Page 3 sur 6

Re: Step up love story

Posté : 11 avr. 2009, 00:28
par feryoni
Wang Tianjun a écrit :Mais il est évident que le procédé allait s'essoufler à un moment ou à un autre. Pourtant, l'auteur avait lancé une piste intéressante, avec la volonté du couple d'avoir un enfant. On aurait alors pu suivre une véritable évolution de leur vie de couple. Seulement voilà, le bébé n'est jamais venu. Pourtant, c'est pas faute de s'y être pris plusieurs fois (multipliant au passages les scènes explicites), mais à croire que Makoto vise mal. Et au final... Yura a tellement pris gout au sexe que, non, ce serait vraiment dommage d'avoir un gosse et de s'arrêter de s'éclater !!!
beh il faut dire que l'arrivée d'un gosse mettrais un terme a la série :mrgreen: .

Re: Step up love story

Posté : 11 avr. 2009, 13:04
par Wang Tianjun
Pourquoi ? Parce qu'après cela ils s'adonneraient plus au joies du sexe ? Avoir un enfant est à ce point rédhibitoire pour la libido ? Moi j'y verrais plutot une évolution du couple qui irait dans plus de maturité. Alors bien sur il y aurait un ou deux tomes de grossesse de Yura, mais il y a tellement d'autres personnages à exploiter ! Mais non, l'auteur préfère faire stagner son couple, Makoto est toujours aussi benêt et gamin, et Yura aussi naïve et soumise... youpi.

Re: Step up love story

Posté : 11 avr. 2009, 15:45
par Otaku62
et mettre yura enceinte permettrait de donner des conseils sur la sexualité de la femme enceinte que beaucoup de mecs ignorent sans doute ainsi que certaines femmes...

Re: Step up love story

Posté : 11 avr. 2009, 16:23
par NiDNiM
>> magrossesse.com
:arrow:

Bref. Pour ce que j'ai lu (je suis incapable de dire quand je me suis arrêtée, je crois peu après le déménagement dans la résidence peuplée de voisins cinglés ...), cette série commençait plutôt bien malgré quelques ... répétitions. Mais j'ai capitulé : je pouvais plus lire tellement c'était prévisible, inintéressant et même ...
Enfin, je me lance dans un avis détaillé et fichtremement amusant à écrire !

En l’ouvrant, je suis partie sur l’idée naïve d’un manga, certes érotique, mais à connotation légèrement éducative. Alors pourquoi pas, ça peut être marrant et puis tant qu’à faire je me les fais prêter donc je ne perds rien … Pourtant, après quelques tomes, j’ai peiné à trouver l’aspect éducatif véritablement intéressant. C’est quand même rare d’avoir plus de quelques pages de femmes habillées. Et il n’y a pas autant d’explications qu’il le devrait, au prorata du nombre de scènes érotiques. Pour moi, les quelques statistiques et autres schémas ne sont qu’un prétexte pour se différencier un peu du lot et attirer le lectorat masculin. Mais passons, après tout c’est un bel effort. Mais dans quel but ? Le manga s’autoproclame « guide » de l’amour et de la sexualité mais … Posons nous une minute. Et ce que c’est ça, l’amour ? Hum. Eh ben pour un guide, je trouve qu’il parle un peu de trop d’infidélités, de fantasmes, de pratiques douteuses et autres situations tirées par les cheveux. Alors quoi, il faudrait complètement détacher l’histoire des remarques instructives ? Dans ce cas là, je vois mal l’intérêt de lier les deux dans un même manga, qui, pour moi, ne fait que mentir en s’asseyant les fesses entre deux chaises (et je reste polie :p). Soit c’est une réelle reproduction de la réalité (vous remarquez la magnifique insistance sur le côté réaliste), soit c’est un hentaï pur et dur. Mais mélanger les deux est un non-sens. Comme si Yuka était un modèle à suivre, avec sa soumission ridicule et Makoto l’image de l’homme qui s’accomplit peu à peu (ou pas, vu l’évolution du titre) dans le domaine du sexe.

Parlons d’eux, justement … Le « « « héros » » » (il en faut des guillemets pour marque l’ironie !) n’est rien d’autre qu’un goujat pervers, obsédé et ne possédant pas le moindre gramme d’intelligence. Souvent, il prend sa femme pour une poupée gonflable (et elle, au lieu de résister, soupire de bonheur … Effarant -_-'). On peine à trouver ce qu’on devrait voir : un Makoto un peu simplet (quel euphémisme !) mais sympathique (no comment …) et une Yura dévouée, douce et attentionnée (plus attentionnée, tu meurs ! On ne se fait pas limite violer par son mari sans rien dire ! Quand on veut pas, on l’affirme, bon sang !) Nous avons donc un mufle et une esclave. On démarre bien, à ce train là … Il faut vraiment que je parle des personnages secondaires ? Soit. Au début attachants puisque source de conseils, ceux ci se révèlent vite lassants, à force, car utilisés comme prétexte pour les fantasmes de Makoto, ou pour faire semblant de changer un peu en mettant en scène un autre couple en plein ébat amoureux … Et encore, je ne parle que des personnages du début de « l’histoire », puisque les voisins de leur nouveau chez eux sont … Lamentables, scénaristiquement parlant. Et moralement ... Pas besoin de vous faire un dessin, en plus je suis d'accord avec ce qui a déjà été dit dessus.

Plus qu’une déception, c’est pour moi un fiasco total. Enfin les premiers tomes peuvent être (peuvent, ça ne s’applique pas à moi) convaincants mais dès l’instant où l’on comprend que RIEN ne changera … On prend peur quant à la suite de la série. Ce titre est à mon sens dispensable, et même à éviter totalement. Un titre qui se ment à lui-même, qui ne décolle pas, ne se renouvelle pas, présente des personnages sans intérêt … Cette lecture, sensée s’adresser aussi aux jeunes adultes (tout dépend de l’âge que l’on met derrière cette notion), peut en plus véhiculer des clichés désastreux sur la sexualité. Franchement, je pense que ça aurait bénéfique d’enlever cette soit disant notion de « guide », histoire que ce manga s’affirme totalement dans le hentai et ne nuise pas aux idées qu’il prétend apporter. Stop aux demi mesures.

Voilà. Terminé ma diatribe contre ce ... manga !?

Re: Step up love story

Posté : 15 avr. 2009, 18:17
par feryoni
Wang Tianjun a écrit :Pourquoi ? Parce qu'après cela ils s'adonneraient plus au joies du sexe ? Avoir un enfant est à ce point rédhibitoire pour la libido ? Moi j'y verrais plutot une évolution du couple qui irait dans plus de maturité. Alors bien sur il y aurait un ou deux tomes de grossesse de Yura, mais il y a tellement d'autres personnages à exploiter ! Mais non, l'auteur préfère faire stagner son couple, Makoto est toujours aussi benêt et gamin, et Yura aussi naïve et soumise... youpi.
beh si ils osent mettrent un mineur dans la série elles sera tout simplement interdite et on l'aura tous dans le fion :mrgreen:

vous voyez souvent des mineurs dans des films de culs ou érotiques ? c'est simplement une question de bon sens :mrgreen:

sinon nidim je suis d'accord avec toi mais bon il faut un minimum de perversité pour apprécier un tant soit peu ce titre ; c'est claire que si tu t'attendais a une description de l'amour comme dans certains shojos beh en effet t'es mal barrée , ce serais plutôt une sorte de kamasutra en mangas. :mrgreen:

Re: Step up love story

Posté : 15 avr. 2009, 18:24
par Wang Tianjun
:shock: euuuuuuuuuuuuuuuu..... comment dire....

parce que selon toi l'auteur devrait forcément faire figurer le bébé dans la même pièce que le couple pendant leurs ébats ? Que c'est proscrit de le faire une fois le premier bébé né ? En plus il y a déjà eu un chapitre ou ils ont gardé un gosse, et c'était pas plus choquant que ça ! Les lecteurs ne sont pas tous des pervers pédophiles !!!

Re: Step up love story

Posté : 15 avr. 2009, 18:57
par feryoni
un chapitre avec un mineur c'est pas comme avoir le reste du mangas avec celui-ci . et puis attendons que bébé dorme et puis on va sous la couette sa marche une fois pas 1000 . :mrgreen:

Re: Step up love story

Posté : 16 avr. 2009, 00:05
par Jokk
Je suis pas d'accord avec toi sinon les familles nombreuses n'existeraient pas. Et puis la majeur partie des couples ne font pas ceinture après la naissance d'un enfant.

Re: Step up love story

Posté : 16 avr. 2009, 01:54
par feryoni
lol je sais , ce que je voulais dire c'est que dans le mangas , pour écarter le bébé ou les mineurs de scènes hot il y a toujours une excuse bidon . sa marcheras une fois mais a la longue sa deviendras répétitif et chiant car au final même dans la vraie vie sa se résume a envoyé les gamins en vacances je ne sais ou , a attendre qu'ils dorment et on a fait le tour :mrgreen:

Re: Step up love story

Posté : 17 avr. 2009, 22:33
par NiDNiM
feryoni a écrit :sinon nidim je suis d'accord avec toi mais bon il faut un minimum de perversité pour apprécier un tant soit peu ce titre ; c'est claire que si tu t'attendais a une description de l'amour comme dans certains shojos beh en effet t'es mal barrée , ce serais plutôt une sorte de kamasutra en mangas. :mrgreen:
Et non, je n'ai pas ouvert Step up dans l'idée de trouver une histoire d'amour. Je suis naïve, mais quand même ... Ce qui m'embête, c'est qu'il se revendique comme un "cours d'éducation sexuelle appliqué au manga" (mot pour mot, je viens de recevoir une pub). Au final, c'est pas vraiment ça et ça me dérange. Je m'en fiche qu'un manga soit un "kama sutra" en images. Tant qu'il assume, qu'il le dit clairement. Mais là ... Enfin, j'ai déjà donné mon avis je vais pas me répéter ... (C'est déjà fait -_-' )