclic qui le ferait passer de « manga plaisant à lire » à « manga que l’on attend avec impatience ». A noté que la fin du tome laisse présager du changement, puisque pour la première fois Takashi qui ne semble pas trop « soucieux » par rapport à sa famille semble ébranlé. Reste à espérer que l’auteur en tirera du bon et ne bâclera pas la piste. Hormis cette impression, il faut quand même rappeler que le manga a du bon. Si le visuel proposé par l’auteur semble faire l’unanimité chez les lecteurs, grâce à sa qualité de trait, le manga ne ce résume pas uniquement à cela. En effet, les personnages sont vraiment bien travaillés, preuve encore dans ce tome avec Maniyon qui prend l’espace de quelques pages le premier plan. Et là encore c’est une réussite, le personnage dont nous ne connaissions pas grand-chose, prend un peu plus d’ampleur et l’on peut mieux s’y attacher. Concernant Takashi (et nous-mêmes), sa découverte de l’univers qui l’entoure continu avec ici, peut être les prémices d’une entrée dans la vie active. C’est aussi l’occasion de faire un rapide passage dans l’univers des yakuzas, nul doute que l’auteur développera plus par la suite cet aspect là. Pour finir, c’est les dernières pages qui sont presque les plus importantes du tome, puisque cela concerne les parents de Takashi, comme quoi l’auteur essaye le plus possible d’en faire un personnage « réel » qui lui aussi peut avoir ce genre de problème.

L’édition fournit par Kana est comme à son habitude, le lecteur pourra se délecter avec joie des sublimes pages couleurs de l’auteur.

Les mangas signé Tsutomu Takahashi sont toujours délicat à lire, soit ils ont un arrière gout d’inachevé comme « Blue Heaven » ou alors très bon comme « Sidooh ». Bakuon Retto, lui est entre les deux, si l’histoire genre furyo est correcte et plaisante à suivre pour le lecteur, l’ensemble n’est pourtant pas « transcendent ». Gageons que les évènements en fin de tome, annonce enfin le déclic.

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9789
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Bakuon Rettô

Message non lu par Koiwai » 02 sept. 2009, 14:30

Tome 6:

Takashi voit l'avenir de sa famille remis en question quand il apprend que son père, qui a disparu on ne sait où, a contracté une importante dette. Dans le même temps, il est provoqué par Oki. Un duel s'engage entre notre héros et Oki qui s'avère très doué en boxe, et le tout aboutit sur un accord entre les deux garçons, dans lequel Takashi accepte de soutenir Oki pour sa réintégration dans la bande. Quant à Yukô, la sortie de prison et la réapparition de son ancien petit ami va créer des troubles dans sa relation avec Takashi.

C'est avec tous ces coups durs que Takashi doit aborder le prochain rassemblement, durant lequel les Zéros doivent venir en aide aux Jokers pour affronter les ICBL. Et plus que jamais, la chute de notre héros est palpable. Refusant les mises en garde de ses enseignants, il poursuit sa route au sein des zokus durant ce qui est peut-être le rassemblement le plus sombre depuis le début de la série. Le comportement du jeune garçon devient de plus en plus rude et laisse de moins en moins place à la morale, celui-ci n'hésitant pas à s'en prendre sans état d'âme à une jeune femme.

Toujours aussi excellent et porté par le style visuel immersif de Tsutomu Takahashi, Bakuon Rettô, avec ce sixième volume, voit plus que jamais son jeune héros sombrer petit à petit, mais l'on appréciera également le travail apporté aux personnages secondaires. Ainsi, le personnage d'Oki devient plus intéressant, et le lecteur pourra constater la volonté qu'a Maniyon de prendre plus d'importance au sein de la bande, en faisant preuve de plus d'indépendance.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9789
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Bakuon Rettô

Message non lu par Koiwai » 07 nov. 2009, 15:59

Tome 7:

Les folles échappées des Zeros continuent, et rien ne semble pouvoir les arrêter... hormis la mort. Et voici que survient pour Takashi et les autres un difficile retour à la réalité...

Si certains lecteurs trouvaient que Bakuon Rettô avait un peu de mal à décoller, ce septième volume les fera sans doute changer d'avis, puisqu'il se concentre entièrement sur le drame qui arrive à deux protagonistes, dont l'un avait gagné beaucoup d'intérêt lors des derniers volumes. Pour les personnages tout comme pour le lecteur, l'évènement est inattendu et brutal, comme sait si bien le faire Tsutomu Takahashi. Et mine de rien, l'auteur, en rendant l'une des deux victimes très attachante auparavant, réussit à faire ressentir au lecteur toute la dureté du drame sans jamais en faire trop, à l'image des personnages, qui sont ici tout en retenue.
L'occasion nous est donc donnée de voir que les Zeros ne sont pas invincibles, qu'ils sont sans cesse confrontés au danger et que la mort peut les frapper à tout moment.
Mais plus que tout, ce drame est un nouveau coup dur pour Takashi, et un nouveau moteur de la chute du jeune garçon, qui, tout borné qu'il est, se montre de plus en plus autodestructeur dans sa volonté de progresser en tant que zoku et de montrer son respect à l'ami qu'il vient de perdre. Et cela démarre par une violente dispute avec Yuko, ce qui laisse présager une séparation définitive des deux personnages.

Après ce volume-choc, on se demande plus que jamais ce qu'il va advenir de Takashi, et l'attente jusqu'au huitième volume promet d'être longue.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9789
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Bakuon Rettô

Message non lu par Koiwai » 11 févr. 2010, 00:38

Tome 8:

Ce huitième volume se concentre principalement sur l'organisation d'un gigantesque rassemblement en hommage à Gôtô et Nimii, visant à rassembler plus d'un millier de motos en un même lieu. Pour ce faire, il faut inviter d'autres clans à la fête, et Takashi se charge d'aller à Yokohama pour rallier les Zeros de la ville. Il y fait la connaissance du boss de la section, nommé Shinji, un garçon qui, en souhaitant se recueillir sur les tombes des deux défunts et en se montrant plus compatissant que Takashi envers la mère de ce dernier, semble pourvu de bons principes.

Après un septième tome bouleversant, ce huitième volume paraît finalement plus convenu. Concrètement il ne s'y passe pas grand chose: le rassemblement s'organise, et tandis qu'un nouveau protagoniste intéressant apparaît en la personne de Shinji, Takashi continue sa chute à mesure qu'il se crée une place de plus en plus importante au sein des Zeros: plus de pitié chez le jeune garçon, qui confirme sa rupture avec Yuko et ne montre aucun sentiment envers sa pauvre mère. Une mère qui, par ailleurs, ne supporte plus la situation dans laquelle elle se trouve...

Finalement, le rassemblement débute en fin de volume, et l'on sent qu'un nouveau bouleversement pourrait survenir à tout moment au sein des Zeros ou de la famille de Takashi.

Ce huitième volume, moins captivant que le précédent, n'en reste pas moins servi par le style toujours aussi brut et immersif de l'auteur, et comporte quelques détails qui laissent supposer une suite toujours plus sombre.
Image

Répondre