Wolf Guy

Rubrique consacrée aux seinen, c'est à dire des séries se destinant à un lectorat adulte.
Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4622
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Re: Wolf Guy

Message non lu par Wang Tianjun » 19 août 2011, 12:01

C'est ça.

[spoiler]Bien qu'à ce niveau là le terme "viol" est bien trop gentillet...[/spoiler]
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 10130
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Wolf Guy

Message non lu par Koiwai » 19 août 2011, 12:25

Ouep, ce n'est même plus du viol mais de l'humiliation pure et dure sous forme de gangbang, totalement gratuite, et que les auteurs trouvent bon d'étirer encore et encore en envoyant toujours plus de sauce (c'est le cas de le dire, tiens).

Il a de la chance ce tome, il va avoir l'honneur d'avoir la plus basse note mise sur une chronique.

Et quel foirage de Tonkam. Pas d'emballage, pas un seul avertissement sur la couverture.
Image

Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4622
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Re: Wolf Guy

Message non lu par Wang Tianjun » 19 août 2011, 12:27

Koiwai a écrit : Il a de la chance ce tome, il va avoir l'honneur d'avoir la plus basse note mise sur une chronique.
J'aurais pas dit mieux. J'ai rien lu d'aussi mauvais depuis très longtemps ! A côté le tome 10 de Sun Ken Rock fait office de chef d'oeuvre...
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Avatar du membre
Loli-pamplo
Bisho blond addict
Messages : 440
Enregistré le : 21 janv. 2009, 16:19
Localisation : Sur ce drôle de caillou perdu dans l'espace...
Contact :

Re: Wolf Guy

Message non lu par Loli-pamplo » 19 août 2011, 12:30

J'en revenais pas de voir un tel tome laissé comme ça sur une table des nouveautés alors que durant tout le tome les mêmes images de plus en trash et gores reviennent en boucle. C'était juste dégueulasse, malsain et tout ce que vous voulez. Heureusement comme le dit NiD Qu'on a préféré en rire parce que sinon... --'
Wolf Guy c'est finit avant d'avoir commencé.
Hâte de lire ta chronique Koiwai juste pour voir ça.
~ Ne fait pas demain ce que tu peux faire après demain ~


Image

Avatar du membre
Hitsuji
Time Sheep
Messages : 666
Enregistré le : 12 juil. 2011, 18:37
Localisation : Près d'un chat ! :3
Contact :

Re: Wolf Guy

Message non lu par Hitsuji » 19 août 2011, 12:55

Vivement la chronique, alors, histoire d'enterrer définitivement le manga...
"on the internet, no one knows you're a cat."
—A cat.

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 10130
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Wolf Guy

Message non lu par Koiwai » 19 août 2011, 13:14

Wang Tianjun a écrit :
Koiwai a écrit : Il a de la chance ce tome, il va avoir l'honneur d'avoir la plus basse note mise sur une chronique.
J'aurais pas dit mieux. J'ai rien lu d'aussi mauvais depuis très longtemps ! A côté le tome 10 de Sun Ken Rock fait office de chef d'oeuvre...
Et moi j'ai jamais rien lu d'aussi mauvais, tout court.
Oh tiens, on a pensé à la même comparaison à Sun-Ken Rock, je l'ai cité dans ma chronique :mrgreen:


Tome 8:

Jusqu'à présent, on se posait bien des questions sur Wolf Guy, série plantée de manière bancale entre vague critique humaine et défouloir bête et méchant, sans avoir jamais été capable de vraiment assumer totalement l'un de ces deux aspects. Jusqu'à présent, la série pouvait rester, par défaut, un divertissement bourrin acceptable, mais on craignait de plus en plus la chute, surtout au vu de la fin du septième volume, qui n'annonçait rien de bon. Mais jamais, jamais on ne se serait attendu à ce que l'on trouve dans ce tome, qui signe la totale et inexorable descente aux enfers de la série, en même temps que celle de la pauvre Mlle Aoshika.

Le septième tome s'était arrêté sur une terrible menace orchestrée par Do Haguro. Pour obliger Inugami à revenir l'affronter, il a décidé de kidnapper, séquestrer et livrer à ses sbires Mlle Aoshika, le tout sous l'oeil malsain d'une caméra diffusant les vidéos sur le net. Dans ce huitième volume, la menace se concrétise, et Inugami découvre, horrifié, les vidéos en question... En soi, une telle menace aurait pu donner un coup de boost à la série, notamment en réveillant Inugami. Mais ici, les auteurs choisissent la pire voie possible.

On ne comprend pas. On ne voit pas comment on pourrait justifier le contenu de ce tome, car il est injustifiable. Car oui, s'il est malgré tout ponctué de courts passages jamais développés sur la haine d'Inugami ou son regain d'humanité, par exemple au contact du professeur Tadokoro, comment pourrait-on trouver la moindre justification à tout le reste d'un volume qui ne fait, d'un bout à l'autre, que mettre en scène une Aoshika traumatisée alors qu'elle se fait violer de partout par toute la bande de Haguro ? Car c'est bien de cela qu'il s'agit, ni plus ni moins.

Pendant 200 pages, on assiste, atterré, à un long passage crû et malsain, vomitif, où la pauvre femme se retrouve prise dans tous les sens par toute la clique de Haguro, sous forme d'un viol qui finit même par devenir un gangbang forcé. Le viol n'est pas un thème nouveau dans le manga, a déjà pu choquer ou, au contraire, trouver un développement intéressant par la suite au niveau de la psychologie des personnages. Mais l'horreur n'avait jamais été aussi poussée, et pourtant, rien ne vient justifier ce qui se présente devant nous. Tout est gratuit. Et quand on pense cette horreur enfin terminée, les auteurs en remettent une petite couche en accentuant à chaque fois un peu plus le dégoût que cela peut procurer: le simple pelotage devient une pénétration, puis deux, puis trois, le tout pendant que l'on assiste à la chute de plus en plus dure d'Aoshika, en larmes puis cherchant à mourir, et alors que les auteurs semblent avoir décidé de se surpasser un peu plus à chaque nouvelle scène dans le voyeurisme et la cruauté, en montrant tout. Ce volume provoque l'horreur et le dégoût, rien d'autre. Aucun mot n'est assez fort pour qualifier l'immondice que l'on a en face de soi.

Le viol dépeint de manière franche, crue et choquante peut conserver un certain intérêt, permettre de développer des thèmes intéressants sans non plus tomber dans le voyeurisme gratuit, un réalisateur comme Gaspar Noé l'a déjà prouvé au cinéma. Mais ici, que peut-on trouver de bon dans ce tome ? L'humanité d'Inugami par rapport aux autres ? C'est bien maigre, et c'est tellement peu abordé qu'on l'oublie très vite, surtout face au reste. Totalement gratuit, parvenant à faire passer le tome 4 de Zetman pour du Kilari ou les plus mauvais opus de Sun-Ken Rock pour des chefs d'oeuvre, ce huitième volume présente ce qui peut se faire de pire en manga. Si la série pouvait conserver son attrait de par son aspect bourrin, elle n'est à présent plus rien d'autre qu'une énorme honte, qui ne semble pas le moins du monde destinée à se relever dans le neuvième volume.

La honte, elle est aussi éditoriale. Le volume n'est pas emballé, et aucun avertissement n'est présent ! Là non plus, on ne comprend pas un tel choix que l'on qualifiera, pour être gentil, d'impardonnable. Pour le coup, on se demande vraiment ce qui a bien pu passer par la tête du staff des éditions Tonkam...
Image

Avatar du membre
Loli-pamplo
Bisho blond addict
Messages : 440
Enregistré le : 21 janv. 2009, 16:19
Localisation : Sur ce drôle de caillou perdu dans l'espace...
Contact :

Re: Wolf Guy

Message non lu par Loli-pamplo » 19 août 2011, 13:30

Avec ça, je pense que tout est définitivement dit
Une véritable honte.
~ Ne fait pas demain ce que tu peux faire après demain ~


Image

Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4622
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Re: Wolf Guy

Message non lu par Wang Tianjun » 19 août 2011, 13:40

Amen.
Ce tome laisse franchement à réfléchir : il y a un vraiment un public pour ça ? Comment les responsables éditoriaux ont laissé passer des chapitres aussi scabreux et en redemander toujours plus ?
Qu'il arrive qu'il y ait du fan service, soit. Que de personnages féminins puissent être violentées ou humiliées dans des histoires, soit. Mais un tel voyeurisme, avec une telle gratuité, comment on peut cautionner ça ? La série ramène dans les pires clichés du manga, voire bien au-delà. Et surtout, quel message est donné au lecteur ? "Allez-y, régalez-vous, regardez ce bout de viande de Mlle Aoshika se faire prendre par tous les trous, sales pervers que vous êtes !"... C'est... je... non, y a pas de mots assez forts en fait.

Quant à Tonkam qui fait l'autruche, c'est assez incompréhensible là encore :(
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 10130
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Wolf Guy

Message non lu par Koiwai » 19 août 2011, 13:50

Wang Tianjun a écrit :Quant à Tonkam qui fait l'autruche, c'est assez incompréhensible là encore :(
C'est peut-être ça qui me choque le plus. Au moment où ils ont acquis la série, je pense que l'éditeur ne savait pas que les tomes à paraître allaient tourner comme ça. Mais ne pas emballer le tome et ne même pas mettre un avertissement, c'est tout sauf professionnel. C'est le genre d'énorme bourde qui ne pardonne pas. Je pense envoyer un mail à Tonkam à ce sujet ce week end.
Image

Avatar du membre
Loli-pamplo
Bisho blond addict
Messages : 440
Enregistré le : 21 janv. 2009, 16:19
Localisation : Sur ce drôle de caillou perdu dans l'espace...
Contact :

Re: Wolf Guy

Message non lu par Loli-pamplo » 19 août 2011, 13:51

Tu nous diras s'ils répondent, ça m'intéresse de voir leur argumentation à ce sujet
~ Ne fait pas demain ce que tu peux faire après demain ~


Image

Répondre