Black Lagoon

Rubrique consacrée aux seinen, c'est à dire des séries se destinant à un lectorat adulte.
blobe
Messages : 15
Enregistré le : 05 juil. 2009, 18:49

Re: Black Lagoon

Message non lu par blobe » 14 juin 2010, 11:00

Ben naruto c'est pour les enfants non?

Avatar du membre
ShadO
Dreamer in the rain
Messages : 944
Enregistré le : 19 avr. 2009, 18:10
Localisation : Bruxelles

Re: Black Lagoon

Message non lu par ShadO » 16 juin 2010, 09:45

Vol. 7:

Vous cherchez une destination de rêve pour passer un agréable été sous le soleil des cocotiers ? Le choix est vite fait: Roanapur, Thailande. Ses bars avec vue sur la mer, ses cocktails détonants, ses soubrettes qui font le ménage au lance-grenades, ses psychopathes en cavale,... Enfin bref, aucun risque de s'ennuyer !

Le dernier tome nous avait laissé en plein affrontement entre Fabiola et les hommes de Gustavo. De quoi une nouvelle fois réduire en miettes la façade du pauvre Bao qui n'en demandait décidément pas tant. Lorsque les esprits se sont apaisés, Rei Hiroe délaisse quelque peu les gunfights pour se reconcentrer davantage sur le scenario en lui-même. Se sentant menacées, c'est toutes les forces vives de Roanapur qui se rassemblent afin de décider du comportement à adopter pour la suite des évènements. Le lagoon quant à lui a décidé de venir en aide au fils Lovelace. Et pendant ce temps, tapie dans l'ombre, Roberta, qui a définitivement perdu un boulon, prépare sa vengeance qui promet d'être sanglante...

Après beaucoup de pétarade, ce septième volume revient donc à quelque chose d'un peu plus calme et posé. Mais attention, cela ne veut pas dire pour autant que l'on s'ennuie ferme, au contraire. Voir tous les leaders des différents gangs de la ville se réunir un en seul et même endroit permet forcément d'avoir droit à une discussion particulièrement intense et emplie de répliques cinglantes que l'on savoure comme il se doit. D'autant plus que la mise en scène et la narration imprimée par l'auteur se montrent une nouvelle fois très efficaces. Permettant de mettre l'accent là où il doit être, cela contribue grandement à l'ambiance générale du titre toujours aussi délicieuse et politiquement incorrecte.
Mais bien entendu, tout ne se résume pas à ça. L'auteur jongle habilement avec les nombreuses forces en présence afin que le lecteur puisse suivre ce qu'il se passe dans chaque camp, et puisse par la même occasion, petit à petit, saisir tous les enjeux de cette délicate opération. A ce niveau là, Rei Hiroe s'en sort nettement mieux que lors de l'épisode au Japon où il était par moment difficile de saisir exactement qui voulait quoi, pourquoi et comment. Et d'un seul coup, la lecture est beaucoup plus fluide.

Rock et Revy ne sont pas oubliés pour autant et, bien qu'ils soient un peu moins présents côte à côte que d'habitude, leur relation continue d'évoluer et de se complexifier au fil du temps. Et cela pour notre plus grand plaisir bien évidemment. Pour ce qui est des autres personnages, outre l'inévitable et toujours aussi charismatique Balalaika ou encore l'imprévisible Chang, c'est surtout Fabiola que l'on retiendra dans ce tome. Digne servante de la famille Lovelace, elle apporte quelques petites notes d'humour bienvenues dans le climat de tension qui règne actuellement sur la ville.

Ce septième tome sert donc avant tout de préparation pour le gros de la baston qui devrait se dérouler dans le volume suivant. Un break bienvenu afin de reprendre sa respiration après plusieurs chapitres bourrés d'action et de fusillades ininterrompues, et qui nous permet d'être fin prêt à entamer la suite des hostilités. Et ça promet d'être particulièrement intense !
Image
Image

Avatar du membre
ersim
Messages : 9
Enregistré le : 18 juin 2010, 12:00

Re: Black Lagoon

Message non lu par ersim » 18 juin 2010, 14:13

Ah je viens de découvrir ce titre, c'est magique!! Ca envoie du lourd non stop, les dialogues sont savoureux comme pas possible, je suis méchamment fan!! Les seins des nanas sont juste vraiment tout le temps démesurées et ça en devient lourd, mais à part ça rien à dire!!

Avatar du membre
ShadO
Dreamer in the rain
Messages : 944
Enregistré le : 19 avr. 2009, 18:10
Localisation : Bruxelles

Re: Black Lagoon

Message non lu par ShadO » 13 juil. 2010, 10:32

Vol 8

La fin du tome précédent annonçait un affrontement démentiel entre toutes les forces vives de Roanapur. Et, ne vous inquiétez pas, de la baston, il y en aura ! Du blabla aussi d'ailleurs. Malheureusement, pour une fois, le mélange des deux se montre plutôt indigeste...

Comme l'on pouvait donc le prévoir sans être médium, tout le monde s'attaque à tout le monde et ça explose dans tous les sens ! Pendant ce temps, Rock discute avec Chang et Revy fait la morale à Fabiola tout en s'infiltrant dans les lieux avec sa discrétion habituelle.

Et c'est ce mélange de paroles et d'action, qui jusqu'à présent marchait plutôt bien, qui place ce volume en dessous des précédents. En soi ce n'est pas ennuyeux, mais l'on a le sentiment que Rei Hiroe n'arrive pas à trouver le juste milieu entre les deux si bien que la transition entre l'un et l'autre se fait à chaque fois de manière abrupte et maladroite. Heureusement, la deuxième moitié du tome relève un peu le niveau et se montre bien plus entrainante, en grande partie de part la plus imposante présence de Roberta.

On pourra aussi reprocher le fait que lorsque l'action prend place, c'est assez voir très brouillon. On ne sait pas vraiment qui tire sur qui, qu'est ce qui se passe exactement. Certes, c'est probablement voulu dans une certaine mesure pour rendre au mieux l'atmosphère de folie frénétique qui s'est emparée de la ville, mais il faut bien avouer que ce n'est pas forcement très agréable pour le lecteur passé un certain point. Et c'est d'autant plus dommage que le tome précédent avait parfaitement bien préparé le terrain pour que l'on puisse suivre avec attention chaque clan. Globalement on a aussi l'impression que l'auteur en fait un poil trop avec les corps qui volent, qui éclatent en morceaux, mais aussi avec les dialogues et les belles paroles balancées à tour de bras. Oui, ça contribue à garder l'ambiance du récit intacte, mais, à force, on a l'impression que tout cela tourne un peu un rond. Chang par exemple lasse plus qu'il ne passionne. Et, plus étonnant, Revy a pour une fois également du mal à s'imposer.

Finalement les seules qui tirent véritablement leur épingle du jeu c'est Shenlua et Roberta. La première car son langage cru et direct est toujours aussi jouissif et amusant, et la seconde car elle s'est définitivement enfoncée dans la folie et que cela nous offre quelques passages à haute tension qui viennent vraiment porter l'ensemble qui peine un peu vers le haut. Par contre, et comme on pouvait le craindre vu le nombre de têtes présentes, de nombreux personnages sont très en retrait voir complètement invisibles durant une bonne partie du tome. Sawyer et Lotton notamment. Si on ne voyait pas un bout de leur tête au détour de l'une ou l'autre case, on pourrait facilement oublier qu'ils sont là. Mais c'est aussi le cas du reste de l'équipage du Lagoon totalement absent et que l'on regrette de ne pas voir davantage.

Finalement, il est temps que cet arc, le plus long de la série jusqu'à présent, se termine pour de bon. Il y a de bonnes choses dedans mais Hiroe s'éparpille et se perd légèrement en cours de route. De plus la série se repose actuellement trop sur une ou deux individualités, oubliant un peu le reste. Enfin, si l'atmosphère générale reste pareille à celle des débuts, la magie qui les habitait disparaît peu à peu. Espérons que l'auteur parvienne soit à se renouveler par la suite, soit à conclure avant qu'il ne soit trop tard.
Image
Image

Avatar du membre
ShadO
Dreamer in the rain
Messages : 944
Enregistré le : 19 avr. 2009, 18:10
Localisation : Bruxelles

Re: Black Lagoon

Message non lu par ShadO » 08 nov. 2010, 20:06

Vol. 9:

Le tome précédent, bien qu'un peu inférieur à ce à quoi on avait été habitué jusque là dans un premier temps, se terminait de bien belle manière et laissait entrevoir une suite de haut niveau. Et il n'y aura pas de quoi être déçu cette fois-ci. La fin de l'arc consacré à la vengeance sanglante de Roberta tient, en effet, toutes ses promesses !

La confrontation entre le groupe de Revy et Roberta a enfin lieu ! Mais cette dernière tournera finalement court et la chasse reprend de plus belle. Garcia découvre avec stupeur que ses sauveurs ne sont autres que ceux dont il souhaite la mort, l’Hotel Moskva se décide enfin à entrer dans la danse, et Rock continue d'agir plus en retrait, préparant un plan infaillible pour mettre un terme au conflit qui règne dans Roanapur.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que ce neuvième volume démarre très fort. Affrontement intense et épique au programme en compagnie d'une Roberta qui suinte de charisme comme jamais. Plus proche de la bête affamée que de l'humaine, c'est sans conteste l'un des personnages qui aura le mieux tiré son épingle du jeu ces derniers temps. L'auteur joue la carte de la démesure, mais c'est tellement jouissif que l'on ne lui en voudra pas. De plus, malgré le fait que les pages soient toujours fort chargées, c'est nettement moins brouillon qu'auparavant et l'on comprend enfin ce qu'il se passe sous nos yeux.

Par la suite, tout se calme et ça papote de nouveau beaucoup. Mais, cette fois-ci, ce n'est pas de manière pompeuse et ennuyeuse. C'est dense, mais pas superflu.Garcia, notamment, étonne par sa maturité et sa détermination. Hiroe prend le temps de développer le commando américain, faisant un rapide saut dans le passé par la même occasion, et n'oublie cette fois-ci plus certains de ses personnages. Ainsi, on aura de nouveau l'occasion de voir Dutch et Benny en action. Pas énormément, mais suffisamment. Par contre, ce n'est pas encore aujourd'hui que Sawyer et Lotton auront droit à leur jour de gloire. Rock, quant à lui, est tout simplement méconnaissable et étonne encore et toujours, n'ayant franchement plus grand chose à envier aux fortes têtes de Roanapur. Le seul petit soucis vient du fait que les différents protagonistes font de nombreuses références à des personnages de fiction ou autres quand ils discutent. Étant donné qu'aucune explication n'est donnée en parallèle, on peut facilement ne pas cerner de quoi ou de qui il est question.

Mais l'apogée de ce tome, plus volumineux qu'à l'accoutumée d'ailleurs, et de tout l'arc dont il est ici question, se trouve très clairement dans ses derniers chapitres. L'auteur peut se targuer d'avoir magnifiquement mit en scène le truculent affrontement final entre Roberta et les troupes américaines sur fond de « Run through the jungle ». On ressent toute la folie de la soubrette s'emparer du champ de bataille et toute la terreur de ses adversaires nous déchirer les entrailles. C'est magistral. L'auteur ne tombe pas dans la facilité, ne le tire pas en longueur, et donne une dernière fois à Garcia la chance de briller dans un final tout en douceur qui contraste magnifiquement bien avec le reste.

Black Lagoon reprend donc des couleurs au meilleur moment et offre une superbe conclusion à l'histoire de la soubrette et de son jeune maitre. La série a retrouvé l'âme qu'elle avait perdue et Hiroe peut maintenant entamer une nouvelle page de son récit en évitant, espérons-le, de répéter les mêmes erreurs que précédemment.
Image
Image

Avatar du membre
hdix
Messages : 1554
Enregistré le : 28 août 2007, 14:46
Localisation : environs de bourg en bresse

Re: Black Lagoon

Message non lu par hdix » 09 déc. 2010, 11:50

Je viens de commencer la lecture du tome 9

et :shock: je suis paumé, mais alors paumé de chez paumé.
ca m'arrive des fois de ne plus me souvenir de ce qui se passe mais là, mais là, j'en ai même oublié l'existence de persos :shock:
bon je devais pas être concentré, je m'étais peut etre pas préparé psychologiquement à lire black lagoon j'en sais rien. mais bon
je crois qu'un relecture du tome précédent s'impose si je veux pouvoir apprécier la lecture de ce tome.
Image
"SAVOIR PLUTÔT QUE CROIRE"

Avatar du membre
TheSpy22
Messages : 96
Enregistré le : 02 janv. 2013, 14:31

Re: Black Lagoon

Message non lu par TheSpy22 » 23 avr. 2014, 11:24

Image

Avatar du membre
hdix
Messages : 1554
Enregistré le : 28 août 2007, 14:46
Localisation : environs de bourg en bresse

Re: Black Lagoon

Message non lu par hdix » 24 avr. 2014, 14:49

ouuuuuh ben, encore une de ces séries que j'avais enterrée (avec broken blade :cry: sniiiiif)

bon on verra ce que ca donne, mais pour se remettre dans l'ambiance ca va etre coton... j’espère que le rythme va reprendre normalement.
pis 19 mai au japon, donc quand chez nous ?? c'est même pas gagné.
Image
"SAVOIR PLUTÔT QUE CROIRE"

Avatar du membre
TheSpy22
Messages : 96
Enregistré le : 02 janv. 2013, 14:31

Re: Black Lagoon

Message non lu par TheSpy22 » 11 mai 2014, 17:44

D'après ce site voilà à quoi devrait ressembler la jaquette ;)

Image
Image

Répondre