Pluto

Rubrique consacrée aux seinen, c'est à dire des séries se destinant à un lectorat adulte.
Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4622
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Re: Pluto

Message non lu par Wang Tianjun » 07 janv. 2011, 08:23

Quel tome, mais quel tome !!! :shock: Cela faisant longtemps qu'Urasawa ne m'avait pas emporté de la sorte ! :o

Pluto 6
Après la tentative de suicide de Darius XIV, Gesicht découvre par l'intermédiaire d'Epsilon une image issue du subconscient de Pluto, le terrible robot assassin, et y découvre un homme souriant, entouré de fleurs. S'agirait-il de la véritable apparence du monstre ? Devant ce fait nouveau, l'inspecteur se rend à Samarkand, à la rencontre du professeur Abullah, ministre des sciences du royaume de Perse. Les mystères commencent à s'éclaircir autour de Goji, le "sage de sable", mais aussi sur un certain Sahad qui serait l'homme de la photo... Gesicht toucherait-il enfin au but ?

Alors que le récit commençait à se complaire dans une certaine routine ronronnante, en distillant un ou deux indice entre chaque meurtre, Urasawa décide enfin d'accélérer le rythme dans ce sixième volume particulièrement haletant ! L'enquête de Gesicht, le menant en Perse puis en Hollande, avance à grands pas, et l'on comprend très vite que le mystère de l'identité de Pluto risque bientôt de voler en éclats ! Bien évidemment, plus l'inspecteur se rapproche de la vérité, plus les menaces sont grandes, et Abullah ne masque plus ses intentions. Le professeur Hoffman, créateur de Gesicht se retrouve à son tour en péril, mettant ainsi le récit en parallèle sur deux passages très intenses au même moment !

Certes, les lecteurs les plus habitués à l'auteur sauront rapidement déceler les indices les plus flagrants et comprendre la future tournure des évènements. Il n'empêche que la narration est toujours aussi efficace, et l'on se délecte grandement de ces avancées fulgurantes et dynamiques. Mais le mangaka n'oublie pas non plus d'injecter une très grande profondeur sentimentale dans son récit, avec notamment les victimes mutilées de la guerre, les troubles bipolaires d'Abullah ou encore ceux dont on ordonne des ordres contraires à leur personnalité... Et si les robots paraissaient plus humains que les humains eux-mêmes ? C'est ce que l'on peut se demander lorsqu'on assiste aux hésitations de Gesicht, ses doutes, ses révoltes face à une hiérarchie le traitant comme une machine et ses regrets d'une vie passé dont il conserve bien des marques. L'inspecteur jusqu'ici monolithique présente en quelques chapitres toutes les facettes de sa personnalité très complexe, s'inscrivant soudainement au panthéon des personnages les plus réussis de l'auteur.

Ce sixième tome de Pluto est sans doute le plus réussi jusqu'ici, dans sa maitrise narrative et l'accélération des révélations qui éclatent les unes après les autres par effet boule de neige. Le mangaka nous fait ressentir une terrible empathie pour ses protagonistes pourtant synthétique, et saura nous émouvoir jusqu'aux larmes. Et même lorsqu'on croit pouvoir respirer enfin, le récit nous rattrape encore pour nous ramener à son implacable loi. Un grand, très grand moment de lecture.
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Avatar du membre
hdix
Messages : 1555
Enregistré le : 28 août 2007, 14:46
Localisation : environs de bourg en bresse

Re: Pluto

Message non lu par hdix » 31 janv. 2011, 09:44

Wang Tianjun a écrit :Quel tome, mais quel tome !!! :shock: Cela faisant longtemps qu'Urasawa ne m'avait pas emporté de la sorte ! :o

Pluto 6
+1 pas grand chose à rajouter. (je vous passe le résumé du tome) pour le reste je suis entièrement d'accord avec wang.
lecture ultra prenante du début à la fin, le meilleur tome pour moi depuis le début de la série.
J'en ai même oublié parfois que gesicht était un robot, tellement ses émotions, ses doutes, ressemblent à ceux d'un humain.

et une fin de tome :shock:
mais que va t'il se passer ensuite ??
Reste 2 tomes. plus que 2 tomes je dirais. mais l'histoire a pris une telle tournure que je crois qu'il est inévitable que ca termine bientôt.
En espérant qu'après ce tome, la suite reste aussi palpitante ( ca va être dur)
Image
"SAVOIR PLUTÔT QUE CROIRE"

Avatar du membre
Rogue Aerith
Filousophe
Messages : 1116
Enregistré le : 28 nov. 2006, 18:26

Re: Pluto

Message non lu par Rogue Aerith » 20 févr. 2011, 19:17

Pluto 6 :

Incontestablement ce qui se fait de meilleur en matière de seinen aujourd'hui. On a là la réunion de tous les éléments composant le titre parfait : suspens, univers riche, graphismes de haute volée, personnages...
Mais Pluto est encore plus que cela.
Peu d'action dans ce tome. Gesicht poursuit l'enquête et touche au but. On a vraiment l'impression en tant que lecteur d'attraper un fil et de le suivre. On voyage entre Allemagne, Perse et Pays-Bas. La façon dont Urasawa mêle vieux quartiers et cité futuriste égale voire surpasse ce qui s'est fait de mieux en la matière (Akira, Ghost in the Shell). Les graphismes sont vraiment superbes dans ce tome !!!
On se laisse guider... On obtient les clefs pour connaître l'identité de Pluto et répondre aux questions les plus importantes. Mais même avec ça, c'est sans compter le talent d'Urasawa pour nous surprendre, puisque que le final est puissant, il n'y a pas d'autres mots.
Il reste deux tomes, et je me demande vraiment ce que l'auteur nous réserve.
Pour l'instant, Pluto évite les quelques égarements de 20th century boys (excellent mais parfois maladroit) et n'a jamais déçu sur six tomes. On tient là l'oeuvre la plus aboutie de l'auteur aux côtés de Monster, et sans nul doute l'un des meilleurs seinen jamais créé.
Image
Image

Avatar du membre
Hisilde
Messages : 5
Enregistré le : 15 févr. 2011, 19:54
Localisation : Belgique
Contact :

Re: Pluto

Message non lu par Hisilde » 06 mars 2011, 15:22

J'ai dévoré les 6 tomes sortis de Pluto d'une bouchée. Le dessin et le scénario sont excellents, j'aime beaucoup Gesicht. J'adore la science-fiction et surtout le thème des robots qui font preuve d'humanité alors qu'ils ne sont pas prévu pour. Je trouve que Gesicht fait honneur au thème des robots déjà si bien mis en valeur par Asimov =) De plus, les autres robots présentés dans Pluto ne sont pas en reste et mettent en avant des 'sentiments' étonnants alors qu'ils ne sont 'que' des robots.

Pluto est une très belle enquête, palpitante qui ne délaisse pas les émotions. Et des émotions, il y en a ! C'est beau, c'est triste, mélancolique, sombre et torturé, c'est frais et naïf aussi. Je me suis surprise à pleurer comme un bébé en lisant le tome 6 et une question me taraude : qu'est-ce qu'il va se passer à présent ? Je suis extrêmement curieuse.

J'avais commencé à lire Monster du même auteur il y a longtemps mais je m'étais lassée très vite, dès le troisième tome en fait. Avec Pluto, je découvre l'auteur et il monte très haut dans mon estime.

Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4622
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Re: Pluto

Message non lu par Wang Tianjun » 15 avr. 2011, 07:59

Pluto 7

Après la disparition de Gesicht, Epsilon se révèle être le dernier rempart contre le terrifiant Pluto ! Le service de défense du ministère des sciences lui envoie Hogan, un robot garde-du-corps, afin de le protéger. Mais Epsilon restera-t-il sans combattre ? Ce robot pacifique pourrait bien sortir de son calme habituel si l'on venait à s'approcher des orphelins de guerre qu'il a lui-même recueilli...

Chose rare, alors qu'Urasawa a généralement l'habitude de disperser son intrigue, l'auteur nous délivre ici un volume particulièrement linéaire. L'histoire se focalise essentiellement sur Epsilon, afin de mettre en avant ce personnage devant jouer le rôle de héros par intérim suite à la mort de Gesicht et d'Astro. Malgré son air glacial, Epsilon se révèle rempli de bons sentiments et de regrets quant à ses actes passés qu'il cherche à réparer. On pourra reprocher au mangaka de rester sur ses fondamentaux, avec la mise en images de séquences émotionnelles avec des enfants, mais le tout s'intègre plutôt efficacement au récit.

Après les nombreuses révélations autour de l'identité de Pluto, et alors que nous approchons de la conclusion de la série, il est assez normal de voir le rythme s'intensifier. Mais jamais l'auteur ne nous avait montré autant de rapidité dans les péripéties, et la lecture du volume s'avère très courte ! Pourtant, ne confondons pas vitesse et précipitation : l'auteur continue de disséminer les derniers indices restants, et alors que les mystères autour de l'ennemi numéro 1 sont presque totalement éclaircies, jusqu'à son apparence même, voici qu'une nouvelle menace encore plus intriguant fait son apparition ! Le tome s'achève sur une confrontation à la mise en scène particulièrement réussie, chose rare chez l'auteur jusque là en peine sur les séquences d'action pure. Tous les éléments se mettent en place pour promettre un final à la hauteur de toutes les espérances !

Ainsi, l'auteur arrive à recoller les morceaux pour se diriger vers une conclusion quasiment identique au récit original. Si l'on peut déceler quelques facilités et redondances dans ce tome, elles sont rapidement balayés par l'efficacité du rythme de la narration, et de la linéarité inhabituelle du récit offrant une véritable accélération vers sa grande conclusion. Si l'on avait pu avoir quelques doutes, Urasawa est bien sur le point de réussir à rendre parfaitement honneur à Tezuka. Les lecteurs français ne s'y sont pas trompés, l'auteur venant d'être récompensé une fois encore à Angoulème avec cette œuvre !
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 10220
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Pluto

Message non lu par Koiwai » 16 avr. 2011, 14:45

Tome 7: Un avant-dernier tome qui fait la part belle à Epsilon, et qui le fait assez bien, malgré l'aspect très classique du fond de ce personnage (globalement, c'est ce que je reproche à Pluto: j'ai beaucoup de mal à m'attacher aux personnages, que je trouve trop classiques) et une certaine lassitude au bout d'un moment à cause de l'insistance et de la répétitivité sur sa bonté à l'égard des enfants.
A côté de ça, on sent que l'on se rapproche de la fin. Les révélations sont là même si elles sont amenées de manière peu fine, des évènements attendus pointent le bout de leur nez, les pièces du puzzle s'emboîtent de plus en plus et laissent présager pour le dernier tome une fidélité au récit original de Tezuka qui devrait être un petit tour de force.
Bref, Pluto ne restera pas parmi mes titres préférés de l'auteur à cause d'un certain classicisme, mais Urasawa excelle toujours dans l'art de raconter une bonne histoire.
Image

Avatar du membre
Raimaru
Space Cowboy
Messages : 1689
Enregistré le : 16 janv. 2010, 16:37
Localisation : Fensch Vallée

Re: Pluto

Message non lu par Raimaru » 16 avr. 2011, 15:00

Tome 7 : un volume à cent à l'heure qui laisse la part belle à Epsilon. Au contraire de Koiwai, je trouve que Pluto est un des meilleurs Urasawa, et je le classe pour l'instant pas très loin de 20th et nettement au-dessus de Monster (et Happy! n'en parlons pas :arrow: ).

La principale caractéristique de Pluto demeura sa "vitesse d'exploitation" (excusez l'expression, je sors de trois heures de partiel de compta), ce qui le démarque des autres Urasawa où il prend d'habitude son temps.

À titre personnel, je ne trouve pas les personnages de Pluto ratés. Comme je le dis sur la base secrète (et où on ne me plussoie pas :evil: ), Gesicht figure pour moi parmi les personnages les plus réussis de tout l'univers d'Urasawa. Son caractère froid et tire-la-tronche en rebute plus d'un (moi, j'aime beaucoup), mais au-delà de ça, il est très bien exploité en peu de tomes, et Urasawa lui accorde même une évolution psychologique majeure.

Un autre personnage très intéressant selon moi, c'est Umatarô Tenma, mais je suppose qu'on doit sa réussite à Tezuka plus qu'à Urasawa. Car effectivement, ce qui fait son charisme, c'est son histoire avec son fils, et les comportements qu'il adopte en conséquence.

Le reste des personnages n'est peut-être pas être si développé, mais je ne les trouve pas bâclés pour autant, ils remplissent à merveille leur rôle.

Edit : il y a un jeu de mot dans ce message, le trouverez-vous ? :mrgreen:
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 10220
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Pluto

Message non lu par Koiwai » 16 avr. 2011, 15:15

Raimaru a écrit :La principale caractéristique de Pluto demeura sa "vitesse d'exploitation" (excusez l'expression, je sors de trois heures de partiel de compta), ce qui le démarque des autres Urasawa où il prend d'habitude son temps.
C'est sûrement ça qui me gêne. J'ai l'impression de ne pas avoir le temps de m'intéresser aux personnages, ou, du moins, qu'Urasawa les bâcle en leur offrant une psychologie de pacotille, très classique, à l'image d'Epsilon dans ce tome, ou de North-jecéplukoi au début. Quant aux autres robots, n'en parlons pas, j'ai l'impression qu'ils ne sont là que comme "chair à pâté" et les trouve transparents, hormis Astro (que je trouve peu intéressant aussi, mais toujours plus que quasiment tous les autres) et Gesicht, qui, côté personnages, est pour moi le seul véritable excellent point. Il a une vraie gueule, une psychologie bien traitée même si c'est de manière assez rapide. Tenma est lui aussi très intéressant, mais mal mis en valeur à mes yeux.
En fait, je préfère quand Urasawa prend plus son temps pour développer correctement tout ce qu'il veut, comme dans Monster, qui m'avait happé d'un bout à l'autre.
Image

Avatar du membre
Raimaru
Space Cowboy
Messages : 1689
Enregistré le : 16 janv. 2010, 16:37
Localisation : Fensch Vallée

Re: Pluto

Message non lu par Raimaru » 16 avr. 2011, 15:26

Koiwai a écrit :En fait, je préfère quand Urasawa prend plus son temps pour développer correctement tout ce qu'il veut, comme dans Monster, qui m'avait happé d'un bout à l'autre.
C'est là que ça devient subjectif, on peut préférer la lente montée de la tension de Monster ou le rythme implacable de Pluto (certains verront que je ne me gêne pas pour reprendre mes propres formules :arrow: ).

Mais justement, je trouve la montée en tension de Monster trop lente, et certains passages me donnaient l'impression qu'il ne se passait strictement rien. 20th Century Boys en quelque sorte, semble être le bon compromis. Il y a un rythme constant tout au long du manga et quelques pics de tension (même si la fin est plutôt un pic vers le bas...).
Image

Avatar du membre
kokujin-sev
Messages : 14
Enregistré le : 19 juil. 2008, 10:41

Re: Pluto

Message non lu par kokujin-sev » 16 août 2011, 09:27

D'accord avec Koiwai, dès les premiers volumes je me suis dit que ça allait beaucoup trop vite. Résultat, je n'ai personnellement vécu aucune tension par rapport à la lecture de Monster et 20th... Et deuxième résultat : dans le tome 8 quand Astro va affronter Sahad/Pluto, j'ai trouvé le revirement de situation particulièrement rapide et incongru. "la haine est stérile", ah ok on arrête de se battre... La haine pseudo extrême d'Astro n'aura pas duré longtemps... Et ensuite, Sahad désamorce la bombe bien rapidement. Puis la fin, avec le nounours, qui est-il finalement?? ^^
A part ça, le monde d'Astro a bien été ré-exploité dans un monde d'adultes et d'émotions fortes, je trouve, avec des grandes questions à propos de l'humanité ou non des robots, que l'on retrouve souvent en science-fiction, notamment chez Asimov, et qui sont ici amenées à l'image. Très sympathique, mais pas excellent non plus!

Répondre