heaven's door

Rubrique consacrée aux seinen, c'est à dire des séries se destinant à un lectorat adulte.
Avatar du membre
né un11septembre
Messages : 2939
Enregistré le : 06 août 2006, 12:38
Localisation : Quelque part en Belgique civilisée

heaven's door

Message non lu par né un11septembre » 25 sept. 2009, 10:22

HEAVEN'S DOOR
[/b]
Image
série: one-shot
auteur: Keiichi Koike
éditeur: Glenat
Déjà par ailleurs auteur du très psychédélique ultra heaven, Keiichi Koike continue son exploration des états de conscience altérés et autres visons hallucinatoires avec ce one-shot. A travers une dizaine d’histoires courtes, il s’engage dans les méandres des univers virtuels, des rêveries robotiques, des perceptions comateuses ou développant des récits proches des théories Castanediennes. « La quatrième heure de Lazaro Franco » qui est une des histoires les plus longues et les plus structurée du volume calque totalement les écrits de l’anthropologue américain avec cette notion de « nagual » shaman qui à le pouvoir de guider un « guerrier » dans son voyage mystique. Il fait sienne aussi de la cosmogonie chinoise et tibétaine laquelle le monde est une terre plate reposant sur le dos de quatre éléphants debout sur la carapace d’une tortue avec loopa. Le symbole de la tortue très riche dans la figuration imaginaire orientale est ici initiatrice de temporalité.
Certaines histoires partent de délires plus simple et nécessitant moins de notions de spiritualité mais dans l’ensemble ce qui parait être un gros délire reflète un point de vue assez complexe bâti sur de nombreuses références mythologique et spirituelle qu’il est bon d’avoir en tête pour apprécier pleinement la lecture de ce one-shot.
L’ensemble du volume est graphiquement de qualité avec un style naviguant entre le « Giuseppe Bergman » de Milo Manara et les envolées mystique d’un Moebius sous l’emprise de son gourou, Jodorowski. Keiichi Koike se hisse parfois à leur hauteur quand il ne se perd pas dans l’admiration de ses propres prouesses visuelles. Sa maitrise du découpage le rend parfois iconoclaste en forçant une lecture de la planche a contre courant (et je ne parle même pas des derniers récits publié en sens occidental)
Une lecture de qualité pour ceux qui sauront y accorder du temps et leur expérience, un simple trip délirant pour les autres.
Image

mike15
Messages : 16
Enregistré le : 30 sept. 2008, 21:40

Re: heaven's door

Message non lu par mike15 » 18 déc. 2011, 17:39

vraiment très sympa tu ne saurais pas si d'autre titre de l'auteur sont prévus

Répondre