Tokyo Toybox/Giga Tokyo Toybox

Rubrique consacrée aux seinen, c'est à dire des séries se destinant à un lectorat adulte.

Tokyo Toybox

Je le relis tellement que j'ai plus de vie sociale (nolife : excellent)
2
22%
C'est un très bon manga sur le jeu vidéo (gamer : très bon)
4
44%
Pas de quoi faire appel à Solid Snake (apprenti : moyen)
3
33%
Va donc jouer à Wii Fit (noob : médiocre)
0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 9

Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4622
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Re: Tokyo Toybox/Giga Tokyo Toybox

Message non lu par Wang Tianjun » 06 mai 2009, 19:18

Et la deuxième bonne surprise de la journée !Giga Tokyo Toybox tome 2 !
(Ah, si tous les éditeurs pouvaient nous faire le coup d'avancer leurs sorties comme Doki-Doki... :mrgreen: )

L'équipe du studio G3 cherche un financement pour la création d'un nouveau jeu. C'est alors que Suda propose un nouveau challenge, le développement conjoint d'un jeu sur consoles next-gen ! Bien sur, Solidus Works est encore derrière tout ça, et essaie par ce biais de mettre en défi divers studio de jeux vidéos... Mais pour l'heure, le studio G3 va devoir collaborer avec un studio aussi modeste que le sien, Densan Hanagumi, spécialisé dans.... le moé ! :oops:

Le petit monde du studio G3 s'ouvre un peu plus dans ce tome. De plus, on suit également Nanami (qui a quitté le studio G3 pour aller diriger le développement de Samurai Kitchen 2) au sein de Solidus Works, et de ses problèmes quant à la censure qu'on veut imposer sur le jeu. Bref, de multiples histoires se dessinent en parallèle. Néanmoins, je mettrais un bémol sur ce tome, qui a une partie explicative un peu lourde vers le milieu du tome, dans le genre "réunion d'entreprise", avec des termes de commerciaux... sans compter que les relations sentimentales se font un peu plus rares, sauf vers la fin du tome, mais toujours avec beaucoup de retenue. L'humour des débuts est également beaucoup moins présent, Taiyo a quand même beaucoup grandi depuis Tokyo Toybox...

Un tome légèrement en dessous, mais un bon tome quand même !
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Avatar du membre
Jokk
Messages : 371
Enregistré le : 09 août 2008, 15:59
Localisation : Un peu plus loin sur le côté

Re: Tokyo Toybox/Giga Tokyo Toybox

Message non lu par Jokk » 06 mai 2009, 20:02

Wang encore toi !! :wink:

Petit post pour dire que c'est un chouette tome ce volume 2, les dessins sont toujours aussi bon.
"Le seul tyran dont j'accepte le joug est la raison" Richard Rahl, Sourcier de Vérité ,Sorcier de Guerre, empereur de D'Hara, maître des Contrées du Milieu, époux de la Mère Inquisitrice.
Image

Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4622
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Re: Tokyo Toybox/Giga Tokyo Toybox

Message non lu par Wang Tianjun » 07 déc. 2009, 09:15

Fichtre, un topic à l'abandon :shock:


Giga Tokyo Toybox 4

La candidature du jeu du studio G3, « Desperate High School » est passée à un cheveu de l’élimination dans le cadre du projet SOUP, au prix d’une humiliation conséquente. Il est alors temps de prendre les conséquences qui s’imposent et de repartir en avant malgré le retard accumulé. Seulement, leurs plans sont une nouvelle fois perturbés par l’annonce du dernier opus de Sword Chronicles, qui doit sortir… à la même date ! Est-ce encore un mauvais tour de Sensui ?

Nous avons droit une nouvelle fois à un volume toujours aussi passionnant. Cette fois-ci, c’est la société Solidus qui semble plus au cœur du récit, avec des changements au sein de sa hiérarchie et la nomination de son nouveau PDG, laissant présager de nouveaux bouleversements. En parallèle, les intentions de Sensui, revenant sur la scène au meilleur moment, paraissent de plus en plus claires au fil des pages.

Cependant, la véritable force du manga réside dans les multiples points de vue qu’il peut offrir sur une même situation, selon certains personnages. Ici, c’est le caractère de Taiyo qui pose problème. Il démontre d’un engouement presque jamais vu encore pour le développement du jeu, ayant de nouvelles idées à chaque minute. Seulement, son équipe n’arrive plus à le suivre et s’inquiète de l’arrivée à terme du projet : à force de tout changer à chaque fois, le jeu sera-t-il finalement réalisé ? On est alors partagé entre la motivation explicite du héros principal et les craintes de ses subordonnées. Ce clivage se renforce dès lors qu’on sait que la situation a eu un précédent aux conséquences désastreuses. Qu’en sera-t-il cette fois-ci ?

Giga Tokyo Toybox continue sur sa lancée et nous décrit sans ménagement l’univers des jeux vidéo, à petite ou grande échelle. Si le côté génial de Taiyo est mis à l’honneur dans le tome, on sent peu à peu sa suprématie s’effriter, et les retours dans le passé deviennent nécessaires pour comprendre toute sa logique. Une histoire qui ne paye pas de mine, mais qui reste toujours aussi passionnante !
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Avatar du membre
Rogue Aerith
Filousophe
Messages : 1116
Enregistré le : 28 nov. 2006, 18:26

Re: Tokyo Toybox/Giga Tokyo Toybox

Message non lu par Rogue Aerith » 11 déc. 2009, 13:58

Wang Tianjun a écrit :Fichtre, un topic à l'abandon :shock:
Meuh nan ! :mrgreen:
Petite màj de rigueur effectuée sur le topic de présentation :wink:
Et mon avis sur le volume 4 va tarder un peu, mais vous n'y échapperez pas :)
Image
Image

Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4622
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Re: Tokyo Toybox/Giga Tokyo Toybox

Message non lu par Wang Tianjun » 05 sept. 2010, 09:52

Giga Tokyo Toybox 5

Le projet dirigé conjointement par le studio G3 et Densai Hanagumi est toujours en cours de développement, et doit faire face à un nouveau défi ! En effet, Solidus a décidé que "Desperate High School", surnommé "Des-Hi", soit prêt pour une démonstration à la futur Solidus Works Convention ! L'équipe du petit studio doit redoubler d'efforts pour boucler le jeu, alors que leur capitaine continue de n'en faire qu'à sa tête en rajoutant de nouvelles idées, au risque de faire sombrer son navire... A moins qu'une mutinerie se déclare ?

C'est donc un Taiyo de plus en plus obstiné et solitaire qui se présente à nos yeux, ne semblant pas avoir conscience que le monde autour de lui a changé. Ses tirades sur la passion du jeu vidéo ne font plus mouche, et il devient rapidement un élément des plus incontrôlables. Derrière sa carapace d'insouciance, notre héros est rongé par la fatigue, le stress et angoisse du fait d'être à ce point incompris. Afin de représenter tous ces maux, les auteurs optent pour un procédé habile bien que classique : la personnalisation de son égo au travers d'un double maléfique apparaissant à ses yeux uniquement. Le voilà ainsi seul face à ses propres doutes, alors que son équipe l'a mis de côté, tel un élément nuisible à la bonne route du projet.

Afin de revenir aux fondamentaux, quoi de mieux que de se replonger dans ses premiers émois vidéoludiques ? Après avoir rendu hommage au célèbre Dungeon-RPG Tower of Druaga dans la série Tokyo Toybox, le duo d'auteurs rend une nouvelle fois hommage au développeur Masanobu Endo avec le shoot-em up Xevious, autre légende des bornes d'arcades. Seulement, malgré le côté épique du moment, on peine à comprendre la métaphore entre le jeu et les nouvelles résolutions de Taiyo. Le dénouement de la situation est au final assez convenu, chaque protagoniste cédant à quelques concessions. Ainsi, les rouages de ce volume sont très classiques, mais néanmoins efficaces pour retenir notre attention.

On apprécie en revanche que l'histoire colle avec l'actualité et les réformes récentes au Japon pour réguler le caractère violent ou érotique des différents médias (notamment autour des personnages mineurs). Cet aspect s'intègre parfaitement dans les problèmes du moment et pourrait même devenir une intrigue majeure dans le tome à venir. Cependant, il faudra prendre son mal en patience d'ici là, et on peut regretter que le présent n'ait pas plus progressé. L'évolution psychologique de Taiyo était nécessaire, mais cela devait-il se faire au prix d'un volume entier ?
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Avatar du membre
hdix
Messages : 1554
Enregistré le : 28 août 2007, 14:46
Localisation : environs de bourg en bresse

Re: Tokyo Toybox/Giga Tokyo Toybox

Message non lu par hdix » 14 avr. 2011, 07:17

tome 6 :

très bon tome. où notre petite équipe avance doucement et péniblement mais avance quand même.
Ce tome est quasi complètement axé sur la réglementation équivalente à notre pegi. avec ses partisans et ses détracteurs.
Je me demande si les auteurs n'ont pas voulu donner indirectement leur opinion quant à la loi récente qui est passée au japon sur l'interdiction de pédopornographie dans les œuvres, ou alors ils ont juste surfé sur l'actualité. bien que je me demande où en était la loi quand le tome est sorti là bas.

bref un tome instructif, un poil long car bcp de texte parlant de la réglementation. mais c'est aussi un aspect non négligeable de la création de jeu ^^
Image
"SAVOIR PLUTÔT QUE CROIRE"

Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4622
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Re: Tokyo Toybox/Giga Tokyo Toybox

Message non lu par Wang Tianjun » 03 mai 2011, 19:58

Giga Tokyo Toybox 6

Alors que le studio G3 s'est remis au travail sur le projet "Des Hi" en collaboration avec la boîte Densan Hanagumi, de nouveaux problèmes viennent freiner le bon développement du jeu. Ce shoot-em up à univers moé pourrait bien ne pas passer le "Solidus Check", test de contrôle organisé par la société du même nom pour en vérifier le contenu. Devant les restrictions récentes sur le caractère sexuel, le bébé commun aux deux boîtes pourrait même être interdit aux jeunes joueurs... Comment Taiyo et Hanako découvriront la nouvelle ?

Série à la pointe de la technologie par définition, Giga Tokyo Toybox n'en oublie pas de surfer sur l'actualité en incorporant dans son intrigue de véritables problèmes touchant les loisirs japonais : la nouvelle législation sur les contenus sexuels dans les mangas, animes, et étendus ici aux jeux vidéos. La voie de la restriction est personnifiée en la présence de Siegfried Adenauer-Urabe, personnage présent depuis assez longtemps dans le décor de Solidus mais que l'on voit enfin au premier plan. Sa détermination apparaitra de manière brutale lors d'une brève enquête ne manquant pas de rebondissements, même si tout aurait pu être dit plus brièvement.

Les nouveaux obstacles du projet "Des-Hi" viendront cette fois bousculer les convictions de Densan Hanagumi, et les auteurs en profiteront pour compléter le passé de Hanako. Pour Taiyo, c'est l'occasion de lui montrer tout son soutien et de renforcer les relations anciennement tumultueuses entre les deux boites de production ! L'ambiance sera d'ailleurs à la complicité et à l'entraide lors de la Solidus Works Convention, où l'on découvrira également les coulisses d'un salon professionnel, dont l'ambiance pourrait rappeler aux lecteurs habitués aux festivals quelques bons souvenirs.

Le gros bémol de la série est actuellement cette stagnation autour du projet "Des-Hi" que nous suivons depuis le début, et qui aurait du sortir depuis bien longtemps. Cela est d'autant plus frustrant lorsque d'autres pistes d'intrigue sont évoquées et mises de côté, et vu le rythme de parution si infernal. Même s'il est de bon ton de coller à l'actualité, ce sixième volume n'est qu'un pas modeste pour la série. Vivement le niveau supplémentaire !
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4622
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Re: Tokyo Toybox/Giga Tokyo Toybox

Message non lu par Wang Tianjun » 16 août 2012, 19:32

Il se sera fait attendre plus d'un an.... Ma chronique pouvait bien attendre deux mois ! :mrgreen:


Giga Tokyo Toybox 7


Peaufinant leur jeu avant le terrible Solidus Check, le Studio G3 revient d'un salon où Sensui fit une déclaration fracassante sur le prochain opus de Sword Chronicles. Pour éviter les fuites, Solidus Works dément les propos de son employé et propose aux médias de combler leur envie de scoop avec l'annonce d'un nouveau jeu, sortant à la même date que Desperate High School et qui semble en plagier le système de jeu... Une tuile de plus pour Taiyo et les siens !

Après de multiples reports et plus d'une année d'attente, Giga Tokyo Toybox nous revient avec un septième volume qui, une nouvelle fois, ne se presse pas pour régler la question de la sortie de Des-Hi. Malgré cette frustration, les nouvelles péripéties du Studio G3 n'en sont pas moins prenantes pour autant. Le nouveau coup de pression imposé par l'arrivée d'un concurrent direct pousse les développeurs à accélérer leur cadence de travail, quitte à se ruiner la santé... Dans ce tumulte, une aide extérieure serait la bienvenue, et c'est justement à ce moment que nous retrouvons le dynamique Masa, mis sur la touche il y a quelques volumes... Par le biais d'un flashback, nous découvrons des relations plus profondes entre les différents membres de la boîte, et le retour de cet employé modèle n'en sera plus qu'attendu...

Le tandem Ume continue de faire vivre son petit monde, en nous présentant ici de nouveaux acteurs du milieu, comme quelques béta-testeurs aguerris, mais aussi le domaine de la presse spécialisé, dont la marge de manœuvre est limitée par les éditeurs qui distillent leurs informations au compte-goutte. Peu importe par quel côté on le prenne : le monde du jeu vidéo est donc loin d'être aussi idéal qu'on le prétend. Les auteurs en profitent d'ailleurs pour ancrer une nouvelle fois leur histoires dans les préoccupations réelles qui ont pu secouer la société japonaise ces derniers temps. Enfin, la question de la violence dans les jeux vidéos prend ici un aspect plus réfléchi, Taiyo découvrant le sang qui a été indirectement projeté sur ses mains...

C'est donc un volume très complet qui attend les lecteurs impatients de Giga Tokyo Toybox. Bien que l'intrigue prenne encore son temps et accumule les retards comme un jeu en cours de développement, la vie poursuit son cours avec ses petits tracas, ses obstacles et ses joies ponctuelles. Derrière des personnages toujours très attachants, c'est toute la société vidéoludique qui est passée à la moulinette. Fiction, ou réalité (virtuelle) ? A vous de juger !
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Avatar du membre
TheSpy22
Messages : 96
Enregistré le : 02 janv. 2013, 14:31

Re: Tokyo Toybox/Giga Tokyo Toybox

Message non lu par TheSpy22 » 07 juin 2013, 11:47

Série terminé en 10 tomes.
http://www.manga-news.com/index.php/ser ... ybox-vo#JP

Heureusement parce que je sent que Doki Doki n'aurait pas suivi.
Image

Avatar du membre
hdix
Messages : 1554
Enregistré le : 28 août 2007, 14:46
Localisation : environs de bourg en bresse

Re: Tokyo Toybox/Giga Tokyo Toybox

Message non lu par hdix » 08 juin 2013, 08:06

en espérant qu'ils aillent qd même jusque là.

et 10 tomes c'est bien, ca leur laisse 2 tomes pour peaufiner la fin (plus qu'un au japon), ce sera suffisant pour cette série qui aurait fini par s’essouffler je pense.
Image
"SAVOIR PLUTÔT QUE CROIRE"

Répondre