Alien Nine

Rubrique consacrée aux seinen, c'est à dire des séries se destinant à un lectorat adulte.
Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9708
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Alien Nine

Message non lu par Koiwai » 18 mars 2010, 23:19

Alien Nine
Image
La fiche sur Manga-news


Tome 1:

Dans un futur proche, Yuri Ootani, une écolière comme les autres à ceci près qu'elle est plutôt solitaire et froussarde, se voit contrainte de rejoindre l'Equipe d'Opposition aux Aliens de son établissement, où figurent déjà deux autres jeune filles. Leur objectif: capturer les extraterrestres débarquant les uns après les autres dans l'école. Déjà effrayée à l'idée de devoir exercer cette fonction, Yuri est au plus mal lorsqu'elle découvre que pour mener à bien cette mission, elle doit elle-même entrer en symbiose avec l'un de ces fameux aliens en le portant sur sa tête...

C'est une idée pour le moins originale que nous propose le mangaka Hitoshi Tomizawa... Mais malheureusement, celle-ci se révèle vite très mal exploitée.

En revisitant le thème classique de la chasse aux extraterrestres, il semblerait que l'auteur veuille aborder l'évolution, étape par étape, de son héroïne, mais aussi critiquer certains aspects de la société comme l'égoïsme que peuvent afficher les adultes. Le problème, c'est que, d'un bout à l'autre, on ne comprend quasiment rien. La faute quoi ? Au style de l'auteur. Plus récemment, on a pu constater, avec Yumihari, paru chez Kana, que Hitoshi Tomizawa n'est véritablement pas un maître de la narration. Cela était déjà le cas ici: sans cesse, l'auteur passe du coq à l'âne, et nous propose une succession de combats dont on a du mal à cerner l'enjeu vu que rien n'est clairement expliqué. Ajoutons à cela, un découpage chaotique, incohérent, confus au possible, et un coup de crayon figé, basé sur des personnages disproportionnés, soit pas du tout expressifs, soit trop, et dotés de corps simplistes, et l'on obtient un résultat soporifique au possible.

Dommage que le style de l'auteur soit aussi calamiteux, car la base de son intrigue était prometteuse. Mais au final, on a bien du mal à savoir où il veut en venir.

Il faut également dire que l'édition que nous propose ici Asuka n'aide en rien le titre, bien au contraire: entre une traduction poussive (dont des onomatopées peu pertinentes), un lettrage parfois incohérent (page 188, le panneau "bureau du directeur" écrit dans le même sens des deux côtés, chapeau) et une maquette made in GB One pitoyable, il n'y a rien à sauver.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9708
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Alien Nine

Message non lu par Koiwai » 28 mars 2010, 00:38

Tome 2:

Dans ce deuxième volume, Yuri continue de se confronter aux aliens en compagnie de Kasumi et de Kumi. Mais face au danger, les jeunes filles vont perdre tout repère et leur personnalité va être sérieusement endommagée. Seule Yuri semble s'en sortir indemne...

Il semblerait ici que Hitoshi Tomizawa veuille continuer à faire évoluer sa principale héroïne en la confrontant à diverses peurs liées à l'enfance (la solitude par exemple). Et si ses deux coéquipières semblent sombrer au milieu de tout ceci, c'est bien Yuri, la plus peureuse des trois, qui s'en sort finalement indemne. Ainsi, derrière son design plus ou moins mignon (mais surtout complètement aléatoire), le titre s'assombrit au niveau du fond, d'autant que les adultes paraissent encore plus égoïstes et mystérieux qu'auparavant en utilisant les jeunes filles pour une raison plutôt encore inconnue... Mais au niveau de la forme, la recette de l'auteur, elle, ne change pas: complètement inégal et inexpressif, ne dégageant pas la moindre âme, la moindre ambiance, confus au possible si bien qu'il faut s'accrocher pour arriver à lire le volume en entier, le style de Tomizawa continue de plomber totalement une histoire qui avait indéniablement du potentiel.

Les éditions Asuka semblent elles-mêmes avoir compris le peu d'intérêt du titre en nous proposant toujours une édition médiocre comparée à certaines autres éditions de bonne facture qu'elles ont pu faire. La maquette et le lettrage restent le principal problème: textes en dehors des bulles, bulles coupées en bas de pages...
Image

Avatar du membre
shun
Messages : 918
Enregistré le : 23 sept. 2004, 21:43

Re: Alien Nine

Message non lu par shun » 28 mars 2010, 09:58

médiocre qualité du récit ? je suis pas du tout d'accord. j'ai lu cette série d'une traite, autant le premier tome ne ma pas du tout emballé, autant la suite a été crescendo, j'ai vraiment été happé par le dernier tome, j'étais complément dans le récit, c'était quand même pas banal comme truc, histoire et graphisme.
l'animé est quand a lui sympathique sans +.
je peux plus parler du contenu car ça date vachement, mais la sensation que j'ai eu a la lecture je m'en souviens car ça me fait rarement cet effet là.
Modifié en dernier par shun le 28 mars 2010, 18:52, modifié 1 fois.
Groupe facebook de vente manga en Belgique : https://www.facebook.com/groups/1024308 ... 6/?fref=ts

Avatar du membre
EdenA
Messages : 73
Enregistré le : 09 janv. 2008, 19:10

Re: Alien Nine

Message non lu par EdenA » 28 mars 2010, 18:05

Idem, j'ai de relativement bons souvenirs de la lecture de l'œuvre, lu d'une traite, comme Shun.
Et c'était plutôt original et intéressant comme traitement, tant graphique que narratif.

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9708
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Alien Nine

Message non lu par Koiwai » 06 avr. 2010, 00:39

Comme quoi ^^

Pourtant d'habitude je suis le premier à rechercher de l'originalité, voire du "tordu", mais sur cette oeuvre, je n'arrive vraiment pas à accrocher. Malgré tout, je trouve en effet qu'il y a du mieux dans le dernier tome, mais ça reste maigre.


Tome 3, donc:

Ce troisième tome d'Alien Nine conclut le récit de Hitoshi Tomizawa sur une dernière page ouverte et plutôt inquiétante, finalement à l'image de la série. Mais avant d'en arriver là, le lecteur devra suivre les dernières péripéties de nos trois chasseuses d'aliens face à de nouveaux ennemis redoutables: des aliens à l'apparence de tournesol qui vont venir prendre possession de Yuri et tenter d'envahir l'école... Mais finalement, et si le véritable danger venait des adultes organisant cette chasse aux aliens ? Quel est leur véritable rôle, leur véritable objectif dans tout ceci ? Et nos héroïnes arriveront-elles à sortir Yuri du danger ?
Dans cet ultime volume, le vague développement d'une certaine psychologie des héroïnes disparaît quasiment entièrement pour laisser place à quelque chose de plus bizarre que jamais, dominé par le style déroutant du mangaka et son imagination débridée, très souvent difficile à suivre, si bien que le tout peut devenir très facilement incompréhensible ou indigeste si l'on ne s'accroche pas assez.
Laissant la part belle aux aspects les plus bizarres de son histoire, Tomizawa pose ici Kumi comme principal personnage, à défaut d'une Yuri qui, finalement, restera bien fade et peu intéressante jusqu'au bout, n'agissant jamais vraiment d'elle-même, ne réagissant que lorsqu'elle est sous l'emprise des aliens.

Toujours aussi étrange, déroutant et peu facile à aborder, ce troisième tome a au moins le mérite d'entretenir un certain suspense jusqu'à la fin. Mais même si le tout gagne ici un peu en qualité, il y a fort à parier que beaucoup de lecteurs (dont je fais partie) seront complètement insensibles au style unique de l'auteur.

Une curiosité à lire en connaissance de cause.
Image

Répondre