Real

Rubrique consacrée aux seinen, c'est à dire des séries se destinant à un lectorat adulte.
Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6398
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Real

Message non lu par Erkael » 25 sept. 2009, 22:07

C'est pas forcément la faute des auteurs, c'est le système d'édition au Japon qui veut ça...les auteurs ont des impératifs qu'ils se doivent de respecter!
Inoue a un statut particulier qui lui permet de faire un peu ce qu'il veut...
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Otaku62
Messages : 1256
Enregistré le : 01 mars 2009, 14:48

Re: Real

Message non lu par Otaku62 » 26 sept. 2009, 14:48

En même temps,vu ce qu'il vend il peut se le permettre comme Togashi(sauf que lui il abuse vraiment..)

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 10144
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Real

Message non lu par Koiwai » 23 août 2010, 16:07

Tome 9:

Takahashi poursuit sa rééducation en s'ouvrant de plus en plus aux autres, notamment à Hanasaki, un homme auquel il n'aurait vraisemblablement jamais adressé la parole dans d'autres circonstances. Preuve que le handicap peut changer bien des choses chez quelqu'un, et de ce fait, peut être prise comme une bonne opportunité pour changer et faire le point sur soi-même. Takahashi, avec cette humanité qu'il regagne petit à petit, semble symboliser un peu cette idée. Mais le jeune homme reste en plein doute, et s'il commence à s'ouvrir aux autres, s'il commence également à trouver un réconfort du côté de son père, il continue de se demander quel est, à présent, son objectif.
Mais deux évènements pourraient bien venir changer ça.
Premièrement, l'arrivée de Shiratori, un catcheur devenu handicapé suite à un accident, et qui va devenir le compagnon de chambre de Takahashi. Ce nouveau venu affiche un objectif clair: remonter sur les rings dans 3 mois. Mais ici, malgré toute sa volonté, sa masse corporelle sera un véritable problème pour sa rééducation... Mais quoi qu'il en soit, l'arrivée de Shiratori, personnage qui devient vite attachant de par son mélange d'obstination et de détresse face à son tout nouveau handicap, semble marquer un tournant, car un trio se forme entre lui, Takahashi et Hanasaki (qui se trouve être un fan de longue date du catcheur). Dans la vie de tout les jours, Shiratori aurait été le plus fort, et Hanasaki le plus faible. Dans le contexte de la rééducation, c'est Hanasaki qui devient le plus fort, servant de modèle à Takahashi, les deux étant eux-mêmes les modèles de Shiratori. Les forces s'inversent donc, et cela pourrait bien créer une sorte d'alchimie entre ces trois individus que tout aurait opposés dans un autre contexte, une alchimie qui les pousserait à aller de l'avant.
Deuxièmement, c'est Nomiya qui pourrait bien servir de déclic. Le jeune homme affiche à présent clairement une volonté d'intégrer l'équipe de basket pro de Tokyo Lightnings, en ne commettant plus les erreurs passées de l'époque où il jouait avec Takahashi, et en souhaitant donc jouer dans une équipe véritablement soudée, où l'on joue à 5. Et il fera part de son objectif à Takahashi, ce qui semblerait créer un déclic chez ce dernier, c'est du moins ce que laisse penser du moins la toute dernière page: la déclaration de Nomiya lui rappelle ce qu'est devenu Togawa. Et si lui-même... ? Qu'on se le dise: c'est l'ennemi d'hier qui crée le déclic chez Takahashi. Une nouvelle fois, le handicap change bien des choses.

Magnifique volume, encore plus que les précédents, qui mettaient déjà la barre très haute. Takahashi reste pour moi l'élément central de l'oeuvre, mais il est remarquable de voir avec quelle maestria Takehiko Inoue arrive à mettre en avant tout ses personnages et à créer une véritable alchimie entre eux. Que ce soit volontairement ou involontairement, directement ou indirectement, tout les protagonistes se poussent mutuellement vers l'avant. Remarquable. J'ai hâte de lire la suite (vivement l'été 2011 XD), ne serait-ce que pour voir si mon hypothèse quant à l'objectif futur de Takahashi va se confirmer.
Image

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6398
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Real

Message non lu par Erkael » 24 août 2010, 00:26

Vol 9: On peut dire qu’on l’aura attendu ce neuvième tome, Inoue se faisant désirer, mais c’est ce qui arrive quand on réalise plusieurs séries exceptionnelles en même temps et qu’on participe à de nombreux projets…

Le maître mot de ce tome est « Alchimie », ou comment réunir des éléments qui à priori ne s’accordent pas pour en faire un mélange détonnant !
Alchimie pour Nomiya qui a semble t-il trouvé sa voie : il est bien décidé à devenir pro dans l’équipe des Tokyo Lightnings mais pour cela il devra remettre en question son jeu pour devenir un excellent meneur, c’est de lui dont dépendra cette fameuse alchimie qui réunira cinq individualités pour en faire une équipe soudée et conquérante ! Le changement le concernant est saisissant, alors que dans le tome précédent il était le personnage le plus égaré, il est ici le seul qui ne doute plus, il se laisse diriger par ses convictions !
Mais l’alchimie se trouve aussi du coté de Takahashi mais elle se fait ici malgré lui, il n’est pas l’instigateur mais un des éléments de cette alchimie. A l’inverse de son ancien coéquipier, il est toujours empli de doutes, mais la cohabitation avec deux personnes avec qui il n’aurait jamais parler sans son handicap va provoquer un changement chez lui. Outre Hanasaki, il fait la connaissance d’un célèbre catcheur qui vient d’avoir un accident de moto…d’abord bluffé par cette masse de muscles, il réalise que les rapports de force s’inversent ici : le frêle Hanasaki se déplace plus facilement que le catcheur désormais gêné par son poids et sa corpulence. Mais tous on à apprendre les uns des autres.

Le personnage centrale de ce tome est sans aucun doute Takahashi, et ce dernier commence enfin à entrevoir la lumière, il lui manque ce que Shiratori, le catcheur, et Nomiya possèdent, handicap ou non : un objectif !

Bien que toujours aussi prenant, ce tome s’avère moins saisissant que les précédents, peut être est ce du à une trop longue attente qui a fait monter le soufflet pour un résultat moins efficace que ce que l’on espérait, mais quoi qu’il en soit, ce volume se veut moins touchant que les précédents. Il reste essentiel car il présente le moment charnière dans l’évolution de Takahashi, mais on ne retrouve pas cette émotion qui nous touchait tant dans les tomes précédents.
Mais un excellent tome tout de même !
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Kakunoshin Niitsu
Maître potier
Messages : 548
Enregistré le : 23 sept. 2009, 15:55
Localisation : Aoiya

Re: Real

Message non lu par Kakunoshin Niitsu » 23 sept. 2010, 22:49

Volume 9 :

Difficile d'en dire davantage en passant après Koiwai et Erkeal.Pour moi se volume est au moins aussi bon que les précédents ! l'interaction directe ou indirecte entre les personnages fait la force de ce neuvième tome.Hisanobu Takahashi demeure depuis quelque temps l'élément central du manga, un long moment résigné sur son sort ce dernier se doit aujourd'hui d'avancer.Là où l'auteur nous prouve une nouvelle fois tout son talent se trouve dans le traitement habile qu'il fait de son histoire en dépeignant de façon très progressive le chemin que le jeune homme doit parcourir, en premier lieu sur le plan psychologique.Son salut viendra et Takahiko Inoue semble insister sur ce point de son entourage.Proche ou non.Son manque de motivation sera petit à petit comblé par celle des autres.Dans un premier temps par orgueil en voyant cet homme chétif et inadapté à une quelconque activité physique qu'est Hanasaki réussir avec une certaine aisance un exercice qui lui semblait insurmontable.Puis dans un second temps c'est l'arrivée au centre de réeducation d'un catcheur professionnel qui va faire évoluer Takahashi.Les fanfaronnades de cet homme imposant et ses objectifs presque irréalistes auront pour effet de faire prendre conscience à Hisanobu de la triste vérité : les siens sont proche du néant ! Malgré tout un étrange lien va se créer entre ces trois personnes qui devront faire route commune si ils souhaitent individuellement renaître de leurs cendres.Cependant c'est un élément extérieur au centre qui va véritablement agir comme un détonateur dans l'esprit du jeune homme.Les nouvelles résolutions de Nomiya vont résonner en lui ! Et il commence à s'enfoncer dans un puits sans fond... Il ne veut pas croire que ce garçon qui lui est opposé pourrait réaliser son rêve.Le rêve qu'ils ont en commun...leur seul point commun.C'est alors que replongé dans le doute il semble enfin entrevoir une issue !

En conclusion je n'ai qu'une hâte c'est lire la suite de cette oeuvre qui volume après volume devient toujours plus indispensable.Preuve en est avec cette dernière page qui nous tient en haleine et qui laisse présager de futur grands moments comme le souligne Koiwai.J'imagine dailleurs que nous partageons la même hypothèse concernant l'avenir de Takahashi.
Image
Quand les hommes ne peuvent changer les choses, ils changent les mots.

Avatar du membre
itachiraiden
Messages : 9
Enregistré le : 30 sept. 2010, 15:39

Re: Real

Message non lu par itachiraiden » 11 oct. 2010, 18:02

Voilà j'ai enfin acheté le premier tome de REAL et franchement je suis déjà conquis ;)
Graphisme travaillé , personnage à la psychologie intéressante , sujet original ...
Rajouté à tout ça , une édition de très bonne qualité pour un manga tout aussi bon !
Je remercie les personnes de manga news et ceux qui m'ont encouragé sur le forum à l'acheté !
Merci les amis ;)
"You shall be as gods"

Avatar du membre
Hitsuji
Time Sheep
Messages : 666
Enregistré le : 12 juil. 2011, 18:37
Localisation : Près d'un chat ! :3
Contact :

Re: Real

Message non lu par Hitsuji » 05 sept. 2011, 13:39

Tome 7 :

Un poil décevant après l'excellent t.6, surtout parce que l'on ne voit pas Takahashi. L'essentiel du tome est consacré à un match dont l'enjeu crucial mais néanmoins caché est le départ de Togawa vers l'ennemi ! Quel suspens impitoyable, et Inoue maîtrise parfaitement la mise en scène, mais, n'empêche, tout cela manque de Takahashi. Et ce n'est pas l'introduction d'un nouveau perso qui me le fera oublier. è_é Même s'il est super bien géré et que sa relation avec Nomiya est bien sympa.
Bref, un très bon tome, mais légèrement moins que le précédent, à mon goût...
"on the internet, no one knows you're a cat."
—A cat.

Avatar du membre
Hitsuji
Time Sheep
Messages : 666
Enregistré le : 12 juil. 2011, 18:37
Localisation : Près d'un chat ! :3
Contact :

Re: Real

Message non lu par Hitsuji » 06 oct. 2011, 19:25

Tome 8 :

Un tome que j'ai trouvé mieux que le précédent, et pas juste parce qu'on revoit Hisanobu (même si ça joue fortement ! ^^") J'aime beaucoup son père qui s'essaie au sms, c'est touchant de vérité. XD Pour le reste, il se décide enfin à progresser et de sortir de son immobilisme qui le menait nulle part.
De son côté, Togawa s'est trouvé un nouveau but après leur défaite désolante, et Nomiya s'en définit un aussi. Bref, ils se tournent tous vers leur avenir, l'espérant plus brillant et heureux que leur situation actuelle.

Bref, un très très bon tome, et j'ai hâte de lire la suite ! (dire que j'ai bientôt rattrapé la parution... ;_; )
"on the internet, no one knows you're a cat."
—A cat.

Avatar du membre
titali
Diabolo Swing
Messages : 372
Enregistré le : 09 janv. 2010, 16:01

Re: Real

Message non lu par titali » 10 oct. 2011, 19:32

@ Hitsuji: Je suis contente que tu as enfin presque tous les tomes de Real, cette série est un vrai chef d'oeuvre!
Image
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 10144
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Real

Message non lu par Koiwai » 21 déc. 2011, 15:28

Tome 10:

Alala, quand je dis que je manque de temps en ce moment... La preuve, je n'avais toujours pas pris le temps de lire mon Real 10, mais c'est désormais chose faite.

Après un tome 9 qui reste pour moi le meilleur de la série, j'avais hâte de lire ce dixième tome, surtout au vu des dernières pages du neuvième qui laissaient présager une évolution de Takahashi, entrevoyant enfin un semblant d'objectif. Encore faut-il qu'il l'accepte totalement, et ce n'est pas encore gagné. Depuis qu'il a son handicap, Takahashi est clairement morne et effacé, peine à redonner un sens à sa vie, alors bien évidemment, les choses ne peuvent changer subitement, et c'est par petites touches que l'évolution s'enclenche. Et ça, Inoue le retranscrit à merveille, à travers les regards du jeune homme face au handibasket, à travers les bras qu'il tend comme pour attraper le ballon. C'est bien fichu, tout en finesse, sur un ton posé, comme souvent.

Nos deux autres héros ne sont pas en reste. Nomiya continue de s'affirmer, d'affirmer l'objectif qu'il s'est fixé (j'ai beaucoup aimé le passage de son retour au lycée, du Nomiya tout craché), de saisir à sa façon les opportunités, et de ce côté-là les dernières pages annoncent du lourd pour le tome 10. Enfin, c'est une autre épreuve qui attend Togawa, une épreuve qui prouve que la maladie n'est pas absente de sa mémoire, et qui est également une nouvelle occasion d'apprécier une relation père-fils délicate mais touchante. Enfin, je reste très intrigué par le choix d'Azumi, qui prouve qu'elle aussi, au contact des autres (de Togawa en premier lieu), est amenée à se forger et à faire des choix.

Un volume 10 assez calme, où les choses évoluent à rythme lent. Les évolutions et prises de conscience des différents personnages se font petit à petit, Inoue ne brusque pas son récit, qui n'en devient que plus réaliste. Encore un joli moment de lecture.
Image

Répondre