Wolf Guy

Rubrique consacrée aux seinen, c'est à dire des séries se destinant à un lectorat adulte.
Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4622
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Re: Wolf Guy

Message non lu par Wang Tianjun » 12 janv. 2012, 13:37

Amen ! Dis donc, t'as fait un sacré pavé pour une croûte, quand même ! :mrgreen:

Ah, et je note encore une fois l'hypocrisie de Tonkam : on plastifie le tome 9 pour satisfaire les râleurs, mais au tome 10, c'est déjà fini... :roll:
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9814
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Wolf Guy

Message non lu par Koiwai » 12 janv. 2012, 14:15

Wang Tianjun a écrit :Amen ! Dis donc, t'as fait un sacré pavé pour une croûte, quand même ! :mrgreen:
C'est que je m'amuse bien en le chroniquant :twisted: Maintenant j'attends impatiemment l'habituel trollage "pfff pas une once d'objectivité sur ce site de merde pour cet excellent manga très intelligent qu'est Wolf Guy" :mrgreen:
Ah, et je note encore une fois l'hypocrisie de Tonkam : on plastifie le tome 9 pour satisfaire les râleurs, mais au tome 10, c'est déjà fini... :roll:
Ils ont mis du film plastique autour du tome qui en avait le moins besoin :lol: Reste le petit mot d'avertissement en bas à droite sur la 4ème de couverture :roll:
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9814
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Wolf Guy

Message non lu par Koiwai » 26 mars 2012, 21:10

Tome 11:

Inugami est parvenu à se sortir vivant de tous les pièges de Haguro, et a rejoint une Aoshika qu'il retrouve défoncée et perdue. Notre héros est bien décidé à la débarrasser des chaînes qui la maintiennent, mais pendant ce temps, Haguro comprend (enfin !) que l'intrus qui s'est faufilé sur leur domaine n'est autre qu'Akira. La traque finale peut commencer...

En début de volume, Akira, qui a enfin retrouvé Aoshika, va donc s'efforcer de la libérer, tandis que la jeune femme, bien qu'elle vienne de se faire humilier de la plus horrible des manières et qu'elle soit droguée, recouvre ses esprits en deux temps trois mouvements en revoyant notre héros. Ah bon, d'accord. Niveau crédibilité, on repassera. Et puis, après nous avoir bassiné pendant plusieurs tomes avec le viol d'Aoshika, les auteurs prennent à peine le temps de mettre en avant les conséquences que ça a sur elle (tout au plus, on a eu une poignée de pages à la fin du tome 10). Ok, donc, un volume et quelques de viol et autres humiliations, pour en arriver à ça ? Si certains en doutaient encore : oui, les auteurs se foutent de nous. Passons.

Passons, et attardons-nous sur un récit qui entre enfin dans sa dernière ligne droite : tandis qu'Akira s'efforce de libérer Aoshika, Haguro est sur le point de revenir à la charge. L'ultime duel va pouvoir commencer entre ces deux hommes à présent nourris par la haine et la folie. Un affrontement qui occupe les deux tiers du volume, en enchaînant des clichés propres au... shônen. Oui oui ! Ainsi verra-t-on, à plusieurs reprises, Akira s'effondrer, puis se relever, porté par son désir de sauver définitivement Aoshika. Une fois, deux fois... les pages répètent le même schéma, répètent, via la narration externe, des réflexions basiques sur la nature de plus en plus démoniaque de Haguro, nature démoniaque que l'on a déjà largement pu cerner, étant donné que les auteurs nous la rabâchent depuis quasiment le début de la série. En somme, la fine équipe à l'origine de cette oeuvre n'a jamais su quoi raconter (faut dire, sans histoire, difficile de raconter quelque chose), et raconte donc toujours la même chose après 11 tomes. Pour tenir aussi longtemps, il leur faut donc rallonger la moindre petite scène, même sans raison. Le passage où Akira tente de briser la chaîne retenant Aoshika en est un bel exemple : près de vingt pages pour ça ?

Du côté de l'histoire, c'est donc le néant, une fois de plus, le plus beau étant que les auteurs parviennent malgré tout à placer à nouveau des incohérences. Et pourtant, en faisant fi de son histoire inexistante, de ses longueurs et de son aspect putassier, Wolf Guy a de quoi plaire aux amateurs de bourrin avec ce onzième volume, qui ne fait pas dans la dentelle et, à quelques reprises, le fait bien. Ainsi, si l'on a compris depuis sa première apparition que Haguro est un taré de première, les auteurs, bien qu'ils aient épuisé ce personnage jusqu'à la moelle, parviennent encore à le rendre réellement effrayant par instants, puisqu'il s'enfonce à chaque fois un peu plus dans la folie (si si, c'est possible), comme le prouveront ses rires toujours plus démoniaques et, plus encore, la scène de cannibalisme. Ou alors, on pourra tout simplement dire que le personnage s'enfonce dans sa propre caricature.
Tout ceci sous un trait qui donne volontiers dans le gore, où la diabolisation extrême du méchant côtoie des déformations qui sont juste le fruit d'un coup de crayon pas toujours maîtrisé, et qui s'avère tout simplement illisible par instants, notamment quand l'encre noire se fait trop présente. Une nouvelle fois, le rendu graphique est très inégal, les planches monstrueuses (dans le bon sens du terme comme dans le mauvais) côtoyant les passages où l'on ne discerne rien.

Wolf Guy reste donc le néant scénaristique incohérent que l'on connaissait déjà, mais possède ici quelques atouts qui pourront satisfaire les amateurs de séries bourrines, grâce à un duel très longuet, mais réellement malsain. Cerise sur le gâteau : le journaliste Jin sert enfin à quelque chose, le temps d'une page... Si c'est pas merveilleux !

A présent, on attend surtout de voir comment va bien pouvoir se terminer, dans le douzième et dernier opus, ce vide de plusieurs tomes.



Plus qu'un tome :P
Image

Avatar du membre
Asai
Messages : 74
Enregistré le : 09 mars 2010, 09:05
Localisation : Strasbourg

Re: Wolf Guy

Message non lu par Asai » 25 avr. 2012, 19:06

Suis-je la seule a avoir eu un problème d'imprimerie ? Ou suis la seule a lire ce manga ? lol ! Pour être sérieuse, j'ai deux fois les chapitres 101 et 102 et une absence total de 103, 104, 105. C'est nul et je sais pas trop quoi faire de mon manga. Puis-je le ramener a la boutique ?
Image

Avatar du membre
Einah
Messages : 1948
Enregistré le : 17 nov. 2010, 21:13
Localisation : Deux-Sèvres mais mon coeur reste en Lorraine

Re: Wolf Guy

Message non lu par Einah » 25 avr. 2012, 19:11

Asai a écrit :Suis-je la seule a avoir eu un problème d'imprimerie ? Ou suis la seule a lire ce manga ? lol ! Pour être sérieuse, j'ai deux fois les chapitres 101 et 102 et une absence total de 103, 104, 105. C'est nul et je sais pas trop quoi faire de mon manga. Puis-je le ramener a la boutique ?
Je te dirai oui pour le retour à la boutique. J'espère que tu as gardé ton ticket de caisse ou que ton libraire est sympa si tu ne l'as pas.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9814
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Wolf Guy

Message non lu par Koiwai » 25 avr. 2012, 20:01

Personnellement je n'ai eu aucun problème sur mon tome.

Je confirme les dires d'Einah, normalement tu peux l'échanger sans problème auprès de ton libraire, si tu as gardé ton ticket de caisse, ou si tu le connais bien et qu'il est sympa. Si ce n'est pas le cas tu peux toujours essayer de contacter Tonkam :wink:
Image

Avatar du membre
Asai
Messages : 74
Enregistré le : 09 mars 2010, 09:05
Localisation : Strasbourg

Re: Wolf Guy

Message non lu par Asai » 26 avr. 2012, 19:30

Merci de vos réponses. Je me met de ce pas a la recherche du ticket de caisse qui doit pas être trop loin et sinon je tenterai ma chance sans le ticket. Normalement, je suis assez connue chez Virgin, je doit être une de leur plus grosse cliente en manga. Je n'y vais qu'une fois par mois mais je repars avec un ticket de 15m de long ! :lol:
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9814
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Wolf Guy

Message non lu par Koiwai » 16 juil. 2012, 15:50

Hé ben, avec son dernier tome, Wolf Guy a réussi à me faire rire ^^"" La conclusion du duel entre Akira et Haguro est d'un ridicule impressionnant :lol:


Tome 12 :

L'heure de l'ultime affrontement entre Akira et Haguro est arrivée, et les deux garçons, désormais véritablement apparentés à des animaux sauvages tant leur haine et leur rage les rongent, ne cessent plus de se charcuter depuis le volume précédent. Et quand Akira pense être enfin venu à bout de Haguro, celui-ci se relève plus démoniaque que jamais, rendu plus fort par les doigts du loup-garou qu'il a avalés.

Ainsi le duel se poursuit-il, s'enfonçant dans toujours plus de surenchère, histoire de montrer une énième fois toute la folie destructrice de Haguro. Les auteurs enchaînent encore et toujours des pages où le jeune homme apparaît toujours plus horrible, via des scènes de tortures physiques peu ragoûtantes (vous aurez ici votre lot de doigts et de bras coupés), des déformations physiques et des rictus exagérément malsains qui ne plairont qu'à ceux qui ont aimé la série jusqu'à présent sans jamais douter de ses qualités.
Pourtant, indéniablement, trop de surenchère tue la surenchère, encore plus quand celle-ci se prétend intellectualisée en balançant vaguement quelques réflexions basiques et pas du tout développées sur les démons qui se cachent en chaque homme, et sur la part démoniaque de l'humanité entière. Mais bien sûr : tenter de justifier onze tomes de boucherie abrutissante par le biais d'une petite réflexion de trois lignes, on y croit... ou pas. Que l'on choisisse de ne faire que du bourrin ou que l'on apporte une vraie réflexion développée en plus, ok, mais dans le cas présent, ce n'est tout simplement pas crédible.

Et l'on y croit encore moins à la vue de la conclusion de ce duel, qui atteint des sommets dans tout ce que la série a raté : en voulant montrer une dernière la folie d'un Haguro obnubilé par la force d'Akira, les auteurs offrent au grand méchant de la série une fin expéditive et on ne peut plus ridicule... Mais sérieusement, tout ça... pour ça ?

C'en est trop. On attendait au moins une conclusion convenable au duel entre Akira et Haguro, qui a tout de même été l'élément central de toute la série, et ce n'est même pas le cas. Ce douzième volume est-il donc alors entièrement à jeter ? Hé bien non, car n'oublions pas que le duel s'achève ici avant la moitié du tome, et qu'il reste alors aux auteurs plusieurs dizaines de pages pour conclure joliment leur oeuvre. Et c'est qu'ils y parviendraient presque, les bougres, car il faut bien avouer que le développement offert au personnage d'Aoshika après le duel n'est pas dénué de qualités. Ici, les auteurs prennent le temps de nous montrer ce que devient la jeune femme, dont le rôle prend enfin un sens, et qui parvient à toucher dans son désespoir et sa sincérité. Pour soutenir le tout, Yûki Yogo et Ayumi Izumitani offrent quelques passages d'une beauté visuelle saisissante, grâce à une mise en scène posée et des planches très blanches dégageant beaucoup de pureté chez Aoshika et Akira, et qui contrastent à merveille avec les excès de boucherie de tout ce qui s'est passé avant. On retient notamment la courte mais jolie scène du rêve d'Aoshika sur son lit d'hôpital, ou la beauté des loups dans les contrées enneigées d'Alaska.

A défaut de proposer une conclusion originale, les auteurs sont donc à deux doigts de réussir une fin honorable, posée et nuancée... "A deux doigts", car alors même que l'avant-dernier chapitre aurait pu faire office de conclusion, ils n'ont pu s'empêcher d'ajouter un ultime chapitre ridicule, ouvrant de nouvelles choses vers ce qui est sans doute la suite des romans, et qui ne comporte strictement aucun intérêt dans l'immédiat, hormis celui de briser l'ambiance et le ton posés dans les quelques chapitres précédents... Dommage.

Un fin de duel risible entre Akira et Haguro, puis un développement étonnamment posé et intéressant d'Aoshika pour ce qui aurait pu faire une fin convenable, s'il n'y avait pas eu ce dernier chapitre clairement de trop : le dernier tome de Wolf Guy est en dents de scie, comme l'ensemble de la série, qui n'a jamais montré grand chose au-delà de ses pages de carnage pur et simple. Ca tombe bien, on ne retiendra pas grand chose de l'ensemble.
Image

Avatar du membre
Dear Noctis
Messages : 367
Enregistré le : 17 janv. 2012, 14:49
Contact :

Re: Wolf Guy

Message non lu par Dear Noctis » 08 sept. 2012, 15:49

Attention car ce qui suit risque d’en choquer plus d’un : oui j’aime Wolf Guy ! ^^

Comme certains l’ont dit, si l’on prend ce manga comme un divertissement alors on peut l’apprécier. Grande amatrice de baston, j’ai pris Wolf Guy comme tel, il m’a donc ravie. Une violence parfois extrême qui, au lieu de me repousser comme beaucoup, m’a totalement captivée.

C’est donc une œuvre brutale, mais je ne l’ai jamais considérée comme une réflexion sur l’homme. Au contraire, comme ça a déjà été dit, il n’y a pas cette finesse qui aurait pu amener une telle réflexion. Le style de narration est très, vraiment très plaisant. C’est une forme que j’apprécie tout particulièrement, elle fait monter la pression et crée un lien avec le roman.

Le dessin n’est pas homogène, on oscille entre des planches magnifiques et d’autres qu’on a du mal à déchiffrer. Mais le tout est d’une grande qualité. Le personnage d’Inugami est d’une beauté incroyable, bestiale et imposante. Par contre Aoshika aurait gagné en folie et en mystère si elle avait eu des mensurations normales et un tailleur pas trois fois trop petit. Là l’attention est plus portée sur son physique qu’autre chose…

Je regrette que le rythme de l’histoire soit aussi lent. Je ne suis pas contre le minute par minute mais ici il est omniprésent. Et cela empêche de développer les personnages, au final on sait peut de choses sur eux. Certaines scènes de sexe ne sont pas justifiées et j’aurais préféré que plusieurs concernant le viol soient sous-entendues car ici l’étalage de sexe est poussé trop loin, il ne sert à rien et devient agaçant. Et concernant le tome final, Koiwai a décrit ma pensée.

Je suis bien consciente des gros défauts de l’œuvre, mais je ne rejette pas ses bons côtés. Ce qu’il me plaît dans Wolf Guy est que je suis incapable de stopper ma lecture, je veux toujours en lire plus. Il fait naître l’excitation, est prenant, les dessins sont magnifiques et surtout je n’avais pas d’attentes aimant les histoires de baston. Au final, même si certains aspects sont mauvais, j’ai apprécié Wolf Guy.

GreenMushRoom
Messages : 4
Enregistré le : 01 déc. 2012, 21:42

Re: Wolf Guy

Message non lu par GreenMushRoom » 01 déc. 2012, 22:53

J'ai malheureusement les 12 tomes de wolf guy... Et je le regrette, mais il fallait que je connaisse la fin (très deçu d’ailleurs).

Alors je suis d'accord avec toi Noctis : les dessins sont vraiment excellents et les scènes de combats passionnantes (du moins dans les premiers tomes).

L'histoire reste cependant assez restreinte, Akira veut se venger d'Haguro et vice-versa, pour au final avoir un combat non pas entre un loup-garou et un ... "homme" (je sais même pas comment on pourrait qualifier Haguro d'être humain). Mais seulement entre deux homme à moitié mort.

Nul besoin de revenir sur les scènes de viols, le débat à déjà eu lieu.

Enfin, la fin de l'histoire est franchement plus que mauvaise ! [spoiler]Mademoiselle Aoshika se retrouve au bout du monde pour une nouvelle vie. Ou il est encore possible qu'elle revive une histoire horrible pour la 3ème fois. Et Akira fini piègé comme un rat par on ne sait qui.[/spoiler]

Edit by Tianjun : Même sur une série pourrie, c'est pas bien de spoiler :mrgreen:

Répondre