Real

Rubrique consacrée aux seinen, c'est à dire des séries se destinant à un lectorat adulte.
Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6391
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Real

Message non lu par Erkael » 25 déc. 2011, 11:59

Vol 10: On l’aura attendu celui là, tout comme on attend impatiemment chaque nouveau tome de Inoue, peu importe la série, qu’il s’agisse de Vagabond ou de Real… C’est bien connu tout ce qui est rare est cher…on pourrait facilement l’étendre à ce titre, en détournant un peu la formule : les volumes se font rares, mais chacun d’entre eux a une valeur incroyable ! L’auteur prend son temps, et au vu du résultat, on sait pourquoi, chaque page traduit cette application d’un auteur qui semble mettre tout son cœur, toute son âme dans ses titres.
C’est bien simple tout ce qui sort des doigts de cet auteur vaut de l’or !

Et qu’en est il de ce tome ? Et bien cela ne surprendra personne, il est dans la même veine, c’est un dire un grand volume !
Pourtant, le rythme est très différent des précédents tomes, ici tout va très lentement, on a plus l’impression d’avoir affaire à un tome d’observation, nos trois héros sont perdus dans leurs pensées : Togawa est rattrapé par sa maladie, le doute et la crainte l’envahit le temps d’une journée interminable ; Nomiya prend enfin sa décision, il sera une star du basket et va tout mettre en œuvre pour y arriver ; enfin Takahashi ne sait plus où il en est, il est motivé pour faire des efforts mais continue de se lamenter sur son passé…et si la voie à suivre était celle du handi basket ?

Chacun à leur façon ils vont trouver des réponses. Qu’il s’agisse de l’amour et des prières d’un père, très discret certes, mais réel ; qu’il s’agisse d’un retour aux sources pour mieux tourner la page et avancer ou q’il s’agisse d’un ballon qui roule à ses pieds !

Comme à son habitude l’auteur partage équitablement le temps / les pages accordés à chacun d’entre eux, et on suit leur avancement dans cette vie qui ne les a pas épargnés avec toujours autant de passion.
Inoue nous propose donc un tome posé, mais qui continue de faire réfléchir, l’auteur arrive toujours autant à faire passer les émotions et on peut lire dans la tête des personnages sans qu’aucun texte ne soit rajouté, on devine leurs craintes, leurs doutes, leurs joies, leurs peines…et on les partage !
De très beaux moments parsèment ce tome, à l’image du père de Togawa, inquiet, qui prie devant l’autel de sa femme décédée pour lui demander de venir en aide à son fils… un moment vraiment touchant, comme quoi pas besoin d’effusion pour nous atteindre.
L’humour est également présent avec Nomiya qui fait un retour remarqué dans son ancien lycée…il est le seul valide mais il se débat tout autant avec ses émotions !
Mais le personnage qui évolue le plus dans ce tome est Takahashi qui se met à rêver de reprendre le basket, pour cela il lui faut accepter définitivement qu’il ne pourra plus y jouer de la même manière qu’auparavant…un deuil est à faire, mais le premier pas est déjà fait !

On a certes longuement attendu ce tome, mais l’attente a été récompensée par un volume superbe…encore une fois !
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9943
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Real

Message non lu par Koiwai » 26 août 2012, 11:52

Tome 11 :
Comme on pouvait s'y attendre, Nomiya est le personnage central de ce tome, avec son examen d'entrée chez les Lightning, évidemment très corsé tant la concurrence est rude. Le jeune homme fait la connaissance de plusieurs fortes têtes, on se demande s'il a seulement une chance de se qualifier parmi les dix derniers tant certains autres sont des monstres ayant déjà une carrière pro, de l'expérience... Mais Nomiya a lui aussi des qualités à montrer.
Comme toujours, Talehiko Inoue nous régale parce qu'il dépeint un personnage très vrai : Nomiya ne va pas montrer d'un seul coup des talents incroyables, il reste un joueur sans expérience, est en dessous de la plupart des participants, mais il est là pour se donner à fond et va révéler certaines autres qualités dépassant les simples considérations physiques ou techniques. Il reste un monstre de charisme dans son genre parce qu'il reste fidèle à lui-même au risque de passer pour un lourdaud, et Takehiko Inoue parvient fort bien à mettre ça en avant.
A part ça, une légère déception pourra venir de la quasi absence de Togawa et Takahashi dans ce volume. Toutefois, je garde en mémoire le très beau parallèle entre Nomiya et Takahashi, chacun des deux faisant des efforts très louables à son échelle, l'un pour intégrer une équipe de basket très prestigieuse, l'autre pour simplement passer d'un fauteuil roulant à un autre. Le passage de Takahashi d'un fauteuil à l'autre a d'ailleurs une jolie symbolique, il confirme le regain d'intérêt du jeune garçon pour le basket.
A part ça, c'est quand même fou de voir que même relâché, le coup de crayon d'Inoue reste l'un des plus précis et maîtrisés.
Image

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6391
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Real

Message non lu par Erkael » 30 août 2012, 01:33

Vol 11: Chaque volume de Real est un petit bonheur à savourer avec délectation, car trop rare, et ce n’est pas ce onzième tome qui va déroger à la règle !

Nos jeunes héros continuent leurs vies et tous ont des épreuves à surmonter, tous ne souffrent pas de handicap, tous ne sont pas en fauteuil mais tous ont des étapes à franchir pour évoluer et dépasser les difficultés qu’ils rencontrent !
Ce tome va se centrer sur Nomiya qui passe les sélections pour entrer dans la prestigieuse équipe des Tokyo Lightnings…évidemment la tache sera ardue, parmi les candidats il apparaît comme l’un des moins expérimentés, peut être même un des moins doué, mais il fait preuve d’une telle motivation, d’une telle passion, qu’il va taper dans l’œil du sélectionneur.
On a ici le parfait exemple du dépassement de soi, que tous les auteurs de shonen tentent de symboliser dans leur titres, à grands coups d’entraînements, de transformation, de retour au combat quand tout va mal…mais c’est tellement plus parlant quand c’est fait par Inoue ! Ici ce que vit Nomiya, tout lecteur pourrait le vivre, l’identification au personnage est donc plus facile. C’est ce réalisme qui fait la force de ce manga, qui le rend plus touchant, plus dur, plus triste par moment également.

Encore une fois le basket apparaît secondaire ici, il est le moteur qui fait bouger, avancer les personnages, mais le destin de ces trois garçons est absolument passionnant, le basket n’étant qu’un vecteur.
Nomiya va donc tout tenter, tout donner, il va chuter, se relever, énerver des joueurs, attirer la sympathie d’autres, bref il va rester entier, il ne va pas se donner une image qui n’est pas la sienne pour séduire les sélectionneurs, et c’est justement ce naturel qui va attirer l’un d’entre eux.
On le découvre enfant aux travers de flash-backs, et plus que jamais on peut faire un parallèle avec les autres personnages, au travers de ces retours en arrière, le jeune Nomiya apparaît handicapé socialement, ce qui n’est pas moins douloureux !
Inoue sait ménager son suspens, sa narration étant parfaite en tout point, on stresse presque autant que Nomiya à l’annonce des résultats des dix derniers candidats…mais il y a une dernière étape, et nous devrons attendre la suite pour en savoir plus… Certes, le suspens est ménagé mais on pourrait regretter que cela n’avance pas assez vite.

Tout comme on pourrait regretter que Togawa et Takahashi soient si peu présents, tant Nomiya occupe l’espace. Il est vrai qu’en général Inoue arrive parfaitement à jongler avec ses trois personnages sans en laisser de coté, mais il a préféré pour un temps se consacrer à un seul d’entre eux.
Ceci dit, même si on le voit peu, Takahashi nous offre un beau moment touchant où ce dernier tente de passer d’un fauteuil à un autre…d’un fauteuil normal à un fauteuil de compétition fait pour le basket…encore une fois ce sport sert de catalyseur d’espoir pour nous faire vivre des moments forts et intimes.
Nous avons là aussi un magnifique exemple de dépassement de soi qui ne peut pas laisser indifférent.

En un mot comme en cent, un tome magnifique !
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Alehas
Messages : 30
Enregistré le : 19 mars 2011, 12:47

Re: Real

Message non lu par Alehas » 30 août 2012, 10:45

mmm que ça donne envi toutes ces critiques :) vivement que je me bouge pour aller l'acheter.
D'ailleurs ce tome 11 est arrivé super vite chez nous, ou c'est moi ? :|
The Art Of Inio Asano

Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9943
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Pour débattre des coups de coeur!

Message non lu par Koiwai » 24 janv. 2013, 22:36

... mais... mais... Real qui n'a jamais été en CDC ??? WTF ??? :shock: :shock: :shock: :arrow:
Image

Avatar du membre
Raimaru
Space Cowboy
Messages : 1689
Enregistré le : 16 janv. 2010, 16:37
Localisation : Fensch Vallée

Re: Pour débattre des coups de coeur!

Message non lu par Raimaru » 24 janv. 2013, 22:40

Reste à voir si ça en vaudra toujours le coup à l'avenir. Real reste dans mon top 5, mais ça s'embourbe un peu depuis le tome 10 ^^'

(Le 11 excellent sous certains aspects, un peu frustrant sous d'autres...)
Image

Avatar du membre
titali
Diabolo Swing
Messages : 372
Enregistré le : 09 janv. 2010, 16:01

Re: Pour débattre des coups de coeur!

Message non lu par titali » 24 janv. 2013, 22:53

Moi, au contraire, maintenant que Real a enfin trouvé son objectif premier, la série n'en devient que plus intrigant et intéressant!
Et c'est vrai que c'est une véritable honte que Real n'ait jamais eu au moins un cdc (je ne vise personne! :mrgreen: )!
Image
Image

Avatar du membre
Raimaru
Space Cowboy
Messages : 1689
Enregistré le : 16 janv. 2010, 16:37
Localisation : Fensch Vallée

Re: Pour débattre des coups de coeur!

Message non lu par Raimaru » 25 janv. 2013, 00:16

titali a écrit :Moi, au contraire, maintenant que Real a enfin trouvé son objectif premier, la série n'en devient que plus intrigant et intéressant!
Et c'est vrai que c'est une véritable honte que Real n'ait jamais eu au moins un cdc (je ne vise personne! :mrgreen: )!
Ah ben si tu l'as trouvé l'objectif, dis-le moi. Parce que c'est que je reproche aux deux derniers tomes : je vois plus trop où on va o___o

EDIT : ce n'est pas ironique comme message, j'ai peut-être loupé un truc...
Image

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6391
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Pour débattre des coups de coeur!

Message non lu par Erkael » 25 janv. 2013, 00:46

Même topo pour Real!
J'adore, c'est beau, c'est poétique, prone la tolérance...mais je ne vois aucun objectif et me demande où veut en venir l'auteur...
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9943
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Pour débattre des coups de coeur!

Message non lu par Koiwai » 25 janv. 2013, 01:05

Bah l'objectif est le même depuis le début, non ? Voir chacun des 3 héros évoluer peu à peu pour surpasser leur handicap respectif grâce au basket ou handi-basket, en se poussant en avant les uns les autres, en se stimulant mutuellement. Pour moi Real fait justement partie de ces séries qui ont toujours eu une ligne très claire depuis le début, je ne vois pas en quoi ça a changé lors de ces derniers volumes ?
Image

Répondre