Une Sacrée Mamie

Rubrique consacrée aux seinen, c'est à dire des séries se destinant à un lectorat adulte.
Avatar du membre
Blacksheep
Messages : 1787
Enregistré le : 08 avr. 2007, 09:27
Contact :

Une Sacrée Mamie

Message non lu par Blacksheep » 30 juin 2009, 21:47

ImageImageImage

De ISHIKAWA Saburo d'après SHIMADA Youshichi, édité par Akata.
Résumé : Akihiro est un jeune garçon turbulent qui vit à Hiroshima avec sa mère et son frère. Il est confié du jour au lendemain à sa grand-mère qui habite dans la petite ville de Saiga. Tout d’abord triste de quitter sa famille et un peu effrayé de vivre seul avec une vieille femme à la campagne, Akihiro doit néanmoins apprendre à s’adapter et à aimer sa nouvelle existence.

Il existe des titres qui ne paient pas de mine et qui pourtant sont des chef-d'œuvres.
Après Aya, conseillère culinaire, on retrouve Saburo Ishikawa sur un titre étonnant. Une Sacrée Mamie est en fait l'adaptation de l'autobiographie de Yoshichi Shimada, comique très célèbre au Japon et qui a connu une enfance pauvre en compagnie de sa grand-mère... mais pas une enfance triste !
L'histoire prend place à Hiroshima, dix ans après la guerre. Seule avec ses deux enfants, une jeune femme décide à regret de confier son cadet Akihiro à sa mère afin qu'elle l'élève. Le jeune garçon se voit envoyé « par surprise » dans un coin paumé du Japon où vit sa grand-mère qu'il ne connait pas et qui vit dans un dénuement quasi-total. Les temps sont durs...
Après un round d'observation, le petit garçon va se faire aux règles de son ainée et découvrir comment profiter des petits plaisirs de la vie. Chaque chapitre est indépendant et raconte une anecdote de l'enfance de Shimada. La mamie a une façon de penser bien à elle : on ne gaspille rien et on dépense peu (de toutes façons, on a rien à dépenser). Akihiro va donc se mettre à trainer un aimant pour récupérer des pièces perdues, se voit offrir un pyjama fait à partir de tissus publicitaire... et on rit beaucoup. Non seulement au niveau de la situation mais aussi du texte : «- Mamie, j'ai faim ! - Allons, tu te fais des idées. ». Ce duo comique devient bien vite attachant.
Pour le dessin, on retrouve le trait de l'auteur d'Aya mais avec quelques différences. En effet, celui-ci a modifier sa manière de dessiner pour un trait plus caricatural, plus proche de mangas comiques comme Shin Chan ou Doraemon ou de ceux de l'époque de l'histoire comme les titres de Shigeru Mizuki. On se fait assez vite à cela, d'autant plus que les personnages sont très expressifs bien que le dessin soit assez stylisé.

Le travail d'Akata est exemplaire : la traduction est fluide, l'adaptation graphique parfaite. Une édition de qualité.

Une Sacré Mamie c'est une chronique de la vie simple, sans grandes attentes, sans fioritures et sans exploits. La « pauvreté heureuse » comme le dit l'éditeur. Un titre terriblement touchant autant qu'il est drôle, attachant, réaliste et plein de tendresse.
"Dès qu’on tombe amoureux, on devient des menteurs" Harlan Ellison
"Tout homme normal est tenté à un moment de sa vie de cracher dans ses mains, de hisser le drapeau noir et se mettre à trancher des gorges." H. L. Mencken
Image

Avatar du membre
feryoni
Messages : 625
Enregistré le : 10 févr. 2009, 17:52

Re: Une Sacrée Mamie

Message non lu par feryoni » 30 juin 2009, 22:39

Petit chef-d'oeuvre philosophique à la portée de tous qui nous apprend que la pauvreté n'est pas forcément une fatalité à partir du moment où l'on est débrouillard et malin. +1

Très belle histoire pleine d'humour, de partage et de joie simple. vivement conseillé :wink:

Petites astuces pour pas payer ses factures a tester ( on ne sait jamais ) :mrgreen:

Avatar du membre
shun
Messages : 918
Enregistré le : 23 sept. 2004, 21:43

Re: Une Sacrée Mamie

Message non lu par shun » 30 juin 2009, 23:12

assez déçu de l'ensemble, ça se lit, c'est plutôt sympa mais bon rien n'en ressort ... ça manque de charisme, d'aventure, faut que ça bouge un peu quoi.
là c'est juste a chaque fois la petite leçon du chapitre, bof, sympa mais j'en attendais bien mieux de ce titre, comme par ex là été tajikarao! faudrait peu être que je tente le fils de la terre...

en résumé je trouve que ça manque de vie, un comble pour ce style de manga.
Groupe facebook de vente manga en Belgique : https://www.facebook.com/groups/1024308 ... 6/?fref=ts

Avatar du membre
feryoni
Messages : 625
Enregistré le : 10 févr. 2009, 17:52

Re: Une Sacrée Mamie

Message non lu par feryoni » 09 juil. 2009, 02:26

shun a écrit :ça manque de charisme, d'aventure, faut que ça bouge un peu quoi.
C'est un peu normal il a 8 ans et la mamie est une mamie. c'est une histoire vraie, voire autobiographique de l'auteur. si tu épie la vie d'un gamin de 8 ans et de sa veille tu t'ennuiera à en crever mais là il y a des petites aventures , des buts tangibles vu la jeunesse du héro. Et la veille est de bons conseils même s'ils sont parfois loufoques. Et puis on se marre bien a la lecture de ce mangas :mrgreen:
moi je dis vivement le prochain tome. +1

Avatar du membre
shun
Messages : 918
Enregistré le : 23 sept. 2004, 21:43

Re: Une Sacrée Mamie

Message non lu par shun » 10 juil. 2009, 16:56

je demande pas un meutre hein ... juste un peu de vie.

le plus étonnant c'est que les histoires de quotidiens sont souvent mes préférées, mais là bien mais sans plus résume bien l'ensemble.
Modifié en dernier par shun le 11 juil. 2009, 23:59, modifié 1 fois.
Groupe facebook de vente manga en Belgique : https://www.facebook.com/groups/1024308 ... 6/?fref=ts

Avatar du membre
Kuro
Messages : 468
Enregistré le : 26 févr. 2007, 08:36

Re: Une Sacrée Mamie

Message non lu par Kuro » 10 juil. 2009, 17:15

Pourtant de la vie, il n'en manque pas...
En lisant le tome je n'ai pas du tout ressenti d'ennui, j'aime beaucoup les scènes de la vie quotidienne, et tout cela colle parfaitement a la vie d'un gamin de 8 ans. Et la lecture est fort enrichissante. Ca se prend vraiment pas la tête. J'ai hâte de voir ce qu'il va arriver par la suite. Surtout que ça se passe quand même dans les années 50-60, donc c'est différent.
Image

Avatar du membre
feryoni
Messages : 625
Enregistré le : 10 févr. 2009, 17:52

Re: Une Sacrée Mamie

Message non lu par feryoni » 11 juil. 2009, 13:00

shun a écrit :je demande pas un meutre hein ... juste un peu de vie.
Je te taquine :love: c'est sûre que la scène avec le voleur pourrait être plus réaliste dans le sens où si tu vois un voleur tu appeles les flics ou alors tu le choppe et si t'en a les moyens tu lui flanques une déculottée ( dans ces temps là c'est ce qui se passait souvent, et des fois mêmes tout le village le passait à tabac :mrgreen: ) mais pour la suite du mangas ce serais pas logique de le voir squatter chez eux après son châtiment :wink:

Avatar du membre
NiDNiM
Otaku Girl
Messages : 1300
Enregistré le : 30 nov. 2008, 17:53
Localisation : Avec ma chérie

Re: Une Sacrée Mamie

Message non lu par NiDNiM » 05 sept. 2009, 00:48

Le passage en gras est spécialement pour shun, qui trouvait que "ça manque un peu de vie" même s'il ne "demandait pas un meurtre". Tu as, dans le deuxième volume, la vie et la mort. Que demander de plus ? :mrgreen:

Deuxième tome :

Après la découverte de la vie simple et sans fioritures d'Akihiro chez sa grand mère, au travers de situations quotidiennes et anodines, on retrouve ici notre héros avec plus de sentiments et de passion. En effet, si certains chapitres restent dans le même ton que le premier tome, à savoir tranquilles et sans remous irréversibles, d'autres sont plus prenants. Pourtant tous indépendants, on a le plaisir de voir Akihiro, dans certains épisodes, bouleversé et très attendrissant. Comme lors de l'éloge de la pauvreté, l'entraide entre les familles en difficulté, le premier amour du petit garçon (très simple, mais adorable) ... A côté de cela, quelques nouvelles sont plus sérieuses et ont plus de portée que dans le premier tome : la découverte de la vie par une naissance, mais aussi le chagrin de la mort d'un être proche, et le courage nécessaire pour se relever. Et, si dans le volume 1 on avait surtout retenu l'adaptation du jeune garçon à sa nouvelle vie et sa tristesse face à un quotidien sans sa mère, ce tome ci change du tout au tout : on se concentre bien plus sur les sentiments qui évoluent entre Akihiro et sa sacré mamie. Un lien qui se renforce jour après jour, par la dévotion du gamin pour sa grand mère malade, ou encore son admiration sans bornes. Mais plus encore, c'est quand il quittera sa grand mère qu'il aura le plus envie de revenir, après s'être rendu compte à quel point elle lui manquait. Et la fausse nonchalance de celle ci en dit beaucoup plus que de longs discours ... Son affection pour Akihiro est toujours masquée, mais sans aucun doute présente et le tout forme un tableau extrêmement touchant.

Entre émotions et quotidien, au travers d'une narration fluide et toujours légère, souvent drôle, Une sacrée mamie s'impose comme un titre d'une qualité indéniable. La profondeur latente des réflexions d'Akihiro, sa candeur et son jeune âge en font un personnage central passionnant, dont on ne se lasse pas. Et ce malgré les situations parfois basiques, qui rappellent le premier volume sans jamais se répéter. Un chef d'œuvre teinté de réussite, qu'on ne peut ignorer. Le tout desservi, une fois encore, par un graphisme personnel, presque caricatural, convenant parfaitement à la magie de la narration.
[Définir, c'est limiter.]
[Le critique est celui qui peut transposer d'une autre manière ou traduire en éléments nouveaux, son impression de la beauté.]

Oscar Wilde, Le portrait de Dorian Gray

Mon trésor
MON coup de cœur, MA pub.

Avatar du membre
feryoni
Messages : 625
Enregistré le : 10 févr. 2009, 17:52

Re: Une Sacrée Mamie

Message non lu par feryoni » 04 oct. 2009, 10:20

aaaah quelle bonheur de retrouver les aventures de notre sacrée mamie :wink:
Que dire de plus si ce n'est vivement le T3

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9762
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Une Sacrée Mamie

Message non lu par Koiwai » 16 janv. 2010, 22:18

News-paradise nous informe de la fin de la série au tome 11 :) Je vais pouvoir me pencher dessus \o/
Image

Répondre