Evil Heart

Rubrique consacrée aux seinen, c'est à dire des séries se destinant à un lectorat adulte.
Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9879
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Evil Heart

Message non lu par Koiwai » 09 janv. 2010, 15:26

Evil Heart
Image
La fiche sur Manga-news


Tome 1:

Depuis qu'un terrible drame a anéanti sa famille, le jeune Umeo vit seul avec sa grande soeur Machiko. Mais le jeune garçon, bagarreur et violent, crée des problèmes partout où il passe. Un jour, il tombe sur un entraînement d'aïkido et se dit que cet art martial pourrait l'aider à devenir plus fort...

Avant la lecture, on se demande bien ce que va nous réserver Evil Heart. Aurons-nous ici un manga d'arts martiaux parmi tant d'autres ? Il semblerait que la réponse soit clairement non, au vu de ce premier volume, qui nous promet une suite touchante centrée avant tout sur le mal être de Umeo et de sa soeur.
La série commence doucement. Une bonne partie de ce premier tome est destinée à nous présenter notre héros, qui se montre souvent violent envers les autres et crée beaucoup de problèmes à son entourage. De ce fait, on se demande bien pourquoi il est comme ça. Qu'a-t-il donc dû subir, en compagnie de Machiko, pour en arriver là ? La réponse arrive en fin de volume et laisse s'exprimer tout le véritable potentiel de la série, à travers des révélations sur le dramatique éclatement total de la famille du jeune garçon et de sa soeur. Depuis qu'il est tout petit, Umeo et Machiko n'ont connu que la violence et tentent de s'en sortir comme ils peuvent, avec les seuls moyens qu'ils connaissent. Et c'est ici que commence à intervenir l'aïkido. En plus d'être peu courant dans les manga parus en France à ce jour, cet art martial atypique semble bel et bien destiné à faire évoluer Umeo.

Personnel et expressif à souhait, le coup de crayon de l'auteur Tomo Taketomi se montre redoutablement efficace, ce qui est plus que jamais le cas quand il est couplé, en fin de tome, quand les révélations sur le passé d'Umeo arrivent, à une narration sans concessions, qui ne manque pas de nous prendre directement aux tripes.

Commençant doucement et se montrant de plus en plus intéressant au fil des pages, ce premier volume d'Evil Heart nous annonce un manga qui devrait encore gagner en qualité en développant avant tout la quête de ses personnages. Affaire à suivre de près.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9879
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Evil Heart

Message non lu par Koiwai » 10 janv. 2010, 16:58

Tome 2:

Shigeru, le frère aîné de Ume et Machiko à l'origine des problèmes de la famille, refait son apparition à la maison et annonce qu'il est bien décidé à tuer sa mère quand elle sortira de prison. Plus que jamais décidé à protéger ceux qu'il aime, Ume n'a de cesse de chercher à devenir plus fort, et déclare qu'il tuera Shigeru avant avant que ce dernier ne s'en prenne à leur mère. Quel avenir pour Ume ? Les leçons d'aïkido du professeur Daniel l'aideront-elles à se maîtriser, où tombera-t-il dans l'infernale spirale de la violence ?
Autant de question qui semblent commencer à trouver une réponse dans ce deuxième tome, dans lequel la volonté du professeur Daniel d'aider Ume est mise en avant, à travers les leçons d'aïkido, cet art martial particulier puisqu'il n'a pas pour but de vaincre l'adversaire, mais simplement de réduire à néant son agressivité en utilisant sa propre force.
Mais quand vient s'emmêler Abe, leader d'une bande de voyous admirateur de Shigeru, rien ne va plus pour Ume qui semble sur le point de retomber dans ses travers, lui qui commençait à peine à s'en sortir. C'est alors que des révélations de Abe sur Shigeru viennent changer un peu la donne et nuancent beaucoup plus la psychologie de ce dernier.

Techniquement, le coup de crayon de Tomo Taketomi reste expressif et dynamique, d'autant qu'il est couplé à une narration directe, sans fioritures, qui touche directement et rend le récit encore plus prenant.

Il résulte de tout ceci un deuxième volume éclatant, qui nous dépeint plus que jamais et sans concessions d'attachants personnages écorchés vifs qui ne demandent qu'une chose: se sortir de la situation dramatique dans laquelle ils sont tombés. Et pour Ume, l'issue de secours semble plus que jamais se situer dans les leçons d'aïkido du professeur Daniel.

Vrai et touchant, Evil Heart trouve le ton juste et se présente petit à petit comme une véritable petite claque.
Image

Avatar du membre
feryoni
Messages : 625
Enregistré le : 10 févr. 2009, 17:52

Re: Evil Heart

Message non lu par feryoni » 18 janv. 2010, 05:28

Malheuresement pour moi quand j'ai commencé la série , le tome 1 était épuisé. J'ai eu toute la suite sans vraiment savoir le pourquoi du comment ( pourquoi veux t'il devenir fort pour battre son frère ? est ce un ersatz de Sasuke ? ). je viens d'acquérir le tome 1 et je m'y pencherais un peu plus pour donner mon avis final . Mais dans l'ensemble malgré le tome 1 manquant j'ai apprécié ce titre qui permettra à beaucoup d'entre nous une sérieuse remise en question :wink:

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9879
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Evil Heart

Message non lu par Koiwai » 28 févr. 2010, 02:29

Tome 3:

La décision de dissoudre le club d'aïkido est tombée, mais Ume refuse d'admettre cette réalité et se montrera prêt à tout pour changer cette décision. Il y parvient finalement après une rencontre assez brutale avec un maître de l'aïkido, le grand-père de Tsuru, une camarade de classe amoureuse de Daniel. C'est alors que cette même Tsuru décide d'intégrer le club d'aïkido. D'abord décontenancé par l'arrivée de cette "aïkido-girl" qui ne lui montre que très peu d'amitié au départ, notre héros va petit à petit faire sa connaissance et, par l'intermédiaire de plusieurs moments difficiles, les deux enfants vont parvenir à mieux se comprendre et à lier des liens solides.

Ce troisième volume voit donc apparaître un nouveau personnage qui va contribuer à changer bien des choses chez Ume: la pétillante Tsuru, qui se révèlera elle aussi au fil du tome et deviendra rapidement aussi attachante que notre héros.
C'est donc avec cette nouvelle compagnie que les entraînements donnés par Daniel se poursuivent. Ume continue d'évoluer dans le bon sens grâce à l'aïkido, mais tout n'est pas tout rose. Ainsi, lorsque Tsuru se retrouve en danger seule avec un maniaque, la colère de Ume est sur le point de ressurgir, mais sera stoppée au dernier moment par la jeune fille. Plus tard lorsque ce sera au tour de Tsuru de douter au point de vouloir arrêter l'aïkido, ce sera au tour de Ume de lui venir en aide et de lui ouvrir les yeux. Tout ceci sous l'oeil bienveillant de Daniel et du grand-père de Tsuru.

Ume change petit à petit, mais la route est encore longue. Les écarts sont toujours là, mais sont de moins en moins nombreux, et quand le jeune garçon en fait encore, c'est pour laisser s'exprimer l'amour qu'il a appris à porter pour l'aïkido, bien au-delà de l'initial désir qu'il avait de protéger sa famille en utilisant la force et la violence.
Les personnages évoluent mais commettent encore quelques erreurs et ont des doutes, ils sont humains avant tout. C'est là l'une des grandes forces du manga de Tomo Taketomi, qui a su trouver le ton juste, en s'appuyant sur une narration tantôt posée, tantôt nerveuse, toujours captivante, et sur un coup de crayon personnel mais dynamique, faisant parfaitement ressortir les différentes émotions des personnages.

A chaque nouveau tome, Evil Heart se révèle un peu plus comme une oeuvre ô combien humaine et attachante avant tout. 300 pages de pur bonheur, que les éditions Kana ont la bonté de nous proposer au prix habituel, malgré l'épaisseur de l'ouvrage.
Image

Avatar du membre
Peter Cohen
Messages : 30
Enregistré le : 17 juin 2007, 20:07
Localisation : Angers

Re: Evil Heart

Message non lu par Peter Cohen » 26 mai 2010, 16:49

Le tome 1 (je n'ai pas encore lu la suite mais je viens de les acheter) m'a vraiment enthousiasmé.

C'est un titre qui mérite de s'y attarder je trouve. Le trait est intéressant même si un peu inégal parfois. Les cases et la trame sont par contre très bien construites.
Au niveau du scénar', même si l'auteur enfonce parfois des portes ouvertes et si les impressions de déjà vu sont présents, je trouve qu'il arrive bien à s'approprier et à rendre cette histoire particulière. J'avais un peu peur et finalement c'est un manga intéressant et vivant. L'auteur arrive bien à jongler entre émotion et humour. Et surtout il nous fait replonger facilement dans notre passé ...
Eyes open, tears trickle ...
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9879
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Evil Heart

Message non lu par Koiwai » 14 juil. 2011, 17:51

Tome 5:

La surprise et la joie furent grandes lorsque, au début de l'année dernière, nous vîmes débarquer au Japon, trois ans après le quatrième tome qui fut longtemps considéré comme le dernier, les cinquième et sixième volumes d'Evil Heart, qui, cette fois-ci, concluent bel et bien cette superbe saga humaine. Aujourd'hui, le bonheur est d'autant plus grand que le cinquième tome débarque en France, et que le sixième est d'ores et déjà prévu pour septembre.

On se souvient d'Umeo Masaki, jeune garçon qui a commencé l'aïkido pour apprendre à se défendre, dans le but de protéger sa mère, actuellement en prison, des violences de son frère Shigeru, qui a déclaré qu'il la tuera quand elle sera de nouveau libre. Enfant à problèmes, violent, impulsif, Umeo a pourtant commencé à changer grâce aux leçons d'aïkido du professeur Daniel et au soutien de "l'aïkido girl" Tsuru et de sa soeur Machiko. Au fil du temps, il a appris à canaliser son énergie, et a découvert dans l'aïkido un autre moyen de se défendre que la violence pure et simple.
Pourtant, le grand jour approche inévitablement: la mère du jeune garçon va bientôt sortir de prison, et Umeo est à nouveau saisi de doutes à cause de la menace de son frère... Que pourra faire le jeune garçon ? L'aïkido pourra-t-il l'aider ? Et, surtout, ouvrira-t-il enfin son coeur meurtri aux autres ?

C'est ce que nous allons découvrir dans ce volume, dans lequel Umeo recule pour mieux sauter. En effet, avec la menace approchante de Shigeru, les doutes s'emparent à nouveau de notre héros, qui semble retomber plus ou moins dans ses travers, reconsidérant plus l'aïkido comme un simple moyen de devenir plus fort. Les personnes qui l'entourent, comme Daniel, Tsuru, mais aussi le grand-père de cette dernière à l'entraînement, et Machiko à la maison, sont pourtant là pour tenter de le garder sur le droit chemin. Mais une coquille subsiste autour d'Umeo, qui peine encore à s'ouvrir aux autres, à leur demander franchement de l'aide, lui qui a toujours lutté seul. Et l'ouverture du jeune garçon sera bel et bien le principal enjeu de ce volume. Au fil des pages, notre héros est amené à prendre conscience de ses propres faiblesses et erreurs, et que des gens s'inquiètent pour lui et sont là pour l'aider. Et c'est bien lui qui en ressort mûri, ce qui s'aperçoit à travers les leçons d'aïkido, qu'il finit par prendre différemment, maintenant qu'il a conscience que des personnes, comme Daniel, sont là pour le protéger.
On admire ici le lien fait entre l'évolution d'Umeo et ses changements visibles à travers les leçons d'aïkido, sport mis ici en valeur de manière magistrale. Fini le temps où notre héros, trop tendu par la pression due à la menace de son grand frère, chutait à chaque prise. Au fil des pages, on découvre un garçon qui se maîtrise mieux, qui est plus serein, ce que le trait de Tomo Taketomi fait ressortir à merveille.

Pour autant, l'auteur n'oublie pas les autres personnages en parallèle. Ainsi, Tsuru recroise sur sa route Kaori, ce qui réveille en elle le fantôme passé du troisième volume. Quant à la mère d'Umeo, nous sommes amenés à découvrir ses doutes et ses regrets quant à ce qu'elle a fait à Shigeru. Mais c'est surtout le traitement offert au duo Abe/Shigeru qui offre une nouvelle dimension à l'oeuvre. En effet, loin d'avoir laissé de côté le personnage d'Abe, Taketomi laisse entrevoir ici la situation familiale de ce jeune garçon tout aussi violent et impulsif qu'Ume au début de la série, puis l'on comprend ce qu'il trouve si admirable en Shigeru, e ton en vient à espérer que la mangaka continuera de le développer jusqu'à le faire changer dans le dernier volume. Par ailleurs, le personnage de Shigeru lui-même se retrouve largement nuancé dans ce tome, se démarque encore un peu plus du simple mauvais gars violent que l'on pensait trouver au départ, et c'est sur de nouvelles bases que se ferme ce volume, qui nous laisse sur l'impatience de voir comment tout va se finir.

Au final, ces retrouvailles avec Evil Heart sont un régal. Tomo Taketomi n'a rien perdu de sa superbe quand il s'agit de travailler ses personnages, qu'il développe et fait évoluer avec une profonde humanité, sans chercher à en faire trop. C'est avec impatience et beaucoup d'espoir que l'on attend, à présent, de découvrir la dernière page de cette saga terriblement humaine, plus sociale que sportive.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9879
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Evil Heart

Message non lu par Koiwai » 29 sept. 2011, 08:04

Tome 6:

Saga débutée en France il y a 5 ans, Evil Heart touche ici enfin à sa conclusion, avec ce sixième tome, le deuxième de la dernière partie.

Depuis le début, le destin du jeune Umeo Masaki et de sa soeur Machiko a su nous chambouler. Le garçon, qui cachait son malaise familial sous un caractère fougueux et violent, a découvert via l'aïkido un moyen de se soulager et de se poser pour protéger sa famille. Ce sport, bénéfique pour lui, l'a amené à faire des rencontres l'ayant remis sur le droit chemin, à faire la connaissance de personnes qui s'inquiètent véritablement de son sort, en tête son professeur Daniel, mais aussi la jolie Tsuru, autre élève du professeur, et son grand-père.
Mais à présent, le bout de route le plus difficile reste à accomplir pour Umeo: sa mère va enfin sortir de prison, où elle s'était retrouvée après avoir protégé les siens de la folie destructrice de Shigeru, son fils aîné, qui a juré de se venger en tuant celle qui l'a poignardé quand elle sera de nouveau libre. L'heure pour notre héros de se confronter à son frère est venue, le jour-même où il doit passer son test d'aïkido...

Après des retrouvailles intenses avec le petit monde d'Evil Heart dans le cinquième tome, voici donc l'heure de la sortie de prison de la mère d'Umeo. L'occasion de retrouvailles touchantes entre celle-ci et Machiko, lors d'une séance shopping entre mère et fille qui serait tout ce qu'il y a de plus banale dans un autre contexte. On reste touché par ce que l'on voit, par les immenses regrets de la mère vis-à-vis de ses enfants, par ces retrouvailles mère-fille, par ces courts instants de calme avant la tempête. Car, très vite, tout va dégénérer, à partir du moment où la mère des Masaki va disparaître en laissant sa fille en plan.

De son côté, Shigeru semble avoir trouvé la force de lutter contre sa haine grâce à l'amour qu'il s'est trouvé pour une jeune femme battue. Mais la sensibilité du jeune homme, qui reste à fleur de peau, pourrait bien exploser à cause de quelques phrases maladroites d'une compagne elle aussi mal dans sa peau.

Quant à Ume, son test d'évaluation en aïkido accapare son attention. Sous le coup du stress, le jeune garçon commet des erreurs, mais émet la volonté de continuer son test pour progresser, affiche son désir d'aller de l'avant. Mais lui aussi va voir son destin le rattraper lorsqu'il apprend que sa mère tout juste sortie de prison a disparu dans la nature.

Ainsi, de fil en aiguille, les destins des membres de la famille Masaki se rejoignent pour l'explosion finale. Tout deux sur les nerfs, Umeo et Shigeru se retrouvent finalement face à face, pour un long, très long, peut-être un peu trop long combat, au sien duquel notre héros va néanmoins réussir à trouver la force d'appliquer ce qu'il a appris grâce à l'aïkido. Les deux frères extériorisent enfin toutes leur haine et leurs craintes, par le biais d'un duel capable d'aller très loin dans la violence.
Mais la solution aux problèmes est évidemment au-delà du combat, qui n'est qu'une étape inévitable vers la rédemption, un véritable moyen pour Umeo et Shigeru de se communiquer leur mal être.

Tomo Taketomi réussit pleinement son pari en réussissant à faire ressortir les joies, doutes et craintes de ses protagonistes, qu'il s'agisse d'Umeo, Shigeru ou de leur mère, via une bonne exploitation de l'aïkido, véritable ressort vers la recréation, mais aussi grâce à un coup de crayon plus sensible que jamais, capable d'offrir des expressions faciales de haine, de désespoir ou de joie réellement touchantes. Suivre la figure emplie de joie de Machiko est un délice, voir les deux frères s'entredéchirer est poignant. Les émotions passent toutes seules.

On comprend qu'il ne manque pas grand chose aux membres de la famille Masaki pour se reconstruire. Quelques années auparavant, tout a dérapé et les personnages se sont laissés entraîner dans une spirale de violence dont il est difficile de sortir. Pourtant, aucun n'est foncièrement mauvais, et que ce soit dans l'aïkido ou dans les paroles, il suffirait d'une communication un peu plus franche, celle-là même qui est capable de soulever des montagnes, pour que la situation s'améliore. Mais les Masaki en seront-ils, au final, capables ? Ils ont sombré ensemble, et c'est ensemble qu'ils devront se redresser.

Si l'on pourrait éventuellement émettre quelques bémols au sujet de la façon dont tous les événements se regroupent (Umeo devant passer son test et Shigeru devant faire face à de dures paroles juste au moment où leur mère sort de prison) et de la longueur du duel entre les deux frère, la conclusion de l'histoire sonne d'Evil Heart sonne bel et bien comme une jolie et humaine leçon de vie, où l'on ressent à 100% tout le chemin parcouru par les personnages. En six volumes, la série a su proposer un contenu riche et poignant, qui mérite de figurer dans toute mangathèque qui se respecte.
Image

Avatar du membre
hdix
Messages : 1554
Enregistré le : 28 août 2007, 14:46
Localisation : environs de bourg en bresse

Re: Evil Heart

Message non lu par hdix » 03 oct. 2011, 09:32

Evil heart tome 6:

Bon volume qui concluant de manière satisfaisante la série.
je n'ai pas trouvé de longueur, ni de scène aberrante.

Pour moi evil heart a été une série sympa, pas transcendante, pas exceptionnelle mais sympa.
J'ai passé un bon moment, avec un peu de longueur au milieu quand meme.
Je trouve que les deux derniers volumes, rehausse le niveau de la série et de mon opinion pour elle.

Parce que j'avoue qd même que dans la première partie, je me suis un peu ennuyé.
Peut etre parce que j'en attendais plus, étant pratiquant d'art martiaux et fan.

Enfin voilà, une bonne série, sans plus.
Image
"SAVOIR PLUTÔT QUE CROIRE"

Répondre