Detroit Metal City

Rubrique consacrée aux seinen, c'est à dire des séries se destinant à un lectorat adulte.
Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6383
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Detroit Metal City

Message non lu par Erkael » 25 sept. 2008, 18:12

Image

Auteur: Kiminori Wakasugi
Nombre de volumes au Japon: 10 (terminé)
Nombre de volumes en France: 10 (terminé)
Editeur France: 12 bis


Sans doute un des plus gros événements de cette rentrée 2008, ce titre aura fait parler de lui, et c’est un jeune éditeur, 12 bis, qui nous le propose ! Quoi de mieux qu’un titre prometteur et original comme celui ci pour se démarquer et se faire une place ?

Pour l’anecdote, le titre du manga, Detroit Metal City, est une référence à la célèbre chanson, Detroit Rock City, du très célèbre groupe de Metal : Kiss…ce groupe est plus dans la mouvance du glam que du death (pour les connaisseurs) mais il fut l’un des premiers groupes à se maquiller et à utiliser une mise en scène hors du commun pour leurs concerts…à l’image du groupe du manga. A noter que dans l’adaptation live du manga, Gene Simmons, le démon, le très charismatique bassiste de Kiss fait une apparition…la boucle est bouclée ! (fin de l’anecdote)

Le pitch est des plus original, le jour Soichi Negishi, 23 ans, est un jeune ringard, arborant une coupe à frange pitoyable et fan de pop Suédoise…le soir il devient Krauser II, l’empereur du Death Metal ! Rien qu’avec ça on peux déjà imaginer les situations délirantes que cela peut entraîner, si en plus il retrouve une amie de fac dont il est amoureux et qui déteste le Metal, le délire n’en devient que plus grand ! Il est accompagné d’un bassiste à fond dans le style et un batteur, qui au naturel se trouve être un petit gros ringard…mais un brin désaxé.
Les situations loufoques sont légions, on rit véritablement de bon cœur, et si il faut reconnaître qu’on se retrouve souvent avec des paroles très crues, grossières, le tout reste bon enfant, l’objectif premier est l’humour et à ce niveau là, l’objectif est plus qu’atteint !

On plonge en plein dans les clichés du Metal, mais justement l’auteur joue à fond là dessus, le pauvre Soichi se retrouve victime de ses clichés, lui qui adore sa gentille maman, il est censé l’avoir tué puis violé…détourner ces clichés est la meilleur des façons de les ridiculiser, et même temps, on retrouve souvent ce pauvre Soichi se prendre au jeu et se laisser aller à des vulgarités qui le dépassent, il frôle la schizophrénie, et nous lecteurs de notre coté, on est plié de rire !
L’auteur grossit bien sur les choses, mais c’est tellement drôle que même le plus puriste des Metalleux rentrera dans le jeu…car il faut rassurer les gens qui ignorent ce qu’est le Metal, bien souvent il s’agit de gens très normaux…mais ici, ce sont tous des psychopathes en puissance, et bien entendu ce pauvre Soichi se retrouve plongé dans un monde qui le dépasse et qu’il subit plus qu’autre chose…du bonheur !!

A chaque fin de chapitre, on a droit à une page revenant sur un terme utilisé, et l’expliquant à la sauce DMC : je vous laisse apprécier la meilleure :
« No thank you : littéralement « non merci ». Formule type pour décliner poliment une sodomie sans froisser son interlocuteur. Surtout ne pas oublier le « no » sans quoi la formule prend un sens exactement inverse, exposant le sujet étourdi à de douloureuses lésions. »
Que rajouter derrière ça ? Tout est dit ! A mourir de rire !

Le dessin est très particulier, on pourrait croire qu’il fait vieillot, pourtant le titre ne date que de 2006, mais il n’est pas désagréable pour autant, au contraire il est même sympathique, et très vite on en vient à se dire qu’un autre style graphique n’aurait pas convenu aussi bien à ce titre et son ambiance déjantée.
L’édition de 12 bis est de très bonne facture, aucun défaut à signaler, le papier, l’ancrage, tout est correct et chapeau pour la traduction qui n’a pas du être évidente !

Un titre à lire absolument…en écoutant du Metal bien entendu, et certainement pas de la pop Suédoise !
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

samizo kouhei
Messages : 1873
Enregistré le : 11 juin 2004, 08:50
Contact :

Re: Detroit Metal City

Message non lu par samizo kouhei » 25 sept. 2008, 20:58

Un nouveau titre super fendard ! XD J'aime surtout le combat contre le roi du black metal et le sabotage du morceau du groupe pop Tetrapod Melon Tea en fin d'émission (avec le tambourin ! :lol: ).

Avatar du membre
oyooooo
Messages : 1318
Enregistré le : 17 janv. 2005, 14:05
Localisation : Lille!

Re: Detroit Metal City

Message non lu par oyooooo » 27 sept. 2008, 10:06

J'ai adoré également!^^
L'idée est très originale. Bon bien sur il y a beaucoup de clichés, mais c'est ça qui est tordant.
Le héros est à la fois complètement dépassé par ce qui lui arrive mais on voit en même temps qu'il commence à y prendre gout malgré lui. Vivement la suite!
Ma collection.
"Etre heureux, c'est savoir se contenter de peu, mais 15 fois c'est encore mieux"
Epicure
^^ わたしは いつまでも こいする です, しのび ^^

Avatar du membre
Floo D Ace
Messages : 3810
Enregistré le : 25 sept. 2004, 19:56
Localisation : Strasbourg

Re: Detroit Metal City

Message non lu par Floo D Ace » 05 oct. 2008, 11:28

Pourquoi sur notre fofo ce manga n'a pas encore déchainé les foule ??

Vol.1 : J'avoue y être aller à reculons un peu vu que je n'écoute pas de métal ou autres musique du genre, donc je me disais que peut être ce n'était pas un manga pour moi. Taratata que ninni, ce manga est simplement un des meilleurs manga nouveautés paru cette année. Une grosse grosse surprise vraiment, avec beaucoup d'humour l'auteur nous narre l'histoire de Soichi et de son groupe DMC un groupe de métal "montant". Étrangement comme dit sur scène Soichi est une "bête", alors que dés qu'il en sort il est un grand fan de pop suédoise (chanson gnangnan...) et un simple puceau de 23ans (d'ailleurs ses 2 compère sont tout aussi pitoyable sauf que eux aime ce qu'ils font). J'ai vraiment vraiment beaucoup rit avec ce tome, que ce soit dans l'action pure ou alors lors des petites pages "dico". :lol: :lol: Vraiment un gros coup de cœur de la "rentrée" si je puis dire.
Bon n'écoutant pas ce genre de musique j'ai peut être louper des références, ça je ne serais pas dire cela dit ce manga est vraiment accessible même si ce n'est pas votre tasse de thé. Sinon pour terminer coups de chapeaux pour l'éditeur 12Bis déjà pour avoir apporté ce titre en France et aussi pour l'adaptation et la traduction vraiment vraiment bien faite.

Sorrow
Messages : 1270
Enregistré le : 14 janv. 2008, 22:28
Localisation : Entre deux mondes

Re: Detroit Metal City

Message non lu par Sorrow » 23 oct. 2008, 01:24

Un manga extraordinairement drôle de par son traitement d'un univers qui ne m'intéresse pas du tout à la base, des dialogues à se tordre de rire, des personnages "too much" et fanatiques, et également de son fabuleux dictionnaire en fin de chapitre (bien 5 min. pour me remettre de la lecture de "no thank you").
Les fans complètement fanatiques de Krauser mettent souvent Negishi dans l'embarras, même si il ne semble pas demander mieux, vu que c'est dans ce genre qu'il a vraiment percé. Mais à force de vivre cette double vie, il est très probable que Krauser va prendre de plus en plus le dessus dans la vie de Negishi. Pour notre plus grand plaisir.
Il ne semble pas y avoir de véritable fil conducteur ou d'intrigue. L'auteur axe clairement son titre sur l'humour pur, sans réellement tenir compte de l'évolution des personnages. Pas un mal, mais reste à espérer que le manga ne tournera pas en rond à force d'enchaîner les situations invraisemblables, bien que jouissives.
Malgré tout, c'est clairement le manga le plus drôle qu'il m'aie été donné de lire dernièrement.

Si la traduction est excellente, avec un langage bien fleuri comme il faut et parfaitement dans le ton, l'opération de lancement du titre par 12bis est par contre très discutable. Pourquoi offrir un badge Krauser, qui ne plaira éventuellement qu'aux gamins (qui ne sont pas le public visé) et aux fans de la série qui attendaient sa sortie française (qui n'ont donc pas besoin d'être encouragé à acheter le volume) ? Ridicule, vraiment, surtout que les badges, passé un certain âge, bof, bof. Et le tome étant emballé, pas de possibilité pour le lecteur tombant par hasard sur le titre de se faire une idée de son potentiel. Et si le titre n'a pas une grosse visibilité sur le net, où se fera il donc connaître? De plus, il semble que 12 bis ne possède même pas de site officiel.
Bref, une nouvelle série excellente qui pourrait être stoppée faute de ventes ? Est-ce vraiment aux internautes de faire la promotion du titre? Pas le choix il semblerait, si on veut éviter de se retrouver avec une série inachevée sur les bras.
"Les bons livres sont une ancre pour ton bateau dans le port de la vie. Même si une grande vague arrive, ton bateau ne sera pas emporté. Tu pourras mettre les voiles quand tu auras accumulé suffisamment de forces et de connaissances."
"Et moi aussi j'ai un rêve stupide qui me tient à coeur. Il est temps de me bouger pour le réaliser."
"Don't Think, Feel!"

samizo kouhei
Messages : 1873
Enregistré le : 11 juin 2004, 08:50
Contact :

Re: Detroit Metal City

Message non lu par samizo kouhei » 23 oct. 2008, 11:52

Sorrow a écrit :De plus, il semble que 12 bis ne possède même pas de site officiel.
Un mini-site a quand même été ouvert pour promouvoir le titre.

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6383
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Detroit Metal City

Message non lu par Erkael » 11 déc. 2008, 18:42

Vol 2: Après la grande claque du premier volume, on attendait forcément avec une grande impatience ce second tome, et autant le dire de suite, on n’est pas déçu le moins du monde !
Ce pauvre Soichi, qui vit péniblement entre deux mondes, est totalement perdu, sa schizophrénie l’entraîne dans des situations toujours des plus décalées, qu’il s’agisse d’aider « le porc capitaliste » à séduire une jeune femme en l’humiliant publiquement, ou de souhaiter son anniversaire à la fille de ses rêves en la traitant de sale truie, chaque moment de sa vie est prétexte à se laisser dominer par le démon qui sommeille en lui ! Un des passages les plus amusants étant sans doute lorsqu’il réduit à néant un spectacle pour enfants devant des parents horrifiés !!
Tout est à prendre au 23e degré, et on rit vraiment de bon cœur, tout est drôle dans ce titre : les délires de Soichi qui se laisse emporter par Krauser, ou encore le pauvre Soichi qui est définitivement ridicule dans son état normal, sans oublier les personnages qui naviguent autour de lui, de sa patronne vulgaire et obsédée jusqu’à son batteur totalement psychotique en passant par le fan numéro un totalement débile ! Sans oublier les définitions que l’on continue de trouver à chaque fin de chapitre…que des grands moments !
Et au delà de tous ces délires, l’auteur semble instaurer une trame scénarisitque (vraiment légère malgré tout) avec les défis des autres groupes : Krauser et DMC suscitant la jalousie ! Tous les styles vont-ils y passer ? Pour le moment Krauser à humilié un groupe de punks avec son « méga mollard de l’enfer » et un chanteur de rap avec sa célèbre fessée porcine !
On ne peut qu’adorer, et peu importe si l’auteur joue avec des stéréotypes, on ne lit pas ce titre pour ce prendre la tête mais bel et bien pour délirer, et là, la mission est un succès total !

La travail de l’éditeur est remarquable comme pour le premier tome, et on salue une nouvelle fois le traducteur pour qui cela n’a pas du être évident de retranscrire toutes les expressions…(comme ma préférée que j’utilise désormais quotidiennement : « sale truie »! )
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Kuro
Messages : 468
Enregistré le : 26 févr. 2007, 08:36

Re: Detroit Metal City

Message non lu par Kuro » 15 déc. 2008, 09:48

Vol 2 : c'est vraiment agréable de retrouver Krauser :D !! Encore une fois j'ai passé un bon moment en lisant ce manga, on se prend pas la tête, et même si les histoires n'ont rien d'exceptionnel ( sortie d'un album, conférence de presse... ) c'est toujours aussi génial de voir comment Soichi passe de l'un a l'autre personnage ... XD C'est vraiment abusé certaines situation, mais qu'est ce que c'est bien !
Le traducteur a du se marrer.... :lol:
Image

samizo kouhei
Messages : 1873
Enregistré le : 11 juin 2004, 08:50
Contact :

Re: Detroit Metal City

Message non lu par samizo kouhei » 18 déc. 2008, 09:09

DMC 2 : C'estavec un grand plaisir que j'ai lu le tome 2 d'une des meilleures surprises de l'année. Le héros est toujours aussi schizophrène et l'humour toujours aussi dévastateur, tandis que le groupe DMC continue son ascension irrésistible vers le sommet.

Avatar du membre
Floo D Ace
Messages : 3810
Enregistré le : 25 sept. 2004, 19:56
Localisation : Strasbourg

Re: Detroit Metal City

Message non lu par Floo D Ace » 28 déc. 2008, 21:20

Vol.2 : Très attendu ce tome 2, pour voir si c'est une confirmation de l'excellent tome 1 ou finalement un pétard mouillé (remarqué l'introduction de pétard à l'approche de nouvel an m2r). Sans surprise c'est une confirmation, un manga déja culte aprés 2 tome, longue vie a Krauser et j'espère que le manga continuera sur cette lancée.

Répondre